mardi 16 août 2016

Projet Cindy 4 – phrases 102-115

Más vale que no me esperes, Brígida. ¡Si tuviera amigas! suspiraba ella. Pero todo el mundo se aburría con ella. ¡Si tratara de ser un poco menos tonta! ¿Pero cómo ganar de un tirón tanto terreno perdido? Para ser inteligente hay que empezar desde chica, ¿no es verdad? A sus hermanas, sin embargo, los maridos las llevaban a todas partes, pero Luis ¿por qué no había de confesárselo a sí misma? se avergonzaba de ella, de su ignorancia, de su timidez y hasta de sus dieciocho años. ¿No le había pedido acaso que dijera que tenía por lo menos veintiuno, como si su extrema juventud fuera en ellos una tara secreta? Y de noche ¡qué cansado se acostaba siempre! Nunca la escuchaba del todo. Le sonreía, eso sí, le sonreía con una sonrisa que ella sabía maquinal. La colmaba de caricias de las que él estaba ausente. ¿Por qué se había casado con ella? Para continuar una costumbre, tal vez para estrechar la vieja relación de amistad con su padre.

Traduction temporaire :
Il vaut mieux que tu ne m'attendes pas, Brígida. Si seulement j'avais des amies ! soupirait-elle. Mais, tout le monde s'ennuyait avec elle. Il faudrait que j'essaie d'être un peu moins bête ! Comment rattraper d'un seul coup tout ce temps perdu ? Pour être intelligente, on doit commencer dès l'enfance, non ? Les maris de ses sœurs, eux, les emmenaient partout ; alors que Luis, — pourquoi ne se l'avouait-elle pas ? — avait honte d'elle, de son ignorance, de sa timidité et même de ses dix-huit ans. Ne lui avait-il pas demandé qu'elle dise qu'elle avait au moins vingt et un ans, comme si son extrême jeunesse était, en soi, une tare secrète ? Et la nuit, qu'il était fatigué quand il se couchait ! Il ne l'écoutait jamais. Il lui souriait, ça oui, avec un sourire qu'elle savait machinal. Quand il la couvrait de caresses, il était absent. Pourquoi s'était-il donc marié avec elle ? Pour perpétuer une coutume, peut-être pour resserrer les vieux liens d'amitié avec son père.

6 commentaires:

Cindy Gailledrat a dit…

Il vaut mieux que tu ne m'attendes pas, Brígida. Si seulement j'avais des amies ! soupirait-elle. Mais, tout le monde s'ennuyait avec elle. Si j'essayais d'être un peu moins bête ! Mais, comment rattraper d'un seul coup tout ce temps perdu ? Pour être intelligente, il faut commencer dès l'enfance, n'est-ce pas ? En revanche, les maris de ses sœurs les emmenaient partout ; mais Luis, pourquoi ne se l'avouait-elle pas ? avait honte d'elle, de son ignorance, de sa timidité et même de ses dix-huit ans. Ne lui avait-il pas demandé, peut-être, qu'elle dise qu'elle avait au moins vingt et un ans, comme si son extrême jeunesse était pour eux une tare secrète ? Et la nuit, comme il était fatigué quand il se couchait ! Il ne l'écoutait vraiment jamais. Il lui souriait, ça oui, il lui souriait avec un sourire qu'elle savait machinal. Il la couvrait de caresses desquelles il était absent. Pourquoi s'était-il donc marié avec elle ? Pour suivre une coutume, peut-être pour resserrer les vieux liens d'amitié avec son père.

Tradabordo a dit…

Il vaut mieux que tu ne m'attendes pas, Brígida. Si seulement j'avais des amies ! soupirait-elle. Mais, tout le monde s'ennuyait avec elle. Si j'essayais d'être un peu moins bête ! Mais [un moyen de ne pas commencer de cette façon ? cf deux phrases plus haut…], comment rattraper d'un seul coup tout ce temps perdu ? Pour être intelligente, il faut commencer dès l'enfance, n'est-ce pas [ou : « non » ? J'hésite… Prenez celui qui est le plus naturel…] ? En revanche, les maris [ou : « Les maris de ses sœurs, eux, » ?] de ses sœurs les emmenaient partout ; mais [X3 ; est-ce qu'ici, « alors que » ne serait pas bien ?] Luis, pourquoi ne se l'avouait-elle pas ? [entre tirets] avait honte d'elle, de son ignorance, de sa timidité et même de ses dix-huit ans. Ne lui avait-il pas demandé, peut-être [pas besoin… Ça indique juste la tournure interrogative], qu'elle dise qu'elle avait au moins vingt et un ans, comme si son extrême jeunesse était pour eux [« en soi »] une tare secrète ? Et la nuit, comme [il y en a déjà un dans la phrase d'avant et là, on peut facilement faire autrement…] il était fatigué quand il se couchait ! Il ne l'écoutait vraiment jamais [texte ?]. Il lui souriait, ça oui, il lui souriait [nécessaire de répéter ? J'hésite…] avec un sourire qu'elle savait machinal. Il la couvrait de caresses desquelles il était absent [phrase à reprendre ; lourd + mal dit]. Pourquoi s'était-il donc marié avec elle ? Pour suivre [« perpétuer » ?] une coutume, peut-être pour resserrer les vieux liens d'amitié avec son père.

Cindy Gailledrat a dit…

Il vaut mieux que tu ne m'attendes pas, Brígida. Si seulement j'avais des amies ! soupirait-elle. Mais, tout le monde s'ennuyait avec elle. Si j'essayais d'être un peu moins bête ! Seulement, comment rattraper d'un seul coup tout ce temps perdu ? Pour être intelligente, il faut commencer dès l'enfance, non ? En revanche, les maris de ses sœurs, eux, les emmenaient partout ; alors que Luis, — pourquoi ne se l'avouait-elle pas ? — avait honte d'elle, de son ignorance, de sa timidité et même de ses dix-huit ans. Ne lui avait-il pas demandé, qu'elle dise qu'elle avait au moins vingt et un ans, comme si son extrême jeunesse était, en soi, une tare secrète ? Et la nuit, qu'il était fatigué quand il se couchait ! Il ne l'écoutait jamais. Il lui souriait, ça oui, avec un sourire qu'elle savait machinal. Quand il la couvrait de caresses, il était absent. Pourquoi s'était-il donc marié avec elle ? Pour perpétuer une coutume, peut-être pour resserrer les vieux liens d'amitié avec son père.

Tradabordo a dit…

Il vaut mieux que tu ne m'attendes pas, Brígida. Si seulement j'avais des amies ! soupirait-elle. Mais, tout le monde s'ennuyait avec elle. Si j'essayais [« Il faudrait que j'essaie » ?] d'être un peu moins bête ! Seulement [vous l'avez juste au-dessus], comment rattraper d'un seul coup tout ce temps perdu ? Pour être intelligente, il faut [« on doit »] commencer dès l'enfance, non ? En revanche [nécessaire ?], les maris de ses sœurs, eux, les emmenaient partout ; alors que Luis, — pourquoi ne se l'avouait-elle pas ? — avait honte d'elle, de son ignorance, de sa timidité et même de ses dix-huit ans. Ne lui avait-il pas demandé, [la virgule ?] qu'elle dise qu'elle avait au moins vingt et un ans, comme si son extrême jeunesse était, en soi, une tare secrète ? Et la nuit, qu'il était fatigué quand il se couchait ! Il ne l'écoutait jamais. Il lui souriait, ça oui, avec un sourire qu'elle savait machinal. Quand il la couvrait de caresses, il était absent. Pourquoi s'était-il donc marié avec elle ? Pour perpétuer une coutume, peut-être pour resserrer les vieux liens d'amitié avec son père.

Cindy Gailledrat a dit…

Il vaut mieux que tu ne m'attendes pas, Brígida. Si seulement j'avais des amies ! soupirait-elle. Mais, tout le monde s'ennuyait avec elle. Il faudrait que j'essaie d'être un peu moins bête ! Comment rattraper d'un seul coup tout ce temps perdu ? Pour être intelligente, on doit commencer dès l'enfance, non ? Les maris de ses sœurs, eux, les emmenaient partout ; alors que Luis, — pourquoi ne se l'avouait-elle pas ? — avait honte d'elle, de son ignorance, de sa timidité et même de ses dix-huit ans. Ne lui avait-il pas demandé qu'elle dise qu'elle avait au moins vingt et un ans, comme si son extrême jeunesse était, en soi, une tare secrète ? Et la nuit, qu'il était fatigué quand il se couchait ! Il ne l'écoutait jamais. Il lui souriait, ça oui, avec un sourire qu'elle savait machinal. Quand il la couvrait de caresses, il était absent. Pourquoi s'était-il donc marié avec elle ? Pour perpétuer une coutume, peut-être pour resserrer les vieux liens d'amitié avec son père.

Tradabordo a dit…

Il vaut mieux que tu ne m'attendes pas, Brígida. Si seulement j'avais des amies ! soupirait-elle. Mais, tout le monde s'ennuyait avec elle. Il faudrait que j'essaie d'être un peu moins bête ! Comment rattraper d'un seul coup tout ce temps perdu ? Pour être intelligente, on doit commencer dès l'enfance, non ? Les maris de ses sœurs, eux, les emmenaient partout ; alors que Luis, — pourquoi ne se l'avouait-elle pas ? — avait honte d'elle, de son ignorance, de sa timidité et même de ses dix-huit ans. Ne lui avait-il pas demandé qu'elle dise qu'elle avait au moins vingt et un ans, comme si son extrême jeunesse était, en soi, une tare secrète ? Et la nuit, qu'il était fatigué quand il se couchait ! Il ne l'écoutait jamais. Il lui souriait, ça oui, avec un sourire qu'elle savait machinal. Quand il la couvrait de caresses, il était absent. Pourquoi s'était-il donc marié avec elle ? Pour perpétuer une coutume, peut-être pour resserrer les vieux liens d'amitié avec son père.

OK.