jeudi 14 juillet 2016

Projet Elisa / Agnès (agreg interne) – phrases 1-4

Eduardo Cerdán (Mexique)

¡Clarito lo vi!

Bueno, pues mire, le voy a decir la mera verdad: yo tengo miedo y mucho, señor. Ay, no, hubiera visto hoy en la mañana: salí en chinga de mi casa, casi dejo la chancla por ai tirada. Es que ¡de veras! Sabe Dios que ya estoy vieja y luego con estos sustos... ¡¿A dónde voy a ir a dar?!... 

Traduction en cours d'élaboration dans les commentaires

7 commentaires:

Eugenio Barragán a dit…

No es "ai" que en castellano no significa nada. Es "ahí", tirada.
Saludos

Tradabordo a dit…

Une simple coquille, bien sûr. Elisa et Agnès auront certainement rétabli d'elles-mêmes :-)

Elena a dit…

Moi, je pense que comme il s'agit d'une petite vieille du peuple, l'auteur a écrit ça plus ou moins en phonétique. On le prononce en accentuant le "a". Mais effectivement, ça veut dire "ahí".

Tradabordo a dit…

Merci, Elena ;-)

Avec tout ça, Elisa et Agnès n'ont plus qu'à démarrer.

Agnès-Françoise Dartois a dit…

Bah, voyez-vous, je vais vous dire la vérité vraie : j'ai peur, j'ai même très peur, Monsieur. Oh là là, non, si vous aviez vu aujourd'hui matin : je suis sortie en combinaison de chez moi, j'ai failli laisser une de mes tongues là-bas. C'est que, sérieusement, Dieu sait que je suis déjà vieille. Et puis toutes ces frayeurs! Comment vais-je finir?

Agnès-Françoise Dartois a dit…

Eduardo Cerdán (Mexique) Je l'ai vu clair et net!

Bah, voyez-vous, je vais vous dire la vérité vraie : j'ai peur, j'ai même très peur, Monsieur. Oh là là, non, si vous aviez vu aujourd'hui matin : je suis sortie en combinaison de chez moi, j'ai failli laisser une de mes tongues là-bas. C'est que, sérieusement, Dieu sait que je suis déjà vieille. Et puis toutes ces frayeurs! Comment vais-je finir?

Tradabordo a dit…

Eduardo Cerdán (Mexique)

¡Clarito lo vi!

Bueno, pues mire, le voy a decir la mera verdad: yo tengo miedo y mucho, señor. Ay, no, hubiera visto hoy en la mañana: salí en chinga de mi casa, casi dejo la chancla por ai tirada. Es que ¡de veras! Sabe Dios que ya estoy vieja y luego con estos sustos... ¡¿A dónde voy a ir a dar?!...

Je l'ai vu clair et net[espace avant les signes de ponctuation forts = ! ? ; :] [un doute : on dit que quelque chose est clair et net, mais dit-on qu'on voit clair et net ?]!

Bah, voyez-vous [ce début manque de naturel… Plutôt quelque chose comme : « Bah, écoutez donc, »… Avec un texte comme ça, très oral, il faut vraiment avoir en tête le critère de la fluidité… Dites-vous cela à voix haute et voyez si ça passe le cap.], je vais vous dire la vérité vraie [est-ce exactement ce que dit la V.O. ?] : j'ai peur, j'ai même très peur, Monsieur [pas de maj]. Oh là là, non, si vous aviez vu aujourd'hui matin [sens ?] : je suis sortie en combinaison de chez moi, j'ai failli laisser une de mes tongues là-bas [clair ? Que faut-il comprendre ?]. C'est que, sérieusement, Dieu sait que je suis déjà vieille [manque de naturel… Tout cela est raide ;-)]. Et puis toutes ces frayeurs[espace]! Comment vais-je finir[espace]?