lundi 24 avril 2017

Projet Rachel / Sébastien – phrases 145-151

Danny por fin se acuerda de la taza de té y le da un par de sorbos. Coge la taza con las dos manos, como si quisiera templarlas con el calor que desprende, aunque solo una de ellas es en realidad una mano. Otro vestigio del pasado.
―¿Sabes? Es agradable charlar contigo ―me dice―. Más incluso que con la mayoría de personas que conozco.
―Es normal, Danny. Estoy programado para que así sea.

Traduction temporaire :
Danny se souvient soudain de sa tasse de thé et en boit quelques gorgées. Il la prend dans ses mains, comme s'il voulait les réchauffer, même si, en réalité, une seule est faite de chair et de sang. Un autre vestige du passé.
― Tu sais quoi ? C'est agréable de bavarder avec toi, me dit-il. Bien plus qu'avec la majorité des gens que je connais.
― Normal, Danny. Je suis programmé pour que ce soit le cas.

11 commentaires:

Rachel Laisney a dit…

Danny por fin se acuerda de la taza de té y le da un par de sorbos. Coge la taza con las dos manos, como si quisiera templarlas con el calor que desprende, aunque solo una de ellas es en realidad una mano. Otro vestigio del pasado.
―¿Sabes? Es agradable charlar contigo ―me dice―. Más incluso que con la mayoría de personas que conozco.
―Es normal, Danny. Estoy programado para que así sea.

Danny se souviens soudain de sa tasse de thé et en boit quelques gorgées. Il la prend des deux mains comme s'il voulait les réchauffer avec la chaleur qui se dégage, même si seule l'une d'elles est vraiment une main. Un autre vestige du passé.
― Tu sais quoi ? C'est agréable de bavarder avec toi, me dit-il. Plus même qu'avec la majorité des gens que je connais.
― Normal, Danny. Je suis programmé pour que ce soit le cas.

Tradabordo a dit…

Danny por fin se acuerda de la taza de té y le da un par de sorbos. Coge la taza con las dos manos, como si quisiera templarlas con el calor que desprende, aunque solo una de ellas es en realidad una mano. Otro vestigio del pasado.
―¿Sabes? Es agradable charlar contigo ―me dice―. Más incluso que con la mayoría de personas que conozco.
―Es normal, Danny. Estoy programado para que así sea.

Danny se souviens [grammaire ; bon, du coup relis le reste, pour si les mouches :-))))] soudain de sa tasse de thé et en boit quelques gorgées. Il la prend des deux mains comme s'il voulait les réchauffer avec la chaleur qui se dégage, même si seule l'une d'elles est vraiment une main. Un autre vestige du passé.
― Tu sais quoi ? C'est agréable de bavarder avec toi, me dit-il. Plus même qu'avec la majorité des gens que je connais.
― Normal, Danny. Je suis programmé pour que ce soit le cas.

Rachel Laisney a dit…

Ouh là là, je suis désolée...

Rachel Laisney a dit…

Danny se souvient soudain de sa tasse de thé et en boit quelques gorgées. Il la prend des deux mains comme s'il voulait les réchauffer avec la chaleur qui s'en dégage, même si seule l'une d'elles est vraiment une main. Un autre vestige du passé.
― Tu sais quoi ? C'est agréable de bavarder avec toi, me dit-il. Plus même qu'avec la majorité des gens que je connais.
― Normal, Danny. Je suis programmé pour que ce soit le cas.

Tradabordo a dit…

Ça arrive à tout le monde, y compris aux jeunes agrégés ;-)

Danny se souvient soudain de sa tasse de thé et en boit quelques gorgées. Il la prend des [« dans ses » ?] deux mains [virgule] comme s'il voulait les réchauffer avec la chaleur qui s'en dégage [nécessaire ? C'est tellement évident…………], même si seule l'une d'elles est vraiment une main [naturel ? Je lis, relis et je trouve que ça coince un peu. Vois si tu as mieux, sinon, laisse]. Un autre vestige du passé.
― Tu sais quoi ? C'est agréable de bavarder avec toi, me dit-il. Plus même [tu en as un « avant »] qu'avec la majorité des gens que je connais.
― Normal, Danny. Je suis programmé pour que ce soit le cas.

Rachel Laisney a dit…

Danny por fin se acuerda de la taza de té y le da un par de sorbos. Coge la taza con las dos manos, como si quisiera templarlas con el calor que desprende, aunque solo una de ellas es en realidad una mano. Otro vestigio del pasado.
―¿Sabes? Es agradable charlar contigo ―me dice―. Más incluso que con la mayoría de personas que conozco.
―Es normal, Danny. Estoy programado para que así sea.

Danny se souvient soudain de sa tasse de thé et en boit quelques gorgées. Il la prend dans ses mains, comme s'il voulait réchauffer les deux, même si, en réalité, une seule est vraie. Un autre vestige du passé.
― Tu sais quoi ? C'est agréable de bavarder avec toi, me dit-il. Plus y compris qu'avec la majorité des gens que je connais.
― Normal, Danny. Je suis programmé pour que ce soit le cas.

Tradabordo a dit…

Danny por fin se acuerda de la taza de té y le da un par de sorbos. Coge la taza con las dos manos, como si quisiera templarlas con el calor que desprende, aunque solo una de ellas es en realidad una mano. Otro vestigio del pasado.
―¿Sabes? Es agradable charlar contigo ―me dice―. Más incluso que con la mayoría de personas que conozco.
―Es normal, Danny. Estoy programado para que así sea.

Danny se souvient soudain de sa tasse de thé et en boit quelques gorgées. Il la prend dans ses mains, comme s'il voulait réchauffer les deux [nécessaire ?], même si, en réalité, une seule est vraie [bof]. Un autre vestige du passé.
― Tu sais quoi ? C'est agréable de bavarder avec toi, me dit-il. Plus y compris qu'[syntaxe ? J'hésite]avec la majorité des gens que je connais.
― Normal, Danny. Je suis programmé pour que ce soit le cas.

Rachel Laisney a dit…

Danny se souvient soudain de sa tasse de thé et en boit quelques gorgées. Il la prend dans ses mains, comme s'il voulait les réchauffer, même si, en réalité, une seule est faite de chair et de sang. Un autre vestige du passé.
― Tu sais quoi ? C'est agréable de bavarder avec toi, me dit-il. Bien plus qu'avec la majorité des gens que je connais.
― Normal, Danny. Je suis programmé pour que ce soit le cas.

Tradabordo a dit…

Danny se souvient soudain de sa tasse de thé et en boit quelques gorgées. Il la prend dans ses mains, comme s'il voulait les réchauffer, même si, en réalité, une seule est faite de chair et de sang. Un autre vestige du passé.
― Tu sais quoi ? C'est agréable de bavarder avec toi, me dit-il. Bien plus qu'avec la majorité des gens que je connais.
― Normal, Danny. Je suis programmé pour que ce soit le cas.

OK.

Sébastien ?

Rachel Laisney a dit…

Non validé par Sébastien

Tradabordo a dit…

Du coup, je considère que tout est bon… Maintenant, il faut aboutir. Je colle.