lundi 5 juin 2017

Projet Chloé T – phrases 17-19

Ella sabía que no era cierto, su mamá le había explicado que eso sólo eran supersticiones, pero que debía tener cuidado porque la mayoría eran ladrones y, además, nunca se lavaban. Vestía de manera estrafalaria, y se presentó como el titiritero y a su carromato como un teatro de marionetas, que era una antigua tradición de los aborígenes del Nuevo Mundo. Pidió a los niños que se sentaran a aprender la Historia, y proclamó a viva voz que, si a sus padres les agradaba su humilde función, aceptaría unas monedas de cacao o algo de comida para poder cenar esa noche.

Traduction temporaire :
 Elle savait que ce n’était pas vrai ; sa mère lui avait expliqué qu'il s'agissait juste de superstitions, mais qu’elle devait faire attention, parce que la plupart étaient des voleurs ; sans compter qu'ils ne se lavaient jamais. Il était habillé de manière extravagante, se présenta comme le marionnettiste et sa roulotte comme un théâtre de pantins, une tradition ancienne des aborigènes du Nouveau Monde. Il demanda aux enfants de s'asseoir pour apprendre l’Histoire, puis annonça haut et fort que si son humble spectacle plaisait aux parents, il accepterait de recevoir du chocolat en guise de paiement ou un peu de nourriture pour pouvoir dîner ce soir-là.

26 commentaires:

chloé Tessier a dit…

Elle savait que ce n’était pas vrai, sa mère lui avait expliqué que ce n’était que des superstitions, mais qu’elle devait faire attention car la plupart étaient des voleurs et, de surcroît, ne se lavaient jamais. Il était habillé de manière abracadabrante, se présenta comme le marionnettiste et sa roulotte comme un théâtre de pantins, une tradition ancienne des aborigènes du Nouveau Monde. Il demanda aux enfants de s’asseoir pour apprendre l’Histoire, et annonça haut et fort que, si son humble spectacle plaisait aux parents, il accepterait le chocolat en guise de pièces de monnaie [ici, je crois qu’il fait référence au chocolat qui était utilisé comme monnaie dans le Mexique préhispanique] ou un peu de nourriture pour pouvoir dîner ce soir.

Tradabordo a dit…

Elle savait que ce n’était pas vrai, [; ?] sa mère lui avait expliqué que ce n’était [un moyen d'éviter « c'est » + « c'était » ?] que des superstitions,


mais qu’elle devait faire attention car la plupart étaient des voleurs et, de surcroît, ne se lavaient jamais. Il était habillé de manière abracadabrante, se présenta comme le marionnettiste et sa roulotte comme un théâtre de pantins, une tradition ancienne des aborigènes du Nouveau Monde. Il demanda aux enfants de s’asseoir pour apprendre l’Histoire, et annonça haut et fort que, si son humble spectacle plaisait aux parents, il accepterait le chocolat en guise de pièces de monnaie [ici, je crois qu’il fait référence au chocolat qui était utilisé comme monnaie dans le Mexique préhispanique] ou un peu de nourriture pour pouvoir dîner ce soir.

chloé Tessier a dit…

Elle savait que ce n’était pas vrai ; sa mère lui avait expliqué qu'il s'agissait juste de superstitions,

Tradabordo a dit…

Elle savait que ce n’était pas vrai ; sa mère lui avait expliqué qu'il s'agissait juste de superstitions,

OK. Je ne colle pas… donc laisse-le quand tu ajoutes la suite.

chloé Tessier a dit…

Elle savait que ce n’était pas vrai ; sa mère lui avait expliqué qu'il s'agissait juste de superstitions, mais qu’elle devait faire attention car la plupart étaient des voleurs et, de surcroît, ne se lavaient jamais. Il était habillé de manière abracadabrante, se présenta comme le marionnettiste et sa roulotte comme un théâtre de pantins, une tradition ancienne des aborigènes du Nouveau Monde. Il demanda aux enfants de s’asseoir pour apprendre l’Histoire, et annonça haut et fort que, si son humble spectacle plaisait aux parents, il accepterait le chocolat en guise de pièces de monnaie [ici, je crois qu’il fait référence au chocolat qui était utilisé comme monnaie dans le Mexique préhispanique] ou un peu de nourriture pour pouvoir dîner ce soir.

Tradabordo a dit…

Il y en a trop long ; coup et mets-moi l'espagnol avec.

chloé Tessier a dit…

Ella sabía que no era cierto, su mamá le había explicado que eso sólo eran supersticiones, pero que debía tener cuidado porque la mayoría eran ladrones y, además, nunca se lavaban.

Elle savait que ce n’était pas vrai ; sa mère lui avait expliqué qu'il s'agissait juste de superstitions, mais qu’elle devait faire attention car la plupart étaient des voleurs et, de surcroît, ne se lavaient jamais.

Tradabordo a dit…

Ella sabía que no era cierto, su mamá le había explicado que eso sólo eran supersticiones, pero que debía tener cuidado porque la mayoría eran ladrones y, además, nunca se lavaban.

Elle savait que ce n’était pas vrai ; sa mère lui avait expliqué qu'il s'agissait juste de superstitions, mais qu’elle devait faire attention car [« , parce que »] la plupart étaient des voleurs et, de surcroît, [lourd] ne se lavaient jamais.

chloé Tessier a dit…

Ella sabía que no era cierto, su mamá le había explicado que eso sólo eran supersticiones, pero que debía tener cuidado porque la mayoría eran ladrones y, además, nunca se lavaban.

Elle savait que ce n’était pas vrai ; sa mère lui avait expliqué qu'il s'agissait juste de superstitions, mais qu’elle devait faire attention, parce que la plupart étaient des voleurs et qu’ils ne se lavaient jamais, de surcroît.

Tradabordo a dit…

Ella sabía que no era cierto, su mamá le había explicado que eso sólo eran supersticiones, pero que debía tener cuidado porque la mayoría eran ladrones y, además, nunca se lavaban.

Elle savait que ce n’était pas vrai ; sa mère lui avait expliqué qu'il s'agissait juste de superstitions, mais qu’elle devait faire attention, parce que la plupart étaient des voleurs et qu’ils ne se lavaient jamais, de surcroît [vraiment pas naturel dans cette phrase ; registre ?].

chloé Tessier a dit…

Ella sabía que no era cierto, su mamá le había explicado que eso sólo eran supersticiones, pero que debía tener cuidado porque la mayoría eran ladrones y, además, nunca se lavaban.

Elle savait que ce n’était pas vrai ; sa mère lui avait expliqué qu'il s'agissait juste de superstitions, mais qu’elle devait faire attention, parce que la plupart étaient des voleurs et qu’en plus, ils ne se lavaient jamais.

Tradabordo a dit…

Ella sabía que no era cierto, su mamá le había explicado que eso sólo eran supersticiones, pero que debía tener cuidado porque la mayoría eran ladrones y, además, nunca se lavaban.

Elle savait que ce n’était pas vrai ; sa mère lui avait expliqué qu'il s'agissait juste de superstitions, mais qu’elle devait faire attention, parce que la plupart étaient des voleurs et qu’en plus, ils [ou « ; sans compter qu'ils… » ? Essaie et vois ce qui est mieux] ne se lavaient jamais.

chloé Tessier a dit…

Ella sabía que no era cierto, su mamá le había explicado que eso sólo eran supersticiones, pero que debía tener cuidado porque la mayoría eran ladrones y, además, nunca se lavaban.

Elle savait que ce n’était pas vrai ; sa mère lui avait expliqué qu'il s'agissait juste de superstitions, mais qu’elle devait faire attention, parce que la plupart étaient des voleurs ; sans compter qu'ils ne se lavaient jamais.

Tradabordo a dit…

Ella sabía que no era cierto, su mamá le había explicado que eso sólo eran supersticiones, pero que debía tener cuidado porque la mayoría eran ladrones y, además, nunca se lavaban.

Elle savait que ce n’était pas vrai ; sa mère lui avait expliqué qu'il s'agissait juste de superstitions, mais qu’elle devait faire attention, parce que la plupart étaient des voleurs ; sans compter qu'ils ne se lavaient jamais.

OK.

chloé Tessier a dit…

Vestía de manera estrafalaria, y se presentó como el titiritero y a su carromato como un teatro de marionetas, que era una antigua tradición de los aborígenes del Nuevo Mundo.

Il était habillé de manière abracadabrante, se présenta comme le marionnettiste et sa roulotte comme un théâtre de pantins, une tradition ancienne des aborigènes du Nouveau Monde.

Tradabordo a dit…

Vestía de manera estrafalaria, y se presentó como el titiritero y a su carromato como un teatro de marionetas, que era una antigua tradición de los aborígenes del Nuevo Mundo.

Il était habillé de manière abracadabrante [bof], se présenta comme le marionnettiste et sa roulotte comme un théâtre de pantins, une tradition ancienne des aborigènes du Nouveau Monde.

chloé Tessier a dit…

Vestía de manera estrafalaria, y se presentó como el titiritero y a su carromato como un teatro de marionetas, que era una antigua tradición de los aborígenes del Nuevo Mundo.

Il était habillé de manière extravagante, se présenta comme le marionnettiste et sa roulotte comme un théâtre de pantins, une tradition ancienne des aborigènes du Nouveau Monde.

Tradabordo a dit…

Vestía de manera estrafalaria, y se presentó como el titiritero y a su carromato como un teatro de marionetas, que era una antigua tradición de los aborígenes del Nuevo Mundo.

Il était habillé de manière extravagante, se présenta comme le marionnettiste et sa roulotte comme un théâtre de pantins, une tradition ancienne des aborigènes du Nouveau Monde.

OK.

chloé Tessier a dit…

Pidió a los niños que se sentaran a aprender la Historia, y proclamó a viva voz que, si a sus padres les agradaba su humilde función, aceptaría unas monedas de cacao o algo de comida para poder cenar esa noche.

Il demanda aux enfants de s’installer pour apprendre l’Histoire, et annonça haut et fort que, si son humble spectacle plaisait aux parents, il accepterait de recevoir du chocolat en guise d’argent [ici, je crois qu’il fait référence au chocolat qui était utilisé comme monnaie dans le Mexique préhispanique] ou un peu de nourriture pour pouvoir dîner ce soir.

Tradabordo a dit…

Pidió a los niños que se sentaran a aprender la Historia, y proclamó a viva voz que, si a sus padres les agradaba su humilde función, aceptaría unas monedas de cacao o algo de comida para poder cenar esa noche.

Il demanda aux enfants de s’installer [littéral ?] pour apprendre l’Histoire, et [« puis » ?] annonça haut et fort que, [la virgule ?] si son humble spectacle plaisait aux parents, il accepterait de recevoir du chocolat en guise d’argent [ici, je crois qu’il fait référence au chocolat qui était utilisé comme monnaie dans le Mexique préhispanique / OK] ou un peu de nourriture pour pouvoir dîner ce soir [« - là »].

chloé Tessier a dit…

Pidió a los niños que se sentaran a aprender la Historia, y proclamó a viva voz que, si a sus padres les agradaba su humilde función, aceptaría unas monedas de cacao o algo de comida para poder cenar esa noche.

Il demanda aux enfants de s'asseoir pour apprendre l’Histoire, puis annonça haut et fort que si son humble spectacle plaisait aux parents il accepterait de recevoir du chocolat en guise d’argent ou un peu de nourriture pour pouvoir dîner ce soir- là.

Tradabordo a dit…

Pidió a los niños que se sentaran a aprender la Historia, y proclamó a viva voz que, si a sus padres les agradaba su humilde función, aceptaría unas monedas de cacao o algo de comida para poder cenar esa noche.

Il demanda aux enfants de s'asseoir pour apprendre l’Histoire, puis annonça haut et fort que si son humble spectacle plaisait aux parents [virgule] il accepterait de recevoir du chocolat en guise d’argent ou un peu de nourriture pour pouvoir dîner ce soir-[espace en trop] là.

chloé Tessier a dit…

Pidió a los niños que se sentaran a aprender la Historia, y proclamó a viva voz que, si a sus padres les agradaba su humilde función, aceptaría unas monedas de cacao o algo de comida para poder cenar esa noche.

Il demanda aux enfants de s'asseoir pour apprendre l’Histoire, puis annonça haut et fort que si son humble spectacle plaisait aux parents, il accepterait de recevoir du chocolat en guise d’argent ou un peu de nourriture pour pouvoir dîner ce soir-là.

Tradabordo a dit…

Pidió a los niños que se sentaran a aprender la Historia, y proclamó a viva voz que, si a sus padres les agradaba su humilde función, aceptaría unas monedas de cacao o algo de comida para poder cenar esa noche.

Il demanda aux enfants de s'asseoir pour apprendre l’Histoire, puis annonça haut et fort que si son humble spectacle plaisait aux parents, il accepterait de recevoir du chocolat en guise d’argent [« paiement » ?] ou un peu de nourriture pour pouvoir dîner ce soir-là.

chloé Tessier a dit…

Pidió a los niños que se sentaran a aprender la Historia, y proclamó a viva voz que, si a sus padres les agradaba su humilde función, aceptaría unas monedas de cacao o algo de comida para poder cenar esa noche.

Il demanda aux enfants de s'asseoir pour apprendre l’Histoire, puis annonça haut et fort que si son humble spectacle plaisait aux parents, il accepterait de recevoir du chocolat en guise de paiement ou un peu de nourriture pour pouvoir dîner ce soir-là.

Tradabordo a dit…

Pidió a los niños que se sentaran a aprender la Historia, y proclamó a viva voz que, si a sus padres les agradaba su humilde función, aceptaría unas monedas de cacao o algo de comida para poder cenar esa noche.

Il demanda aux enfants de s'asseoir pour apprendre l’Histoire, puis annonça haut et fort que si son humble spectacle plaisait aux parents, il accepterait de recevoir du chocolat en guise de paiement ou un peu de nourriture pour pouvoir dîner ce soir-là.

OK.