vendredi 3 mars 2017

Projet Nathalie / Florence – phrases 152-158

Me cuesta decirlo, porque yo soy la responsable, pero se había transformado en un perro malo. Era imposible ponerle la correa, así que hacía meses que no salía a la calle. Estaba flaco y me odiaba. Se le veía en los ojos, en la dentadura. Y yo era la culpable. Si no podía llevar adelante una relación, ¿cómo iba a poder criar a un dogo?”.
El llanto, en este punto, se vuelve desconsolado.
“Hice las dos cosas al mismo tiempo: empecé a tomar antidepresivos, e inscribí a Olaf en Animalia. Pensé: estoy cerca de los cuarenta, es posible que ya no tenga hijos.

Traduction en cours d'élaboration dans les commentaires

19 commentaires:

Nathalie El houch a dit…

C'est dur à dire, parce que c'est moi la responsable, mais il était devenu un chien méchant. C'était impossible de lui mettre la laisse, c'est pour ça que ça faisait des mois qu'il ne sortait plus dans la rue. Il était maigre et me détestait. Ça se voyait dans ses yeux,dans sa mâchoire. Et c'était moi la coupable. Si je ne pouvais pas mener à bien une relation, comment je pouvais élever un dogue?.
À ce moment-là, ses sanglots deviennent inconsolables.
<< J'ai fait les deux choses au même moment. J'ai commencé à prendre des anti-dépresseurs et j'ai inscrit Olaf à Animalia.Je me suis dit: je suis proche de la quarantaine, c'est possible que désormais je n'aie pas d'enfants.

Tradabordo a dit…

C'est dur à dire, parce que c'est [m'ennuie, les deux « c'est » / souvenez-vous de ce que je vous ai dit sur « c'est » en cours… alors deux d'affilée……………] moi la responsable, mais il était devenu un chien méchant. C'était impossible de lui mettre la laisse, c'est pour ça que ça faisait des mois qu'il ne sortait plus dans la rue. Il était maigre et me détestait. Ça se voyait dans ses yeux,dans sa mâchoire. Et c'était moi la coupable. Si je ne pouvais pas mener à bien une relation, comment je pouvais élever un dogue?.
À ce moment-là, ses sanglots deviennent inconsolables.
<< J'ai fait les deux choses au même moment. J'ai commencé à prendre des anti-dépresseurs et j'ai inscrit Olaf à Animalia.Je me suis dit: je suis proche de la quarantaine, c'est possible que désormais je n'aie pas d'enfants.

Nathalie El houch a dit…

C'est dur à dire, parce que je suis responsable, mais il était devenu un chien méchant. C'était impossible de lui mettre la laisse, c'est pour ça que ça faisait des mois qu'il ne sortait plus dans la rue. Il était maigre et me détestait. Ça se voyait dans ses yeux,dans sa mâchoire. Et c'était moi la coupable. Si je ne pouvais pas mener à bien une relation, comment je pouvais élever un dogue?.
À ce moment-là, ses sanglots deviennent inconsolables.
<< J'ai fait les deux choses au même moment. J'ai commencé à prendre des anti-dépresseurs et j'ai inscrit Olaf à Animalia.Je me suis dit: je suis proche de la quarantaine, c'est possible que désormais je n'aie pas d'enfants.

Tradabordo a dit…

C'est dur à dire [pas exactement cela], parce que je suis responsable, mais il était [c'est ici que vous auriez besoin de « c'est » ; quand vous aurez réglé le pb du début, ça devrait être faisable] devenu un chien méchant.

C'était impossible de lui mettre la laisse, c'est pour ça que ça faisait des mois qu'il ne sortait plus dans la rue. Il était maigre et me détestait. Ça se voyait dans ses yeux,dans sa mâchoire. Et c'était moi la coupable. Si je ne pouvais pas mener à bien une relation, comment je pouvais élever un dogue?.
À ce moment-là, ses sanglots deviennent inconsolables.
<< J'ai fait les deux choses au même moment. J'ai commencé à prendre des anti-dépresseurs et j'ai inscrit Olaf à Animalia.Je me suis dit: je suis proche de la quarantaine, c'est possible que désormais je n'aie pas d'enfants.

Nathalie El houch a dit…

Ça me coûte de le dire, parce que c'est moi la responsable, mais il était devenu un chien méchant.
C'était impossible de lui mettre la laisse, c'est pour ça que ça faisait des mois qu'il ne sortait plus dans la rue. Il était maigre et me détestait. Ça se voyait dans ses yeux,dans sa mâchoire. Et c'était moi la coupable. Si je ne pouvais pas mener à bien une relation, comment je pouvais élever un dogue?.
À ce moment-là, ses sanglots deviennent inconsolables.
<< J'ai fait les deux choses au même moment. J'ai commencé à prendre des anti-dépresseurs et j'ai inscrit Olaf à Animalia.Je me suis dit: je suis proche de la quarantaine, c'est possible que désormais je n'aie pas d'enfants.

Tradabordo a dit…

Ça me coûte de le dire, parce que c'est moi [« je suis »] la responsable, mais il était [« c'était »] devenu un chien méchant.
C'était [et hop, encore un] impossible de lui mettre la laisse, c'est [X4]

Faites-moi un peu de nettoyage dans tout ça.

pour ça que ça faisait des mois qu'il ne sortait plus dans la rue. Il était maigre et me détestait. Ça se voyait dans ses yeux,dans sa mâchoire. Et c'était moi la coupable. Si je ne pouvais pas mener à bien une relation, comment je pouvais élever un dogue?.
À ce moment-là, ses sanglots deviennent inconsolables.
<< J'ai fait les deux choses au même moment. J'ai commencé à prendre des anti-dépresseurs et j'ai inscrit Olaf à Animalia.Je me suis dit: je suis proche de la quarantaine, c'est possible que désormais je n'aie pas d'enfants.

Nathalie El houch a dit…

Ça me coûte de le dire, parce que je suis responsable, mais c'était devenu un chien méchant. Il était impossible de lui mettre la laisse et ça faisait des mois qu'il ne sortait plus dans la rue. Il était maigre et me détestait. Ça se voyait dans ses yeux,dans sa mâchoire. Et c'était moi la coupable. Si je ne pouvais pas mener à bien une relation, comment je pouvais élever un dogue?.
À ce moment-là, ses sanglots deviennent inconsolables.
<< J'ai fait les deux choses au même moment. J'ai commencé à prendre des anti-dépresseurs et j'ai inscrit Olaf à Animalia.Je me suis dit: je suis proche de la quarantaine, c'est possible que désormais je n'aie pas d'enfants.

Tradabordo a dit…

Ça me coûte de le dire, parce que je suis responsable, mais c'était devenu un chien méchant. Il était [nécessaire ?] impossible de lui mettre la [« une » sera sans doute mieux ici ou alors il s'agit peut-être du possessif implicite] laisse et [« ; du coup » ?] ça faisait des mois qu'il ne sortait plus dans la rue. Il était maigre et me détestait. Ça se voyait dans ses yeux,[espace]dans sa mâchoire. Et c'était [NON] moi la coupable. Si je ne pouvais pas mener à bien [mal dit ici] une relation, comment je pouvais élever un dogue[espace]?[pas de point après un point].

Décidément, relisez l'ensemble.

À ce moment-là, ses sanglots deviennent inconsolables.
<< J'ai fait les deux choses au même moment. J'ai commencé à prendre des anti-dépresseurs et j'ai inscrit Olaf à Animalia.Je me suis dit: je suis proche de la quarantaine, c'est possible que désormais je n'aie pas d'enfants.

Nathalie El houch a dit…

Ça me coûte de le dire, parce que je suis responsable, mais c'était devenu un chien méchant. Impossible de lui mettre sa laisse et du coup ça faisait des mois qu'il ne sortait plus dans la rue. Il était maigre et me détestait. Ça se voyait dans ses yeux, dans sa mâchoire. Et j'étais la coupable. Si je ne pouvais pas établir une relation, comment je pouvais élever un dogue ?
À ce moment-là, ses sanglots deviennent inconsolables.
<< J'ai fait les deux choses au même moment. J'ai commencé à prendre des anti-dépresseurs et j'ai inscrit Olaf à Animalia.Je me suis dit: je suis proche de la quarantaine, il'est possible que désormais je n'aie pas d'enfants.

Tradabordo a dit…

Ça me coûte de le dire, parce que je suis responsable, mais c'était devenu un chien méchant. Impossible de lui mettre sa laisse et du coup [virgule] ça [« cela » ? Vous avez un « ça » juste après] faisait des mois qu'il ne sortait plus dans la rue. Il était maigre et me détestait. Ça se voyait dans ses yeux, dans sa mâchoire. Et j'étais la coupable [« responsable », sans le « la » ?]. Si je ne pouvais pas établir une relation [pas naturel dans ce contexte], comment je pouvais élever un dogue ?

Faisons déjà cela.

À ce moment-là, ses sanglots deviennent inconsolables.
<< J'ai fait les deux choses au même moment. J'ai commencé à prendre des anti-dépresseurs et j'ai inscrit Olaf à Animalia.Je me suis dit: je suis proche de la quarantaine, il'est possible que désormais je n'aie pas d'enfants.

Nathalie El houch a dit…

Ça me coûte de le dire, parce que je suis responsable, mais c'était devenu un chien méchant. Impossible de lui mettre sa laisse et du coup, cela faisait des mois qu'il ne sortait plus dans la rue. Il était maigre et me détestait. Ça se voyait dans ses yeux, dans sa mâchoire. Et j'étais coupable (je garde coupable ,on a déjà un responsable plus haut, or la répétition n'est pas ds le texte d'origine). Si j'étais incapable de vivre avec quelqu'un, comment je pouvais élever un dogue ?
À ce moment-là, ses sanglots deviennent inconsolables.
« J'ai fait les deux choses au même moment. J'ai commencé à prendre des anti-dépresseurs et j'ai inscrit Olaf à Animalia.Je me suis dit: je suis proche de la quarantaine, dorénavant, il est possible que je n'aie pas d'enfants.


Tradabordo a dit…

Ça me coûte de le dire, parce que je suis responsable, mais c'était devenu un chien méchant. Impossible de lui mettre sa laisse et du coup, cela faisait des mois qu'il ne sortait plus dans la rue. Il était maigre et me détestait. Ça se voyait dans ses yeux, dans sa mâchoire. Et j'étais coupable. Si j'étais incapable de vivre avec quelqu'un, comment je pouvais [« pouvais-je » ?] élever un dogue ?

El llanto, en este punto, se vuelve desconsolado.
“Hice las dos cosas al mismo tiempo: empecé a tomar antidepresivos, e inscribí a Olaf en Animalia. Pensé: estoy cerca de los cuarenta, es posible que ya no tenga hijos.

À ce moment-là, ses sanglots deviennent inconsolables [on le dirait de qqn, mais de sanglots ?].
« J'ai fait les deux choses au même moment. J'ai commencé à prendre des anti-dépresseurs et j'ai inscrit Olaf à Animalia.[espace]Je me suis dit[espace avant les deux points]: je suis proche de la quarantaine, dorénavant, il [petit manque de naturel ; soyez plus dans la logique de l'oralité] est possible que je n'aie pas d'enfants.

Nathalie El houch a dit…

Ça me coûte de le dire, parce que je suis responsable, mais c'était devenu un chien méchant. Impossible de lui mettre sa laisse et du coup, cela faisait des mois qu'il ne sortait plus dans la rue. Il était maigre et me détestait. Ça se voyait dans ses yeux, dans sa mâchoire. Et j'étais coupable. Si j'étais incapable de vivre avec quelqu'un, comment pouvais-je élever un dogue ?
À ce moment-là, elle pleure à chaudes larmes.
« J'ai fait les deux choses au même moment. J'ai commencé à prendre des anti-dépresseurs et j'ai inscrit Olaf à Animalia. Je me suis dit : je suis proche de la quarantaine, désormais, il est possible que je n'aie pas d'enfants.

Tradabordo a dit…

Ça me coûte de le dire, parce que je suis responsable, mais c'était devenu un chien méchant. Impossible de lui mettre sa laisse et du coup, cela faisait des mois qu'il ne sortait plus dans la rue. Il était maigre et me détestait. Ça se voyait dans ses yeux, dans sa mâchoire. Et j'étais coupable. Si j'étais incapable de vivre avec quelqu'un, comment pouvais-je élever un dogue ?
À ce moment-là, elle pleure à chaudes larmes.
« J'ai fait les deux choses au même moment. J'ai commencé à prendre des anti-dépresseurs et j'ai inscrit Olaf à Animalia. Je me suis dit : je suis proche de la quarantaine, désormais, il est possible que je n'aie pas d'enfants [« vu que je suis proche de la quarantaine, il est fort probable que je n'aie pas d'enfants » ou un truc comme ça].

Nathalie El houch a dit…

Ça me coûte de le dire, parce que je suis responsable, mais c'était devenu un chien méchant. Impossible de lui mettre sa laisse et du coup, cela faisait des mois qu'il ne sortait plus dans la rue. Il était maigre et me détestait. Ça se voyait dans ses yeux, dans sa mâchoire. Et j'étais coupable. Si j'étais incapable de vivre avec quelqu'un, comment pouvais-je élever un dogue ?
À ce moment-là, elle pleure à chaudes larmes.
« J'ai fait les deux choses au même moment. J'ai commencé à prendre des anti-dépresseurs et j'ai inscrit Olaf à Animalia. Je me suis dit : vu que je suis proche de la quarantaine, il est fort probable que je n'aie pas d'enfants.

Nathalie El houch a dit…

Ça me coûte de le dire, parce que je suis responsable, mais c'était devenu un chien méchant. Impossible de lui mettre sa laisse et du coup, cela faisait des mois qu'il ne sortait plus dans la rue. Il était maigre et me détestait. Ça se voyait dans ses yeux, dans sa mâchoire. Et j'étais coupable. Si j'étais incapable de vivre avec quelqu'un, comment pouvais-je élever un dogue ?
À ce moment-là, elle pleure à chaudes larmes.
« J'ai fait les deux choses au même moment. J'ai commencé à prendre des anti-dépresseurs et j'ai inscrit Olaf à Animalia. Je me suis dit : vu que je suis proche de la quarantaine, il est fort probable que je n'aie pas d'enfants.

Tradabordo a dit…

Ça me coûte de le dire, parce que je suis responsable, mais c'était devenu un chien méchant. Impossible de lui mettre sa laisse et du coup, cela faisait des mois qu'il ne sortait plus dans la rue. Il était maigre et me détestait. Ça se voyait dans ses yeux, dans sa mâchoire. Et j'étais coupable. Si j'étais incapable de vivre avec quelqu'un, comment pouvais-je élever un dogue ?
À ce moment-là, elle pleure à chaudes larmes.
« J'ai fait les deux choses au même moment. J'ai commencé à prendre des anti-dépresseurs et j'ai inscrit Olaf à Animalia. Je me suis dit : vu que je suis proche de la quarantaine, il est fort probable que je n'aie pas [« jamais » ?] d'enfants.

Nathalie El houch a dit…

Ça me coûte de le dire, parce que je suis responsable, mais c'était devenu un chien méchant. Impossible de lui mettre sa laisse et du coup, cela faisait des mois qu'il ne sortait plus dans la rue. Il était maigre et me détestait. Ça se voyait dans ses yeux, dans sa mâchoire. Et j'étais coupable. Si j'étais incapable de vivre avec quelqu'un, comment pouvais-je élever un dogue ?
À ce moment-là, elle pleure à chaudes larmes.
« J'ai fait les deux choses au même moment. J'ai commencé à prendre des anti-dépresseurs et j'ai inscrit Olaf à Animalia. Je me suis dit : vu que je suis proche de la quarantaine, il est fort probable que je n'aie jamais d'enfants.

Tradabordo a dit…

Ça me coûte de le dire, parce que je suis responsable, mais c'était devenu un chien méchant. Impossible de lui mettre sa laisse et du coup, cela faisait des mois qu'il ne sortait plus dans la rue. Il était maigre et me détestait. Ça se voyait dans ses yeux, dans sa mâchoire. Et j'étais coupable. Si j'étais incapable de vivre avec quelqu'un, comment pouvais-je élever un dogue ?
À ce moment-là, elle pleure à chaudes larmes.
« J'ai fait les deux choses au même moment. J'ai commencé à prendre des anti-dépresseurs et j'ai inscrit Olaf à Animalia. Je me suis dit : vu que je suis proche de la quarantaine, il est fort probable que je n'aie jamais d'enfants.

OK.

Florence ?