lundi 13 mars 2017

Projet Cindy 4 – phrases 179-183

Durante toda la noche oiría crujir y gemir el viejo tronco del gomero contándole de la intemperie, mientras ella se acurrucaría, voluntariamente friolenta, entre las sábanas del amplio lecho, muy cerca de Luis. Puñados de perlas que llueven a chorros sobre un techo de plata. Chopin. Estudios de Federico Chopin. ¿Durante cuántas semanas se despertó de pronto, muy temprano, apenas sentía que su marido, ahora también él obstinadamente callado, se había escurrido del lecho? El cuarto de vestir: la ventana abierta de par en par, un olor a río y a pasto flotando en aquel cuarto bienhechor, y los espejos velados por un halo de neblina.

Traduction temporaire :
Pendant toute la nuit, elle entendrait le vieux tronc du caoutchouc craquer et gémir, lui contant les intempéries, tandis qu'elle se blottirait, volontairement frileuse, entre les draps du grand lit, tout près de Luis. Des poignées de perles qui pleuvent à verse sur un toit d'argent. Chopin. Études de Frédéric Chopin. Pendant combien de semaines s'était-elle réveillée en sursaut, très tôt, dès qu'elle sentait que son mari, lui aussi désormais obstinément muet, s'était levé discrètement du lit ? Le dressing : la fenêtre ouverte de part en part, une odeur de rivière et de pâture flottant dans cette pièce bienfaitrice, et les miroirs voilés par un halo de brouillard.

6 commentaires:

cristine Gailledrat a dit…

Jusqu'au lever du soleil, elle entendrait le vieux tronc du caoutchouc craquer et gémir, lui contant les intempéries, pendant qu'elle se blottirait, volontairement frileuse, entre les draps du grand lit, tout près de Luis. Des poignées de perles qui pleuvent à verse sur un toit d'argent. Chopin. Études de Frédéric Chopin. Pendant combien de semaines s'était-elle réveillée en sursaut, très tôt, dès qu'elle sentait que son mari, lui aussi désormais obstinément muet, s'était levé discrètement du lit ? Le dressing : la fenêtre grande ouverte, une odeur de rivière et de pâture flottant dans cette pièce bienfaitrice, et les miroirs voilés par un halo de brouillard.

Cindy Gailledrat a dit…

Jusqu'au lever du soleil, elle entendrait le vieux tronc du caoutchouc craquer et gémir, lui contant les intempéries, pendant qu'elle se blottirait, volontairement frileuse, entre les draps du grand lit, tout près de Luis. Des poignées de perles qui pleuvent à verse sur un toit d'argent. Chopin. Études de Frédéric Chopin. Pendant combien de semaines s'était-elle réveillée en sursaut, très tôt, dès qu'elle sentait que son mari, lui aussi désormais obstinément muet, s'était levé discrètement du lit ? Le dressing : la fenêtre grande ouverte, une odeur de rivière et de pâture flottant dans cette pièce bienfaitrice, et les miroirs voilés par un halo de brouillard.

Tradabordo a dit…

Jusqu'au lever du soleil [pourquoi pas littéral ? Il s'agit d'éviter une répétition ? Sinon, pas de raison de changer], elle entendrait le vieux tronc du caoutchouc craquer et gémir, lui contant les intempéries, pendant qu'[« tandis que » ?]elle se blottirait, volontairement frileuse, entre les draps du grand lit, tout près de Luis. Des poignées de perles qui pleuvent à verse sur un toit d'argent. Chopin. Études de Frédéric Chopin. Pendant combien de semaines s'était-elle réveillée en sursaut, très tôt, dès qu'elle sentait que son mari, lui aussi désormais obstinément muet, s'était levé discrètement du lit ? Le dressing : la fenêtre grande [vous avez « grand » avant ; voyez celui que vous pouvez supprimer] ouverte, une odeur de rivière et de pâture flottant dans cette pièce bienfaitrice, et les miroirs voilés par un halo de brouillard.

Cindy Gailledrat a dit…

Pendant toute la nuit, elle entendrait le vieux tronc du caoutchouc craquer et gémir, lui contant les intempéries, tandis qu'elle se blottirait, volontairement frileuse, entre les draps du grand lit, tout près de Luis. Des poignées de perles qui pleuvent à verse sur un toit d'argent. Chopin. Études de Frédéric Chopin. Pendant combien de semaines s'était-elle réveillée en sursaut, très tôt, dès qu'elle sentait que son mari, lui aussi désormais obstinément muet, s'était levé discrètement du lit ? Le dressing : la fenêtre ouverte de part en part, une odeur de rivière et de pâture flottant dans cette pièce bienfaitrice, et les miroirs voilés par un halo de brouillard.

Cindy Gailledrat a dit…

Pendant toute la nuit, elle entendrait le vieux tronc du caoutchouc craquer et gémir, lui contant les intempéries, tandis qu'elle se blottirait, volontairement frileuse, entre les draps du grand lit, tout près de Luis. Des poignées de perles qui pleuvent à verse sur un toit d'argent. Chopin. Études de Frédéric Chopin. Pendant combien de semaines s'était-elle réveillée en sursaut, très tôt, dès qu'elle sentait que son mari, lui aussi désormais obstinément muet, s'était levé discrètement du lit ? Le dressing : la fenêtre ouverte de part en part, une odeur de rivière et de pâture flottant dans cette pièce bienfaitrice, et les miroirs voilés par un halo de brouillard.

Tradabordo a dit…

Pendant toute la nuit, elle entendrait le vieux tronc du caoutchouc craquer et gémir, lui contant les intempéries, tandis qu'elle se blottirait, volontairement frileuse, entre les draps du grand lit, tout près de Luis. Des poignées de perles qui pleuvent à verse sur un toit d'argent. Chopin. Études de Frédéric Chopin. Pendant combien de semaines s'était-elle réveillée en sursaut, très tôt, dès qu'elle sentait que son mari, lui aussi désormais obstinément muet, s'était levé discrètement du lit ? Le dressing : la fenêtre ouverte de part en part, une odeur de rivière et de pâture flottant dans cette pièce bienfaitrice, et les miroirs voilés par un halo de brouillard.

OK.