lundi 9 avril 2018

Projet Justine / Elena – texte 214

Iluso

El muchacho ha caminado gran parte de la mañana y ahora piensa que tal vez la dirección que busca está en otro barrio. Escucha los truenos, observa preocupado cómo las primeras gotas revientan contra la calle de tierra. La tela de su paraguas está rasgada, pero, cuando ve que aquellas primeras gotas han formado un chaparrón, decide abrirlo. Siente que sus zapatos se hunden en el barro y que hilos de agua helada se deslizan por el cuello de la camisa. —¡Porquería de lluvia! —comenta con una desconocida que se cruza en su camino. Ella sabe que el paraguas roto de él, está seco, tan seco como su ropa, como el polvo de la calle; y sonríe, siempre se ha divertido provocando ilusiones. Pero también sabe que otras hacen trabajo sucio, por eso le advierte: —Cuidesé joven, este barrio está lleno de brujas.

Traduction temporaire :

Naïf

Le garçon a marché une grande partie de la matinée et à présent, il se dit que l'adresse qu'il cherche se trouve peut-être dans un autre quartier. Il entend les coups de tonnerre. Préoccupé, il regarde les premières gouttes éclater contre la rue en terre. La toile de son parapluie est déchirée, mais quand il voit que ces premières gouttes ont formé une averse, il décide de l'ouvrir. Il sent ses chaussures s'enfoncer dans la boue et des filets d'eau glacée glisser sur le col de sa chemise. — Saleté de pluie ! lance-t-il à une inconnue qu'il croise sur son chemin. Elle sait que son parapluie à lui, cassé, est sec, aussi sec que ses vêtements, que la poussière de la rue ; et elle sourit, elle s'est toujours amusée à créer des illusions.

43 commentaires:

Elena a dit…

Iluso

El muchacho ha caminado gran parte de la mañana y ahora piensa que tal vez la dirección que busca está en otro barrio.

Naïf
Le garçon a marché une bonne partie de la matinée et à présent, il se dit que l'adresse qu'il cherche se trouve peut-être dans un autre quartier.

Tradabordo a dit…

Iluso

El muchacho ha caminado gran parte de la mañana y ahora piensa que tal vez la dirección que busca está en otro barrio.

Naïf

Le garçon a marché une bonne [littéral ?] partie de la matinée et à présent, il se dit que l'adresse qu'il cherche se trouve peut-être dans un autre quartier.

Elena a dit…

Iluso

El muchacho ha caminado gran parte de la mañana y ahora piensa que tal vez la dirección que busca está en otro barrio.

Naïf

Le garçon a marché une bonne [littéral ?] partie de la matinée et à présent, il se dit que l'adresse qu'il cherche se trouve peut-être dans un autre quartier.

Tradabordo a dit…

Iluso

El muchacho ha caminado gran parte de la mañana y ahora piensa que tal vez la dirección que busca está en otro barrio.

Naïf

Le garçon a marché une bonne [littéral ?] partie de la matinée et à présent, il se dit que l'adresse qu'il cherche se trouve peut-être dans un autre quartier.

Justine a dit…

Iluso

El muchacho ha caminado gran parte de la mañana y ahora piensa que tal vez la dirección que busca está en otro barrio.

Naïf

Le garçon a marché une grande partie de la matinée et à présent, il se dit que l'adresse qu'il cherche se trouve peut-être dans un autre quartier.

Tradabordo a dit…

Iluso

El muchacho ha caminado gran parte de la mañana y ahora piensa que tal vez la dirección que busca está en otro barrio.

Naïf

Le garçon a marché une grande partie de la matinée et à présent, il se dit que l'adresse qu'il cherche se trouve peut-être dans un autre quartier.

OK.

Elena ?

Elena a dit…

Naïf

Le garçon a marché une grande partie de la matinée et à présent, il se dit que l'adresse qu'il cherche se trouve peut-être dans un autre quartier.

OK.

Tradabordo a dit…

VPC.

Justine a dit…

Escucha los truenos, observa preocupado cómo las primeras gotas revientan contra la calle de tierra. La tela de su paraguas está rasgada, pero, cuando ve que aquellas primeras gotas han formado un chaparrón, decide abrirlo.

Il entend les coups de tonnerre, inquiet, il observe les premières gouttes éclater contre la rue en terre. La toile de son parapluie est déchirée, mais quand il voit que ces premières gouttes ont formé une averse, il décide de l'ouvrir.

Justine a dit…

Escucha los truenos, observa preocupado cómo las primeras gotas revientan contra la calle de tierra. La tela de su paraguas está rasgada, pero, cuando ve que aquellas primeras gotas han formado un chaparrón, decide abrirlo.

Il entend les coups de tonnerre, inquiet, il observe les premières gouttes éclater contre la rue en terre. La toile de son parapluie est déchirée, mais quand il voit que ces premières gouttes ont formé une averse, il décide de l'ouvrir.

Tradabordo a dit…

Escucha los truenos, observa preocupado cómo las primeras gotas revientan contra la calle de tierra. La tela de su paraguas está rasgada, pero, cuando ve que aquellas primeras gotas han formado un chaparrón, decide abrirlo.

Il entend les coups de tonnerre, [point ?] inquiet [littéral ?], il observe les premières gouttes éclater contre la rue en terre. La toile de son parapluie est déchirée, mais quand il voit que ces premières gouttes ont formé une averse, il décide de l'ouvrir.

Justine a dit…

Escucha los truenos, observa preocupado cómo las primeras gotas revientan contra la calle de tierra. La tela de su paraguas está rasgada, pero, cuando ve que aquellas primeras gotas han formado un chaparrón, decide abrirlo.

Il entend les coups de tonnerre. Préoccupé, il regarde les premières gouttes éclater contre la rue en terre. La toile de son parapluie est déchirée, mais quand il voit que ces premières gouttes ont formé une averse, il décide de l'ouvrir.

Tradabordo a dit…

Escucha los truenos, observa preocupado cómo las primeras gotas revientan contra la calle de tierra. La tela de su paraguas está rasgada, pero, cuando ve que aquellas primeras gotas han formado un chaparrón, decide abrirlo.

Il entend les coups de tonnerre. Préoccupé, il regarde les premières gouttes éclater contre la rue en terre. La toile de son parapluie est déchirée, mais quand il voit que ces premières gouttes ont formé une averse, il décide de l'ouvrir.

OK.

Elena ?

Elena a dit…

Il entend les coups de tonnerre. Préoccupé, il regarde les premières gouttes éclater contre la rue en terre. La toile de son parapluie est déchirée, mais quand il voit que ces premières gouttes ont formé une averse, il décide de l'ouvrir.

OK.

Tradabordo a dit…

VPC.

Justine a dit…

Siente que sus zapatos se hunden en el barro y que hilos de agua helada se deslizan por el cuello de la camisa.

Il sent que ses chaussures s'enfoncent dans la boue et que des filets d'eau glacée glissent sur le col de sa chemise.

Tradabordo a dit…

Siente que sus zapatos se hunden en el barro y que hilos de agua helada se deslizan por el cuello de la camisa.

Il sent que ses chaussures s'enfoncent [passe par l'infinitif] dans la boue et que des filets d'eau glacée glissent [idem] sur le col de sa chemise.

Justine a dit…

Siente que sus zapatos se hunden en el barro y que hilos de agua helada se deslizan por el cuello de la camisa.

Il sent ses chaussures s'enfoncer dans la boue et des filets d'eau glacée glisser sur le col de sa chemise.

Tradabordo a dit…

Siente que sus zapatos se hunden en el barro y que hilos de agua helada se deslizan por el cuello de la camisa.

Il sent ses chaussures s'enfoncer dans la boue et des filets d'eau glacée glisser sur le col de sa chemise.

OK.

Elena ?

Elena a dit…

Il sent ses chaussures s'enfoncer dans la boue et des filets d'eau glacée glisser sur le col de sa chemise.

OK.

Tradabordo a dit…

VPC.

Justine a dit…

—¡Porquería de lluvia! —comenta con una desconocida que se cruza en su camino.

— Saleté de pluie ! commente-t-il avec une inconnue qu'il croise sur son chemin.

Tradabordo a dit…

—¡Porquería de lluvia! —comenta con una desconocida que se cruza en su camino.

— Saleté de pluie ! commente[naturel en français ?]-t-il avec une inconnue qu'il croise sur son chemin.

Justine a dit…

—¡Porquería de lluvia! —comenta con una desconocida que se cruza en su camino.

— Saleté de pluie ! échange-t-il avec une inconnue qu'il croise sur son chemin.

Tradabordo a dit…

—¡Porquería de lluvia! —comenta con una desconocida que se cruza en su camino.

— Saleté de pluie ! échange[« lance » ?]-t-il avec une inconnue qu'il croise sur son chemin.

Justine a dit…

—¡Porquería de lluvia! —comenta con una desconocida que se cruza en su camino.

— Saleté de pluie ! lance-t-il à une inconnue qu'il croise sur son chemin.

Tradabordo a dit…

—¡Porquería de lluvia! —comenta con una desconocida que se cruza en su camino.

— Saleté de pluie ! lance-t-il à une inconnue qu'il croise sur son chemin.

OK.

Elena ?

Elena a dit…

— Saleté de pluie ! lance-t-il à une inconnue qu'il croise sur son chemin.

OK.

Tradabordo a dit…

VPC.

Justine a dit…

Ella sabe que el paraguas roto de él, está seco, tan seco como su ropa, como el polvo de la calle; y sonríe, siempre se ha divertido provocando ilusiones.

Elle sait que son parapluie à lui, cassé, est sec, aussi sec que ses vêtements, que la poussière de la rue ; et elle sourit, elle s'est toujours amusée à provoquer des illusions.

Tradabordo a dit…

Ella sabe que el paraguas roto de él, está seco, tan seco como su ropa, como el polvo de la calle; y sonríe, siempre se ha divertido provocando ilusiones.

Elle sait que son parapluie à lui, cassé, est sec, aussi sec que ses vêtements, que la poussière de la rue ; et elle sourit, elle s'est toujours amusée à provoquer [j'hésite sur le verbe… vois si tu as mieux ; sinon, on garde] des illusions.

Justine a dit…

Ella sabe que el paraguas roto de él, está seco, tan seco como su ropa, como el polvo de la calle; y sonríe, siempre se ha divertido provocando ilusiones.

Elle sait que son parapluie à lui, cassé, est sec, aussi sec que ses vêtements, que la poussière de la rue ; et elle sourit, elle s'est toujours amusée à créer des illusions.

Tradabordo a dit…

Ella sabe que el paraguas roto de él, está seco, tan seco como su ropa, como el polvo de la calle; y sonríe, siempre se ha divertido provocando ilusiones.

Elle sait que son parapluie à lui, cassé, est sec, aussi sec que ses vêtements, que la poussière de la rue ; et elle sourit, elle s'est toujours amusée à créer des illusions.

OK.

Elena ?

Elena a dit…

Elle sait que son parapluie à lui, cassé, est sec, aussi sec que ses vêtements, que la poussière de la rue ; et elle sourit, elle s'est toujours amusée à créer des illusions.

OK.

Tradabordo a dit…

VPC.

Justine a dit…

Pero también sabe que otras hacen trabajo sucio, por eso le advierte: —Cuidesé joven, este barrio está lleno de brujas.

Mais elle sait aussi que d'autres font du sale boulot, c'est pour ça qu'elle le prévient :

— Attention, jeune homme, ce quartier grouille de sorcières !

Tradabordo a dit…

Pero también sabe que otras hacen trabajo sucio, por eso le advierte: —Cuidesé joven, este barrio está lleno de brujas.

Mais elle sait [sachant / ça t'éviter : c'est pour ça que] aussi que d'autres font du sale boulot, c'est pour ça qu'elle le prévient :
— Attention, jeune homme, ce quartier grouille de sorcières !

Justine a dit…

ero también sabe que otras hacen trabajo sucio, por eso le advierte: —Cuidesé joven, este barrio está lleno de brujas.

Mais sachant aussi que d'autres font du sale boulot, elle le prévient :
— Attention, jeune homme, ce quartier grouille de sorcières !

Tradabordo a dit…

ero también sabe que otras hacen trabajo sucio, por eso le advierte: —Cuidesé joven, este barrio está lleno de brujas.

Mais sachant aussi que d'autres font du sale boulot [ça coule, mais je me demande si on comprend bien ce qu'elle veut dire], elle le prévient :
— Attention, jeune homme, ce quartier grouille de sorcières !

Justine a dit…

Pero también sabe que otras hacen trabajo sucio, por eso le advierte: —Cuidesé joven, este barrio está lleno de brujas.


Mais sachant aussi que d'autres usent de leurs pouvoirs à mauvais escient, elle le prévient :
— Attention, jeune homme, ce quartier grouille de sorcières !

Justine a dit…

Pero también sabe que otras hacen trabajo sucio, por eso le advierte: —Cuidesé joven, este barrio está lleno de brujas.


Mais sachant aussi que d'autres usent de leurs pouvoirs à mauvais escient, elle le prévient :
— Attention, jeune homme, ce quartier grouille de sorcières !

Tradabordo a dit…

Pero también sabe que otras hacen trabajo sucio, por eso le advierte: —Cuidesé joven, este barrio está lleno de brujas.

Mais sachant aussi que d'autres usent de leurs pouvoirs [est-ce que tu ne t'éloignes pas trop de la V.O. ?] à mauvais escient, elle le prévient :
— Attention, jeune homme, ce quartier grouille de sorcières !

Justine a dit…

Pero también sabe que otras hacen trabajo sucio, por eso le advierte: —Cuidesé joven, este barrio está lleno de brujas.

Mais sachant aussi que d'autres agissent sournoisement, elle le prévient :
— Attention, jeune homme, ce quartier grouille de sorcières !