mardi 25 avril 2017

Projet Justine / Elena – texte 97

Innominada

El primer caso se registró hace cien años. Corresponde a un tal Gregorio Samsa.
—Que un hombre joven, saludable, trabajador, amanezca transformado en una cucaracha, es un hecho insólito —declararon las autoridades—. Sería un error distraer parte del erario público para estudiar y disponer medidas sanitarias, puesto que esta situación es extraordinaria —concluyeron.
Tres meses después se produjo un segundo caso, para entonces Gregorio llevaba once días muerto; a través de los dichos de una empleada de la familia Samsa, se supo que su cadáver fue depositado en el tacho de la basura. Nadie protestó: circulaba la versión de que Gregorio tenía tratos con el diablo.
Ese año se contabilizaron un total de diez enfermos. Al finalizar el año siguiente, ellos también estaban muertos. Y se habían sumado otros doscientos casos. Doscientos es el número oficial, se acepta que fueron más, sus parientes no lo daban a conocer por tratarse de una enfermedad vergonzante: por entonces se aseguraba que las víctimas habrían tenido un comportamiento sexual depravado.
Los médicos más destacados del mundo se reunieron bajo el lema “Enfermedad Innominada: Posibles Tratamientos”.
Nadie supo indicar cuál era el tratamiento adecuado.
Y seguimos sin saberlo, aún hoy.
El número de víctimas se cuenta por millones.
Los hombres de fe hablan de castigo divino:
—El mundo entero ha devenido en una nueva Sodoma. Dios, asqueado de nuestros vicios, está aplicando Su Justicia —dicen.
Los ateos se contentan con explicaciones políticas:
—El Fondo Monetario Internacional lanzó a la atmósfera una bomba biológica destinada a acabar con los países tercermundistas, pero le fallaron los cálculos.
—Los comunistas hacían experimentos genéticos usando como conejillo de indias a los disidentes al régimen. Y ahora todos pagamos las consecuencias.
—Los judíos tienen la culpa.
Por su parte, las autoridades reconocen que la enfermedad innominada reviste las características de epidemia.
Permanecí a su lado, observándola pasear por las paredes, alimentándola. Su agonía duró dos semanas. Llegado el momento coloqué sus restos en la caja de las alianzas de casamiento, a la caja la enterré bajo el fresno que plantamos juntos.
Tengo miedo.
Nunca antes había deseado desplegarme y dar un vuelo corto, alrededor de la mesa, como ahora.

Traduction temporaire :

Innommée

Il y a cent ans, on recensa le premier cas. Contracté par un certain Grégoire Samsa.
Qu'un homme jeune, en bonne santé, travailleur, se réveille métamorphosé en cafard est un fait insolite, déclarèrent les autorités. Ce serait une erreur de détourner une partie des finances publiques pour mener des études et prendre des mesures sanitaires, étant donné que cette situation est extraordinaire, conclurent-elles.
Trois mois plus tard, un deuxième cas apparut. À l'époque, Grégoire était mort depuis onze jours. Aux dires d'une employée de la famille Samsa, son corps avait été mis à la poubelle. Personne ne protesta : la rumeur circulait que Grégoire commerçait avec le diable.
Cette année-là, on comptabilisa un total de dix malades. À la fin de l'année suivante, ils étaient morts, eux aussi. Et on dénombrait deux cents autres cas supplémentaires. Deux cents, c'est le chiffre officiel, même si on admet qu'en réalité, ils furent plus nombreux. S'agissant d'une maladie honteuse, leurs proches ne les déclaraient pas. À l'époque, on affirmait que les victimes devaient avoir eu une sexualité dépravée.
Les médecins les plus réputés au monde se réunirent sous le slogan « Maladie Innommée : Traitements possibles ».
Personne ne sut indiquer quel était le traitement adéquat.
Et nous l'ignorons, encore aujourd'hui.
Le nombre de victimes se compte en millions.
Les hommes de foi parlent d'un châtiment divin :
— Le monde entier est devenu une nouvelle Sodome. Écœuré par nos vices, Dieu applique sa Justice, disent-ils.
Les athées se contentent d'explications politiques :
— Le Fonds Monétaire International a lancé dans l'atmosphère une bombe biologique destinée à en finir avec les pays du tiers-monde, à ceci près qu'il a fait des erreurs de calcul.
— Les communistes faisaient des expériences génétiques en utilisant comme cobayes les dissidents au régime. Et nous en payons à présent tous les conséquences.
— C'est de la faute des Juifs.
De leur côté, les autorités reconnaissent que la maladie innommée revêt les caractéristiques d'une épidémie.
Je restai à côté de lui, à l'observer se promener sur les murs, à le nourrir. Son agonie dura deux semaines. Le moment venu, je déposai sa dépouille dans l'écrin de nos alliances, et l'enterrai sous le frêne que nous avions planté ensemble.
J'ai peur.
Jamais auparavant, je n'avais eu envie de me déployer et de virevolter autour de la maison, comme à présent.

82 commentaires:

Justine a dit…

Innominada

El primer caso se registró hace cien años. Corresponde a un tal Gregorio Samsa.
—Que un hombre joven, saludable, trabajador, amanezca transformado en una cucaracha, es un hecho insólito —declararon las autoridades—. Sería un error distraer parte del erario público para estudiar y disponer medidas sanitarias, puesto que esta situación es extraordinaria —concluyeron.

Innommée

Il y a cent ans, on recensa le premier cas. Contracté par un certain Gregor Samsa.
Qu'un homme jeune, en bonne santé, travailleur, se réveille métamorphosé en cafard est un fait insolite, déclarèrent les autorités. Ce serait une erreur de détourner une partie des finances publiques pour mener des études et prendre des mesures sanitaires, étant donné que cette situation est extraordinaire, conclurent-elles.

Tradabordo a dit…

Innominada

El primer caso se registró hace cien años. Corresponde a un tal Gregorio Samsa.
—Que un hombre joven, saludable, trabajador, amanezca transformado en una cucaracha, es un hecho insólito —declararon las autoridades—. Sería un error distraer parte del erario público para estudiar y disponer medidas sanitarias, puesto que esta situación es extraordinaria —concluyeron.

Innommée

Il y a cent ans, on recensa le premier cas [ou en laissant comme en V.O., mais avec « de cela » après ? Essaie].


Contracté par un certain Gregor Samsa.
Qu'un homme jeune, en bonne santé, travailleur, se réveille métamorphosé en cafard est un fait insolite, déclarèrent les autorités. Ce serait une erreur de détourner une partie des finances publiques pour mener des études et prendre des mesures sanitaires, étant donné que cette situation est extraordinaire, conclurent-elles.

Justine a dit…

Innominada

El primer caso se registró hace cien años. Corresponde a un tal Gregorio Samsa.
—Que un hombre joven, saludable, trabajador, amanezca transformado en una cucaracha, es un hecho insólito —declararon las autoridades—. Sería un error distraer parte del erario público para estudiar y disponer medidas sanitarias, puesto que esta situación es extraordinaria —concluyeron.

Innommée

Le premier cas fut recensé il y a cent ans de cela. Contracté par un certain Gregor Samsa.
Qu'un homme jeune, en bonne santé, travailleur, se réveille métamorphosé en cafard est un fait insolite, déclarèrent les autorités. Ce serait une erreur de détourner une partie des finances publiques pour mener des études et prendre des mesures sanitaires, étant donné que cette situation est extraordinaire, conclurent-elles.

Justine a dit…

Innominada

El primer caso se registró hace cien años. Corresponde a un tal Gregorio Samsa.
—Que un hombre joven, saludable, trabajador, amanezca transformado en una cucaracha, es un hecho insólito —declararon las autoridades—. Sería un error distraer parte del erario público para estudiar y disponer medidas sanitarias, puesto que esta situación es extraordinaria —concluyeron.

Innommée

Le premier cas fut recensé il y a cent ans de cela. Contracté par un certain Gregor Samsa.
— Qu'un homme jeune, en bonne santé, travailleur, se réveille métamorphosé en cafard est un fait insolite, déclarèrent les autorités. Ce serait une erreur de détourner une partie des finances publiques pour mener des études et prendre des mesures sanitaires, étant donné que cette situation est extraordinaire, conclurent-elles.

Tradabordo a dit…

Innominada

El primer caso se registró hace cien años. Corresponde a un tal Gregorio Samsa.
—Que un hombre joven, saludable, trabajador, amanezca transformado en una cucaracha, es un hecho insólito —declararon las autoridades—. Sería un error distraer parte del erario público para estudiar y disponer medidas sanitarias, puesto que esta situación es extraordinaria —concluyeron.

Innommée

Le premier cas fut recensé il y a cent ans de cela. Contracté par [pas ce que dit le texte] un certain Gregor Samsa.
— Qu'un homme jeune, en bonne santé, travailleur, se réveille métamorphosé en cafard est un fait insolite, déclarèrent les autorités. Ce serait une erreur de détourner une partie des finances publiques pour mener des études et prendre des mesures sanitaires, étant donné que cette situation est extraordinaire [ça placé avant ? Essaie et vois ce qui est mieux], conclurent-elles.

Justine a dit…

Innommée

Le premier cas fut recensé il y a cent ans de cela. Un certain Gregor Samsa.
— Qu'un homme jeune, en bonne santé, travailleur, se réveille métamorphosé en cafard est un fait insolite, déclarèrent les autorités. Étant donné que cette situation est extraordinaire, ce serait une erreur de détourner une partie des finances publiques pour mener des études et prendre des mesures sanitaires, conclurent-elles.

Tradabordo a dit…

Innommée

Le premier cas fut recensé il y a cent ans de cela. [Il s'agissait de ?] Un certain Gregor Samsa.
— Qu'un homme jeune, en bonne santé, travailleur, se réveille métamorphosé en cafard est un fait insolite, déclarèrent les autorités. Étant donné que cette situation est extraordinaire, ce serait une erreur de détourner [bof] une partie des finances publiques pour mener des études et prendre des mesures sanitaires, conclurent-elles.

Justine a dit…

Innommée

Le premier cas fut recensé il y a cent ans de cela. Il s'agissait d'un certain Gregor Samsa.
— Qu'un homme jeune, en bonne santé, travailleur, se réveille métamorphosé en cafard est un fait insolite, déclarèrent les autorités. Étant donné que cette situation est extraordinaire, ce serait une erreur de soustraire une partie des finances publiques pour mener des études et prendre des mesures sanitaires, conclurent-elles.

Tradabordo a dit…

Innommée

Le premier cas fut recensé il y a cent ans de cela. Il s'agissait d'un certain Gregor Samsa.
— Qu'un homme jeune, en bonne santé, travailleur, se réveille métamorphosé en cafard est un fait insolite, déclarèrent les autorités. Étant donné que cette situation est extraordinaire, ce serait une erreur de soustraire une partie des finances publiques pour mener des études et prendre des mesures sanitaires, conclurent-elles.

OK.

Elena ?

Elena a dit…

OK.

Elena a dit…

OK.

Tradabordo a dit…

Vous pouvez continuer.

Justine a dit…

Tres meses después se produjo un segundo caso, para entonces Gregorio llevaba once días muerto; a través de los dichos de una empleada de la familia Samsa, se supo que su cadáver fue depositado en el tacho de la basura. Nadie protestó: circulaba la versión de que Gregorio tenía tratos con el diablo.

Trois mois plus tard, on eut affaire à un deuxième cas. À l'époque, Gregor était mort depuis onze jours. Aux dires d'une employée de la famille Samsa, son corps avait été déposé dans le container poubelle. Personne ne protesta : la rumeur circulait que Gregor entretenait des relations avec le diable.

Tradabordo a dit…

Tres meses después se produjo un segundo caso, para entonces Gregorio llevaba once días muerto; a través de los dichos de una empleada de la familia Samsa, se supo que su cadáver fue depositado en el tacho de la basura. Nadie protestó: circulaba la versión de que Gregorio tenía tratos con el diablo.

Trois mois plus tard, on eut affaire à [mal dit] un deuxième cas. À l'époque, Gregor [?????] était mort depuis onze jours. Aux dires d'une employée de la famille Samsa, son corps avait été déposé dans le container poubelle [?]. Personne ne protesta : la rumeur circulait que Gregor entretenait des relations [« commerçait » ?] avec le diable.

Justine a dit…

J'avais traduit par Gregor pour le parallèle à Kafka, si on opte pour Gregorio, alors il faudra modifié au début.

Tres meses después se produjo un segundo caso, para entonces Gregorio llevaba once días muerto; a través de los dichos de una empleada de la familia Samsa, se supo que su cadáver fue depositado en el tacho de la basura. Nadie protestó: circulaba la versión de que Gregorio tenía tratos con el diablo.

Trois mois plus tard, un deuxième cas apparut. À l'époque, Gregorio était mort depuis onze jours. Aux dires d'une employée de la famille Samsa, son corps avait été déposé dans la poubelle. Personne ne protesta : la rumeur circulait que Gregorio commerçait avec le diable.

Tradabordo a dit…

Son nom dans la trad française.

Justine a dit…

Gregor, donc.

Tres meses después se produjo un segundo caso, para entonces Gregorio llevaba once días muerto; a través de los dichos de una empleada de la familia Samsa, se supo que su cadáver fue depositado en el tacho de la basura. Nadie protestó: circulaba la versión de que Gregorio tenía tratos con el diablo.

Trois mois plus tard, un deuxième cas apparut. À l'époque, Gregor était mort depuis onze jours. Aux dires d'une employée de la famille Samsa, son corps avait été déposé dans la poubelle. Personne ne protesta : la rumeur circulait que Gregor commerçait avec le diable.

Tradabordo a dit…

Grégoire ?

Justine a dit…

J'ai consulté deux traductions françaises de La Métamorphose, celle de Bernard Lortholary publiée chez Flammarion en 1990 et celle de Claude David, publiée chez Gallimard Folio en 1994, et le personnage s'appelle Gregor.

Tres meses después se produjo un segundo caso, para entonces Gregorio llevaba once días muerto; a través de los dichos de una empleada de la familia Samsa, se supo que su cadáver fue depositado en el tacho de la basura. Nadie protestó: circulaba la versión de que Gregorio tenía tratos con el diablo.

Trois mois plus tard, un deuxième cas apparut. À l'époque, Gregor était mort depuis onze jours. Aux dires d'une employée de la famille Samsa, son corps avait été déposé dans la poubelle. Personne ne protesta : la rumeur circulait que Gregor commerçait avec le diable.

Elena a dit…

Je pense que "Grégoire", c'est bien, car en espagnol on a "Gregorio".

Tres meses después se produjo un segundo caso, para entonces Gregorio llevaba once días muerto; a través de los dichos de una empleada de la familia Samsa, se supo que su cadáver fue depositado en el tacho de la basura. Nadie protestó: circulaba la versión de que Gregorio tenía tratos con el diablo.

Trois mois plus tard, un deuxième cas apparut. À l'époque, Grégoire était mort depuis onze jours. Aux dires d'une employée de la famille Samsa, son corps avait été déposé dans la poubelle. Personne ne protesta : la rumeur circulait que Grégoire commerçait avec le diable.

Tradabordo a dit…

Moi aussi ; on touche un pb théorique, mais quel que soit le pb de départ avec la trad du prénom, aujourd'hui, le personnage est connu comme ça… alors, autant laisser.

Tres meses después se produjo un segundo caso, para entonces Gregorio llevaba once días muerto; a través de los dichos de una empleada de la familia Samsa, se supo que su cadáver fue depositado en el tacho de la basura. Nadie protestó: circulaba la versión de que Gregorio tenía tratos con el diablo.

Trois mois plus tard, un deuxième cas apparut. À l'époque, Grégoire était mort depuis onze jours. Aux dires d'une employée de la famille Samsa, son corps avait été déposé [« mis à » ?] dans la poubelle. Personne ne protesta : la rumeur circulait que Grégoire commerçait avec le diable.

Elena a dit…

Trois mois plus tard, un deuxième cas apparut. À l'époque, Grégoire était mort depuis onze jours. Aux dires d'une employée de la famille Samsa, son corps avait été mis à la poubelle. Personne ne protesta : la rumeur circulait que Grégoire commerçait avec le diable.

Justine a dit…

Du coup, je remets l'ensemble pour un copier / coller avec « Grégoire ».

Innommée

Il y a cent ans, on recensa le premier cas. Contracté par un certain Grégoire Samsa.
Qu'un homme jeune, en bonne santé, travailleur, se réveille métamorphosé en cafard est un fait insolite, déclarèrent les autorités. Ce serait une erreur de détourner une partie des finances publiques pour mener des études et prendre des mesures sanitaires, étant donné que cette situation est extraordinaire, conclurent-elles.
Trois mois plus tard, un deuxième cas apparut. À l'époque, Grégoire était mort depuis onze jours. Aux dires d'une employée de la famille Samsa, son corps avait été mis à la poubelle. Personne ne protesta : la rumeur circulait que Grégoire commerçait avec le diable.

Tradabordo a dit…

Trois mois plus tard, un deuxième cas apparut. À l'époque, Grégoire était mort depuis onze jours. Aux dires d'une employée de la famille Samsa, son corps avait été mis à la poubelle. Personne ne protesta : la rumeur circulait que Grégoire commerçait avec le diable.

OK.

Justine ?

Justine a dit…

OK, du coup, je remets l'ensemble pour un copier / coller avec « Grégoire ».

Innommée

Il y a cent ans, on recensa le premier cas. Contracté par un certain Grégoire Samsa.
Qu'un homme jeune, en bonne santé, travailleur, se réveille métamorphosé en cafard est un fait insolite, déclarèrent les autorités. Ce serait une erreur de détourner une partie des finances publiques pour mener des études et prendre des mesures sanitaires, étant donné que cette situation est extraordinaire, conclurent-elles.
Trois mois plus tard, un deuxième cas apparut. À l'époque, Grégoire était mort depuis onze jours. Aux dires d'une employée de la famille Samsa, son corps avait été mis à la poubelle. Personne ne protesta : la rumeur circulait que Grégoire commerçait avec le diable.

Tradabordo a dit…

OK. Je change et vous pouvez continuer.

Justine a dit…

Ese año se contabilizaron un total de diez enfermos. Al finalizar el año siguiente, ellos también estaban muertos. Y se habían sumado otros doscientos casos. Doscientos es el número oficial, se acepta que fueron más, sus parientes no lo daban a conocer por tratarse de una enfermedad vergonzante: por entonces se aseguraba que las víctimas habrían tenido un comportamiento sexual depravado.

Cette année-là, on comptabilisa un total de dix malades. À la fin de l'année suivante, ils étaient morts eux aussi. Et deux-cents autres cas s'étaient ajoutés au bilan. Deux-cents, c'est le chiffre officiel, on admet qu'ils furent plus nombreux. S'agissant d'une maladie honteuse, leurs proches ne les déclaraient pas. À l'époque, on certifiait que les victimes devaient avoir eu une sexualité dépravée.

Tradabordo a dit…

Ese año se contabilizaron un total de diez enfermos. Al finalizar el año siguiente, ellos también estaban muertos. Y se habían sumado otros doscientos casos.

Cette année-là, on comptabilisa un total de dix malades. À la fin de l'année suivante, ils étaient morts [virgule] eux aussi. Et deux-[le tiret ?]cents autres cas s'étaient ajoutés au bilan [nécessaire ?].

Justine a dit…

Ese año se contabilizaron un total de diez enfermos. Al finalizar el año siguiente, ellos también estaban muertos. Y se habían sumado otros doscientos casos. Doscientos es el número oficial, se acepta que fueron más, sus parientes no lo daban a conocer por tratarse de una enfermedad vergonzante: por entonces se aseguraba que las víctimas habrían tenido un comportamiento sexual depravado.

Cette année-là, on comptabilisa un total de dix malades. À la fin de l'année suivante, ils étaient morts, eux aussi. Et on dénombrait deux cents autres cas supplémentaires. Deux cents, c'est le chiffre officiel, on admet qu'ils furent plus nombreux. S'agissant d'une maladie honteuse, leurs proches ne les déclaraient pas. À l'époque, on certifiait que les victimes devaient avoir eu une sexualité dépravée.

Tradabordo a dit…

Ese año se contabilizaron un total de diez enfermos. Al finalizar el año siguiente, ellos también estaban muertos. Y se habían sumado otros doscientos casos. Doscientos es el número oficial, se acepta que fueron más, sus parientes no lo daban a conocer por tratarse de una enfermedad vergonzante: por entonces se aseguraba que las víctimas habrían tenido un comportamiento sexual depravado.

Cette année-là, on comptabilisa un total de dix malades. À la fin de l'année suivante, ils étaient morts, eux aussi. Et on dénombrait deux cents autres cas supplémentaires. Deux cents, c'est le chiffre officiel, on [je me demande s'il ne faudrait pas un lien plus solide entre les deux phrases ; argumentation ?] admet qu'ils furent plus nombreux. S'agissant d'une maladie honteuse, leurs proches ne les déclaraient pas. À l'époque, on certifiait [bof] que les victimes devaient avoir eu une sexualité dépravée.

Justine a dit…

Ese año se contabilizaron un total de diez enfermos. Al finalizar el año siguiente, ellos también estaban muertos. Y se habían sumado otros doscientos casos. Doscientos es el número oficial, se acepta que fueron más, sus parientes no lo daban a conocer por tratarse de una enfermedad vergonzante: por entonces se aseguraba que las víctimas habrían tenido un comportamiento sexual depravado.

Cette année-là, on comptabilisa un total de dix malades. À la fin de l'année suivante, ils étaient morts, eux aussi. Et on dénombrait deux cents autres cas supplémentaires. Deux cents, c'est le chiffre officiel, même si on admet qu'ils furent plus nombreux en réalité. S'agissant d'une maladie honteuse, leurs proches ne les déclaraient pas. À l'époque, on affirmait que les victimes devaient avoir eu une sexualité dépravée.

Tradabordo a dit…

Ese año se contabilizaron un total de diez enfermos. Al finalizar el año siguiente, ellos también estaban muertos. Y se habían sumado otros doscientos casos. Doscientos es el número oficial, se acepta que fueron más, sus parientes no lo daban a conocer por tratarse de una enfermedad vergonzante: por entonces se aseguraba que las víctimas habrían tenido un comportamiento sexual depravado.

Cette année-là, on comptabilisa un total de dix malades. À la fin de l'année suivante, ils étaient morts, eux aussi. Et on dénombrait deux cents autres cas supplémentaires. Deux cents, c'est le chiffre officiel, même si on admet qu'ils furent plus nombreux en réalité [après « furent » ?]. S'agissant d'une maladie honteuse, leurs proches ne les déclaraient pas. À l'époque, on affirmait que les victimes devaient avoir eu une sexualité dépravée.

Justine a dit…

Ese año se contabilizaron un total de diez enfermos. Al finalizar el año siguiente, ellos también estaban muertos. Y se habían sumado otros doscientos casos. Doscientos es el número oficial, se acepta que fueron más, sus parientes no lo daban a conocer por tratarse de una enfermedad vergonzante: por entonces se aseguraba que las víctimas habrían tenido un comportamiento sexual depravado.

Cette année-là, on comptabilisa un total de dix malades. À la fin de l'année suivante, ils étaient morts, eux aussi. Et on dénombrait deux cents autres cas supplémentaires. Deux cents, c'est le chiffre officiel, même si on admet qu'ils furent en réalité plus nombreux. S'agissant d'une maladie honteuse, leurs proches ne les déclaraient pas. À l'époque, on affirmait que les victimes devaient avoir eu une sexualité dépravée.

Tradabordo a dit…

Ese año se contabilizaron un total de diez enfermos. Al finalizar el año siguiente, ellos también estaban muertos. Y se habían sumado otros doscientos casos. Doscientos es el número oficial, se acepta que fueron más, sus parientes no lo daban a conocer por tratarse de una enfermedad vergonzante: por entonces se aseguraba que las víctimas habrían tenido un comportamiento sexual depravado.

Cette année-là, on comptabilisa un total de dix malades. À la fin de l'année suivante, ils étaient morts, eux aussi. Et on dénombrait deux cents autres cas supplémentaires. Deux cents, c'est le chiffre officiel, même si on admet qu'ils furent en réalité [après « qu' » ?] plus nombreux. S'agissant d'une maladie honteuse, leurs proches ne les déclaraient pas. À l'époque, on affirmait que les victimes devaient avoir eu une sexualité dépravée.

Justine a dit…

Ese año se contabilizaron un total de diez enfermos. Al finalizar el año siguiente, ellos también estaban muertos. Y se habían sumado otros doscientos casos. Doscientos es el número oficial, se acepta que fueron más, sus parientes no lo daban a conocer por tratarse de una enfermedad vergonzante: por entonces se aseguraba que las víctimas habrían tenido un comportamiento sexual depravado.

Cette année-là, on comptabilisa un total de dix malades. À la fin de l'année suivante, ils étaient morts, eux aussi. Et on dénombrait deux cents autres cas supplémentaires. Deux cents, c'est le chiffre officiel, même si on admet qu'en réalité, ils furent plus nombreux. S'agissant d'une maladie honteuse, leurs proches ne les déclaraient pas. À l'époque, on affirmait que les victimes devaient avoir eu une sexualité dépravée.

Tradabordo a dit…

Ese año se contabilizaron un total de diez enfermos. Al finalizar el año siguiente, ellos también estaban muertos. Y se habían sumado otros doscientos casos. Doscientos es el número oficial, se acepta que fueron más, sus parientes no lo daban a conocer por tratarse de una enfermedad vergonzante: por entonces se aseguraba que las víctimas habrían tenido un comportamiento sexual depravado.

Cette année-là, on comptabilisa un total de dix malades. À la fin de l'année suivante, ils étaient morts, eux aussi. Et on dénombrait deux cents autres cas supplémentaires. Deux cents, c'est le chiffre officiel, même si on admet qu'en réalité, ils furent plus nombreux. S'agissant d'une maladie honteuse, leurs proches ne les déclaraient pas. À l'époque, on affirmait que les victimes devaient avoir eu une sexualité dépravée.

OK.

Elena ?

Elena a dit…

OK.

Tradabordo a dit…

Vous pouvez continuer.

Justine a dit…

Los médicos más destacados del mundo se reunieron bajo el lema “Enfermedad Innominada: Posibles Tratamientos”.
Nadie supo indicar cuál era el tratamiento adecuado.
Y seguimos sin saberlo, aún hoy.

Les médecins les plus réputés au monde se réunirent sous la bannière « Maladie Innommée : Traitements possibles ».
Personne ne sut indiquer quel était le traitement adapté.
Et nous l'ignorons, encore aujourd'hui.

Tradabordo a dit…



Los médicos más destacados del mundo se reunieron bajo el lema “Enfermedad Innominada: Posibles Tratamientos”.
Nadie supo indicar cuál era el tratamiento adecuado.
Y seguimos sin saberlo, aún hoy.

Les médecins les plus réputés au monde se réunirent sous la bannière [j'hésite] « Maladie Innommée [naturel ? Regarde qd même dans les syno ; sinon, laisse] : Traitements possibles ».
Personne ne sut indiquer quel était le traitement adapté [littéral ?].
Et nous l'ignorons, encore aujourd'hui.

Justine a dit…

Si on opte pour « Inconnue » pour « Inominada », il faudra changer le titre.

Los médicos más destacados del mundo se reunieron bajo el lema “Enfermedad Innominada: Posibles Tratamientos”.
Nadie supo indicar cuál era el tratamiento adecuado.
Y seguimos sin saberlo, aún hoy.

Les médecins les plus réputés au monde se réunirent sous le slogan « Maladie Inconnue : Traitements possibles ».
Personne ne sut indiquer quel était le traitement adéquat.
Et nous l'ignorons, encore aujourd'hui.

Tradabordo a dit…

Elena, ton avis ?

Elena a dit…

Je pense qu'on peut garder "Innomée", parce que c'est une épidémie, donc, elle n'est pas "Inconnue" ou "rare". On ne veut pas lui donner de nom parce qu'on la considère honteuse.

Justine a dit…

Los médicos más destacados del mundo se reunieron bajo el lema “Enfermedad Innominada: Posibles Tratamientos”.
Nadie supo indicar cuál era el tratamiento adecuado.
Y seguimos sin saberlo, aún hoy.

Les médecins les plus réputés au monde se réunirent sous le slogan « Maladie Innommée : Traitements possibles ».
Personne ne sut indiquer quel était le traitement adéquat.
Et nous l'ignorons, encore aujourd'hui.

Tradabordo a dit…

Los médicos más destacados del mundo se reunieron bajo el lema “Enfermedad Innominada: Posibles Tratamientos”.
Nadie supo indicar cuál era el tratamiento adecuado.
Y seguimos sin saberlo, aún hoy.

Les médecins les plus réputés au monde se réunirent sous le slogan « Maladie Innommée : Traitements possibles ».
Personne ne sut indiquer quel était le traitement adéquat.
Et nous l'ignorons, encore aujourd'hui.

OK.

Elena ?

Elena a dit…

OK.

Tradabordo a dit…

Vous pouvez continuer.

Justine a dit…

Caroline, il faudra coller ce morceau :

Les médecins les plus réputés au monde se réunirent sous le slogan « Maladie Innommée : Traitements possibles ».
Personne ne sut indiquer quel était le traitement adéquat.
Et nous l'ignorons, encore aujourd'hui.

El número de víctimas se cuenta por millones.
Los hombres de fe hablan de castigo divino:
—El mundo entero ha devenido en una nueva Sodoma. Dios, asqueado de nuestros vicios, está aplicando Su Justicia —dicen.

Le nombre de victimes se compte en millions.
Les hommes de foi parlent de châtiment divin :
— Le monde entier s'est transformé en une nouvelle Sodome. Écœuré par nos vices, Dieu est en train d'appliquer sa Justice, disent-ils.

Justine a dit…

El número de víctimas se cuenta por millones.
Los hombres de fe hablan de castigo divino:
—El mundo entero ha devenido en una nueva Sodoma. Dios, asqueado de nuestros vicios, está aplicando Su Justicia —dicen.

Le nombre de victimes se compte en millions.
Les hommes de foi parlent de châtiment divin :
— Le monde entier s'est transformé en une nouvelle Sodome. Écœuré par nos vices, Dieu est en train d'appliquer sa Justice, disent-ils.

Tradabordo a dit…

C'est déjà collé.

El número de víctimas se cuenta por millones.
Los hombres de fe hablan de castigo divino:
—El mundo entero ha devenido en una nueva Sodoma. Dios, asqueado de nuestros vicios, está aplicando Su Justicia —dicen.

Le nombre de victimes se compte en millions.
Les hommes de foi parlent de [« d'un » ?] châtiment divin :
— Le monde entier s'est transformé en [« est devenu » ?] une nouvelle Sodome. Écœuré par nos vices, Dieu est en train d'appliquer [j'hésite] sa Justice, disent-ils.

Justine a dit…

El número de víctimas se cuenta por millones.
Los hombres de fe hablan de castigo divino:
—El mundo entero ha devenido en una nueva Sodoma. Dios, asqueado de nuestros vicios, está aplicando Su Justicia —dicen.

Le nombre de victimes se compte en millions.
Les hommes de foi parlent d'un châtiment divin :
— Le monde entier est devenu une nouvelle Sodome. Écœuré par nos vices, Dieu applique sa Justice, disent-ils.

Tradabordo a dit…

El número de víctimas se cuenta por millones.
Los hombres de fe hablan de castigo divino:
—El mundo entero ha devenido en una nueva Sodoma. Dios, asqueado de nuestros vicios, está aplicando Su Justicia —dicen.

Le nombre de victimes se compte en millions.
Les hommes de foi parlent d'un châtiment divin :
— Le monde entier est devenu une nouvelle Sodome. Écœuré par nos vices, Dieu applique sa Justice, disent-ils.

OK.

Elena ?

Elena a dit…

OK.

Tradabordo a dit…

Vous pouvez continuer.

Justine a dit…

Los ateos se contentan con explicaciones políticas:
—El Fondo Monetario Internacional lanzó a la atmósfera una bomba biológica destinada a acabar con los países tercermundistas, pero le fallaron los cálculos.

Les athées se content d'explications politiques :
— Le Fonds Monétaire International a lancé une bombe biologique destinée à se débarrasser des pays du tiers-monde dans l'atmosphère, sauf qu'il a loupé ses calculs.

Tradabordo a dit…

Los ateos se contentan con explicaciones políticas:
—El Fondo Monetario Internacional lanzó a la atmósfera una bomba biológica destinada a acabar con los países tercermundistas, pero le fallaron los cálculos.

Les athées se content d'explications politiques :
— Le Fonds Monétaire International a lancé une bombe biologique destinée à se débarrasser [texte] des pays du tiers-monde dans l'atmosphère [pourquoi tu le place là ?], sauf qu'il a loupé ses calculs.

Justine a dit…

Los ateos se contentan con explicaciones políticas:
—El Fondo Monetario Internacional lanzó a la atmósfera una bomba biológica destinada a acabar con los países tercermundistas, pero le fallaron los cálculos.

Les athées se content d'explications politiques :
— Le Fonds Monétaire International a lancé dans l'atmosphère une bombe biologique destinée à en finir avec les pays du tiers-monde, sauf qu'il a loupé ses calculs.

Justine a dit…

Los ateos se contentan con explicaciones políticas:
—El Fondo Monetario Internacional lanzó a la atmósfera una bomba biológica destinada a acabar con los países tercermundistas, pero le fallaron los cálculos.

Les athées se contentent d'explications politiques :
— Le Fonds Monétaire International a lancé dans l'atmosphère une bombe biologique destinée à en finir avec les pays du tiers-monde, sauf qu'il a loupé ses calculs.

Tradabordo a dit…

Los ateos se contentan con explicaciones políticas:
—El Fondo Monetario Internacional lanzó a la atmósfera una bomba biológica destinada a acabar con los países tercermundistas, pero le fallaron los cálculos.

Les athées se contentent d'explications politiques :
— Le Fonds Monétaire International a lancé dans l'atmosphère une bombe biologique destinée à en finir avec les pays du tiers-monde, sauf [« à ceci près »] qu'il a loupé [registre ?] ses calculs.

Justine a dit…

Los ateos se contentan con explicaciones políticas:
—El Fondo Monetario Internacional lanzó a la atmósfera una bomba biológica destinada a acabar con los países tercermundistas, pero le fallaron los cálculos.

Les athées se contentent d'explications politiques :
— Le Fonds Monétaire International a lancé dans l'atmosphère une bombe biologique destinée à en finir avec les pays du tiers-monde, à ceci près qu'il a fait des erreurs de calcul.

Tradabordo a dit…

Los ateos se contentan con explicaciones políticas:
—El Fondo Monetario Internacional lanzó a la atmósfera una bomba biológica destinada a acabar con los países tercermundistas, pero le fallaron los cálculos.

Les athées se contentent d'explications politiques :
— Le Fonds Monétaire International a lancé dans l'atmosphère une bombe biologique destinée à en finir avec les pays du tiers-monde, à ceci près qu'il a fait des erreurs de calcul.

OK.

Elena ?

Elena a dit…

OK.

Tradabordo a dit…

VPC = vous pouvez continuer.

Justine a dit…

—Los comunistas hacían experimentos genéticos usando como conejillo de indias a los disidentes al régimen. Y ahora todos pagamos las consecuencias.

— Les communistes faisaient des expériences génétiques en utilisant les dissidents au régime comme cobayes. Et nous en payons désormais tous les conséquences.

Tradabordo a dit…

—Los comunistas hacían experimentos genéticos usando como conejillo de indias a los disidentes al régimen. Y ahora todos pagamos las consecuencias.

— Les communistes faisaient des expériences génétiques en utilisant les dissidents au régime comme cobayes [pourquoi ce changement de syntaxe ?]. Et nous en payons désormais [« à présent » ?] tous les conséquences.

Justine a dit…

—Los comunistas hacían experimentos genéticos usando como conejillo de indias a los disidentes al régimen. Y ahora todos pagamos las consecuencias.

— Les communistes faisaient des expériences génétiques en utilisant comme cobayes les dissidents au régime. Et nous en payons à présent tous les conséquences.

Tradabordo a dit…

—Los comunistas hacían experimentos genéticos usando como conejillo de indias a los disidentes al régimen. Y ahora todos pagamos las consecuencias.

— Les communistes faisaient des expériences génétiques en utilisant comme cobayes les dissidents au régime. Et nous en payons à présent tous les conséquences.

OK.

Elena ?

Elena a dit…

OK.

Tradabordo a dit…

VPC.

Justine a dit…

—Los judíos tienen la culpa.
Por su parte, las autoridades reconocen que la enfermedad innominada reviste las características de epidemia.

— C'est de la faute des Juifs.
De leur côté, les autorités reconnaissent que la maladie innommée revêt les caractéristiques d'une épidémie.

Tradabordo a dit…

—Los judíos tienen la culpa.
Por su parte, las autoridades reconocen que la enfermedad innominada reviste las características de epidemia.

— C'est de la faute des Juifs.
De leur côté, les autorités reconnaissent que la maladie innommée revêt les caractéristiques d'une épidémie.

OK.

Elena ?

Elena a dit…

OK.

Tradabordo a dit…

VPC.

Justine a dit…

Permanecí a su lado, observándola pasear por las paredes, alimentándola. Su agonía duró dos semanas. Llegado el momento coloqué sus restos en la caja de las alianzas de casamiento, a la caja la enterré bajo el fresno que plantamos juntos.

Je restai à côté de lui, l'observant se promener sur les murs, le nourrissant. Son agonie dura deux semaines. Le moment venu, je déposai sa dépouille dans l'écrin de nos alliances, que j'enterrai sous le frêne que nous avions planté ensemble.

Tradabordo a dit…

Permanecí a su lado, observándola pasear por las paredes, alimentándola. Su agonía duró dos semanas. Llegado el momento coloqué sus restos en la caja de las alianzas de casamiento, a la caja la enterré bajo el fresno que plantamos juntos.

Je restai à côté de lui, l'observant [« à l'observer » ?] se promener sur les murs, le nourrissant [pourquoi un « la » en V.O. ?]. Son agonie dura deux semaines. Le moment venu, je déposai sa dépouille dans l'écrin de nos alliances, que j'enterrai sous le frêne que [pas génial, les deux « que »] nous avions planté ensemble.

Justine a dit…

J'ai hésité, mais j'ai pensé que ça désignait la « cucaracha », vu que les malades se transforment en cafard…

Permanecí a su lado, observándola pasear por las paredes, alimentándola. Su agonía duró dos semanas. Llegado el momento coloqué sus restos en la caja de las alianzas de casamiento, a la caja la enterré bajo el fresno que plantamos juntos.

Je restai à côté de lui, à l'observer se promener sur les murs, à le nourrir. Son agonie dura deux semaines. Le moment venu, je déposai sa dépouille dans l'écrin de nos alliances, et l'enterrai sous le frêne que nous avions planté ensemble.

Tradabordo a dit…

Permanecí a su lado, observándola pasear por las paredes, alimentándola. Su agonía duró dos semanas. Llegado el momento coloqué sus restos en la caja de las alianzas de casamiento, a la caja la enterré bajo el fresno que plantamos juntos.

Je restai à côté de lui, à l'observer se promener sur les murs, à le nourrir. Son agonie dura deux semaines. Le moment venu, je déposai sa dépouille dans l'écrin de nos alliances, et l'enterrai sous le frêne que nous avions planté ensemble.

OK.

Elena ?

Elena a dit…

OK.

Tradabordo a dit…

Vous pouvez boucler.

Justine a dit…

Tengo miedo.
Nunca antes había deseado desplegarme y dar un vuelo corto, alrededor de la mesa, como ahora.

J'ai peur.
Jamais auparavant, je n'avais eu envie de me déployer et de virevolter autour de la maison, comme à présent.

Tradabordo a dit…

Tengo miedo.
Nunca antes había deseado desplegarme y dar un vuelo corto, alrededor de la mesa, como ahora.

J'ai peur.
Jamais auparavant, je n'avais eu envie de me déployer et de virevolter autour de la maison, comme à présent.

OK.

Elena ?

Elena a dit…

OK.