vendredi 11 août 2017

Projet Basta ! Danny – texte 2

Collares

NANA RODRÍGUEZ ROMERO

Esa tarde, al frente del espejo, se probaba el collar de abalorios que le había regalado su hijo para las bodas de oro. Pocos días después los delincuentes atacaron su casa de campo, le ataron un collar de explosivos alrededor del cuello. Horas de angustia a campo abierto; expertos intentaron desactivar la bomba. A las cuatro de la tarde, a una distancia prudente, su familia vio la explosión, el cuerpo destrozado de la madre, los gritos, las lágrimas; imagen aterradora en un país acostumbrado al carnaval de la muerte inverosímil.

Traduction en cours d'élaboration dans les commentaires

9 commentaires:

Danny Moro a dit…

Colliers

NANA RODRÍGUEZ ROMERO

Cette après-midi-là, face à son miroir, elle essayait le collier fantaisiste que lui avait offert son fils pour ses noces d’or. Quelques jours après, les délinquants ont assailli sa maison de campagne et lui ont attaché un collier d’explosifs autour du cou.

Tradabordo a dit…

N'oubliez pas de remettre la V.O. de la section qu'on commente… sinon, quand on sera beaucoup plus bas dans les commentaires, il sera difficile de comparer. Prenez le coup pour désormais, le faire systématiquement.

Danny Moro a dit…

Collares

NANA RODRÍGUEZ ROMERO

Esa tarde, al frente del espejo, se probaba el collar de abalorios que le había regalado su hijo para las bodas de oro. Pocos días después los delincuentes atacaron su casa de campo, le ataron un collar de explosivos alrededor del cuello.


Colliers

NANA RODRÍGUEZ ROMERO

Cette après-midi-là, face à son miroir, elle essayait le collier fantaisiste que lui avait offert son fils pour ses noces d’or. Quelques jours après, les délinquants ont assailli sa maison de campagne et lui ont attaché un collier d’explosifs autour du cou.

Tradabordo a dit…

Esa tarde, al frente del espejo, se probaba el collar de abalorios que le había regalado su hijo para las bodas de oro. Pocos días después los delincuentes atacaron su casa de campo, le ataron un collar de explosivos alrededor del cuello.

Colliers

NANA RODRÍGUEZ ROMERO

Cette après-midi-là, face à son miroir, elle essayait le collier fantaisiste [vous confondez deux mots ; faites vos vérifications dans Le Robert] que lui avait offert son fils pour ses noces d’or. Quelques jours après, les délinquants ont assailli [bof… Je n'arrive pas à trouver le bon, là, tout de suite, mais je ne suis pas très satisfaite… Faites des recherches / ça n'est pas difficile… et je l'ai sur le bout de la langue] sa maison de campagne [vérifiez qd même qu'au Venezuela, il s'agit bien de cela / je ne dis pas que c'est faux…] et lui ont attaché [« noué » ?] un collier d’explosifs autour du cou.

Danny Moro a dit…

Esa tarde, al frente del espejo, se probaba el collar de abalorios que le había regalado su hijo para las bodas de oro. Pocos días después los delincuentes atacaron su casa de campo, le ataron un collar de explosivos alrededor del cuello.

Colliers

NANA RODRÍGUEZ ROMERO

Cette après-midi-là, face à son miroir, elle essayait le collier de fantaisie que lui avait offert son fils pour ses noces d’or. Quelques jours après, les délinquants ont pris d'assaut sa maison de campagne et lui ont noué un collier d’explosifs autour du cou.

Tradabordo a dit…

Esa tarde, al frente del espejo, se probaba el collar de abalorios que le había regalado su hijo para las bodas de oro. Pocos días después los delincuentes atacaron su casa de campo, le ataron un collar de explosivos alrededor del cuello.

Colliers

NANA RODRÍGUEZ ROMERO

Cette après-midi-là, face à son miroir, elle essayait le collier de [nécessaire ?] fantaisie que lui avait offert son fils pour ses noces d’or. Quelques jours après, les délinquants ont pris d'assaut [ça, je pense que ça va dans le cadre militaire ; là…………] sa maison de campagne et lui ont noué un collier d’explosifs autour du cou.

Danny Moro a dit…

Esa tarde, al frente del espejo, se probaba el collar de abalorios que le había regalado su hijo para las bodas de oro. Pocos días después los delincuentes atacaron su casa de campo, le ataron un collar de explosivos alrededor del cuello.

Colliers

NANA RODRÍGUEZ ROMERO

Cette après-midi-là, face à son miroir, elle essayait le collier fantaisie que lui avait offert son fils pour ses noces d’or. Quelques jours après, les délinquants ont foncé sur sa maison de campagne et lui ont noué un collier d’explosifs autour du cou.

Tradabordo a dit…

Esa tarde, al frente del espejo, se probaba el collar de abalorios que le había regalado su hijo para las bodas de oro. Pocos días después los delincuentes atacaron su casa de campo, le ataron un collar de explosivos alrededor del cuello.

Colliers

NANA RODRÍGUEZ ROMERO

Cette après-midi-là, face à son miroir, elle essayait le collier fantaisie que lui avait offert son fils pour ses noces d’or. Quelques jours après, les délinquants ont foncé [« fait irruption »] sur sa maison de campagne et lui ont noué un collier d’explosifs autour du cou.

Danny Moro a dit…

Collares

NANA RODRÍGUEZ ROMERO

Esa tarde, al frente del espejo, se probaba el collar de abalorios que le había regalado su hijo para las bodas de oro. Pocos días después los delincuentes atacaron su casa de campo, le ataron un collar de explosivos alrededor del cuello.

Colliers

NANA RODRÍGUEZ ROMERO

Cette après-midi-là, face à son miroir, elle essayait le collier fantaisie que lui avait offert son fils pour ses noces d’or. Quelques jours après, les délinquants ont fait irruption dans sa maison de campagne et lui ont noué un collier d’explosifs autour du cou.

Horas de angustia a campo abierto; expertos intentaron desactivar la bomba. A las cuatro de la tarde, a una distancia prudente, su familia vio la explosión, el cuerpo destrozado de la madre, los gritos, las lágrimas; imagen aterradora en un país acostumbrado al carnaval de la muerte inverosímil.

Des heures d’angoisse à ciel ouvert ; des experts ont tenté de désactiver la bombe. A seize heures, à une distance sûre, sa famille a assisté à l’explosion, le corps mutilé de la mère, les cris, les larmes ; image effroyable dans un pays habitué au carnaval de la mort invraisemblable.