lundi 16 avril 2018

Projet Michaël / Hélène – phrases 12-13

¿A un inmenso jardín en medio de una ciudad tumultuosa? Todos, menos yo, y accedí a rentar esa casa invierno —jamás dejé de sentir frío mientras estuve dentro de ella—, porque cuando vi el jardín caí en el hechizo, y pagué un tributo muy caro por ceder cuando la intuición manda otra cosa, por querer tener un paraíso donde se sabe que solo puede habitar la miseria, porque no hay jardín de las delicias ni parque encantado que no cobre precio.

Traduction en cours d'élaboration dans les commentaires

17 commentaires:

Michael Salaün a dit…

¿A un inmenso jardín en medio de una ciudad tumultuosa? Todos, menos yo, y accedí a rentar esa casa invierno —jamás dejé de sentir frío mientras estuve dentro de ella—, porque cuando vi el jardín caí en el hechizo,

À l’idée d’avoir un jardin au beau milieu d’une ville tumultueuse ? Tout le monde, sauf moi, et j’acceptai de louer cette maison en plein hiver –je n’ai jamais cessé de sentir le froid pendant que je m’y trouvais- , car, lorsque j’ai vu le jardin, j’ai été envoûté,

Tradabordo a dit…

¿A un inmenso jardín en medio de una ciudad tumultuosa? Todos, menos yo, y accedí a rentar esa casa invierno —jamás dejé de sentir frío mientras estuve dentro de ella—, porque cuando vi el jardín caí en el hechizo,

À l’idée d’avoir un jardin au beau milieu d’une ville tumultueuse ? Tout le monde, sauf moi, [point ?] et j’acceptai [on était au passé simple ou au passé composé ?] de louer cette maison en plein hiver [sûr ? je ne dis pas que c'est faux. Avez-vous besoin que je demande son avis à un hispanophone ?] –[espace / idem après]je n’ai jamais cessé [ah, voilà / souvenez-vous de la consigne… je ne mélange pas PS et PC. C'est l'un ou l'autre et après, vous devez vous y tenir] de sentir le froid pendant que je m’y trouvais[naturel ?]- , car, lorsque j’ai vu le jardin, j’ai été envoûté,

Michael Salaün a dit…

¿A un inmenso jardín en medio de una ciudad tumultuosa? Todos, menos yo, y accedí a rentar esa casa invierno —jamás dejé de sentir frío mientras estuve dentro de ella—, porque cuando vi el jardín caí en el hechizo,

À l’idée d’avoir un jardin au beau milieu d’une ville tumultueuse ? Tout le monde, sauf moi. Et j'ai accepté de louer cette maison en plein hiver [sûr ? je ne dis pas que c'est faux. Avez-vous besoin que je demande son avis à un hispanophone ? Oui j'aimerais l'avis d'un hispanophone] – je n’ai jamais cessé de sentir le froid pendant que j'y étais - , car, lorsque j’ai vu le jardin, j’ai été envoûté,

Michael Salaün a dit…

Qu'en est-il?

Tradabordo a dit…

¿A un inmenso jardín en medio de una ciudad tumultuosa? Todos, menos yo, y accedí a rentar esa casa invierno —jamás dejé de sentir frío mientras estuve dentro de ella—, porque cuando vi el jardín caí en el hechizo,

À l’idée d’avoir un jardin au beau milieu d’une ville tumultueuse ? Tout le monde, sauf moi. Et j'ai accepté de louer cette maison en plein hiver [sûr ? je ne dis pas que c'est faux. Avez-vous besoin que je demande son avis à un hispanophone ? Oui j'aimerais l'avis d'un hispanophone] – je n’ai jamais cessé de sentir le froid pendant que j'y étais - , car, lorsque j’ai vu le jardin, j’ai été envoûté,

Je demande à Elena.

Elena a dit…

Bonjour, je pense que "casa invierno" signifie qu'à l'intérieur de la maison, il fait toujours froid, c'est une "maison gelée".

Tradabordo a dit…

Merci, Elena.

Michael Salaün a dit…

Merci beaucoup Elena.

Michael Salaün a dit…

¿A un inmenso jardín en medio de una ciudad tumultuosa? Todos, menos yo, y accedí a rentar esa casa invierno —jamás dejé de sentir frío mientras estuve dentro de ella—, porque cuando vi el jardín caí en el hechizo,

À l’idée d’avoir un jardin au beau milieu d’une ville tumultueuse ? Tout le monde, sauf moi. Et j'ai accepté de louer cette maison gelée (glaciale?) – je n’ai jamais cessé de sentir le froid pendant que j'y étais - , car, lorsque j’ai vu le jardin, j’ai été envoûté,

Michael Salaün a dit…

J'attends votre retour.

Tradabordo a dit…

¿A un inmenso jardín en medio de una ciudad tumultuosa? Todos, menos yo, y accedí a rentar esa casa invierno —jamás dejé de sentir frío mientras estuve dentro de ella—, porque cuando vi el jardín caí en el hechizo,

À l’idée d’avoir un jardin au beau milieu d’une ville tumultueuse ? Tout le monde, sauf moi. Et j'ai accepté de louer cette maison gelée (glaciale? / OK) – je n’ai jamais cessé de sentir le froid pendant que j'y étais - , car, lorsque j’ai vu le jardin, j’ai été envoûté,

Michael Salaün a dit…

¿A un inmenso jardín en medio de una ciudad tumultuosa? Todos, menos yo, y accedí a rentar esa casa invierno —jamás dejé de sentir frío mientras estuve dentro de ella—, porque cuando vi el jardín caí en el hechizo,

À l’idée d’avoir un jardin au beau milieu d’une ville tumultueuse ? Tout le monde, sauf moi. Et j'ai accepté de louer cette maison glaciale – je n’ai jamais cessé de sentir le froid pendant que j'y étais - , car, lorsque j’ai vu le jardin, j’ai été envoûté,

Michael Salaün a dit…

y pagué un tributo muy caro por ceder cuando la intuición manda otra cosa, por querer tener un paraíso donde se sabe que solo puede habitar la miseria, porque no hay jardín de las delicias ni parque encantado que no cobre precio.

et j'ai payé un lourd tribut pour avoir cédé, lorsque l'intuition nous fait faire autre chose, pour avoir voulu un paradis où l'on sait que seule la misère peut y vivre, car il n'y a ni jardin de délices, ni parc enchanté qui n'ait de prix.

Tradabordo a dit…

y pagué un tributo muy caro por ceder cuando la intuición manda otra cosa, por querer tener un paraíso donde se sabe que solo puede habitar la miseria, porque no hay jardín de las delicias ni parque encantado que no cobre precio.

Vous remettrez le morceau précédent avec le dernier point réglé.

et j'ai payé un lourd tribut pour avoir cédé, lorsque [pas ce que dit la V.O.] l'intuition nous fait faire autre chose, pour [ça m'ennuie, les deux « pour »]

avoir voulu un paradis où l'on sait que seule la misère peut y vivre, car il n'y a ni jardin de délices, ni parc enchanté qui n'ait de prix.

Michael Salaün a dit…

¿A un inmenso jardín en medio de una ciudad tumultuosa? Todos, menos yo, y accedí a rentar esa casa invierno —jamás dejé de sentir frío mientras estuve dentro de ella—, porque cuando vi el jardín caí en el hechizo,

À l’idée d’avoir un jardin au beau milieu d’une ville tumultueuse ? Tout le monde, sauf moi. Et j'ai accepté de louer cette maison glaciale – je n’ai jamais cessé de sentir le froid pendant que j'y étais - , car, lorsque j’ai vu le jardin, j’ai été envoûté,

y pagué un tributo muy caro por ceder cuando la intuición manda otra cosa, por querer tener un paraíso donde se sabe que solo puede habitar la miseria, porque no hay jardín de las delicias ni parque encantado que no cobre precio.

et j'ai payé un lourd tribut du fait de ne pas avoir suivi mon intuition, pour avoir voulu un paradis où l'on sait que seule la misère peut y vivre, car il n'y a ni jardin de délices, ni parc enchanté qui n'ait de prix.

Tradabordo a dit…

À l’idée d’avoir un jardin au beau milieu d’une ville tumultueuse ? Tout le monde, sauf moi. Et j'ai accepté de louer cette maison glaciale – je n’ai jamais cessé de sentir le froid pendant que j'y étais - , car, lorsque j’ai vu le jardin, j’ai été envoûté,

y pagué un tributo muy caro por ceder cuando la intuición manda otra cosa, por querer tener un paraíso donde se sabe que solo puede habitar la miseria, porque no hay jardín de las delicias ni parque encantado que no cobre precio.

et j'ai payé un lourd tribut du fait de ne pas avoir suivi mon intuition [ça n'est pas non plus ce que dit la V.O.],

pour avoir voulu un paradis où l'on sait que seule la misère peut y vivre, car il n'y a ni jardin de délices, ni parc enchanté qui n'ait de prix.

Michael Salaün a dit…

À l’idée d’avoir un jardin au beau milieu d’une ville tumultueuse ? Tout le monde, sauf moi. Et j'ai accepté de louer cette maison glaciale – je n’ai jamais cessé de sentir le froid pendant que j'y étais - , car, lorsque j’ai vu le jardin, j’ai été envoûté,

y pagué un tributo muy caro por ceder cuando la intuición manda otra cosa, por querer tener un paraíso donde se sabe que solo puede habitar la miseria, porque no hay jardín de las delicias ni parque encantado que no cobre precio.

et j'ai payé un lourd tribut pour avoir cédé, lorsque l'intuition ordonne de faire autre chose, pour avoir voulu un paradis où l'on sait que seule la misère peut y vivre, car il n'y a ni jardin de délices, ni parc enchanté qui n'ait de prix.