mardi 31 octobre 2017

Projet Basta ! Rachel – texte 7

CINZIA RICCIUTI

CONCIERTO

Parece que te vieron cantando, parece también que llorabas emocionada. Lo tenías al lado, querías que participara de tu éxtasis, lo abrazabas y te bamboleabas, lo besabas. Me dicen que él parecía una roca ridícula. Una especie de estatua burlo- na. Sin embargo, parece que continuaste navegando en tu naufragio dulzón. Siempre ha sido así y yo no te diré nada. No te diré que, desde que te saquearon el corazón, al amor hubo que comprarlo, que desde que te convertiste en nada, intuiste que había que arrastrarse. Tampoco te diré que repetiste en tus hombres la maldad de aquel padre primigenio y maldito. ¿Para qué decirte todo esto? Tú lo sabes, yo lo sé y sin embargo ningu- na de las dos quizás sepa nada. Además el corazón no crece de nuevo, la pesadilla no termina. Es mejor vivir en la droga de la insatisfacción solapada y de la sonrisa postiza, como las tetas.

Traduction temporaire :

Concert

Il paraît qu'on t'a vue en train de chanter, il paraît aussi que tu pleurais, que tu étais émue. Il était à côté de toi, tu voulais qu'il partage ton extase, tu le serrais dans tes bras et te balançais, l'embrassais. On me dit qu'il avait l'air d'un rocher ridicule. Une espèce de statue moqueuse. Cependant, il paraît que tu as continué à naviguer sur ton naufrage douceâtre. Il en a toujours été ainsi et moi, je ne te dirai rien. Je ne te dirai pas que, depuis qu'on a saccagé ton cœur, il a fallu acheter l'amour, que depuis que tu es devenue néant, tu as pressenti qu'il fallait ramper. Je ne te dirai pas non plus que tu as reconduit chez tes hommes la méchanceté de ce père primitif et maudit. Pourquoi te dire tout ça ? Tu le sais, je le sais. Et cependant, peut-être bien qu'aucune de nous deux ne sait rien. De plus, le cœur ne repousse pas, le cauchemar ne prend pas fin. Il vaut mieux vivre dans la drogue de l'insatisfaction dissimulée et du sourire faux, comme les seins.

28 commentaires:

Rachel Laisney a dit…

CINZIA RICCIUTI

CONCERT

Parece que te vieron cantando, parece también que llorabas emocionada. Lo tenías al lado, querías que participara de tu éxtasis, lo abrazabas y te bamboleabas, lo besabas.

Il paraît qu'on t'a vu en train de chanter, il paraît aussi que tu pleurais, émue. Il était à côté de toi, tu voulais qu'il partage ton extase, tu le serrais dans tes bras et te balançais, l'embrassais.

Tradabordo a dit…

CINZIA RICCIUTI

CONCERT [en minuscule]

Parece que te vieron cantando, parece también que llorabas emocionada. Lo tenías al lado, querías que participara de tu éxtasis, lo abrazabas y te bamboleabas, lo besabas.

Il paraît qu'on t'a vu [grammaire ?] en train de chanter, il paraît aussi que tu pleurais, émue [naturel ? Pas besoin de répéter « que tu étais » ? Oralité…………]. Il était à côté de toi, tu voulais qu'il partage ton extase, tu le serrais dans tes bras et te balançais, l'embrassais.

Rachel Laisney a dit…

CINZIA RICCIUTI

Concert

Parece que te vieron cantando, parece también que llorabas emocionada. Lo tenías al lado, querías que participara de tu éxtasis, lo abrazabas y te bamboleabas, lo besabas.

Il paraît qu'on t'a vue en train de chanter, il paraît aussi que tu pleurais, que tu étais émue. Il était à côté de toi, tu voulais qu'il partage ton extase, tu le serrais dans tes bras et te balançais, l'embrassais.

Tradabordo a dit…

CINZIA RICCIUTI

Concert

Parece que te vieron cantando, parece también que llorabas emocionada. Lo tenías al lado, querías que participara de tu éxtasis, lo abrazabas y te bamboleabas, lo besabas.

Il paraît qu'on t'a vue en train de chanter, il paraît aussi que tu pleurais, que tu étais émue. Il était à côté de toi, tu voulais qu'il partage ton extase, tu le serrais dans tes bras et te balançais, l'embrassais.

OK.

Rachel Laisney a dit…

Me dicen que él parecía una roca ridícula. Una especie de estatua burlona. Sin embargo, parece que continuaste navegando en tu naufragio dulzón.

On me dit qu'il avait l'air d'un rocher ridicule. Une espèce de statue moqueuse. Cependant, il paraît que tu as continué à naviguer sur ton naufrage douceâtre.

Tradabordo a dit…

Me dicen que él parecía una roca ridícula. Una especie de estatua burlona. Sin embargo, parece que continuaste navegando en tu naufragio dulzón.

On me dit qu'il avait l'air d'un rocher ridicule. Une espèce de statue moqueuse. Cependant, il paraît que tu as continué à naviguer sur ton naufrage douceâtre.

OK.

Rachel Laisney a dit…

Siempre ha sido así y yo no te diré nada. No te diré que, desde que te saquearon el corazón, al amor hubo que comprarlo, que desde que te convertiste en nada, intuiste que había que arrastrarse.

Il en a toujours été ainsi et je ne te dirai rien. Je ne te dirai pas que, depuis qu'on a saccagé ton cœur, il a fallu acheter l'amour, que depuis que tu es devenue néant, tu as pressenti qu'il fallait ramper.

Tradabordo a dit…

Siempre ha sido así y yo no te diré nada. No te diré que, desde que te saquearon el corazón, al amor hubo que comprarlo, que desde que te convertiste en nada, intuiste que había que arrastrarse.

Il en a toujours été ainsi et [« moi, » ? Comme tu veux] je ne te dirai rien. Je ne te dirai pas que, depuis qu'on a saccagé ton cœur, il a fallu acheter l'amour, que depuis que tu es devenue néant, tu as pressenti qu'il fallait ramper.

Rachel Laisney a dit…

Siempre ha sido así y yo no te diré nada. No te diré que, desde que te saquearon el corazón, al amor hubo que comprarlo, que desde que te convertiste en nada, intuiste que había que arrastrarse.

Il en a toujours été ainsi et moi, je ne te dirai rien. Je ne te dirai pas que, depuis qu'on a saccagé ton cœur, il a fallu acheter l'amour, que depuis que tu es devenue néant, tu as pressenti qu'il fallait ramper.

Tradabordo a dit…

Siempre ha sido así y yo no te diré nada. No te diré que, desde que te saquearon el corazón, al amor hubo que comprarlo, que desde que te convertiste en nada, intuiste que había que arrastrarse.

Il en a toujours été ainsi et moi, je ne te dirai rien. Je ne te dirai pas que, depuis qu'on a saccagé ton cœur, il a fallu acheter l'amour, que depuis que tu es devenue néant, tu as pressenti qu'il fallait ramper.

OK.

Rachel Laisney a dit…

Tampoco te diré que repetiste en tus hombres la maldad de aquel padre primigenio y maldito. ¿Para qué decirte todo esto? Tú lo sabes, yo lo sé y sin embargo ninguna de las dos quizás sepa nada.

Je ne te dirai pas non plus que tu as répété chez tes hommes la méchanceté de ce père primitif et maudit. Pourquoi te dire tout ça? Tu le sais, je le sais et cependant, peut-être bien qu'aucune de nous deux ne sait rien.

Rachel Laisney a dit…

ok?

Tradabordo a dit…

Tampoco te diré que repetiste en tus hombres la maldad de aquel padre primigenio y maldito. ¿Para qué decirte todo esto? Tú lo sabes, yo lo sé y sin embargo ninguna de las dos quizás sepa nada.

Je ne te dirai pas non plus que tu as répété [ou : « reconduit » ? J'hésite… Tranche] chez tes hommes la méchanceté de ce père primitif et maudit. Pourquoi te dire tout ça[espace]? Tu le sais, je le sais [virgule ? Point ?] et cependant, peut-être bien qu'aucune de nous deux ne sait rien.

Rachel Laisney a dit…

Tampoco te diré que repetiste en tus hombres la maldad de aquel padre primigenio y maldito. ¿Para qué decirte todo esto? Tú lo sabes, yo lo sé y sin embargo ninguna de las dos quizás sepa nada.

Je ne te dirai pas non plus que tu as reconduit chez tes hommes la méchanceté de ce père primitif et maudit. Pourquoi te dire tout ça ? Tu le sais, je le sais. Et cependant, peut-être bien qu'aucune de nous deux ne sait rien.

Tradabordo a dit…

Tampoco te diré que repetiste en tus hombres la maldad de aquel padre primigenio y maldito. ¿Para qué decirte todo esto? Tú lo sabes, yo lo sé y sin embargo ninguna de las dos quizás sepa nada.

Je ne te dirai pas non plus que tu as reconduit chez tes hommes la méchanceté de ce père primitif et maudit. Pourquoi te dire tout ça ? Tu le sais, je le sais. Et cependant, peut-être bien qu'aucune de nous deux ne sait rien.

OK.

Rachel Laisney a dit…

Además el corazón no crece de nuevo, la pesadilla no termina. Es mejor vivir en la droga de la insatisfacción solapada y de la sonrisa postiza, como las tetas.

De plus, le cœur ne repousse pas, le cauchemar ne prend pas fin. Il vaut mieux vivre dans la drogue de l'insatisfaction dissimulée et du sourire faux, comme les seins.

Tradabordo a dit…



Además el corazón no crece de nuevo, la pesadilla no termina. Es mejor vivir en la droga de la insatisfacción solapada y de la sonrisa postiza, como las tetas.

De plus, le cœur ne repousse pas, le cauchemar ne prend pas fin. Il vaut mieux vivre dans la drogue de l'insatisfaction dissimulée et du sourire faux, comme les seins.

OK.

Rachel Laisney a dit…

desde Adán el óxido de los azotes al cuerpo siendo madres del árbol y néctar confidente del patriarca ¿por qué cadenas en círculo?

Depuis Adam, l'oxyde des coups de fouet sur le corps étant mères de l'arbre et nectar confident du patriarche, à quoi bon des chaînes en cercle?

Rachel Laisney a dit…

J'ai essayé de tourner cette phrase dans tous les sens, je n'y arrive pas :-(

Tradabordo a dit…

desde Adán el óxido de los azotes al cuerpo siendo madres del árbol y néctar confidente del patriarca ¿por qué cadenas en círculo?

Depuis Adam, l'oxyde des coups de fouet sur le corps étant mères de l'arbre et nectar confident du patriarche, à quoi bon des chaînes en cercle?

Je demande à Elena te t'aider.

Elena a dit…

Je me demande s'il n'y a pas un problème dans la V.O. Je trouve qu'il manque quelque chose avant cette phrase.

Tradabordo a dit…

Ah mais alors là, il faudra se tenir au texte, car c'est ce qui a été imprimé. Je demande à Elsa son avis.

elsa fernandez a dit…

Salut les filles!!! En fait, je crois qu il y a eu un souci au copier-collage... donc si Caroline confirme et selon ce que je vois, Rachel a fini son texte!!!! Pas de panique, tout va bien !!!!

Tradabordo a dit…

Elsa, tu veux dire que ça s'arrête à « comme les seins » ?

elsa fernandez a dit…

Oui ! ça finit bien à "Tetas"

Tradabordo a dit…

OK. Merci. Je ne sais pas ce que j'ai fabriqué dans le copier-coller.
Du coup, je finalise.
Rachel, tu diras si tu veux enchaîner.

Rachel Laisney a dit…

Me voilà rassurée! Je trouvais cette fin vraiment bizarre. Oui, je veux bien enchaîner ;-)
Merci à toutes!

Tradabordo a dit…

Je t'en mets un tout de suite :-)