mercredi 3 août 2016

Projet Morgane / Marie-G. 3 – phrases 145-155

Masticando el último bocado, Fabi me busca con la mirada. ¿Otro chori o una hamburguesa completa? Me entusiasmo con lo segundo, para probar, digo, y automáticamente el dedo de Fabi encuentra a la chica. Al rato, cuando nos dejan la hamburguesa adelante, se frota las manos, relamiéndose. Cuando ya no queda nada, sólo migas y gotas de grasa, nos quedamos mirando los platos de plástico. Ana y Soledad charlan y se ríen exageradamente. Fabi cree leer una nota oscura en mi cara. Duda. ¿Estaba medio seca, no?, pregunta. ¿Sabés que sí?, le confirmo. Alunada, empuja el plato hacia adelante y se tira para atrás. Pucha, hubiéramos pedido otro chori.

Traduction temporaire :
Alors que je finis ma dernière bouchée, Fabi me cherche du regard. Un autre choripan ou un hamburger complet ? Je m'emballe pour le second, j'ai envie de goûter, dis-je, et le doigt de Fabi trouve automatiquement la serveuse. Peu après, le hamburger posé devant nous, elle se frotte les mains, se léchant les babines. Une fois qu'il n'y reste plus que des miettes et des gouttes de graisse, nous restons à fixer des yeux les assiettes en plastique. Ana et Soledad bavardent et rient en en faisant des tonnes. Fabi croit déceler sur mon visage une pointe de noirceur. Elle hésite. Il était à moitié sec, non ? s'enquiert-elle. Tu sais bien que oui ! corroboré-je. De mauvaise humeur, elle repousse alors l'assiette sur la table et s'étire en arrière. Beurk, on aurait dû commander un autre chori.

12 commentaires:

Morgane Labrousse a dit…

Alors que je finis ma dernière bouchée, Fabi me cherche du regard. Un autre choripan ou un hamburger complet ? Mon engouement se porte sur le second, pour goûter, dis-je, et le doigt de Fabi trouve automatiquement la serveuse. Peu après, le hamburger posé devant nous, elle se frotte les mains, se léchant les babines. Une fois qu'il ne reste plus rien à part des miettes et des gouttes de graisse, nous restons à fixer les assiettes en plastique. Ana et Soledad bavardent et rient de manière excessive. Fabi croit déceler sur mon visage une pointe de noirceur. Elle doute. Il était à moitié sec, non ? s'enquiert-elle. Tu sais bien que oui ? corroboré-je. Lunatique, elle repousse alors l'assiette sur la table et s'étire en arrière. Beurk, on aurait dû commander un autre chori.

Tradabordo a dit…

Alors que je finis ma dernière bouchée, Fabi me cherche du regard. Un autre choripan ou un hamburger complet ? Mon engouement [naturel ?] se porte sur le second, pour goûter, dis-je, et le doigt de Fabi trouve automatiquement la serveuse. Peu après, le hamburger posé devant nous, elle se frotte les mains, se léchant les babines. Une fois qu'il ne reste plus rien à part des [le début est-il très naturel ?] miettes et des gouttes de graisse, nous restons à fixer [ambigu… avec de la colle ? ;-) « fixer » tout seul est à éviter] les assiettes en plastique. Ana et Soledad bavardent et rient de manière excessive [manque de naturel]. Fabi croit déceler sur mon visage une pointe de noirceur. Elle doute [« hésite » ? Je ne sais pas trop…]. Il était à moitié sec, non ? s'enquiert-elle. Tu sais bien que oui ? [bizarre avec un point d'interrogation… Un pb de sens ? Je te laisse réfléchir…] corroboré-je. Lunatique [sûre ?], elle repousse alors l'assiette sur la table et s'étire en arrière. Beurk, on aurait dû commander un autre chori.

Morgane Labrousse a dit…

Alors que je finis ma dernière bouchée, Fabi me cherche du regard. Un autre choripan ou un hamburger complet ? Je m'emballe pour le second, afin de goûter, dis-je, et le doigt de Fabi trouve automatiquement la serveuse. Peu après, le hamburger posé devant nous, elle se frotte les mains, se léchant les babines. Nous restons à fixer des yeux les assiettes en plastique une fois qu'il n'y reste plus rien à part des miettes et des gouttes de graisse. Ana et Soledad bavardent et rient à gorge déployée. Fabi croit déceler sur mon visage une pointe de noirceur. Elle hésite. Il était à moitié sec, non ? s'enquiert-elle. Tu sais bien que oui ! corroboré-je. De mauvaise humeur, elle repousse alors l'assiette sur la table et s'étire en arrière. Beurk, on aurait dû commander un autre chori.

Tradabordo a dit…

Alors que je finis ma dernière bouchée, Fabi me cherche du regard. Un autre choripan ou un hamburger complet ? Je m'emballe pour le second, afin de [« j'ai envie de » ? Pas plus naturel ?] goûter, dis-je, et le doigt de Fabi trouve automatiquement la serveuse. Peu après, le hamburger posé devant nous, elle se frotte les mains, se léchant les babines. Nous restons à fixer des yeux les assiettes en plastique une fois qu'il n'y reste plus rien à part des miettes et des gouttes de graisse [OK, mais pas sûre, pour le basculement de la syntaxe]. Ana et Soledad bavardent et rient à gorge déployée [mais là, a-t-on l'idée qu'elles en font des tonnes ?]. Fabi croit déceler sur mon visage une pointe de noirceur. Elle hésite. Il était à moitié sec, non ? s'enquiert-elle. Tu sais bien que oui ! corroboré-je. De mauvaise humeur, elle repousse alors l'assiette sur la table et s'étire en arrière. Beurk, on aurait dû commander un autre chori.

Morgane Labrousse a dit…

Alors que je finis ma dernière bouchée, Fabi me cherche du regard. Un autre choripan ou un hamburger complet ? Je m'emballe pour le second, j'ai envie de goûter, dis-je, et le doigt de Fabi trouve automatiquement la serveuse. Peu après, le hamburger posé devant nous, elle se frotte les mains, se léchant les babines. Une fois qu'il n'y reste plus rien à part des miettes et des gouttes de graisse, nous restons à fixer des yeux les assiettes en plastique. Ana et Soledad bavardent et rient démesurément. Fabi croit déceler sur mon visage une pointe de noirceur. Elle hésite. Il était à moitié sec, non ? s'enquiert-elle. Tu sais bien que oui ! corroboré-je. De mauvaise humeur, elle repousse alors l'assiette sur la table et s'étire en arrière. Beurk, on aurait dû commander un autre chori.

Tradabordo a dit…

Alors que je finis ma dernière bouchée, Fabi me cherche du regard. Un autre choripan ou un hamburger complet ? Je m'emballe pour le second, j'ai envie de goûter, dis-je, et le doigt de Fabi trouve automatiquement la serveuse. Peu après, le hamburger posé devant nous, elle se frotte les mains, se léchant les babines. Une fois qu'il n'y reste plus rien à part [simplifie avec un simple « que »] des miettes et des gouttes de graisse, nous restons à fixer des yeux les assiettes en plastique. Ana et Soledad bavardent et rient démesurément [pas naturel]. Fabi croit déceler sur mon visage une pointe de noirceur. Elle hésite. Il était à moitié sec, non ? s'enquiert-elle. Tu sais bien que oui ! corroboré-je. De mauvaise humeur, elle repousse alors l'assiette sur la table et s'étire en arrière. Beurk, on aurait dû commander un autre chori.

Morgane Labrousse a dit…

Alors que je finis ma dernière bouchée, Fabi me cherche du regard. Un autre choripan ou un hamburger complet ? Je m'emballe pour le second, j'ai envie de goûter, dis-je, et le doigt de Fabi trouve automatiquement la serveuse. Peu après, le hamburger posé devant nous, elle se frotte les mains, se léchant les babines. Une fois qu'il n'y reste plus que des miettes et des gouttes de graisse, nous restons à fixer des yeux les assiettes en plastique. Ana et Soledad bavardent et rient à outrance. Fabi croit déceler sur mon visage une pointe de noirceur. Elle hésite. Il était à moitié sec, non ? s'enquiert-elle. Tu sais bien que oui ! corroboré-je. De mauvaise humeur, elle repousse alors l'assiette sur la table et s'étire en arrière. Beurk, on aurait dû commander un autre chori.

Tradabordo a dit…

Alors que je finis ma dernière bouchée, Fabi me cherche du regard. Un autre choripan ou un hamburger complet ? Je m'emballe pour le second, j'ai envie de goûter, dis-je, et le doigt de Fabi trouve automatiquement la serveuse. Peu après, le hamburger posé devant nous, elle se frotte les mains, se léchant les babines. Une fois qu'il n'y reste plus que des miettes et des gouttes de graisse, nous restons à fixer des yeux les assiettes en plastique. Ana et Soledad bavardent et rient à outrance [bof]. Fabi croit déceler sur mon visage une pointe de noirceur. Elle hésite. Il était à moitié sec, non ? s'enquiert-elle. Tu sais bien que oui ! corroboré-je. De mauvaise humeur, elle repousse alors l'assiette sur la table et s'étire en arrière. Beurk, on aurait dû commander un autre chori.

Morgane Labrousse a dit…

Alors que je finis ma dernière bouchée, Fabi me cherche du regard. Un autre choripan ou un hamburger complet ? Je m'emballe pour le second, j'ai envie de goûter, dis-je, et le doigt de Fabi trouve automatiquement la serveuse. Peu après, le hamburger posé devant nous, elle se frotte les mains, se léchant les babines. Une fois qu'il n'y reste plus que des miettes et des gouttes de graisse, nous restons à fixer des yeux les assiettes en plastique. Ana et Soledad bavardent et rient sans gêne. Fabi croit déceler sur mon visage une pointe de noirceur. Elle hésite. Il était à moitié sec, non ? s'enquiert-elle. Tu sais bien que oui ! corroboré-je. De mauvaise humeur, elle repousse alors l'assiette sur la table et s'étire en arrière. Beurk, on aurait dû commander un autre chori.

Tradabordo a dit…

Alors que je finis ma dernière bouchée, Fabi me cherche du regard. Un autre choripan ou un hamburger complet ? Je m'emballe pour le second, j'ai envie de goûter, dis-je, et le doigt de Fabi trouve automatiquement la serveuse. Peu après, le hamburger posé devant nous, elle se frotte les mains, se léchant les babines. Une fois qu'il n'y reste plus que des miettes et des gouttes de graisse, nous restons à fixer des yeux les assiettes en plastique. Ana et Soledad bavardent et rient sans gêne [finalement, je me demande si le mieux n'est pas ce que je voyais au départ comme une simple explication : en en faisant des tonnes…]. Fabi croit déceler sur mon visage une pointe de noirceur. Elle hésite. Il était à moitié sec, non ? s'enquiert-elle. Tu sais bien que oui ! corroboré-je. De mauvaise humeur, elle repousse alors l'assiette sur la table et s'étire en arrière. Beurk, on aurait dû commander un autre chori.

Morgane Labrousse a dit…

Alors que je finis ma dernière bouchée, Fabi me cherche du regard. Un autre choripan ou un hamburger complet ? Je m'emballe pour le second, j'ai envie de goûter, dis-je, et le doigt de Fabi trouve automatiquement la serveuse. Peu après, le hamburger posé devant nous, elle se frotte les mains, se léchant les babines. Une fois qu'il n'y reste plus que des miettes et des gouttes de graisse, nous restons à fixer des yeux les assiettes en plastique. Ana et Soledad bavardent et rient en en faisant des tonnes. Fabi croit déceler sur mon visage une pointe de noirceur. Elle hésite. Il était à moitié sec, non ? s'enquiert-elle. Tu sais bien que oui ! corroboré-je. De mauvaise humeur, elle repousse alors l'assiette sur la table et s'étire en arrière. Beurk, on aurait dû commander un autre chori.

Tradabordo a dit…

Alors que je finis ma dernière bouchée, Fabi me cherche du regard. Un autre choripan ou un hamburger complet ? Je m'emballe pour le second, j'ai envie de goûter, dis-je, et le doigt de Fabi trouve automatiquement la serveuse. Peu après, le hamburger posé devant nous, elle se frotte les mains, se léchant les babines. Une fois qu'il n'y reste plus que des miettes et des gouttes de graisse, nous restons à fixer des yeux les assiettes en plastique. Ana et Soledad bavardent et rient en en faisant des tonnes. Fabi croit déceler sur mon visage une pointe de noirceur. Elle hésite. Il était à moitié sec, non ? s'enquiert-elle. Tu sais bien que oui ! corroboré-je. De mauvaise humeur, elle repousse alors l'assiette sur la table et s'étire en arrière. Beurk, on aurait dû commander un autre chori.

OK.