lundi 26 juin 2017

Projet Chloé T – phrases 20-23

Casi nunca llegaban diversiones de ese tipo a su remota aldea de las montañas, así que todos los niños se acomodaron en el suelo obedientemente. El titiritero se agachó, desapareciendo de su vista, y la música cesó. Por un momento, la expectación se adueñó de la plaza; el público aguantaba la respiración. De pronto, el teatro de marionetas comenzó a resollar y chirriar como un fuelle, con sus tubos de escape escupiendo una humareda negra.

Traduction temporaire :
Des distractions de ce genre n’atteignant presque jamais leur village de montagne isolé, tous les enfants s’assirent par terre, sagement. Le marionnettiste s’accroupit, à présent hors de leur champ de vision, et la musique s’interrompit. Un instant, l'attente gagna la place ; le public retenait sa respiration. Tout à coup, le théâtre de marionnettes commença à souffler et grincer comme un soufflet, avec ses pots d’échappement crachant un nuage de fumée noire.

14 commentaires:

chloé Tessier a dit…

Des distractions de ce type n’atteignaient presque jamais leur village de montagne isolé, alors tous les enfants s’assirent par terre, obéissants. Le marionnettiste se baissa, disparaissant de leur champ de vision, et la musique s’interrompit.

Pendant un instant, un sentiment d’attente s’installa sur la place ; le public retenait sa respiration. Tout à coup, le théâtre de pantins commença à souffler et grincer comme un soufflet, avec ses pots d’échappement crachant un nuage de fumée noire.

Tradabordo a dit…

Des distractions de ce type n’atteignaient [mal dit + « n'atteignant » ; ça te permettra d'alléger la suite]

presque jamais leur village de montagne isolé, alors tous les enfants s’assirent par terre, obéissants. Le marionnettiste se baissa, disparaissant de leur champ de vision, et la musique s’interrompit.

Pendant un instant, un sentiment d’attente s’installa sur la place ; le public retenait sa respiration. Tout à coup, le théâtre de pantins commença à souffler et grincer comme un soufflet, avec ses pots d’échappement crachant un nuage de fumée noire.

chloé Tessier a dit…

Des distractions de ce genre n’atteignant presque jamais leur village de montagne isolé, tous les enfants s’assirent par terre, obéissants. Le marionnettiste se baissa, disparaissant de leur champ de vision, et la musique s’interrompit.

Pendant un instant, un sentiment d’attente s’installa sur la place ; le public retenait sa respiration. Tout à coup, le théâtre de pantins commença à souffler et grincer comme un soufflet, avec ses pots d’échappement crachant un nuage de fumée noire.

chloé Tessier a dit…

Sus ojos siguen clavados en la brillante y redonda moneda. Ignora que más tarde, después de gastarla, y cuando el paso del tiempo la construya, el sonido de la moneda le recordará la desidia y la maldad de un enfermo que no olvida.

Ses yeux restent fixés sur la pièce de monnaie brillante et ronde. Elle ignore que plus tard, quand elle l'aura dépensée, et quand le passage du temps l’aura construite [tu comprends quoi ? // ben, une fois qu’elle aura mûri, et compris ce que ça représentait, non ?], le bruit de cette pièce de monnaie lui rappellera le mépris et la méchanceté d’un malade qu’elle n’oublie pas.

chloé Tessier a dit…

Oups, y'a eu un bug de ma part... Le dernier post n'est pas à sa place. Je le recolle où il doit être.

Tradabordo a dit…

Des distractions de ce genre n’atteignant presque jamais leur village de montagne isolé, tous les enfants s’assirent [« s'installèrent » ?] par terre, obéissants [pas plutôt dans le sens de « sagement » ?]. Le marionnettiste se baissa [inexact ?], disparaissant [ou à la place « à présent hors de » ? Vois ce qui est mieux…] de leur champ de vision, et la musique s’interrompit.

chloé Tessier a dit…

Des distractions de ce genre n’atteignant presque jamais leur village de montagne isolé, tous les enfants s’assirent [« s'installèrent » ? // je l’ai gardé pour plus loin] par terre, sagement. Le marionnettiste s’accroupit, à présent hors de leur champ de vision, et la musique s’interrompit.

Tradabordo a dit…

Des distractions de ce genre n’atteignant presque jamais leur village de montagne isolé, tous les enfants s’assirent par terre, sagement. Le marionnettiste s’accroupit, à présent hors de leur champ de vision, et la musique s’interrompit.

OK.

chloé Tessier a dit…

Por un momento, la expectación se adueñó de la plaza; el público aguantaba la respiración. De pronto, el teatro de marionetas comenzó a resollar y chirriar como un fuelle, con sus tubos de escape escupiendo una humareda negra.

Pendant un instant, un sentiment d’attente s’installa sur la place ; le public retenait sa respiration. Tout à coup, le théâtre de pantins commença à souffler et grincer comme un soufflet, avec ses pots d’échappement crachant un nuage de fumée noire.

Tradabordo a dit…



Por un momento, la expectación se adueñó de la plaza; el público aguantaba la respiración. De pronto, el teatro de marionetas comenzó a resollar y chirriar como un fuelle, con sus tubos de escape escupiendo una humareda negra.

Pendant un instant [synthétise], un sentiment d’attente [bof] s’installa [plus près de la V.O. ?] sur la place ; le public retenait sa respiration. Tout à coup, le théâtre de pantins [on ne met pas « marionnettes », finalement ?] commença à souffler et grincer comme un soufflet, avec ses pots d’échappement crachant un nuage de fumée noire.

chloé Tessier a dit…

Por un momento, la expectación se adueñó de la plaza; el público aguantaba la respiración. De pronto, el teatro de marionetas comenzó a resollar y chirriar como un fuelle, con sus tubos de escape escupiendo una humareda negra.


Un instant, l'attente s’empara de la place ; le public retenait sa respiration. Tout à coup, le théâtre de marionnettes commença à souffler et grincer comme un soufflet, avec ses pots d’échappement crachant un nuage de fumée noire.

Tradabordo a dit…

Por un momento, la expectación se adueñó de la plaza; el público aguantaba la respiración. De pronto, el teatro de marionetas comenzó a resollar y chirriar como un fuelle, con sus tubos de escape escupiendo una humareda negra.


Un instant, l'attente s’empara [« gagna » ?] de la place ; le public retenait sa respiration. Tout à coup, le théâtre de marionnettes commença à souffler et grincer comme un soufflet, avec ses pots d’échappement crachant un nuage de fumée noire.

chloé Tessier a dit…

Por un momento, la expectación se adueñó de la plaza; el público aguantaba la respiración. De pronto, el teatro de marionetas comenzó a resollar y chirriar como un fuelle, con sus tubos de escape escupiendo una humareda negra.


Un instant, l'attente gagna la place ; le public retenait sa respiration. Tout à coup, le théâtre de marionnettes commença à souffler et grincer comme un soufflet, avec ses pots d’échappement crachant un nuage de fumée noire.

Tradabordo a dit…

Por un momento, la expectación se adueñó de la plaza; el público aguantaba la respiración. De pronto, el teatro de marionetas comenzó a resollar y chirriar como un fuelle, con sus tubos de escape escupiendo una humareda negra.


Un instant, l'attente gagna la place ; le public retenait sa respiration. Tout à coup, le théâtre de marionnettes commença à souffler et grincer comme un soufflet, avec ses pots d’échappement crachant un nuage de fumée noire.

OK.