vendredi 15 juillet 2016

Projet Elsa 2 – phrases 24-29

Hacía décadas que no se atrevía a mirar su verdadera cara, una masa de carne blanda cuya piel color bronce había ido palideciendo hasta tomar un tono blanquecino; un cráneo huesudo apenas cubierto por un pellejo arrugado.
Apartó el corpachón mecánico del espejo y se concentró en la sensación de sentir sus brazos y sus piernas moviéndose de nuevo, disipando la angustia de los primeros momentos del día en los que sólo era un cerebro horrorizado atrapado en un cuerpo inmóvil.
-Buenos días, Justine- dijo Leila.
-Buenos días, señora- susurró dulcemente la voz de la IA junto a su oído-. La temperatura en el interior del soporte es de 298 K. El nivel de oxígeno en el aire suministrado es del 22%.

Traduction temporaire :
Cela faisait des décennies qu’elle n’osait observer son vrai visage, une masse de chairs molles dont la peau brune avait pâli jusqu’à prendre un ton blanchâtre, un crâne osseux à peine couvert d’une espèce de pelure fripée.
Elle écarta sa carcasse mécanique de devant le miroir et se concentra sur les perceptions de ses bras et ses jambes qui bougeaient de nouveau, dissipant l’angoisse des premières heures de la journée, où elle n'était qu’un cerveau effrayé et enfermé dans un corps immobile.
— Bonjour Justine, lança Leila.
— Bonjour madame, susurra délicatement la voix de l’IA près de son oreille. La température à l’intérieur du support est de 298 K. Le niveau d’oxygène dans l’air que vous recevez est de 22 %.

10 commentaires:

elsa fernandez a dit…

Voilà des décennies qu’elle n’osait observer son vrai visage, une masse de chair molle dont la peau couleur bronze avait pâli jusqu’à prendre un ton blanchâtre; un crâne osseux à peine recouvert d’un reste de peau fripée.
Elle écarta sa carcasse mécanique du miroir et se concentra sur la sensation de ressentir ses bras et ses jambes bouger de nouveau, dissipant l’angoisse des premiers instants du jour où elle n'était qu’un cerveau effrayé et enfermé dans un corps immobile.
— Bonjour Justine, interpella Leila.
— Bonjour madame - chuchota la voix de l’IA près de son oreille. La température à l’intérieur du support est de 298 K. Le niveau d’oxygène dans l’air approvisionné est de 22 %.

Tradabordo a dit…



Voilà [je pense que ce sera sans doute mieux avec « depuis » – placé après / je te laisse faire et je regarderai la suite en même temps…] des décennies qu’elle n’osait observer son vrai visage, une masse de chair molle dont la peau couleur bronze avait pâli jusqu’à prendre un ton blanchâtre; un crâne osseux à peine recouvert d’un reste de peau fripée.
Elle écarta sa carcasse mécanique du miroir et se concentra sur la sensation de ressentir ses bras et ses jambes bouger de nouveau, dissipant l’angoisse des premiers instants du jour où elle n'était qu’un cerveau effrayé et enfermé dans un corps immobile.
— Bonjour Justine, interpella Leila.
— Bonjour madame - chuchota la voix de l’IA près de son oreille. La température à l’intérieur du support est de 298 K. Le niveau d’oxygène dans l’air approvisionné est de 22 %.

elsa fernandez a dit…

Elle n’osait observer son vrai visage depuis des décennies; [je pense que ce sera sans doute mieux avec « depuis » – placé après / je te laisse faire et je regarderai la suite en même temps…// Est-ce que je ne perds pas le lien entre “visage” et “chair molle…” ?] une masse de chair molle dont la peau couleur bronze avait pâli jusqu’à prendre un ton blanchâtre; un crâne osseux à peine recouvert d’un reste de peau fripée.
Elle écarta sa carcasse mécanique du miroir et se concentra sur la sensation de ressentir ses bras et ses jambes bouger de nouveau, dissipant l’angoisse des premiers instants du jour où elle n'était qu’un cerveau effrayé et enfermé dans un corps immobile.
— Bonjour Justine, interpella Leila.
— Bonjour madame, chuchota la voix de l’IA près de son oreille. La température à l’intérieur du support est de 298 K. Le niveau d’oxygène dans l’air approvisionné est de 22 %.

Tradabordo a dit…

Elle n’osait observer son vrai visage depuis des décennies; [je pense que ce sera sans doute mieux avec « depuis » – placé après / je te laisse faire et je regarderai la suite en même temps…// Est-ce que je ne perds pas le lien entre “visage” et “chair molle…” ? ////// Tu as raison ; alors commence par « Cela faisait… »] une masse de chair molle dont la peau couleur bronze avait pâli jusqu’à prendre un ton blanchâtre; un crâne osseux à peine recouvert d’un reste de peau fripée.
Elle écarta sa carcasse mécanique du miroir et se concentra sur la sensation de ressentir ses bras et ses jambes bouger de nouveau, dissipant l’angoisse des premiers instants du jour où elle n'était qu’un cerveau effrayé et enfermé dans un corps immobile.
— Bonjour Justine, interpella Leila.
— Bonjour madame, chuchota la voix de l’IA près de son oreille. La température à l’intérieur du support est de 298 K. Le niveau d’oxygène dans l’air approvisionné est de 22 %.

elsa fernandez a dit…

Cela faisait des décennies qu’elle n’osait observer son vrai visage, une masse de chair molle dont la peau couleur bronze avait pâli jusqu’à prendre un ton blanchâtre; un crâne osseux à peine recouvert d’un reste de peau fripée.
Elle écarta sa carcasse mécanique du miroir et se concentra sur la sensation de ressentir ses bras et ses jambes bouger de nouveau, dissipant l’angoisse des premiers instants du jour où elle n'était qu’un cerveau effrayé et enfermé dans un corps immobile.
— Bonjour Justine, interpella Leila.
— Bonjour madame - chuchota la voix de l’IA près de son oreille. La température à l’intérieur du support est de 298 K. Le niveau d’oxygène dans l’air approvisionné est de 22 %.

Tradabordo a dit…

Cela faisait des décennies qu’elle n’osait observer [littéral ?] son vrai visage, une masse de chair molle [je me demande si on ne le mettrait pas au pluriel] dont la peau couleur bronze [bizarre, non, « couleur bronze » ?] avait pâli jusqu’à prendre un ton blanchâtre[espace avant les ; et les :]; un crâne osseux à peine [re ; nécessaire ?]couvert d’un reste de peau [pas de répétition en V.O. ; un moyen de ne pas répéter en français non plus ?] fripée.
Elle écarta sa carcasse [on l'a déjà eu, non ? Si oui, mets le même mot] mécanique du miroir et se concentra sur la sensation de ressentir [pas terrible : la sensation de ressentir…] ses bras et ses jambes bouger de nouveau, dissipant l’angoisse des premiers instants du jour [manque de naturel] où elle n'était qu’un cerveau effrayé et [virgule] enfermé [« prisonnier » ?] dans un corps immobile.
— Bonjour Justine, interpella [« lança » ?] Leila.
— Bonjour madame - [virgule à la place du tiret] chuchota [littéral ?] la voix de l’IA près de son oreille. La température à l’intérieur du support est de 298 K. Le niveau d’oxygène dans l’air approvisionné [bof] est de 22 %.

elsa fernandez a dit…

Cela faisait des décennies qu’elle n’osait observer [littéral ?// le problème c’est que dans les lignes juste avant, on a déjà “se regarder dans le miroir”] son vrai visage, une masse de chairs molles dont la peau brune avait pâli jusqu’à prendre un ton blanchâtre, un crâne osseux à peine couvert d’une pelure fripée.
Elle écarta sa carcasse [on l'a déjà eu, non ? Si oui, mets le même mot// on avait “armazón” qu’on a traduit par “armature”, mais pas encore “corpachón”] mécanique du miroir et se concentra sur la perception de ses bras et ses jambes qui bougeaient de nouveau, dissipant l’angoisse des premières heures de la journée, où elle n'était qu’un cerveau effrayé et enfermé [« prisonnier » // déjà employé pour le même mot un peu plus haut] dans un corps immobile.
— Bonjour Justine, lança Leila.
— Bonjour madame, chuchota délicatement la voix de l’IA près de son oreille. La température à l’intérieur du support est de 298 K. Le niveau d’oxygène dans l’air que vous recevez est de 22 %.

Tradabordo a dit…

Cela faisait des décennies qu’elle n’osait observer son vrai visage, une masse de chairs molles dont la peau brune avait pâli jusqu’à prendre un ton blanchâtre, un crâne osseux à peine couvert d’une [on ajoute : « espèce de » ?] pelure fripée.
Elle écarta sa carcasse mécanique du [« de devant le », non ?] miroir et se concentra sur la perception [au pluriel ?] de ses bras et ses jambes qui bougeaient de nouveau, dissipant l’angoisse des premières heures de la journée, où elle n'était qu’un cerveau effrayé et enfermé dans un corps immobile.
— Bonjour Justine, lança Leila.
— Bonjour madame, chuchota délicatement [« susurra » ?] la voix de l’IA près de son oreille. La température à l’intérieur du support est de 298 K. Le niveau d’oxygène dans l’air que vous recevez est de 22 %.

elsa fernandez a dit…

Cela faisait des décennies qu’elle n’osait observer son vrai visage, une masse de chairs molles dont la peau brune avait pâli jusqu’à prendre un ton blanchâtre, un crâne osseux à peine couvert d’une espèce de pelure fripée.
Elle écarta sa carcasse mécanique de devant le miroir et se concentra sur les perceptions de ses bras et ses jambes qui bougeaient de nouveau, dissipant l’angoisse des premières heures de la journée, où elle n'était qu’un cerveau effrayé et enfermé dans un corps immobile.
— Bonjour Justine, lança Leila.
— Bonjour madame, susurra délicatement la voix de l’IA près de son oreille. La température à l’intérieur du support est de 298 K. Le niveau d’oxygène dans l’air que vous recevez est de 22 %.

Tradabordo a dit…

Cela faisait des décennies qu’elle n’osait observer son vrai visage, une masse de chairs molles dont la peau brune avait pâli jusqu’à prendre un ton blanchâtre, un crâne osseux à peine couvert d’une espèce de pelure fripée.
Elle écarta sa carcasse mécanique de devant le miroir et se concentra sur les perceptions de ses bras et ses jambes qui bougeaient de nouveau, dissipant l’angoisse des premières heures de la journée, où elle n'était qu’un cerveau effrayé et enfermé dans un corps immobile.
— Bonjour Justine, lança Leila.
— Bonjour madame, susurra délicatement la voix de l’IA près de son oreille. La température à l’intérieur du support est de 298 K. Le niveau d’oxygène dans l’air que vous recevez est de 22 %.

OK.