mardi 5 juillet 2016

Projet Camille / Angélique 3 – phrases 187-197

Día Tres en Límite-E
Te despiertas agotada. Vuelves a recordar lo del día anterior. Te parece demasiado extravagante como para buscarle alguna lógica, como si hubiera sido un sueño. No eres una fantástica óptifex especializada en xenología, no entiendes de especies extrañas ni de otra cosa que no sea sobrevolar planetas prometedores a los que luego serán enviados otros canoris todavía más atrevidos que tú. Ni siquiera tenías que haber llegado a éste, que se supone ya explorado.
Así que céntrate en arreglar tu nave e irte lo antes posible.
Pasas todo el día (las pocas horas que eso supone) recopilando datos del procesador, haciéndole autoanalizarse sistema por sistema, estudiando los resultados. En los pocos ratos que te permites un descanso vuelven a ti las imágenes de la pesadilla de ayer, e incluso en algún momento vuelves a
(no hay espejos)

Traduction en cours d'élaboration dans les commentaires

12 commentaires:

Camille Fgt a dit…

Jour Trois sur Limite-E
Tu te réveilles épuisée. Tu te remémores ce qui s'est passé le jour précédent. Ça te paraît trop extravagant comme pour lui trouver une quelconque logique, comme si c'eut été un rêve. Tu n'es pas une fantastique óptifex spécialisée en xénologie, tu ne t'y connais pas en espèces étrangères, ni en d'autre chose, si ce n'est survoler des planètes prometteuses sur celles qui ensuite seraient envoyé d'autres canoris encore plus intrépides que toi. Tu n'avais même pas besoin d'arriver sur celle-ci, qui est supposée être déjà explorée.
C'est ainsi que, tu te concentres à réparer ton vaisseau et t'en aller le plus tôt possible.
Tu passes toute la journée (le peu d'heures que ça nécessite) à rassembler des données du processeur, en le faisant s'auto-analysé système par système, en étudiant les résultats. Dans les peu de moments qui te permettent une pause, les images de l'écran d'hier t'arrivent, et même à certains moments tu réentends
(il n'y a pas de miroir)

Tradabordo a dit…

Jour Trois sur Limite-E

Tu te réveilles épuisée. Tu te remémores ce qui s'est passé [« les événements de » ?] le jour précédent [« la veille » ?]. Ça te paraît trop extravagant comme pour lui [?????????? Du coup, je vous laisse relire l'ensemble… au cas où davantage de ménage soit nécessaire…] trouver une quelconque logique, comme si c'eut été un rêve. Tu n'es pas une fantastique óptifex spécialisée en xénologie, tu ne t'y connais pas en espèces étrangères, ni en d'autre chose, si ce n'est survoler des planètes prometteuses sur celles qui ensuite seraient envoyé d'autres canoris encore plus intrépides que toi. Tu n'avais même pas besoin d'arriver sur celle-ci, qui est supposée être déjà explorée.
C'est ainsi que, tu te concentres à réparer ton vaisseau et t'en aller le plus tôt possible.
Tu passes toute la journée (le peu d'heures que ça nécessite) à rassembler des données du processeur, en le faisant s'auto-analysé système par système, en étudiant les résultats. Dans les peu de moments qui te permettent une pause, les images de l'écran d'hier t'arrivent, et même à certains moments tu réentends
(il n'y a pas de miroir)

Camille Fgt a dit…

Jour Trois sur Limite-E
Tu te réveilles épuisée. Tu te remémores les événements de la veille. Ça te paraît trop extravagant pour lui trouver une quelconque logique, comme si c'eût été un rêve. Tu n'es pas une fantastique óptifex spécialisée en xénologie, tu ne t'y connais pas en espèces étrangères, ni en d'autre chose qui ne soit survoler des planètes prometteuses sur celles qui, ensuite, seraient envoyés d'autres canoris encore plus intrépides que toi. Tu n'avais même pas besoin d'arriver sur celle-ci, qui est supposée être déjà explorée.
C'est ainsi que tu te concentres à réparer ton vaisseau et t'en aller le plus tôt possible.
Tu passes toute la journée (le peu d'heures que ça nécessite) à rassembler des données du processeur, en le faisant s'auto-analysé système par système, en étudiant les résultats. Dans les peu de moments qui te permettent une pause, les images de l'écran d'hier t'arrivent, et même à certains moments tu réentends
(il n'y a pas de miroir)

Tradabordo a dit…

Jour Trois sur Limite-E
Tu te réveilles épuisée. Tu te remémores les événements de la veille. Ça te paraît trop extravagant pour lui [?] trouver une quelconque logique, comme si c'eût été [simplifiez] un rêve. Tu n'es pas une fantastique óptifex spécialisée en xénologie, tu ne t'y connais pas en espèces étrangères [FS ?], ni en d'autre chose [bof / clarifier… Je pense que le pb vient de la syntaxe… Là, dans ce genre de cas, il faut vous demander quelle est l'idée et être fidèle à ça plus qu'à la V.O.] qui ne soit survoler des planètes prometteuses sur celles qui, [à reprendre] ensuite, seraient [temps !]



envoyés d'autres canoris encore plus intrépides que toi. Tu n'avais même pas besoin d'arriver sur celle-ci, qui est supposée être déjà explorée.
C'est ainsi que tu te concentres à réparer ton vaisseau et t'en aller le plus tôt possible.
Tu passes toute la journée (le peu d'heures que ça nécessite) à rassembler des données du processeur, en le faisant s'auto-analysé système par système, en étudiant les résultats. Dans les peu de moments qui te permettent une pause, les images de l'écran d'hier t'arrivent, et même à certains moments tu réentends
(il n'y a pas de miroir)

Camille Fgt a dit…

Jour Trois sur Limite-E
Tu te réveilles épuisée. Tu te remémores les événements de la veille. Ça te paraît trop extravagant pour leurs trouver une quelconque logique, comme si ce fut un rêve. Tu n'es pas une fantastique óptifex spécialisée en xénologie, tu ne t'y connais pas en espèces étranges, ni même en quelque chose d'autre, si ce n'est survoler des planètes prometteuses sur lesquelles seront ensuite



envoyés d'autres canoris encore plus intrépides que toi. Tu n'avais même pas besoin d'arriver sur celle-ci, qui est supposée être déjà explorée.
C'est ainsi que tu te concentres à réparer ton vaisseau et t'en aller le plus tôt possible.
Tu passes toute la journée (le peu d'heures que ça nécessite) à rassembler des données du processeur, en le faisant s'auto-analysé système par système, en étudiant les résultats. Dans les peu de moments qui te permettent une pause, les images de l'écran d'hier t'arrivent, et même à certains moments tu réentends
(il n'y a pas de miroir)

Tradabordo a dit…

Jour Trois sur Limite-E
Tu te réveilles épuisée. Tu te remémores les événements de la veille. Ça te paraît trop extravagant pour leurs [« y »] trouver une quelconque logique, comme si ce fut [PQP] un rêve. Tu n'es pas une fantastique óptifex spécialisée en xénologie, tu ne t'y connais pas en espèces étranges, ni même en quelque chose d'autre [manque de naturel ; demandez-vous toujours comment vous, vous diriez les choses spontanément], si ce n'est survoler des planètes prometteuses sur lesquelles seront ensuite envoyés

a los que luego serán enviados otros canoris todavía más atrevidos que tú. Ni siquiera tenías que haber llegado a éste, que se supone ya explorado. Así que céntrate en arreglar tu nave e irte lo antes posible. Pasas todo el día (las pocas horas que eso supone) recopilando datos del procesador, haciéndole autoanalizarse sistema por sistema, estudiando los resultados. En los pocos ratos que te permites un descanso vuelven a ti las imágenes de la pesadilla de ayer, e incluso en algún momento vuelves a (no hay espejos)

d'autres canoris [virgule ?] encore plus intrépides que toi. Tu n'avais même pas besoin d'arriver sur celle-ci [CS],


qui est supposée être déjà explorée.
C'est ainsi que tu te concentres à réparer ton vaisseau et t'en aller le plus tôt possible.
Tu passes toute la journée (le peu d'heures que ça nécessite) à rassembler des données du processeur, en le faisant s'auto-analysé système par système, en étudiant les résultats. Dans les peu de moments qui te permettent une pause, les images de l'écran d'hier t'arrivent, et même à certains moments tu réentends
(il n'y a pas de miroir)

Camille Fgt a dit…

Jour Trois sur Limite-E
Tu te réveilles épuisée. Tu te remémores les événements de la veille. Ça te paraît trop extravagant pour leurs y trouver une quelconque logique, comme si ç'avait été un rêve. Tu n'es pas une fantastique óptifex spécialisée en xénologie, tu ne t'y connais pas en espèces étranges, en rien d'autre, si ce n'est survoler des planètes prometteuses sur lesquelles seront ensuite envoyés d'autres canoris, encore plus intrépides que toi.Tu ne devais même pas arriver sur celle-ci qui est supposée être déjà explorée.

Concentres toi donc à réparer ton vaisseau et t'en aller le plus vite possible.
Tu passes toute la journée (le peu d'heures que ça nécessite) à rassembler des données du processeur, en le faisant s'auto-analysé système par système, en étudiant les résultats. Dans les peu de moments qui te permettent une pause, les images du cauchemar d'hier te reviennent, et même à certains moments tu réentends
(il n'y a pas de miroir)

Tradabordo a dit…

Jour Trois sur Limite-E
Tu te réveilles épuisée. Tu te remémores les événements de la veille. Ça te paraît trop extravagant pour leurs [supprimez, du coup !] y trouver une quelconque logique, comme si ç'avait été un rêve. Tu n'es pas une fantastique óptifex spécialisée en xénologie, tu ne t'y connais pas en espèces étranges, en rien d'autre, si ce n'est [il faut ajouter des chevilles ici : sinon, ça donne : s'y connaître en survoler…] survoler des planètes prometteuses sur lesquelles seront ensuite envoyés d'autres canoris, encore plus intrépides que toi.[espace]Tu ne devais [temps] même pas arriver sur celle-ci qui est [avec une simple virgule, ça suffira] supposée être déjà explorée.

Concentres toi donc à réparer ton vaisseau et t'en aller le plus vite possible.
Tu passes toute la journée (le peu d'heures que ça nécessite) à rassembler des données du processeur, en le faisant s'auto-analysé système par système, en étudiant les résultats. Dans les peu de moments qui te permettent une pause, les images du cauchemar d'hier te reviennent, et même à certains moments tu réentends
(il n'y a pas de miroir)

Camille Fgt a dit…

Jour Trois sur Limite-E
Tu te réveilles épuisée. Tu te remémores les événements de la veille. Ça te paraît trop extravagant pour y trouver une quelconque logique, comme si ç'avait été un rêve. Tu n'es pas une fantastique óptifex spécialisée en xénologie, tu ne t'y connais pas en espèces étranges, en rien d'autre, mis à part survoler des planètes prometteuses sur lesquelles seront ensuite envoyés d'autres canoris, encore plus intrépides que toi. Tu ne devais [temps // j'ai peur de ne pas comprendre, « tenías» c'est bien de l'imparfait, donc pourquoi “devais” serait faux ? ] même pas arriver sur celle-ci, supposée être déjà explorée.

Concentres toi donc à réparer ton vaisseau et t'en aller le plus vite possible.
Tu passes toute la journée (le peu d'heures que ça nécessite) à rassembler des données du processeur, en le faisant s'auto-analysé système par système, en étudiant les résultats. Dans les peu de moments qui te permettent une pause, les images du cauchemar d'hier te reviennent, et même à certains moments tu réentends
(il n'y a pas de miroir)

Tradabordo a dit…

Jour Trois sur Limite-E
Tu te réveilles épuisée. Tu te remémores les événements de la veille. Ça te paraît trop extravagant pour y trouver une quelconque logique, comme si ç'avait été un rêve. Tu n'es pas une fantastique óptifex spécialisée en xénologie, tu ne t'y connais pas en espèces étranges, en rien d'autre, mis à part survoler des planètes prometteuses sur lesquelles seront ensuite envoyés d'autres canoris, encore plus intrépides que toi. Tu ne devais [temps // j'ai peur de ne pas comprendre, « tenías» c'est bien de l'imparfait, donc pourquoi “devais” serait faux ? / pas cette valeur-là, ici… Oubliez que c'est un imparfait et essayez juste de réfléchir à la logique / au sens… Le personnage est sur cette planète] même pas arriver sur celle-ci, supposée être déjà explorée.

Concentres toi donc à réparer ton vaisseau et t'en aller le plus vite possible.
Tu passes toute la journée (le peu d'heures que ça nécessite) à rassembler des données du processeur, en le faisant s'auto-analysé système par système, en étudiant les résultats. Dans les peu de moments qui te permettent une pause, les images du cauchemar d'hier te reviennent, et même à certains moments tu réentends
(il n'y a pas de miroir)

Camille Fgt a dit…

Jour Trois sur Limite-E
Tu te réveilles épuisée. Tu te remémores les événements de la veille. Ça te paraît trop extravagant pour y trouver une quelconque logique, comme si ç'avait été un rêve. Tu n'es pas une fantastique óptifex spécialisée en xénologie, tu ne t'y connais pas en espèces étranges, en rien d'autre, mis à part survoler des planètes prometteuses sur lesquelles seront ensuite envoyés d'autres canoris, encore plus intrépides que toi. Tu n'aurais même pas dû arriver sur celle-ci, supposée être déjà explorée.

Concentres toi donc à réparer ton vaisseau et t'en aller le plus vite possible.
Tu passes toute la journée (le peu d'heures que ça nécessite) à rassembler des données du processeur, en le faisant s'auto-analysé système par système, en étudiant les résultats. Dans les peu de moments qui te permettent une pause, les images du cauchemar d'hier te reviennent, et même à certains moments tu réentends
(il n'y a pas de miroir)

Tradabordo a dit…

Jour Trois sur Limite-E
Tu te réveilles épuisée. Tu te remémores les événements de la veille. Ça te paraît trop extravagant pour y trouver une quelconque logique, comme si ç'avait été un rêve. Tu n'es pas une fantastique óptifex spécialisée en xénologie, tu ne t'y connais pas en espèces étranges, en rien d'autre, mis à part survoler des planètes prometteuses sur lesquelles seront ensuite envoyés d'autres canoris, encore plus intrépides que toi. Tu n'aurais même pas dû arriver sur celle-ci, supposée être [« (qui est ) supposément »] déjà explorée.

Así que céntrate en arreglar tu nave e irte lo antes posible. Pasas todo el día (las pocas horas que eso supone) recopilando datos del procesador, haciéndole autoanalizarse sistema por sistema, estudiando los resultados. En los pocos ratos que te permites un descanso vuelven a ti las imágenes de la pesadilla de ayer, e incluso en algún momento vuelves a (no hay espejos)

Concentres toi donc à réparer [?????? Reprenez tout ça… Ça a été fait trop rapidement / relisez aussi la suite] ton vaisseau et t'en aller le plus vite possible.
Tu passes toute la journée (le peu d'heures que ça nécessite) à rassembler des données du processeur, en le faisant s'auto-analysé système par système, en étudiant les résultats. Dans les peu de moments qui te permettent une pause, les images du cauchemar d'hier te reviennent, et même à certains moments tu réentends
(il n'y a pas de miroir)