jeudi 22 décembre 2016

Projet Pauline M.G. – phrases 148-155

Se imaginó que esa chica era su hijita. Una hija bastante grande. Luego sin darse cuenta le acarició también los brazos,  despacio, lentamente, con paciencia. Y después las piernas y luego los dedos fluyeron hacia arriba, cada vez más, palpó las nalgas lentamente, luego el pubis sin un solo vello púbico. Se puso nervioso. Quiso hacerla hacia un lado para levantarse e irse corriendo. Pero en ese momento ella despertó.
— ¿Ha pasado mucho tiempo?
—No creo— le contestó él— todavía no oscurece del todo.

Traduction temporaire :
Il imagina que cette enfant était sa petite fille. Une fille plutôt grande. Puis, sans s'en rendre compte, il lui caressa aussi les bras, lentement, calmement, patiemment. Et ensuite les jambes, et ses doigts coururent plus haut, de plus en plus haut, il lui pelota doucement les fesses, le pubis, totalement dépourvu de poils pubiens. Il se sentit nerveux. Il voulut la pousser sur le côté pour pouvoir se lever et s'enfuir. C'est à ce moment là qu'elle se réveilla.
— Ça fait longtemps que je dors ?
— Pas vraiment, répondit-il, il ne fait pas encore complètement nuit.

8 commentaires:

Pauline MG a dit…

Il imagina que cette enfant était sa petite fille. Une fille assez grande. Puis, sans s'en rendre compte, il lui caressa aussi les bras, doucement, lentement, patiemment. Et après les jambes, et ensuite ses doigts coururent plus haut, de plus en plus haut, il lui pelota lentement les fesses, puis le pubis, totalement dépourvu de poils pubiens. Il était nerveux. Il voulut la pousser sur le côté pour pouvoir se lever et s'enfuir. C'est à ce moment là qu'elle se réveilla.
— Ca fait longtemps que je dors ?
— Pas vraiment, répondit-il, il ne fait pas encore complètement nuit.

Tradabordo a dit…

Il imagina que cette enfant était sa petite fille. Une fille assez [le sens de « bastante » a pas mal évolué… Vérifiez pour ici] grande. Puis, sans s'en rendre compte, il lui caressa aussi les bras, doucement, lentement, patiemment. Et après les jambes, et ensuite [supprimez… On se doute que c'est après et on a déjà « puis » au début] ses doigts coururent plus haut, de plus en plus haut, il lui pelota lentement [essayez de ne pas répéter] les fesses, puis [X2 / supprimez ; il y a des textes comme ça, qui martèlent le temps… alors que cela va de soi ;-)] le pubis, totalement dépourvu de poils pubiens. Il était [temps / jamais l'imparfait pour le passé simple] nerveux. Il voulut la pousser sur le côté pour pouvoir se lever et s'enfuir. C'est à ce moment là qu'elle se réveilla.
— Ca [Ç] fait longtemps que je dors ?
— Pas vraiment, répondit-il, il ne fait pas encore complètement nuit.

Pauline MG a dit…

Bonjour,
J'ai toujours le même questionnement par rapport au fait de supprimer systématiquement les répétitions de l'auteur et les effets qui en découlent dans le texte source... Faut-il simplement que je me conditionne à toujours les supprimer dans ce travail sur Tradabordo ? Si oui je le ferai de suite.

Il imagina que cette enfant était sa petite fille. Une fille plutôt grande. Puis, sans s'en rendre compte, il lui caressa aussi les bras, lentement, calmement, patiemment. Et ensuite les jambes, et ses doigts coururent plus haut, de plus en plus haut, il lui pelota doucement les fesses, le pubis, totalement dépourvu de poils pubiens. Il se sentit nerveux. Il voulut la pousser sur le côté pour pouvoir se lever et s'enfuir. C'est à ce moment là qu'elle se réveilla.
— Ça fait longtemps que je dors ?
— Pas vraiment, répondit-il, il ne fait pas encore complètement nuit.

Tradabordo a dit…

La théorie : quand les répétitions sont manifestement motivées, il faut les laisser… Quand elles ne le sont pas, autant changer ; en esp. et en frç, nous n'avons pas le même « rapport » avec… et il faut en tenir compte.

Pauline MG a dit…

Bonsoir
Merci pour ces précisions. Si le rapport n'est pas le même d'une langue à l'autre alors en effet ça change tout !

Tradabordo a dit…

Non, pas exactement. Il faudrait que je vous explique cela en détail, mais de visu… parce que ce serait beaucoup trop long par écrit. Un seul critère à retenir pour l'instant : répétition motivée et « signifiante » ou pas.

Remettez-moi la bonne version à évaluer.

Pauline MG a dit…

D'accord je comprends oui. Peut-être aurons-nous l'occasion de nous croiser pendant la semaine d'examens...

Il imagina que cette enfant était sa petite fille. Une fille plutôt grande. Puis, sans s'en rendre compte, il lui caressa aussi les bras, lentement, calmement, patiemment. Et ensuite les jambes, et ses doigts coururent plus haut, de plus en plus haut, il lui pelota doucement les fesses, le pubis, totalement dépourvu de poils pubiens. Il se sentit nerveux. Il voulut la pousser sur le côté pour pouvoir se lever et s'enfuir. C'est à ce moment là qu'elle se réveilla.
— Ça fait longtemps que je dors ?
— Pas vraiment, répondit-il, il ne fait pas encore complètement nuit.

Tradabordo a dit…

Je ne surveille pas au niveau du L. Il se trouve que l'année dernière, je rendais service en remplaçant une collègue malade… Moi, vous me verrez à partir du Master, si vous continuez à Nanterre.

Il imagina que cette enfant était sa petite fille. Une fille plutôt grande. Puis, sans s'en rendre compte, il lui caressa aussi les bras, lentement, calmement, patiemment. Et ensuite les jambes, et ses doigts coururent plus haut, de plus en plus haut, il lui pelota doucement les fesses, le pubis, totalement dépourvu de poils pubiens. Il se sentit nerveux. Il voulut la pousser sur le côté pour pouvoir se lever et s'enfuir. C'est à ce moment là qu'elle se réveilla.
— Ça fait longtemps que je dors ?
— Pas vraiment, répondit-il, il ne fait pas encore complètement nuit.

OK.