samedi 25 mars 2017

Projet Rachel / Sébastien – phrases 139-144

―Lo cual nos lleva ―continúo― a la conclusión de que si un androide miente a un humano, es solo porque este no es capaz de hacer las preguntas adecuadas.
―¡Maldito cabrón…! ―Danny me señala con el dedo índice. Tiene los ojos entrecerrados y una media sonrisa puesta. Se lo está pasando bien― Eso es lo más humano que he oído en mucho tiempo. Culpar a los demás de lo que uno hace mal, a sabiendas de que lo está haciendo.

Traduction en cours d'élaboration dans les commentaires

7 commentaires:

Rachel Laisney a dit…

―Lo cual nos lleva ―continúo― a la conclusión de que si un androide miente a un humano, es solo porque este no es capaz de hacer las preguntas adecuadas.
―¡Maldito cabrón…! ―Danny me señala con el dedo índice. Tiene los ojos entrecerrados y una media sonrisa puesta. Se lo está pasando bien― Eso es lo más humano que he oído en mucho tiempo. Culpar a los demás de lo que uno hace mal, a sabiendas de que lo está haciendo.

― Ce qui nous amène, continué-je, à la conclusion suivante : si un androïde ment à un humain, c'est seulement parce que celui-ci est incapable de formuler les questions adéquates.
― Petit enfoiré…! Danny me pointe du doigt. Il a les yeux entrouverts et affiche un petit sourire. Il s'amuse bien. Voilà ce que j'ai entendu de plus humain depuis bien longtemps. Accuser les autres pour ce qu'on fait mal soi-même, tout en sachant ce que l'on est en train de faire.

Tradabordo a dit…

―Lo cual nos lleva ―continúo― a la conclusión de que si un androide miente a un humano, es solo porque este no es capaz de hacer las preguntas adecuadas.
―¡Maldito cabrón…! ―Danny me señala con el dedo índice. Tiene los ojos entrecerrados y una media sonrisa puesta. Se lo está pasando bien― Eso es lo más humano que he oído en mucho tiempo. Culpar a los demás de lo que uno hace mal, a sabiendas de que lo está haciendo.

― Ce qui nous amène, continué-je, à la conclusion suivante : si un androïde ment à un humain, c'est seulement parce que celui-ci est incapable de formuler les questions adéquates.
― Petit enfoiré…[espace]! Danny me pointe du doigt [« pointe son doigt sur moi » ? Comme tu veux]. Il a les yeux entrouverts [« mi-clos » ?] et affiche un petit sourire. Il s'amuse bien. Voilà ce que j'ai entendu de plus humain depuis bien [tu en as un dans la phrase d'avant ; efforce-toi de ne pas répéter] longtemps. Accuser les autres pour ce qu'on fait mal soi-même, tout en sachant ce que l'on est en train de faire.

Rachel Laisney a dit…

― Ce qui nous amène, continué-je, à la conclusion suivante : si un androïde ment à un humain, c'est seulement parce que celui-ci est incapable de formuler les questions adéquates.
― Petit enfoiré… ! Danny me pointe du doigt. Il a les yeux mi-clos et affiche un petit sourire. Il s'amuse bien. Voilà ce que j'ai entendu de plus humain depuis longtemps. Accuser les autres pour ce qu'on fait mal soi-même, tout en sachant ce que l'on est en train de faire.

Tradabordo a dit…

― Ce qui nous amène, continué-je, à la conclusion suivante : si un androïde ment à un humain, c'est seulement parce que celui-ci est incapable de formuler les questions adéquates.
― Petit enfoiré… ! Danny me pointe du doigt. Il a [nécessaire ?] les yeux mi-clos et [ou à la place : , il ] affiche un petit sourire. Il s'amuse bien. Voilà ce que j'ai entendu de plus humain depuis longtemps. Accuser les autres pour ce qu'on fait mal soi-même, tout en sachant ce que l'on est en train de faire.

Rachel Laisney a dit…

― Ce qui nous amène, continué-je, à la conclusion suivante : si un androïde ment à un humain, c'est seulement parce que celui-ci est incapable de formuler les questions adéquates.
― Petit enfoiré… ! Danny me pointe du doigt. Les yeux mi-clos, il affiche un petit sourire. Il s'amuse bien. Voilà ce que j'ai entendu de plus humain depuis longtemps. Accuser les autres pour ce qu'on fait mal soi-même, tout en sachant ce que l'on est en train de faire.

Tradabordo a dit…

― Ce qui nous amène, continué-je, à la conclusion suivante : si un androïde ment à un humain, c'est seulement parce que celui-ci est incapable de formuler les questions adéquates.
― Petit enfoiré… ! Danny me pointe du doigt. Les yeux mi-clos, il affiche un petit sourire. Il s'amuse bien. Voilà ce que j'ai entendu de plus humain depuis longtemps. Accuser les autres pour ce qu'on fait mal soi-même, tout en sachant ce que l'on est en train de faire.

OK.

Sébastien ?

Esteban GONZALEZ a dit…

OK