lundi 5 juin 2017

Projet Justine / Elena – texte 110

Crónica del mundo destruido

A Ray Bradbury

Un solo encuentro y todo aquello que nadie se habría atrevido a recordar en voz alta, todo aquello que no creían recordar, quedaba dicho por el donante de información y comprendido y archivado por el receptor. Tal habilidad, compartir conocimientos prohibidos a través del contacto sexual, fue desarrollada varios años después de que destruyéramos todos sus libros y cualquier otra fuente de almacenamiento de datos. Aplicado nuestro sistema de limpieza intelectual, los vencidos demoraron tres generaciones en desarrollar este escatológico modo de recuperar lo limpiado. Motivo por el cual el contagio, al comienzo, fue lento: sólo los viejos sabían. Cuando el número de infectados jóvenes se hizo relevante, la enfermedad fue epidemia ya que, en su perversa manía, incapaces de esperar a que los niños maduraran sexualmente, comenzaron a instruirlos en la lectoescritura sobre arena o barro con palos, ramas o pequeñas rocas. Secretamente, eso creían, comenzaron a hablar con veneración de una tal Eva, lejana madre en común quien, de acuerdo a los registros que obran en nuestro poder, perdió el irreprochable mundo que habitaba por esa ansia de conocimiento que, dignos hijos de tal madre, a todos consumía. Cuando el descaro de su rebeldía los llevó a murmurar la palabra Eva como contraseña entre los iniciados, tomamos nuestra decisión. Dado el incomprensible y repugnante apego al estudio que demostraban, resultó paradójico comprobar que, los hijos de la tal Eva, no habían asimilado la lección.

Traduction temporaire :
Chronique du monde détruit
À Ray Bradbury

Rien qu'une rencontre et tout ce dont personne n'aurait osé se rappeler à voix haute, tout ce dont on ne croyait pas se rappeler était dit par le pourvoyeur d'informations, compris et archivé par le récepteur. Une telle habileté à partager des connaissances interdites via le contact sexuel fut développée plusieurs années après la destruction de l'ensemble de ses livres et de toute autre source de stockage de données.

19 commentaires:

Justine a dit…

Crónica del mundo destruido

A Ray Bradbury

Un solo encuentro y todo aquello que nadie se habría atrevido a recordar en voz alta, todo aquello que no creían recordar, quedaba dicho por el donante de información y comprendido y archivado por el receptor. Tal habilidad, compartir conocimientos prohibidos a través del contacto sexual, fue desarrollada varios años después de que destruyéramos todos sus libros y cualquier otra fuente de almacenamiento de datos.

Chronique du monde détruit
À Ray Bradbury

Rien qu'une rencontre et tout ce dont personne n'aurait osé se rappeler, tout ce dont on ne croyait pas se rappeler, était dit par le fournisseur d'information et compris et archivé par le destinataire. Une telle habileté, partager des connaissances interdites via le contact sexuel, fut développée plusieurs années après qu'on détruisit tous ses livres ainsi que n'importe qu'elle autre source de stockage de données.

Elena a dit…

Crónica del mundo destruido
Chronique d'un monde détruit

À Ray Bradbury

Un solo encuentro y todo aquello que nadie se habría atrevido a recordar en voz alta, todo aquello que no creían recordar, quedaba dicho por el donante de información y comprendido y archivado por el receptor.
Une seule rencontre et tout ce que personne n'aurait osé se rappeler à haute voix, tout ce qu'on ne pensait pas se rappeler, était dit par le donneur d'information et compris et sauvegardé par le récepteur.

Tradabordo a dit…

Je prends la première trad proposée :

Un solo encuentro y todo aquello que nadie se habría atrevido a recordar en voz alta, todo aquello que no creían recordar, quedaba dicho por el donante de información y comprendido y archivado por el receptor.

Chronique du monde détruit
À Ray Bradbury

Rien qu'une rencontre et tout ce dont personne n'aurait osé se rappeler [« en voz alta » ?], tout ce dont on ne croyait pas se rappeler, était dit par le fournisseur d'information [pluriel ? J'hésite] et [virgule] compris et archivé par le destinataire [littéral ?].

Justine a dit…

Un solo encuentro y todo aquello que nadie se habría atrevido a recordar en voz alta, todo aquello que no creían recordar, quedaba dicho por el donante de información y comprendido y archivado por el receptor.

Chronique du monde détruit
À Ray Bradbury

Rien qu'une rencontre et tout ce dont personne n'aurait osé se rappeler à voix haute, tout ce dont on ne croyait pas se rappeler, était dit par le fournisseur d'informations et, compris et archivé par le récepteur.

Tradabordo a dit…

Un solo encuentro y todo aquello que nadie se habría atrevido a recordar en voz alta, todo aquello que no creían recordar, quedaba dicho por el donante de información y comprendido y archivado por el receptor.

Chronique du monde détruit
À Ray Bradbury

Rien qu'une rencontre et tout ce dont personne n'aurait osé se rappeler à voix haute, tout ce dont on ne croyait pas se rappeler, [la virgule ?] était dit par le fournisseur d'informations et[supprime / relis-toi avant de publier], compris et archivé par le récepteur.

Justine a dit…

Un solo encuentro y todo aquello que nadie se habría atrevido a recordar en voz alta, todo aquello que no creían recordar, quedaba dicho por el donante de información y comprendido y archivado por el receptor.

Chronique du monde détruit
À Ray Bradbury

Rien qu'une rencontre et tout ce dont personne n'aurait osé se rappeler à voix haute, tout ce dont on ne croyait pas se rappeler était dit par le fournisseur d'informations, compris et archivé par le récepteur.

Elena a dit…

D'accord pour tout, sauf qu'avec "fournisseur", on perd le jeu de mots : "donante"/"receptor", comme s'il s'agissait d'une transfusion... Je ne sais pas si vous êtes d'accord...

Justine a dit…

Un solo encuentro y todo aquello que nadie se habría atrevido a recordar en voz alta, todo aquello que no creían recordar, quedaba dicho por el donante de información y comprendido y archivado por el receptor.

Chronique du monde détruit
À Ray Bradbury

Rien qu'une rencontre et tout ce dont personne n'aurait osé se rappeler à voix haute, tout ce dont on ne croyait pas se rappeler était dit par le donneur d'informations, compris et archivé par le récepteur.

Tradabordo a dit…

Chronique du monde détruit
À Ray Bradbury

Rien qu'une rencontre et tout ce dont personne n'aurait osé se rappeler à voix haute, tout ce dont on ne croyait pas se rappeler était dit par le donneur [« pourvoyeur » ?] d'informations, compris et archivé par le récepteur.

Justine a dit…

Chronique du monde détruit
À Ray Bradbury

Rien qu'une rencontre et tout ce dont personne n'aurait osé se rappeler à voix haute, tout ce dont on ne croyait pas se rappeler était dit par le pourvoyeur d'informations, compris et archivé par le récepteur.

Tradabordo a dit…

Chronique du monde détruit
À Ray Bradbury

Rien qu'une rencontre et tout ce dont personne n'aurait osé se rappeler à voix haute, tout ce dont on ne croyait pas se rappeler était dit par le pourvoyeur d'informations, compris et archivé par le récepteur.

OK.

Elena ?

Elena a dit…

OK.

Tradabordo a dit…

VPC.

Justine a dit…

Tal habilidad, compartir conocimientos prohibidos a través del contacto sexual, fue desarrollada varios años después de que destruyéramos todos sus libros y cualquier otra fuente de almacenamiento de datos.

Une telle habileté à partager des connaissances interdites via le contact sexuel, fut développée plusieurs années après qu'on détruisit tous ses livres ainsi que n'importe qu'elle autre source de stockage de données.

Tradabordo a dit…

Tal habilidad, compartir conocimientos prohibidos a través del contacto sexual, fue desarrollada varios años después de que destruyéramos todos sus libros y cualquier otra fuente de almacenamiento de datos.

Une telle habileté à partager des connaissances interdites via le contact sexuel, [pourquoi la virgule ?] fut développée plusieurs années après qu'on détruisit [ou avec le substantif ? Vois ce qui serait le plus fluide] tous ses livres ainsi que n'importe [lourd] qu'elle autre source de stockage de données.

Justine a dit…

Tal habilidad, compartir conocimientos prohibidos a través del contacto sexual, fue desarrollada varios años después de que destruyéramos todos sus libros y cualquier otra fuente de almacenamiento de datos.

Une telle habileté à partager des connaissances interdites via le contact sexuel fut développée plusieurs années après la destruction de l'ensemble de ses livres et de toute autre source de stockage de données.

Tradabordo a dit…

Tal habilidad, compartir conocimientos prohibidos a través del contacto sexual, fue desarrollada varios años después de que destruyéramos todos sus libros y cualquier otra fuente de almacenamiento de datos.

Une telle habileté à partager des connaissances interdites via le contact sexuel fut développée plusieurs années après la destruction de l'ensemble de ses livres et de toute autre source de stockage de données.

OK.

Elena ?

Elena a dit…

OK.

Tradabordo a dit…

VPC.