samedi 17 mars 2018

Projet Justine / Elena – texte 200

Nosotros

Fueron ellos los que te lastimaron, Ángel, ahora me doy cuenta. El Bola de Grasa y el Mínimo ése, que anda con el Bola porque le conviene. Siempre están molestando, me tiran de las trenzas,  roban mi merienda y escriben cosas horribles de nosotros en el pizarrón.  No sé cómo averiguaron que les tengo miedo a las palomas, o asco, o algo así. Mataron una (estoy segura que lo hicieron: no la encontraron muerta), le enrollaron una tanza al cuello, entraron al patio de casa y la colgaron del techo. Cuando entré a mi dormitorio estaba ahí, balanceándose con el viento del otro lado del vidrio de la ventana.  Grité y lloré. Y seguí gritando y llorando hasta que,  de pronto, vino una palabra, una difícil, una que a lo mejor sea como dice la maestra,  idea,  concepto. “Víctima”, pensé. Con una tijera corté la tanza y con una cuchara de sopa hice un hoyo en el jardín. Sí, con una cuchara fue suficiente porque era una paloma chiquita y, como habrás visto, no hace más que llover. ¿Por qué se me ocurrió esa  palabra? Por lo que dijo entonces el diario: “En extraño episodio,  un niño resultó víctima…” En ese momento comprendí que vos y yo juntos, nunca más. Que vos, nunca más. Y no pude seguir leyendo.

Traduction temporaire :

 Nous

Ce sont eux qui t'ont blessé, Ángel, maintenant, je m'en rends compte. Boule de Graisse et Minus, celui qui traîne avec Boule par intérêt. Ils sont toujours en train de m'embêter : ils tirent sur mes tresses, me volent mon goûter et écrivent des choses horribles à notre sujet sur le tableau.  J'ignore comment ils ont découvert que j'ai peur des pigeons, ou qu'ils m'inspirent du dégoût ou quelque chose du genre. Ils en ont tué un (j'en suis certaine : il ne l'ont pas trouvé mort), ils lui ont enroulé une ligne de canne à pêche autour du cou, ont pénétré dans le patio de la maison et l'ont pendu au plafond. Quand je suis entrée dans ma chambre, il était là, à se laisser balancer par le vent de l'autre côté du carreau de la fenêtre. J'ai crié et pleuré. Et j'ai continué de crier et pleurer, jusqu'à ce qu'un mot difficile me vienne soudain à l'esprit, peut-être, une idée, un concept, comme dit la maîtresse. « Victime », ai-je pensé. Avec des ciseaux, j'ai coupé la ligne de la canne à pêche et avec une cuillère à soupe, j'ai creusé un trou dans le jardin. Oui, avec une cuillère, ç'a été suffisant parce que c'était un tout petit pigeon, et comme vous l'avez sûrement remarqué, il ne fait que pleuvoir. Pourquoi ce mot m'est-il venu à l'esprit ? À cause de ce que le journal a dit à l'époque : « Lors d'un événement étrange, un enfant a été victime… ». Là, j'ai compris que toi et moi ensemble, plus jamais. Que toi, plus jamais. Et je n'ai pas pu continuer à lire. 

56 commentaires:

Justine a dit…

Nosotros

Fueron ellos los que te lastimaron, Ángel, ahora me doy cuenta.

Nous

Ce sont eux qui t'ont blessé, Ángel, maintenant, je m'en rends compte.

Tradabordo a dit…

Nosotros

Fueron ellos los que te lastimaron, Ángel, ahora me doy cuenta.

Nous

Ce sont eux qui t'ont blessé, Ángel, maintenant, je m'en rends compte.

OK.

Elena ?

Elena a dit…

Nous

Ce sont eux qui t'ont blessé, Ángel, maintenant, je m'en rends compte.

OK.

Justine a dit…

Elena a dit...

Nous

Ce sont eux qui t'ont blessé, Ángel, maintenant, je m'en rends compte.

OK.

Tradabordo a dit…

VPC.

Justine a dit…

El Bola de Grasa y el Mínimo ése, que anda con el Bola porque le conviene. Siempre están molestando, me tiran de las trenzas, roban mi merienda y escriben cosas horribles de nosotros en el pizarrón.

Boule de Graisse et Minus, celui qui traîne avec Boule parce que ça lui convient. Ils sont toujours en train de m'embêter : ils tirent sur mes tresses, me volent mon goûter et écrivent des choses horribles à propos de nous sur le tableau.

Tradabordo a dit…

El Bola de Grasa y el Mínimo ése, que anda con el Bola porque le conviene. Siempre están molestando, me tiran de las trenzas, roban mi merienda y escriben cosas horribles de nosotros en el pizarrón.

Boule de Graisse et Minus, celui qui traîne avec Boule parce que ça lui convient [Elena ? Quoi qu'il en soit, je ne trouve pas cela très naturel]. Ils sont toujours en train de m'embêter : ils tirent sur mes tresses, me volent mon goûter et écrivent des choses horribles à propos de nous [« à notre sujet » ?] sur le tableau.

Justine a dit…

El Bola de Grasa y el Mínimo ése, que anda con el Bola porque le conviene. Siempre están molestando, me tiran de las trenzas, roban mi merienda y escriben cosas horribles de nosotros en el pizarrón.

Boule de Graisse et Minus, celui qui traîne avec Boule parce que ça l'arrange. Ils sont toujours en train de m'embêter : ils tirent sur mes tresses, me volent mon goûter et écrivent des choses horribles à notre sujet sur le tableau.

Tradabordo a dit…

El Bola de Grasa y el Mínimo ése, que anda con el Bola porque le conviene. Siempre están molestando, me tiran de las trenzas, roban mi merienda y escriben cosas horribles de nosotros en el pizarrón.

Boule de Graisse et Minus, celui qui traîne avec Boule parce que ça l'arrange [cheville : « bien » ? Comme tu veux]. Ils sont toujours en train de m'embêter : ils tirent sur mes tresses, me volent mon goûter et écrivent des choses horribles à notre sujet sur le tableau.

Justine a dit…

El Bola de Grasa y el Mínimo ése, que anda con el Bola porque le conviene. Siempre están molestando, me tiran de las trenzas, roban mi merienda y escriben cosas horribles de nosotros en el pizarrón.

Boule de Graisse et Minus, celui qui traîne avec Boule parce que ça l'arrange bien. Ils sont toujours en train de m'embêter : ils tirent sur mes tresses, me volent mon goûter et écrivent des choses horribles à notre sujet sur le tableau.

Elena a dit…

El Bola de Grasa y el Mínimo ése, que anda con el Bola porque le conviene. Siempre están molestando, me tiran de las trenzas, roban mi merienda y escriben cosas horribles de nosotros en el pizarrón.

Boule de Graisse et Minus, celui qui traîne avec Boule parce que ça lui convient [Elena ? Quoi qu'il en soit, je ne trouve pas cela très naturel / "par intérêt" ?]. Ils sont toujours en train de m'embêter : ils tirent sur mes tresses, me volent mon goûter et écrivent des choses horribles à propos de nous [« à notre sujet » ?] sur le tableau.

Tradabordo a dit…

El Bola de Grasa y el Mínimo ése, que anda con el Bola porque le conviene. Siempre están molestando, me tiran de las trenzas, roban mi merienda y escriben cosas horribles de nosotros en el pizarrón.

Boule de Graisse et Minus, celui qui traîne avec Boule parce que ça lui convient [Elena ? Quoi qu'il en soit, je ne trouve pas cela très naturel / "par intérêt" ? C'est le sens ? Si oui, la formulation est OK]. Ils sont toujours en train de m'embêter : ils tirent sur mes tresses, me volent mon goûter et écrivent des choses horribles à propos de nous [« à notre sujet » ?] sur le tableau.

Elena a dit…

El Bola de Grasa y el Mínimo ése, que anda con el Bola porque le conviene. Siempre están molestando, me tiran de las trenzas, roban mi merienda y escriben cosas horribles de nosotros en el pizarrón.

Boule de Graisse et Minus, celui qui traîne avec Boule par intérêt. Ils sont toujours en train de m'embêter : ils tirent sur mes tresses, me volent mon goûter et écrivent des choses horribles à notre sujet sur le tableau.

Tradabordo a dit…

El Bola de Grasa y el Mínimo ése, que anda con el Bola porque le conviene. Siempre están molestando, me tiran de las trenzas, roban mi merienda y escriben cosas horribles de nosotros en el pizarrón.

Boule de Graisse et Minus, celui qui traîne avec Boule par intérêt. Ils sont toujours en train de m'embêter : ils tirent sur mes tresses, me volent mon goûter et écrivent des choses horribles à notre sujet sur le tableau.

OK.

Justine ?

Justine a dit…

El Bola de Grasa y el Mínimo ése, que anda con el Bola porque le conviene. Siempre están molestando, me tiran de las trenzas, roban mi merienda y escriben cosas horribles de nosotros en el pizarrón.

Boule de Graisse et Minus, celui qui traîne avec Boule par intérêt. Ils sont toujours en train de m'embêter : ils tirent sur mes tresses, me volent mon goûter et écrivent des choses horribles à notre sujet sur le tableau.

OK.

Tradabordo a dit…

VPC.

Justine a dit…

No sé cómo averiguaron que les tengo miedo a las palomas, o asco, o algo así. Mataron una (estoy segura que lo hicieron: no la encontraron muerta), le enrollaron una tanza al cuello, entraron al patio de casa y la colgaron del techo.

J'ignore comment ils ont découvert que j'ai peur des pigeons, ou qu'ils m'inspirent du dégoût ou quelque chose du genre. Ils en ont tué un (j'en suis certaine : il ne l'ont pas trouvé mort), ils lui ont enroulé une ligne de canne à pêche autour du cou, ont pénétré dans le patio de la maison et l'ont pendu au plafond.

Tradabordo a dit…

No sé cómo averiguaron que les tengo miedo a las palomas, o asco, o algo así. Mataron una (estoy segura que lo hicieron: no la encontraron muerta), le enrollaron una tanza al cuello, entraron al patio de casa y la colgaron del techo.

J'ignore comment ils ont découvert que j'ai peur des pigeons, ou qu'ils m'inspirent du dégoût ou quelque chose du genre. Ils en ont tué un (j'en suis certaine : il ne l'ont pas trouvé mort), ils lui ont enroulé une ligne de canne à pêche autour du cou, ont pénétré dans le patio de la maison et l'ont pendu au plafond.

OK.

Elena ?

Elena a dit…

J'ignore comment ils ont découvert que j'ai peur des pigeons, ou qu'ils m'inspirent du dégoût ou quelque chose du genre. Ils en ont tué un (j'en suis certaine : il ne l'ont pas trouvé mort), ils lui ont enroulé une ligne de canne à pêche autour du cou, ont pénétré dans le patio de la maison et l'ont pendu au plafond.

OK.

Tradabordo a dit…

VPC.

Justine a dit…

Cuando entré a mi dormitorio estaba ahí, balanceándose con el viento del otro lado del vidrio de la ventana. Grité y lloré. Y seguí gritando y llorando hasta que, de pronto, vino una palabra, una difícil, una que a lo mejor sea como dice la maestra, idea, concepto.

Quand je suis entrée dans ma chambre, il était là à se balancer avec le vent de l'autre côté du carreau de la fenêtre. J'ai crié et pleuré de plus belle, jusqu'à ce que me vienne soudain un mot difficile, peut-être comme dit la maîtresse, une idée, un concept.

Tradabordo a dit…

Cuando entré a mi dormitorio estaba ahí, balanceándose con el viento del otro lado del vidrio de la ventana. Grité y lloré. Y seguí gritando y llorando hasta que, de pronto, vino una palabra, una difícil, una que a lo mejor sea como dice la maestra, idea, concepto.

Quand je suis entrée dans ma chambre, il était là [virgule] à se balancer avec le vent [ou : à se laisser balancer par le vent ? Je te laisse réfléchir…] de l'autre côté du carreau de la fenêtre. J'ai crié et pleuré de plus belle [la répétition n'est-elle pas utile ?], jusqu'à ce que me vienne soudain un mot difficile [pas très fluide], peut-être comme dit la maîtresse [à la fin], une idée, un concept.

Justine a dit…

Cuando entré a mi dormitorio estaba ahí, balanceándose con el viento del otro lado del vidrio de la ventana. Grité y lloré. Y seguí gritando y llorando hasta que, de pronto, vino una palabra, una difícil, una que a lo mejor sea como dice la maestra, idea, concepto.

Quand je suis entrée dans ma chambre, il était là, à se laisser balancer par le vent de l'autre côté du carreau de la fenêtre. J'ai crié et pleuré. Et j'ai continué de crier et pleurer, jusqu'à ce qu'un mot difficile me vienne soudain à l'esprit, peut-être, une idée, un concept, comme dit la maîtresse.

Tradabordo a dit…

Cuando entré a mi dormitorio estaba ahí, balanceándose con el viento del otro lado del vidrio de la ventana. Grité y lloré. Y seguí gritando y llorando hasta que, de pronto, vino una palabra, una difícil, una que a lo mejor sea como dice la maestra, idea, concepto.

Quand je suis entrée dans ma chambre, il était là, à se laisser balancer par le vent de l'autre côté du carreau de la fenêtre. J'ai crié et pleuré. Et j'ai continué de crier et pleurer, jusqu'à ce qu'un mot difficile me vienne soudain à l'esprit, peut-être, une idée, un concept, comme dit la maîtresse.

OK.

Elena ?

Elena a dit…

Quand je suis entrée dans ma chambre, il était là, à se laisser balancer par le vent de l'autre côté du carreau de la fenêtre. J'ai crié et pleuré. Et j'ai continué de crier et pleurer, jusqu'à ce qu'un mot difficile me vienne soudain à l'esprit, peut-être, une idée, un concept, comme dit la maîtresse.

OK.

Tradabordo a dit…

VPC.

Justine a dit…

“Víctima”, pensé. Con una tijera corté la tanza y con una cuchara de sopa hice un hoyo en el jardín.

« Victime », ai-je pensé. Avec des ciseaux, j'ai coupé la ligne de canne à pêche et avec une cuillère à soupe, j'ai fait un trou dans le jardin.

Tradabordo a dit…

“Víctima”, pensé. Con una tijera corté la tanza y con una cuchara de sopa hice un hoyo en el jardín.

« Victime », ai-je pensé. Avec des ciseaux, j'ai coupé la ligne de [« la » ?] canne à pêche et avec une cuillère à soupe, j'ai fait [« creusé » ?] un trou dans le jardin.

Elena a dit…

“Víctima”, pensé. Con una tijera corté la tanza y con una cuchara de sopa hice un hoyo en el jardín.

« Victime », ai-je pensé. Avec des ciseaux, j'ai coupé la ligne de la canne à pêche et avec une cuillère à soupe, j'ai creusé un trou dans le jardin.

Tradabordo a dit…

“Víctima”, pensé. Con una tijera corté la tanza y con una cuchara de sopa hice un hoyo en el jardín.

« Victime », ai-je pensé. Avec des ciseaux, j'ai coupé la ligne de la canne à pêche et avec une cuillère à soupe, j'ai creusé un trou dans le jardin.

OK.

Justine ?

Justine a dit…

“Víctima”, pensé. Con una tijera corté la tanza y con una cuchara de sopa hice un hoyo en el jardín.

« Victime », ai-je pensé. Avec des ciseaux, j'ai coupé la ligne de la canne à pêche et avec une cuillère à soupe, j'ai creusé un trou dans le jardin.

OK.

Tradabordo a dit…

VPC.

Justine a dit…

Sí, con una cuchara fue suficiente porque era una paloma chiquita y, como habrás visto, no hace más que llover.

Oui, avec une cuillère, ç'a suffi parce que c'était un tout petit pigeon, et comme tu l'as déjà vu, il ne fait que pleuvoir.

Tradabordo a dit…

Sí, con una cuchara fue suficiente porque era una paloma chiquita y, como habrás visto, no hace más que llover.

Oui, avec une cuillère, ç'a suffi [gram] parce que c'était un tout petit pigeon, et comme tu l'as déjà vu [CS], il ne fait que pleuvoir.

Justine a dit…

Sí, con una cuchara fue suficiente porque era una paloma chiquita y, como habrás visto, no hace más que llover

Oui, avec une cuillère, ç'a été suffisant parce que c'était un tout petit pigeon, et comme vous l'avez sûrement remarqué, il ne fait que pleuvoir.

Justine a dit…

Sí, con una cuchara fue suficiente porque era una paloma chiquita y, como habrás visto, no hace más que llover

Oui, avec une cuillère, ç'a été suffisant parce que c'était un tout petit pigeon, et comme vous l'avez sûrement remarqué, il ne fait que pleuvoir.

Tradabordo a dit…

Sí, con una cuchara fue suficiente porque era una paloma chiquita y, como habrás visto, no hace más que llover

Oui, avec une cuillère, ç'a été suffisant parce que c'était un tout petit pigeon, et comme vous l'avez sûrement remarqué, il ne fait que pleuvoir.

OK.

Elena ?

Elena a dit…

Oui, avec une cuillère, ç'a été suffisant parce que c'était un tout petit pigeon, et comme vous l'avez sûrement remarqué, il ne fait que pleuvoir.

OK.

Tradabordo a dit…

VPC.

Justine a dit…

Por qué se me ocurrió esa palabra? Por lo que dijo entonces el diario: “En extraño episodio, un niño resultó víctima…” En ese momento comprendí que vos y yo juntos, nunca más. Que vos, nunca más. Y no pude seguir leyendo.

Pourquoi ce mot m'est-il venu à l'esprit ? À cause de ce que le journal a dit à l'époque « Dans un épisode étrange, un enfant est devenu victime… ». Là, j'ai compris que toi et moi ensemble, plus jamais. Que toi, plus jamais. Et je n'ai pas pu continuer de lire.

Tradabordo a dit…

Trop long.

Justine a dit…

Por qué se me ocurrió esa palabra? Por lo que dijo entonces el diario: “En extraño episodio, un niño resultó víctima…”

Pourquoi ce mot m'est-il venu à l'esprit ? À cause de ce que le journal a dit à l'époque : « Dans un épisode étrange, un enfant est devenu victime… ».

Tradabordo a dit…

Por qué se me ocurrió esa palabra? Por lo que dijo entonces el diario: “En extraño episodio, un niño resultó víctima…”

Pourquoi ce mot m'est-il venu à l'esprit ? À cause de ce que le journal a dit à l'époque : « Dans un épisode [adapté ? j'hésite… ça dépend aussi de la suite] étrange, un enfant est devenu victime… »

Justine a dit…

Por qué se me ocurrió esa palabra? Por lo que dijo entonces el diario: “En extraño episodio, un niño resultó víctima…”

Pourquoi ce mot m'est-il venu à l'esprit ? À cause de ce que le journal a dit à l'époque : « Dans un accident étrange, un enfant est devenu victime… ».

Tradabordo a dit…

Por qué se me ocurrió esa palabra? Por lo que dijo entonces el diario: “En extraño episodio, un niño resultó víctima…”

Pourquoi ce mot m'est-il venu à l'esprit ? À cause de ce que le journal a dit à l'époque : « Dans un accident [pas plus neutre, genre « événement » ?] étrange, un enfant est devenu victime… ».

Justine a dit…

Por qué se me ocurrió esa palabra? Por lo que dijo entonces el diario: “En extraño episodio, un niño resultó víctima…”

Pourquoi ce mot m'est-il venu à l'esprit ? À cause de ce que le journal a dit à l'époque : « Lors d'un événement étrange, un enfant est devenu victime… ».

Tradabordo a dit…

Por qué se me ocurrió esa palabra? Por lo que dijo entonces el diario: “En extraño episodio, un niño resultó víctima…”

Pourquoi ce mot m'est-il venu à l'esprit ? À cause de ce que le journal a dit à l'époque : « Lors d'un événement étrange, un enfant est devenu victime… ».

OK.

Elena ?

Elena a dit…

Por qué se me ocurrió esa palabra? Por lo que dijo entonces el diario: “En extraño episodio, un niño resultó víctima…”

Pourquoi ce mot m'est-il venu à l'esprit ? À cause de ce que le journal a dit à l'époque : « Lors d'un événement étrange, un enfant est devenu ["a été" ?] victime… ».

Justine a dit…

Por qué se me ocurrió esa palabra? Por lo que dijo entonces el diario: “En extraño episodio, un niño resultó víctima…”

Pourquoi ce mot m'est-il venu à l'esprit ? À cause de ce que le journal a dit à l'époque : « Lors d'un événement étrange, un enfant a été victime… ».

Tradabordo a dit…

Pourquoi ce mot m'est-il venu à l'esprit ? À cause de ce que le journal a dit à l'époque : « Lors d'un événement étrange, un enfant a été victime… ».

OK.

VPC.

Justine a dit…

En ese momento comprendí que vos y yo juntos, nunca más. Que vos, nunca más. Y no pude seguir leyendo.

Là, j'ai compris que toi et moi ensemble, plus jamais. Que toi, plus jamais. Et je n'ai pas pu continuer de lire.

Tradabordo a dit…

En ese momento comprendí que vos y yo juntos, nunca más. Que vos, nunca más. Y no pude seguir leyendo.

Là, j'ai compris que toi et moi ensemble, plus jamais. Que toi, plus jamais. Et je n'ai pas pu continuer de [« à » ?] lire.

Justine a dit…

En ese momento comprendí que vos y yo juntos, nunca más. Que vos, nunca más. Y no pude seguir leyendo.

Là, j'ai compris que toi et moi ensemble, plus jamais. Que toi, plus jamais. Et je n'ai pas pu continuer à lire.

Tradabordo a dit…

En ese momento comprendí que vos y yo juntos, nunca más. Que vos, nunca más. Y no pude seguir leyendo.

Là, j'ai compris que toi et moi ensemble, plus jamais. Que toi, plus jamais. Et je n'ai pas pu continuer à lire.

OK.

Elena ?

Elena a dit…

Là, j'ai compris que toi et moi ensemble, plus jamais. Que toi, plus jamais. Et je n'ai pas pu continuer à lire.

OK.

Tradabordo a dit…

VPC.