lundi 9 avril 2018

Projet Justine / Elena – texte 212

Jubileo

Me ha dado por reír como si tuviera motivo, cuando lo que tengo es esta sensación de arena en la boca. Quizá sea la cara que puso Gómez el motivo de mi risa.  Como último gesto estreché una por una la mano de mis colaboradores, era lo que correspondía pero también lo que deseaba hacer, cuando le tocó el turno a Gómez el gordo se emocionó y puso esa cara tan cómica que todavía me tienta. El bueno de Gómez, mi mano derecha —pensar que empezó a mi lado, un pibe flaco como un tallarín que apenas sabía atender el teléfono—.  Después me fui de la fábrica con el mismo andar que mantuve durante treinta años, expresión de aquí no pasa nada, me jubilo, me jubilan, y qué. Un azote de viento y arena golpea la silla donde estoy sentado, me golpea. Sin embargo mi mujer no sabe que aguanto un temporal, así que debe ser por la risa que  está llamando a emergencias.

Traduction temporaire :

Jubilé

Ça m'a fait rire, comme s'il y avait de quoi, alors que j'ai cette sensation de sable dans la bouche. Peut-être est-ce la tête qu'a fait Gómez qui a déclenché mon rire. Mon dernier geste a été de serrer une à une les mains de mes collaborateurs. Certes, je devais le faire, mais j'en avais également envie. Quand le tour de Gómez est venu, le gros a été ému et a affiché ce visage si comique qu'il me donne toujours envie de rire. Ce brave Gómez, mon bras droit – dire que quand il a débuté à mes côtés, c'était un gamin maigre comme un clou et sachant à peine répondre au téléphone. Après, j'ai quitté l'usine en gardant la même démarche que depuis trente ans, l'air de dire ce n'est rien, je prends ma retraite, on me met à la retraite, et alors ?

41 commentaires:

Justine a dit…

Jubileo

Me ha dado por reír como si tuviera motivo, cuando lo que tengo es esta sensación de arena en la boca.

Jubilé

Ça m'a fait rire, comme s'il y avait de quoi, alors que j'ai cette sensation de sable dans la bouche.

Tradabordo a dit…

Jubileo

Me ha dado por reír como si tuviera motivo, cuando lo que tengo es esta sensación de arena en la boca.

Jubilé

Ça m'a fait rire, comme s'il y avait de quoi, alors que j'ai cette sensation de sable dans la bouche.

OK.

Elena ?

Elena a dit…

Jubilé

Ça m'a fait rire, comme s'il y avait de quoi, alors que j'ai cette sensation de sable dans la bouche.

OK.

Tradabordo a dit…

VPC.

Justine a dit…

Quizá sea la cara que puso Gómez el motivo de mi risa.

Peut-être est-ce la tête qu'a fait Gómez qui m'a fait rire.

Tradabordo a dit…

Quizá sea la cara que puso Gómez el motivo de mi risa.

Peut-être est-ce la tête qu'a fait Gómez qui m'a fait [tu en as deux] rire.

Justine a dit…

Quizá sea la cara que puso Gómez el motivo de mi risa.

Peut-être est-ce la tête qu'a fait Gómez qui a déclenché mon rire.

Tradabordo a dit…

Quizá sea la cara que puso Gómez el motivo de mi risa.

Peut-être est-ce la tête qu'a fait Gómez qui a déclenché mon rire.

OK.

Elena ?

Elena a dit…

Peut-être est-ce la tête qu'a fait Gómez qui a déclenché mon rire.

OK.

Tradabordo a dit…

VPC.

Justine a dit…

Como último gesto estreché una por una la mano de mis colaboradores, era lo que correspondía pero también lo que deseaba hacer, cuando le tocó el turno a Gómez el gordo se emocionó y puso esa cara tan cómica que todavía me tienta.

Mon dernier geste a été de serrer une à une les mains de mes collaborateurs, c'était ce que je devais faire, mais également ce dont j'avais envie. Quand le tour de Gómez est venu, le gros a été ému et a affiché ce visage si comique, qui me tente toujours.

Justine a dit…

Como último gesto estreché una por una la mano de mis colaboradores, era lo que correspondía pero también lo que deseaba hacer, cuando le tocó el turno a Gómez el gordo se emocionó y puso esa cara tan cómica que todavía me tienta.

Mon dernier geste a été de serrer une à une les mains de mes collaborateurs, c'était ce que je devais faire, mais également ce dont j'avais envie. Quand le tour de Gómez est venu, le gros a été ému et a affiché ce visage si comique, qui me tente toujours.

Tradabordo a dit…

Como último gesto estreché una por una la mano de mis colaboradores, era lo que correspondía pero también lo que deseaba hacer, cuando le tocó el turno a Gómez el gordo se emocionó y puso esa cara tan cómica que todavía me tienta.

Mon dernier geste a été de serrer une à une les mains de mes collaborateurs, c'était ce que je devais faire, mais également ce dont j'avais envie [ce que je devais, mais aussi souhaitais faire ?]. Quand le tour de Gómez est venu, le gros a été ému et a affiché ce visage si comique, qui me tente toujours [???????].

Justine a dit…

Como último gesto estreché una por una la mano de mis colaboradores, era lo que correspondía pero también lo que deseaba hacer, cuando le tocó el turno a Gómez el gordo se emocionó y puso esa cara tan cómica que todavía me tienta.

Mon dernier geste a été de serrer une à une les mains de mes collaborateurs, c'était ce que je devais, mais souhaitais aussi faire. Quand le tour de Gómez est venu, le gros a été ému et a affiché ce visage si comique qu'il me tend toujours .

Tradabordo a dit…

Un espace en trop.

Justine a dit…

Como último gesto estreché una por una la mano de mis colaboradores, era lo que correspondía pero también lo que deseaba hacer, cuando le tocó el turno a Gómez el gordo se emocionó y puso esa cara tan cómica que todavía me tienta.

Mon dernier geste a été de serrer une à une les mains de mes collaborateurs, c'était ce que je devais, mais souhaitais aussi faire. Quand le tour de Gómez est venu, le gros a été ému et a affiché ce visage si comique qu'il me tend toujours.

Tradabordo a dit…

Como último gesto estreché una por una la mano de mis colaboradores, era lo que correspondía pero también lo que deseaba hacer, cuando le tocó el turno a Gómez el gordo se emocionó y puso esa cara tan cómica que todavía me tienta.

Mon dernier geste a été de serrer une à une les mains de mes collaborateurs, c'était [essaie de faire sans] ce que je devais, mais souhaitais aussi faire. Quand le tour de Gómez est venu, le gros a été ému et a affiché ce visage si comique qu'il me tend toujours.

Justine a dit…

Como último gesto estreché una por una la mano de mis colaboradores, era lo que correspondía pero también lo que deseaba hacer, cuando le tocó el turno a Gómez el gordo se emocionó y puso esa cara tan cómica que todavía me tienta.

Mon dernier geste a été de serrer une à une les mains de mes collaborateurs, je devais le faire, mais j'en avais également envie. Quand le tour de Gómez est venu, le gros a été ému et a affiché ce visage si comique qu'il me tend toujours.

Tradabordo a dit…

Como último gesto estreché una por una la mano de mis colaboradores, era lo que correspondía pero también lo que deseaba hacer, cuando le tocó el turno a Gómez el gordo se emocionó y puso esa cara tan cómica que todavía me tienta.

Mon dernier geste a été de serrer une à une les mains de mes collaborateurs, je devais le faire, [mets un « certes » quelque part] mais j'en avais également envie. Quand le tour de Gómez est venu, le gros a été ému et a affiché ce visage si comique qu'il me tend toujours.

Justine a dit…

Como último gesto estreché una por una la mano de mis colaboradores, era lo que correspondía pero también lo que deseaba hacer, cuando le tocó el turno a Gómez el gordo se emocionó y puso esa cara tan cómica que todavía me tienta.

Mon dernier geste a été de serrer une à une les mains de mes collaborateurs, certes, je devais le faire, mais j'en avais également envie. Quand le tour de Gómez est venu, le gros a été ému et a affiché ce visage si comique qu'il me tend toujours.

Tradabordo a dit…

Como último gesto estreché una por una la mano de mis colaboradores, era lo que correspondía pero también lo que deseaba hacer, cuando le tocó el turno a Gómez el gordo se emocionó y puso esa cara tan cómica que todavía me tienta.

Mon dernier geste a été de serrer une à une les mains de mes collaborateurs, [point ?] certes, je devais le faire, mais j'en avais également envie. Quand le tour de Gómez est venu, le gros a été ému et a affiché ce visage si comique qu'il me tend toujours.

Justine a dit…

Como último gesto estreché una por una la mano de mis colaboradores, era lo que correspondía pero también lo que deseaba hacer, cuando le tocó el turno a Gómez el gordo se emocionó y puso esa cara tan cómica que todavía me tienta.

Mon dernier geste a été de serrer une à une les mains de mes collaborateurs. Certes, je devais le faire, mais j'en avais également envie. Quand le tour de Gómez est venu, le gros a été ému et a affiché ce visage si comique qu'il me tend toujours.

Tradabordo a dit…

Como último gesto estreché una por una la mano de mis colaboradores, era lo que correspondía pero también lo que deseaba hacer, cuando le tocó el turno a Gómez el gordo se emocionó y puso esa cara tan cómica que todavía me tienta.

Mon dernier geste a été de serrer une à une les mains de mes collaborateurs. Certes, je devais le faire, mais j'en avais également envie. Quand le tour de Gómez est venu, le gros a été ému et a affiché ce visage si comique qu'il me tend toujours.

OK.

Elena ?

Elena a dit…

Como último gesto estreché una por una la mano de mis colaboradores, era lo que correspondía pero también lo que deseaba hacer, cuando le tocó el turno a Gómez el gordo se emocionó y puso esa cara tan cómica que todavía me tienta.

Mon dernier geste a été de serrer une à une les mains de mes collaborateurs. Certes, je devais le faire, mais j'en avais également envie. Quand le tour de Gómez est venu, le gros a été ému et a affiché ce visage si comique qu'il me tend ["me tienta" = "me donne envie de rire"] toujours.

Justine a dit…

Como último gesto estreché una por una la mano de mis colaboradores, era lo que correspondía pero también lo que deseaba hacer, cuando le tocó el turno a Gómez el gordo se emocionó y puso esa cara tan cómica que todavía me tienta.

Mon dernier geste a été de serrer une à une les mains de mes collaborateurs. Certes, je devais le faire, mais j'en avais également envie. Quand le tour de Gómez est venu, le gros a été ému et a affiché ce visage si comique qu'il me donne toujours envie de rire.

OK. Merci, Elena !

Tradabordo a dit…

Mon dernier geste a été de serrer une à une les mains de mes collaborateurs. Certes, je devais le faire, mais j'en avais également envie. Quand le tour de Gómez est venu, le gros a été ému et a affiché ce visage si comique qu'il me donne toujours envie de rire.

OK.

VPC.

Justine a dit…

El bueno de Gómez, mi mano derecha —pensar que empezó a mi lado, un pibe flaco como un tallarín que apenas sabía atender el teléfono.

Le gentil Gómez, mon bras droit – dire que quand il a débuté à mes côtés, c'était un gamin maigre comme un clou sachant à peine répondre au téléphone.

Tradabordo a dit…

El bueno de Gómez, mi mano derecha —pensar que empezó a mi lado, un pibe flaco como un tallarín que apenas sabía atender el teléfono.

Le gentil [« brave » ? Elena ?] Gómez, mon bras droit – dire que quand il a débuté à mes côtés, c'était un gamin maigre comme un clou [« et »] sachant à peine répondre au téléphone.

Justine a dit…

El bueno de Gómez, mi mano derecha —pensar que empezó a mi lado, un pibe flaco como un tallarín que apenas sabía atender el teléfono.

Le brave Gómez, mon bras droit – dire que quand il a débuté à mes côtés, c'était un gamin maigre comme un clou et sachant à peine répondre au téléphone.

Elena a dit…

El bueno de Gómez, mi mano derecha —pensar que empezó a mi lado, un pibe flaco como un tallarín que apenas sabía atender el teléfono.

Ce brave Gómez, mon bras droit – dire que quand il a débuté à mes côtés, c'était un gamin maigre comme un clou et sachant à peine répondre au téléphone.

Justine a dit…

El bueno de Gómez, mi mano derecha —pensar que empezó a mi lado, un pibe flaco como un tallarín que apenas sabía atender el teléfono.

Ce brave Gómez, mon bras droit – dire que quand il a débuté à mes côtés, c'était un gamin maigre comme un clou et sachant à peine répondre au téléphone.

OK.

Tradabordo a dit…

Ce brave Gómez, mon bras droit – dire que quand il a débuté à mes côtés, c'était un gamin maigre comme un clou et sachant à peine répondre au téléphone.

OK.

VPC.

Justine a dit…

Después me fui de la fábrica con el mismo andar que mantuve durante treinta años, expresión de aquí no pasa nada, me jubilo, me jubilan, y qué.

Après, j'ai quitté l'usine en gardant la même attitude que depuis trente ans, l'air de dire, c'est pas grave, je prends ma retraite, on me met à la retraite, et alors ?

Tradabordo a dit…

Después me fui de la fábrica con el mismo andar que mantuve durante treinta años, expresión de aquí no pasa nada, me jubilo, me jubilan, y qué.

Après, j'ai quitté l'usine en gardant la même attitude [Elena ?] que depuis trente ans, l'air de dire, c'est pas grave [texte ?], je prends ma retraite, on me met à la retraite, et alors ?

Elena a dit…

Después me fui de la fábrica con el mismo andar que mantuve durante treinta años, expresión de aquí no pasa nada, me jubilo, me jubilan, y qué.

Après, j'ai quitté l'usine en gardant la même attitude [Elena ? / "démarche"] que depuis trente ans, l'air de dire, ce n'est rien, je prends ma retraite, on me met à la retraite, et alors ?

Justine a dit…

Después me fui de la fábrica con el mismo andar que mantuve durante treinta años, expresión de aquí no pasa nada, me jubilo, me jubilan, y qué.

Après, j'ai quitté l'usine en gardant la même démarche que depuis trente ans, l'air de dire, ce n'est rien, je prends ma retraite, on me met à la retraite, et alors ?

Tradabordo a dit…

Después me fui de la fábrica con el mismo andar que mantuve durante treinta años, expresión de aquí no pasa nada, me jubilo, me jubilan, y qué.

Après, j'ai quitté l'usine en gardant la même démarche que depuis trente ans, l'air de dire, [j'hésite sur la virgule] ce n'est rien, je prends ma retraite, on me met à la retraite, et alors ?

Justine a dit…

Después me fui de la fábrica con el mismo andar que mantuve durante treinta años, expresión de aquí no pasa nada, me jubilo, me jubilan, y qué.

Après, j'ai quitté l'usine en gardant la même démarche que depuis trente ans, l'air de dire ce n'est rien, je prends ma retraite, on me met à la retraite, et alors ?

Tradabordo a dit…

Después me fui de la fábrica con el mismo andar que mantuve durante treinta años, expresión de aquí no pasa nada, me jubilo, me jubilan, y qué.

Après, j'ai quitté l'usine en gardant la même démarche que depuis trente ans, l'air de dire ce n'est rien, je prends ma retraite, on me met à la retraite, et alors ?

OK.

Elena ?

Elena a dit…

Après, j'ai quitté l'usine en gardant la même démarche que depuis trente ans, l'air de dire ce n'est rien, je prends ma retraite, on me met à la retraite, et alors ?

OK.

Tradabordo a dit…

OK.

VPC.