vendredi 9 février 2018

Projet Justine / Elena – texte 177

Whisky barato y consecuencia

Conoce los clientes del bodegón, sabe que debiera cantar otras canciones pero esta noche el hastío llegó temprano. El viejo hastío que, hasta hoy, siempre lo había atacado una vez puesta la llave en la cerradura de su casa, después de la actuación y de los tragos. Ahora no canta, sólo puntea la guitarra. Al primer chiflido se baja del escenario. —Otra como ésta y olvidate —dice el mandamás. —Traeme lo de siempre —replica con indiferencia mientras pone sobre la mesa el sombrero que calza cuando cumple el rol de artista. Para el sexto vaso, no sabe si es vedad que alguna vez fue un gran vocalista a quien el éxito acercó una multitud de admiradoras serviciales. —¿Cómo pudo aquel tipo terminar cantando por monedas en un bar de mala muerte? Quisiera responder a su pregunta pero la bebida ordinaria no combina bien con el hastío prematuro. —¡Quietos! —ruge alguien, un pibe con cara de loco que parece tener menos años que su propia pistola. Lo acompañan otros dos que podrían ser sus gemelos. La adrenalina provoca el milagro, siente que la vida regresa para correr por sus venas, sonríe. —Vos, el del sombrero. ¿Qué te pasa?     Mirá quien viene a reparar en el sombrero. Algo se agita en la boca de su estómago, tarda en reconocer la risa que asciende. —¿Che, puto de mierda, querés que te queme? —el delincuente tiembla de rabia y lo apunta. La carcajada es incontrolable.

Traduction temporaire :

Whisky bon marché et conséquence

Il connaît les clients de la taverne, il sait qu'il devrait chanter d'autres chansons, mais ce soir, la lassitude est arrivée tôt. La vielle lassitude qui, jusqu'à aujourd'hui, l'avait toujours assailli une fois la clé introduite dans la serrure de chez lui, après le spectacle et les verres. Maintenant, il ne chante plus, il pince juste les cordes de sa guitare. Au premier sifflet, il descend de scène. — Encore une comme ça et tu m'oublies ! menace le patron. — Sers-moi la même chose que d'habitude, réplique-t-il avec indifférence, tout en posant sur la table le chapeau qu'il coiffe quand il joue son rôle d'artiste. À son sixième verre, il ne sait plus si c'est vrai qu'un jour, il a été un grand chanteur à qui le succès a apporté une multitude d'admirateurs prévenants.       — Comment un type pareil s'est-il retrouvé à chanter pour quelques piécettes dans un bar minable ?     Il voudrait répondre à sa question, mais la boisson ne fait pas bon ménage avec la lassitude prématurée. — Que personne ne bouge ! rugit quelqu'un, un gamin avec un visage de fou qui paraît moins vieux que son pistolet. Il est accompagné de deux autres garçons qui pourraient être ses jumeaux. L'adrénaline provoque le miracle. Il sent la vie revenir et couler dans ses veines. Il sourit. — Hé, toi, avec le chapeau ! Qu'est-ce qui te prend ?  Tiens ! Il a remarqué son chapeau, lui. Quelque chose s'agite au creux de son estomac, il tarde à reconnaître le rire qui monte. — Hé, putain de merde ! Tu veux que je te fume ? Le délinquant tremble de rage et le vise avec son arme. Son éclat de rire est incontrôlable.

57 commentaires:

Justine a dit…

Whisky barato y consecuencia

Conoce los clientes del bodegón, sabe que debiera cantar otras canciones pero esta noche el hastío llegó temprano.

Whisky bon marché et conséquence

Il connaît les clients de la taverne, il sait qu'il devrait chanter d'autres chansons, mais ce soir la lassitude est arrivée tôt.

Tradabordo a dit…

Whisky barato y consecuencia

Conoce los clientes del bodegón, sabe que debiera cantar otras canciones pero esta noche el hastío llegó temprano.

Whisky bon marché et conséquence

Il connaît les clients de la taverne, il sait qu'il devrait chanter d'autres chansons, mais ce soir [virgule ?] la lassitude est arrivée tôt.

Justine a dit…

Whisky barato y consecuencia

Conoce los clientes del bodegón, sabe que debiera cantar otras canciones pero esta noche el hastío llegó temprano.

Whisky bon marché et conséquence

Il connaît les clients de la taverne, il sait qu'il devrait chanter d'autres chansons, mais ce soir, la lassitude est arrivée tôt.

Tradabordo a dit…

Whisky barato y consecuencia

Conoce los clientes del bodegón, sabe que debiera cantar otras canciones pero esta noche el hastío llegó temprano.

Whisky bon marché et conséquence

Il connaît les clients de la taverne, il sait qu'il devrait chanter d'autres chansons, mais ce soir, la lassitude est arrivée tôt.

OK.

Elena ?

Elena a dit…

Whisky bon marché et conséquence

Il connaît les clients de la taverne, il sait qu'il devrait chanter d'autres chansons, mais ce soir, la lassitude est arrivée tôt.

OK.

Tradabordo a dit…

VPC.

Justine a dit…

El viejo hastío que, hasta hoy, siempre lo había atacado una vez puesta la llave en la cerradura de su casa, después de la actuación y de los tragos.
Ahora no canta, sólo puntea la guitarra.
Al primer chiflido se baja del escenario.

La vielle lassitude qui, jusqu'à aujourd'hui, l'avait toujours assailli une fois la clé introduite dans la serrure de sa maison, après le spectacle et les verres.
Maintenant, il ne chante plus, il pince juste les cordes de sa guitare.
Au premier sifflet, il descend de scène.

Tradabordo a dit…

El viejo hastío que, hasta hoy, siempre lo había atacado una vez puesta la llave en la cerradura de su casa, después de la actuación y de los tragos.

La vielle lassitude qui, jusqu'à aujourd'hui, l'avait toujours assailli une fois la clé introduite dans la serrure de sa maison [« de chez lui » ?], après le spectacle [« la représentation » ? Ça dépend du reste… À toi de trancher] et les verres.

Justine a dit…

El viejo hastío que, hasta hoy, siempre lo había atacado una vez puesta la llave en la cerradura de su casa, después de la actuación y de los tragos.
Ahora no canta, sólo puntea la guitarra.
Al primer chiflido se baja del escenario.

La vielle lassitude qui, jusqu'à aujourd'hui, l'avait toujours assailli une fois la clé introduite dans la serrure de chez lui, après le spectacle et les verres.
Maintenant, il ne chante plus, il pince juste les cordes de sa guitare.
Au premier sifflet, il descend de scène.

Tradabordo a dit…

El viejo hastío que, hasta hoy, siempre lo había atacado una vez puesta la llave en la cerradura de su casa, después de la actuación y de los tragos.
Ahora no canta, sólo puntea la guitarra.
Al primer chiflido se baja del escenario.

La vielle lassitude qui, jusqu'à aujourd'hui, l'avait toujours assailli une fois la clé introduite dans la serrure de chez lui, après le spectacle et les verres.
Maintenant, il ne chante plus, il pince juste les cordes de sa guitare.
Au premier sifflet, il descend de scène.

OK.

Elena ?

Elena a dit…

La vielle lassitude qui, jusqu'à aujourd'hui, l'avait toujours assailli une fois la clé introduite dans la serrure de chez lui, après le spectacle et les verres.
Maintenant, il ne chante plus, il pince juste les cordes de sa guitare.
Au premier sifflet, il descend de scène.

OK.

Justine a dit…

Elena a dit...

La vielle lassitude qui, jusqu'à aujourd'hui, l'avait toujours assailli une fois la clé introduite dans la serrure de chez lui, après le spectacle et les verres.
Maintenant, il ne chante plus, il pince juste les cordes de sa guitare.
Au premier sifflet, il descend de scène.

OK.

Tradabordo a dit…

VPC.

Justine a dit…

—Otra como ésta y olvidate —dice el mandamás.
—Traeme lo de siempre —replica con indiferencia mientras pone sobre la mesa el sombrero que calza cuando cumple el rol de artista.

— Encore une comme ça et tu m'oublies ! menace le patron
— Sers moi la même chose que d'habitude, réplique-t-il avec indifférence tout en posant le chapeau qu'il coiffe quand il joue son rôle d'artiste sur la table.

Tradabordo a dit…

—Otra como ésta y olvidate —dice el mandamás.
—Traeme lo de siempre —replica con indiferencia mientras pone sobre la mesa el sombrero que calza cuando cumple el rol de artista.

— Encore une comme ça et tu m'oublies ! menace le patron [point]
— Sers moi [tiret] la même chose que d'habitude, réplique-t-il avec indifférence [virgule] tout en posant le chapeau qu'il coiffe quand il joue son rôle d'artiste sur la table [syntaxe].

Justine a dit…

—Otra como ésta y olvidate —dice el mandamás.
—Traeme lo de siempre —replica con indiferencia mientras pone sobre la mesa el sombrero que calza cuando cumple el rol de artista.

— Encore une comme ça et tu m'oublies ! menace le patron.
— Sers-moi la même chose que d'habitude, réplique-t-il avec indifférence, tout en posant sur la table le chapeau qu'il coiffe quand il joue son rôle d'artiste.

Tradabordo a dit…

—Otra como ésta y olvidate —dice el mandamás.
—Traeme lo de siempre —replica con indiferencia mientras pone sobre la mesa el sombrero que calza cuando cumple el rol de artista.

— Encore une comme ça et tu m'oublies ! menace le patron.
— Sers-moi la même chose que d'habitude, réplique-t-il avec indifférence, tout en posant sur la table le chapeau qu'il coiffe quand il joue son rôle d'artiste.

OK.

Elena ?

Elena a dit…

— Encore une comme ça et tu m'oublies ! menace le patron.
— Sers-moi la même chose que d'habitude, réplique-t-il avec indifférence, tout en posant sur la table le chapeau qu'il coiffe quand il joue son rôle d'artiste.

OK.

Justine a dit…

Elena a dit...
— Encore une comme ça et tu m'oublies ! menace le patron.
— Sers-moi la même chose que d'habitude, réplique-t-il avec indifférence, tout en posant sur la table le chapeau qu'il coiffe quand il joue son rôle d'artiste.

OK.

Tradabordo a dit…

VPC.

Justine a dit…

Para el sexto vaso, no sabe si es vedad que alguna vez fue un gran vocalista a quien el éxito acercó una multitud de admiradoras serviciales.

À son sixième verre, il ne sait plus si c'est vrai qu'un jour il a été un grand chanteur à qui le succès a apporté une multitude d'admirateurs prévenants.

Tradabordo a dit…

Para el sexto vaso, no sabe si es vedad que alguna vez fue un gran vocalista a quien el éxito acercó una multitud de admiradoras serviciales.

À son sixième verre, il ne sait plus si c'est vrai qu'un jour [virgule] il a été un grand chanteur à qui le succès a apporté une multitude d'admirateurs prévenants.

Justine a dit…

Para el sexto vaso, no sabe si es vedad que alguna vez fue un gran vocalista a quien el éxito acercó una multitud de admiradoras serviciales.

À son sixième verre, il ne sait plus si c'est vrai qu'un jour, il a été un grand chanteur à qui le succès a apporté une multitude d'admirateurs prévenants.

Tradabordo a dit…

Para el sexto vaso, no sabe si es vedad que alguna vez fue un gran vocalista a quien el éxito acercó una multitud de admiradoras serviciales.

À son sixième verre, il ne sait plus si c'est vrai qu'un jour, il a été un grand chanteur à qui le succès a apporté une multitude d'admirateurs prévenants.

OK.

Elena ?

Elena a dit…

À son sixième verre, il ne sait plus si c'est vrai qu'un jour, il a été un grand chanteur à qui le succès a apporté une multitude d'admirateurs prévenants.

OK.

Tradabordo a dit…

VPC.

Justine a dit…

—¿Cómo pudo aquel tipo terminar cantando por monedas en un bar de mala muerte? Quisiera responder a su pregunta pero la bebida ordinaria no combina bien con el hastío prematuro.

— Comment un type pareil a fini par chanter pour quelques piécettes dans un bar minable ?
Il voudrait répondre à sa question, mais la boisson ne fait pas bon ménage avec la lassitude prématurée.

Tradabordo a dit…

—¿Cómo pudo aquel tipo terminar cantando por monedas en un bar de mala muerte? Quisiera responder a su pregunta pero la bebida ordinaria no combina bien con el hastío prematuro.

— Comment un type pareil a[« -t-il »] fini par [je crois que ce serait mieux en passant par « s'est-il retrouvé à »] chanter pour quelques piécettes dans un bar minable ?
Il voudrait répondre à sa question, mais la boisson ne fait pas bon ménage avec la lassitude prématurée.

Justine a dit…

—¿Cómo pudo aquel tipo terminar cantando por monedas en un bar de mala muerte? Quisiera responder a su pregunta pero la bebida ordinaria no combina bien con el hastío prematuro.

— Comment un type pareil s'est-il retrouvé à chanter pour quelques piécettes dans un bar minable ?
Il voudrait répondre à sa question, mais la boisson ne fait pas bon ménage avec la lassitude prématurée.

Tradabordo a dit…

—¿Cómo pudo aquel tipo terminar cantando por monedas en un bar de mala muerte? Quisiera responder a su pregunta pero la bebida ordinaria no combina bien con el hastío prematuro.

— Comment un type pareil s'est-il retrouvé à chanter pour quelques piécettes dans un bar minable ?
Il voudrait répondre à sa question, mais la boisson ne fait pas bon ménage avec la lassitude prématurée.

OK.

Elena ?

Elena a dit…

— Comment un type pareil s'est-il retrouvé à chanter pour quelques piécettes dans un bar minable ?
Il voudrait répondre à sa question, mais la boisson ne fait pas bon ménage avec la lassitude prématurée.

OK.

Tradabordo a dit…

VPC.

Justine a dit…

—¡Quietos! —ruge alguien, un pibe con cara de loco que parece tener menos años que su propia pistola. Lo acompañan otros dos que podrían ser sus gemelos.

— Que personne ne bouge ! rugit quelqu'un, un gamin avec un visage de fou qui paraît moins vieux que son pistolet. Il est accompagné de deux autres garçons qui pourraient être ses jumeaux.

Tradabordo a dit…

—¡Quietos! —ruge alguien, un pibe con cara de loco que parece tener menos años que su propia pistola. Lo acompañan otros dos que podrían ser sus gemelos.

— Que personne ne bouge ! rugit quelqu'un, un gamin avec un visage de fou qui paraît moins vieux que son pistolet. Il est accompagné de deux autres garçons qui pourraient être ses jumeaux.

OK.

Elena ?

Elena a dit…

— Que personne ne bouge ! rugit quelqu'un, un gamin avec un visage de fou qui paraît moins vieux que son pistolet. Il est accompagné de deux autres garçons qui pourraient être ses jumeaux.

OK.

Tradabordo a dit…

VPC.

Justine a dit…

La adrenalina provoca el milagro, siente que la vida regresa para correr por sus venas, sonríe.
—Vos, el del sombrero. ¿Qué te pasa?

L'adrénaline provoque le miracle, il sent que la vie revient pour couler dans ses veines, il sourit.
— Hé, toi, celui au chapeau ! Qu'est-ce qui te prend ?

Tradabordo a dit…

La adrenalina provoca el milagro, siente que la vida regresa para correr por sus venas, sonríe.
—Vos, el del sombrero. ¿Qué te pasa?

L'adrénaline provoque le miracle, [point ?] il sent que la vie revient [ou en passant par l'infinitif ?] pour [« et » à la place ?] couler dans ses veines, [point ?] il sourit.
— Hé, toi, celui au [naturel ????] chapeau ! Qu'est-ce qui te prend ?

Justine a dit…

La adrenalina provoca el milagro, siente que la vida regresa para correr por sus venas, sonríe.
—Vos, el del sombrero. ¿Qué te pasa?

L'adrénaline provoque le miracle. Il sent la vie revenir et couler dans ses veines. Il sourit.
— Hé, toi, avec le chapeau ! Qu'est-ce qui te prend ?

Tradabordo a dit…

La adrenalina provoca el milagro, siente que la vida regresa para correr por sus venas, sonríe.
—Vos, el del sombrero. ¿Qué te pasa?

L'adrénaline provoque le miracle. Il sent la vie revenir et couler dans ses veines. Il sourit.
— Hé, toi, avec le chapeau ! Qu'est-ce qui te prend ?

OK.

Elena ?

Elena a dit…

L'adrénaline provoque le miracle. Il sent la vie revenir et couler dans ses veines. Il sourit.
— Hé, toi, avec le chapeau ! Qu'est-ce qui te prend ?

OK.

Tradabordo a dit…

VPC.

Justine a dit…

Mirá quien viene a reparar en el sombrero. Algo se agita en la boca de su estómago, tarda en reconocer la risa que asciende.

Il regarde qui va faire attention au chapeau. Quelque chose s'agite au creux de son estomac, il tarde à reconnaître le rire qui s'élève.

Tradabordo a dit…

Mirá quien viene a reparar en el sombrero. Algo se agita en la boca de su estómago, tarda en reconocer la risa que asciende.

Il regarde qui va faire attention au [Elena, ton avis ?] chapeau. Quelque chose s'agite au creux de son estomac, il tarde à reconnaître le rire qui s'élève.

Elena a dit…

Mirá quien viene a reparar en el sombrero. Algo se agita en la boca de su estómago, tarda en reconocer la risa que asciende.

Il regarde qui va faire attention au [Elena, ton avis ? / C'est plutôt dans le sens de : "Tiens ! Il a remarqué son chapeau, lui." ] chapeau. Quelque chose s'agite au creux de son estomac, il tarde à reconnaître le rire qui s'élève ["monte" ?].

Tradabordo a dit…

Mirá quien viene a reparar en el sombrero. Algo se agita en la boca de su estómago, tarda en reconocer la risa que asciende.

Il regarde qui va faire attention au [Elena, ton avis ? / C'est plutôt dans le sens de : "Tiens ! Il a remarqué son chapeau, lui." OK] chapeau. Quelque chose s'agite au creux de son estomac, il tarde à reconnaître le rire qui s'élève ["monte" ?].

Justine a dit…

Mirá quien viene a reparar en el sombrero. Algo se agita en la boca de su estómago, tarda en reconocer la risa que asciende.

Tiens ! il a remarqué son chapeau, lui. Quelque chose s'agite au creux de son estomac, il tarde à reconnaître le rire qui s'élève.

OK.

Elena a dit…

Mirá quien viene a reparar en el sombrero. Algo se agita en la boca de su estómago, tarda en reconocer la risa que asciende.

Tiens ! Il a remarqué son chapeau, lui. Quelque chose s'agite au creux de son estomac, il tarde à reconnaître le rire qui s'élève ["monte" ?].

Tradabordo a dit…

Mirá quien viene a reparar en el sombrero. Algo se agita en la boca de su estómago, tarda en reconocer la risa que asciende.

Tiens ! Il a remarqué son chapeau, lui. Quelque chose s'agite au creux de son estomac, il tarde à reconnaître le rire qui s'élève ["monte" ? OK ; oui, c'est mieux].

Justine a dit…

Blogger Tradabordo a dit...
Mirá quien viene a reparar en el sombrero. Algo se agita en la boca de su estómago, tarda en reconocer la risa que asciende.

Tiens ! Il a remarqué son chapeau, lui. Quelque chose s'agite au creux de son estomac, il tarde à reconnaître le rire qui monte.

OK.

Tradabordo a dit…

VPC.

Justine a dit…

—¿Che, puto de mierda, querés que te queme? —el delincuente tiembla de rabia y lo apunta. La carcajada es incontrolable.

— Eh, putain de merde ! Tu veux que je te fume ? Le délinquant tremble de rage et le vise avec son arme. Son éclat de rire est incontrôlable.

Tradabordo a dit…

—¿Che, puto de mierda, querés que te queme? —el delincuente tiembla de rabia y lo apunta. La carcajada es incontrolable.

— Eh [« Hé »], putain de merde ! Tu veux que je te fume ? Le délinquant tremble de rage et le vise avec son arme. Son éclat de rire est incontrôlable.

Justine a dit…

—¿Che, puto de mierda, querés que te queme? —el delincuente tiembla de rabia y lo apunta. La carcajada es incontrolable.

— Hé, putain de merde ! Tu veux que je te fume ? Le délinquant tremble de rage et le vise avec son arme. Son éclat de rire est incontrôlable.

Tradabordo a dit…

—¿Che, puto de mierda, querés que te queme? —el delincuente tiembla de rabia y lo apunta. La carcajada es incontrolable.

— Hé, putain de merde ! Tu veux que je te fume ? Le délinquant tremble de rage et le vise avec son arme. Son éclat de rire est incontrôlable.

OK.

Elena ?

Elena a dit…

— Hé, putain de merde ! Tu veux que je te fume ? Le délinquant tremble de rage et le vise avec son arme. Son éclat de rire est incontrôlable.

OK.

Tradabordo a dit…

VPC.