lundi 13 février 2017

Projet Rachel – micros série 3

Sintió otra vez las voces y palideció. Pensó en el electroshock. Se lavó largamente la cara y abrió la puerta. Cuando dijo “el siguiente” vieron su túnica mojada.
Il perçut de nouveau les voix et pâlit. Il pensa à l'électrochoc. Il se lava longuement le visage et ouvrit la porte. Quand il dit « au suivant », ils virent que sa blouse était trempée.
*

Marcas en el suelo me indican hacia donde debo ir, vos no las ves, pero eso no significa que no estén allí.
Des marques sur le sol m'indiquent la direction que je dois suivre. Toi, tu ne les vois pas, mais cela ne signifie pas qu'elles ne sont pas là.

*

Una vía olvidada con yuyos entre los rieles. Un paso a nivel hacia ninguna parte. Por allí cruzaré en el tren bullicioso, de regreso a la infancia.
Une voie oubliée, des herbes entre les rails. Un passage à niveau vers nulle part. C'est par là que je traverserai, dans le train bruyant, de retour vers l'enfance.

*

Cuando estuvo libre de pecados no encontró ninguna piedra.
Quand il fut libéré de ses péchés, il ne trouva aucune pierre.

*

Sigue el temporal... Lo vi escribiendo frente a su ventana y vi que era pequeño, pero era un hombre. Y pude ver lo que escribía, decía: Sigue el temporal...
La tempête continue… Je l'ai vu en train d'écrire face à sa fenêtre et j'ai vu qu'il était petit, mais c'était un homme. Et j'ai pu voir ce qu'il écrivait. Ça disait : La tempête continue…

*

Un minicuento es como la eyaculación precoz, entregas todo en poco, llegas a lo más alto y te caes…fumas un cigarro y quieres hacerlo de nuevo.
Un micro-récit est comme l'éjaculation précoce. Tu donnes tout en un rien de temps, tu atteins le sommet et tu retombes… tu fumes une cigarette et tu veux recommencer.

*

Subió al tren y no pagó boleto, su destino estaba en donde lo bajaran.
Il avait pris le train sans payer de billet. Sa destination était là où on le ferait descendre.

22 commentaires:

Rachel Laisney a dit…

Sintió otra vez las voces y palideció. Pensó en el electroshock. Se lavó largamente la cara y abrió la puerta. Cuando dijo “el siguiente” vieron su túnica mojada.

Il perçut de nouveau les voix et il pâlit. Il pensa à l'électrochoc. Il se lava longuement le visage et il ouvrit la porte. Quand il dit « au suivant », ils virent sa blouse mouillée.

Tradabordo a dit…

Sintió otra vez las voces y palideció. Pensó en el electroshock. Se lavó largamente la cara y abrió la puerta. Cuando dijo “el siguiente” vieron su túnica mojada.

Il perçut de nouveau les voix et il [nécessaire ?] pâlit. Il pensa à l'électrochoc. Il se lava longuement le visage et il [nécessaire ?] ouvrit la porte. Quand il dit « au suivant », ils virent sa blouse mouillée [naturel ?].

Rachel Laisney a dit…

Sintió otra vez las voces y palideció. Pensó en el electroshock. Se lavó largamente la cara y abrió la puerta. Cuando dijo “el siguiente” vieron su túnica mojada.

Il perçut de nouveau les voix et pâlit. Il pensa à l'électrochoc. Il se lava longuement le visage et ouvrit la porte. Quand il dit « au suivant », ils virent que sa blouse était trempée.

Tradabordo a dit…

Sintió otra vez las voces y palideció. Pensó en el electroshock. Se lavó largamente la cara y abrió la puerta. Cuando dijo “el siguiente” vieron su túnica mojada.

Il perçut de nouveau les voix et pâlit. Il pensa à l'électrochoc. Il se lava longuement le visage et ouvrit la porte. Quand il dit « au suivant », ils virent que sa blouse était trempée.

OK.

Rachel Laisney a dit…

Marcas en el suelo me indican hacia donde debo ir, vos no las ves, pero eso no significa que no estén allí.

Des marques sur le sol m'indiquent la direction que je dois suivre. Toi, tu ne les vois pas, mais cela ne signifie pas qu'elles ne sont pas là.

Tradabordo a dit…

Marcas en el suelo me indican hacia donde debo ir, vos no las ves, pero eso no significa que no estén allí.

Des marques sur le sol m'indiquent la direction que je dois suivre. Toi, tu ne les vois pas, mais cela ne signifie pas qu'elles ne sont pas là.

OK.

Rachel Laisney a dit…

Una vía olvidada con yuyos entre los rieles. Un paso a nivel hacia ninguna parte. Por allí cruzaré en el tren bullicioso, de regreso a la infancia.

Une voie oubliée, des herbes entre les rails. Un passage à niveau vers nulle part. C'est par là que je traverserai, dans le train bruyant, de retour vers l'enfance.

Tradabordo a dit…

Una vía olvidada con yuyos entre los rieles. Un paso a nivel hacia ninguna parte. Por allí cruzaré en el tren bullicioso, de regreso a la infancia.

Une voie [tu ne crois pas qu'on devrait ajouter « ferrée » ? Pfff, j'hésite] oubliée, des herbes entre les rails. Un passage à niveau vers nulle part. C'est par là que je traverserai, dans le train bruyant, de retour vers l'enfance.

Rachel Laisney a dit…

Une voie [tu ne crois pas qu'on devrait ajouter « ferrée » ? Pfff, j'hésite] oubliée, des herbes entre les rails. --> J'ai hésité la première fois mais je pense que l'on comprend qu'il s'agit d'une voie ferrée, on préserve aussi la polysémie du mot non, en n'ajoutant pas l'adjectif?

Tradabordo a dit…

OK. Tu as raison.

Une voie oubliée, des herbes entre les rails. Un passage à niveau vers nulle part. C'est par là que je traverserai, dans le train bruyant, de retour vers l'enfance.

Rachel Laisney a dit…

Cuando estuvo libre de pecados no encontró ninguna piedra.

Quand il fut libéré de ses péchés, il ne trouva aucune pierre.

Tradabordo a dit…

Cuando estuvo libre de pecados no encontró ninguna piedra.

Quand il fut libéré de ses péchés, il ne trouva aucune pierre.

OK.

Rachel Laisney a dit…

Sigue el temporal... Lo vi escribiendo frente a su ventana y vi que era pequeño, pero era un hombre. Y pude ver lo que escribía, decía: Sigue el temporal...

La tempête continue… Je l'ai vu en train d'écrire face à sa fenêtre et j'ai vu qu'il était petit, mais c'était un homme. Et j'ai pu voir ce qu'il écrivait. Ça disait : La tempête continue…

Tradabordo a dit…

Sigue el temporal... Lo vi escribiendo frente a su ventana y vi que era pequeño, pero era un hombre. Y pude ver lo que escribía, decía: Sigue el temporal...

La tempête continue… Je l'ai vu en train d'écrire face à sa fenêtre et j'ai vu qu'il était petit, mais c'était un homme. Et j'ai pu voir ce qu'il écrivait. Ça disait : La tempête continue…

OK.

Rachel Laisney a dit…

Un minicuento es como la eyaculación precoz, entregas todo en poco, llegas a lo más alto y te caes…fumas un cigarro y quieres hacerlo de nuevo.

Un micro-récit est comme l'éjaculation précoce. Tu donnes tout avec peu, tu atteins le sommet et tu retombes… Tu fumes une cigarette et tu veux recommencer.

Tradabordo a dit…

Un minicuento es como la eyaculación precoz, entregas todo en poco, llegas a lo más alto y te caes…fumas un cigarro y quieres hacerlo de nuevo.

Un micro-récit est comme l'éjaculation précoce. Tu donnes tout avec peu [clair ?], tu atteins le sommet et tu retombes… T[la minuscule, comme en V.O. ?]u fumes une cigarette et tu veux recommencer.

Rachel Laisney a dit…

Un minicuento es como la eyaculación precoz, entregas todo en poco, llegas a lo más alto y te caes…fumas un cigarro y quieres hacerlo de nuevo.

Un micro-récit est comme l'éjaculation précoce. Tu donnes tout en un rien de temps, tu atteins le sommet et tu retombes… tu fumes une cigarette et tu veux recommencer.

Tradabordo a dit…

Un minicuento es como la eyaculación precoz, entregas todo en poco, llegas a lo más alto y te caes…fumas un cigarro y quieres hacerlo de nuevo.

Un micro-récit est comme l'éjaculation précoce. Tu donnes tout en un rien de temps, tu atteins le sommet et tu retombes… tu fumes une cigarette et tu veux recommencer.
OK.

Tradabordo a dit…

Tu peux boucler. Il en reste encore quelques-uns à traduire ; je t'en mets un peu ou tu préfères attendre ?

Rachel Laisney a dit…

Subió al tren y no pagó boleto, su destino estaba en donde lo bajaran.

Il avait pris le train sans payer de billet. Sa destination était là où on le ferait descendre.

Rachel Laisney a dit…

Tu peux en remettre quelques uns, j'essaie de les faire en me levant le matin, après le petit-déj ;-)

Tradabordo a dit…

Subió al tren y no pagó boleto, su destino estaba en donde lo bajaran.

Il avait pris le train sans payer de billet. Sa destination était là où on le ferait descendre.

OK.