samedi 14 janvier 2017

Projet Justine / Elena – texte 66

Reservado

Los grandes dijeron que era malo. Que por eso andaba volando encima del pueblo con sus alas enormes, sus garras y esa cola de víbora.
—Nunca nos atacó —quise decir, pero me callé.
—Si esa bestia continúa paseándose por el cielo —nos explicó la maestra —va a ser muy peligroso para ustedes salir de sus casas.
—Podría dominarnos fácilmente —empezó a decir el gobernador.
—Podría comernos —chilló un viejo.
Mamá me susurró en el oído:
El monstruo es capaz de lanzar fuego por la boca.
—Es el anticristo —sentenció el párroco.
Resolvieron matarlo.
Los chicos estábamos mirando cuando le dispararon. Cayó desde muy alto.
Mientras ellos se palmeaban, nosotros corrimos para ver el cuerpo de cerca.
Era una hembra.
La hembra quedó con los ojos abiertos, mirándolos, me pareció que había sufrido mucho dolor y un miedo terrible.
—Le sale humo de la nariz —gritó alguien.
—Lo del fuego. Eso sí era cierto —pensé.

Traduction temporaire :
Réservé

Les grands ont dit qu'il était méchant. Que c'était pour ça qu'il se déplaçait en volant au-dessus du village, avec ses ailes énormes, ses griffes, et cette queue de serpent.
— Il ne nous a jamais attaqués, ai-je voulu dire, mais je me suis tu.
— Si cette bête continue de se promener dans le ciel, nous a expliqué la maîtresse, sortir de chez vous va devenir très dangereux.
— Il pourrait nous dominer facilement, a lancé le gouverneur.
— Il pourrait nous dévorer, a glapi un vieillard.
Maman m'a murmuré à l'oreille :
— Le monstre peut cracher du feu par la bouche.
— C'est l'Antéchrist, a déclaré le curé.
Ils ont décidé de le tuer.
Nous, les garçons, regardions quand ils lui ont tiré dessus. Il est tombé de très haut.
Pendant qu'ils s'applaudissaient, nous avons couru pour voir le corps de près.
C'était une femelle.
La femelle a gardé les yeux ouverts, les fixant du regard. J'ai eu l'impression qu'elle avait beaucoup souffert et eu terriblement peur.
— De la fumée sort de son nez ! s'est écrié quelqu'un.
— Cette histoire de feu, c'était donc vrai.

39 commentaires:

Justine a dit…

Reservado

Los grandes dijeron que era malo. Que por eso andaba volando encima del pueblo con sus alas enormes, sus garras y esa cola de víbora.
—Nunca nos atacó —quise decir, pero me callé.
—Si esa bestia continúa paseándose por el cielo —nos explicó la maestra —va a ser muy peligroso para ustedes salir de sus casas.

Réservé

Les grands ont décrété qu'il était méchant. Que c'était pour ça qu'il se déplaçait en volant au-dessus du village, avec ses ailes énormes, ses griffes et cette queue de vipère.
— Il ne nous a jamais attaqué, ai-je voulu dire, mais je me suis tu.
— Si cette bête continue de se promener dans le ciel, nous a expliqué la maîtresse, sortir de chez vous va devenir très dangereux.

Tradabordo a dit…

Réservé [le terme espagnol peut vouloir dire plusieurs choses ; tu as bien vérifié que ça coïncidait avec le contenu ?]

Les grands ont décrété [registre ? Adapté ici ? N'oublie pas ce paramètre… Plus important que le « plaisir » / la satisfaction d'avoir le mot juste] qu'il était méchant. Que c'était pour ça qu'il se déplaçait en volant au-dessus du village, avec ses ailes énormes, ses griffes et cette queue de vipère [« serpent » ?].
— Il ne nous a jamais attaqué [grammaire ?], ai-je voulu dire, mais je me suis tu.
— Si cette bête continue de se promener dans le ciel, nous a expliqué la maîtresse, sortir de chez vous va devenir très dangereux.

Justine a dit…

Prudent

Les grands ont dit qu'il était méchant. Que c'était pour ça qu'il se déplaçait en volant au-dessus du village, avec ses ailes énormes, ses griffes, et cette queue de serpent.
— Il ne nous a jamais attaqués, ai-je voulu dire, mais je me suis tu.
— Si cette bête continue de se promener dans le ciel, nous a expliqué la maîtresse, sortir de chez vous va devenir très dangereux.

Elena a dit…

Je pense que le titre est un adjectif qui qualifie le narrateur : Reservado = réservé, discret... Justine ?

Tradabordo a dit…

Justine, j'attends ton avis… et tu remettras l'ensemble.

Justine a dit…

Réservé

Les grands ont dit qu'il était méchant. Que c'était pour ça qu'il se déplaçait en volant au-dessus du village, avec ses ailes énormes, ses griffes, et cette queue de serpent.
— Il ne nous a jamais attaqués, ai-je voulu dire, mais je me suis tu.
— Si cette bête continue de se promener dans le ciel, nous a expliqué la maîtresse, sortir de chez vous va devenir très dangereux.

Tradabordo a dit…

Réservé

Les grands ont dit qu'il était méchant. Que c'était pour ça qu'il se déplaçait en volant au-dessus du village, avec ses ailes énormes, ses griffes, et cette queue de serpent.
— Il ne nous a jamais attaqués, ai-je voulu dire, mais je me suis tu.
— Si cette bête continue de se promener dans le ciel, nous a expliqué la maîtresse, sortir de chez vous va devenir très dangereux.

OK.

Elena ?

Elena a dit…

OK.

Justine a dit…

—Podría dominarnos fácilmente —empezó a decir el gobernador.
—Podría comernos —chilló un viejo.
Mamá me susurró en el oído:
El monstruo es capaz de lanzar fuego por la boca.
—Es el anticristo —sentenció el párroco.

— Il pourrait nous contrôler facilement, s'est mis à dire le gouverneur.
— Il pourrait nous dévorer, a crié un vieillard.
Maman m'a murmuré à l'oreille :
— Le monstre peut cracher du feu par la bouche.
— C'est l'antéchrist, a déclaré le curé.

Tradabordo a dit…

—Podría dominarnos fácilmente —empezó a decir el gobernador.
—Podría comernos —chilló un viejo.
Mamá me susurró en el oído:
El monstruo es capaz de lanzar fuego por la boca.
—Es el anticristo —sentenció el párroco.

— Il pourrait nous contrôler [texte ?] facilement, s'est mis [on était bien au PC ?] à dire le gouverneur.
— Il pourrait nous dévorer, a crié [inexact ?] un vieillard.
Maman m'a murmuré à l'oreille :
— Le monstre peut cracher du feu par la bouche.
— C'est l'antéchrist, a déclaré le curé.

Justine a dit…

Oui, on était bien au PC.

—Podría dominarnos fácilmente —empezó a decir el gobernador.
—Podría comernos —chilló un viejo.
Mamá me susurró en el oído:
El monstruo es capaz de lanzar fuego por la boca.
—Es el anticristo —sentenció el párroco.

— Il pourrait nous dominer facilement, s'est mis à dire le gouverneur.
— Il pourrait nous dévorer, a geint un vieillard.
Maman m'a murmuré à l'oreille :
— Le monstre peut cracher du feu par la bouche.
— C'est l'antéchrist, a déclaré le curé.

Justine a dit…

—Podría dominarnos fácilmente —empezó a decir el gobernador.
—Podría comernos —chilló un viejo.
Mamá me susurró en el oído:
El monstruo es capaz de lanzar fuego por la boca.
—Es el anticristo —sentenció el párroco.

Oui, on était bien au PC

— Il pourrait nous dominer facilement, s'est mis à dire le gouverneur.
— Il pourrait nous dévorer, a geint un vieillard.
Maman m'a murmuré à l'oreille :
— Le monstre peut cracher du feu par la bouche.
— C'est l'antéchrist, a déclaré le curé.

Tradabordo a dit…

— Il pourrait nous dominer facilement, s'est mis à dire [bof] le gouverneur.
— Il pourrait nous dévorer, a geint [« glapit » ?] un vieillard.
Maman m'a murmuré à l'oreille :
— Le monstre peut cracher du feu par la bouche.
— C'est l'antéchrist, a déclaré le curé.

Justine a dit…

— Il pourrait nous dominer facilement, a lancé le gouverneur.
— Il pourrait nous dévorer, a glapi un vieillard.
Maman m'a murmuré à l'oreille :
— Le monstre peut cracher du feu par la bouche.
— C'est l'antéchrist, a déclaré le curé.

Tradabordo a dit…

— Il pourrait nous dominer facilement, a lancé le gouverneur.
— Il pourrait nous dévorer, a glapi un vieillard.
Maman m'a murmuré à l'oreille :
— Le monstre peut cracher du feu par la bouche.
— C'est l'antéchrist, a déclaré le curé.

OK.

Elena ?

Elena a dit…

— Il pourrait nous dominer facilement, a lancé le gouverneur.
— Il pourrait nous dévorer, a glapi un vieillard.
Maman m'a murmuré à l'oreille :
— Le monstre peut cracher du feu par la bouche.
— C'est l'antéchrist [Majuscule ?], a déclaré le curé.

Tradabordo a dit…

— Il pourrait nous dominer facilement, a lancé le gouverneur.
— Il pourrait nous dévorer, a glapi un vieillard.
Maman m'a murmuré à l'oreille :
— Le monstre peut cracher du feu par la bouche.
— C'est l'antéchrist [Majuscule ? Vérifiez], a déclaré le curé.

Justine a dit…

— Il pourrait nous dominer facilement, a lancé le gouverneur.
— Il pourrait nous dévorer, a glapi un vieillard.
Maman m'a murmuré à l'oreille :
— Le monstre peut cracher du feu par la bouche.
— C'est l'Antéchrist, a déclaré le curé.

Tradabordo a dit…

— Il pourrait nous dominer facilement, a lancé le gouverneur.
— Il pourrait nous dévorer, a glapi un vieillard.
Maman m'a murmuré à l'oreille :
— Le monstre peut cracher du feu par la bouche.
— C'est l'Antéchrist, a déclaré le curé.

OK.

Justine a dit…

Resolvieron matarlo.
Los chicos estábamos mirando cuando le dispararon. Cayó desde muy alto.
Mientras ellos se palmeaban, nosotros corrimos para ver el cuerpo de cerca.
Era una hembra.

Ils ont décidé de le tuer.
Nous, les garçons, regardions quand ils lui ont tiré dessus. Il est tombé de très haut.
Pendant qu'ils s'applaudissaient, nous avons couru pour voir le corps de près.
C'était une femme.

Tradabordo a dit…

Resolvieron matarlo.
Los chicos estábamos mirando cuando le dispararon. Cayó desde muy alto.
Mientras ellos se palmeaban, nosotros corrimos para ver el cuerpo de cerca.
Era una hembra.

Ils ont décidé de le tuer.
Nous, les garçons, regardions quand ils lui ont tiré dessus. Il est tombé de très haut.
Pendant qu'ils s'applaudissaient, nous avons couru pour voir le corps de près.
C'était une femme.

OK.

Elena ?

Elena a dit…

OK.

Tradabordo a dit…

OK.

Justine a dit…

La hembra quedó con los ojos abiertos, mirándolos, me pareció que había sufrido mucho dolor y un miedo terrible.
—Le sale humo de la nariz —gritó alguien.
—Lo del fuego. Eso sí era cierto —pensé.

Elle a gardé les yeux ouverts, en les fixant, j'ai eu l'impression qu'elle avait beaucoup souffert et eu terriblement peur.
— Du feu sort de son nez ! s'est écrié quelqu'un.
— Le truc du feu. C'était vrai, me suis-je dit.

Tradabordo a dit…

La hembra quedó con los ojos abiertos, mirándolos, me pareció que había sufrido mucho dolor y un miedo terrible.
—Le sale humo de la nariz —gritó alguien.
—Lo del fuego. Eso sí era cierto —pensé.

Elle [texte ?] a gardé les yeux ouverts, [point ?] en les fixant, j'ai eu l'impression qu'elle avait beaucoup souffert et [je me demande si tu ne devrais pas répéter le sujet] eu terriblement peur.
— Du feu [texte] sort de son nez ! s'est écrié quelqu'un.
— Le truc du feu. C'était vrai, me suis-je dit [pas très clair].

Justine a dit…

La hembra quedó con los ojos abiertos, mirándolos, me pareció que había sufrido mucho dolor y un miedo terrible.
—Le sale humo de la nariz —gritó alguien.
—Lo del fuego. Eso sí era cierto —pensé.

La femme [J'avais opté pour « Elle », car juste avant, on a « C'était une femme »] a gardé les yeux ouverts. En les fixant, j'ai eu l'impression qu'elle avait beaucoup souffert et qu'elle avait eu terriblement peur.
— De la fumée sort de son nez ! s'est écrié quelqu'un.
— Le truc du feu. C'était vrai, ai-je constaté .

Tradabordo a dit…

La hembra quedó con los ojos abiertos, mirándolos, me pareció que había sufrido mucho dolor y un miedo terrible.
—Le sale humo de la nariz —gritó alguien.
—Lo del fuego. Eso sí era cierto —pensé.

Elle a gardé les yeux ouverts. En les fixant, j'ai eu l'impression qu'elle avait beaucoup souffert et eu terriblement peur.
— De la fumée sort de son nez ! s'est écrié quelqu'un.
— Le truc du feu. C'était vrai, ai-je constaté [c'est l'ensemble de la réplique qui n'est pas clair].

Elena a dit…

Ah, oui, petit CS. Le monstre n'est pas une "femme", mais une "femelle"

Justine a dit…

La hembra quedó con los ojos abiertos, mirándolos, me pareció que había sufrido mucho dolor y un miedo terrible.
—Le sale humo de la nariz —gritó alguien.
—Lo del fuego. Eso sí era cierto —pensé.

Elle a gardé les yeux ouverts. En les fixant, j'ai eu l'impression qu'elle avait beaucoup souffert et eu terriblement peur.
— De la fumée sort de son nez ! s'est écrié quelqu'un.
— Cette histoire de feu qu'elle peut cracher. C'était vrai, ai-je constaté.

Tradabordo a dit…

La hembra quedó con los ojos abiertos, mirándolos, me pareció que había sufrido mucho dolor y un miedo terrible.
—Le sale humo de la nariz —gritó alguien.
—Lo del fuego. Eso sí era cierto —pensé.

Elle a gardé les yeux ouverts. En les fixant, j'ai eu l'impression qu'elle avait beaucoup souffert et eu terriblement peur.
— De la fumée sort de son nez ! s'est écrié quelqu'un.
— Cette histoire de feu qu'elle peut cracher. [bizarre, ce point, non ?] C'était vrai, ai-je constaté.

Tradabordo a dit…

Du coup, Elena, que veux-tu qu'on fasse, avec cette histoire de femelle ?

Elena a dit…

Il faudrait qu'on corrige, stp. Je pars de la proposition de Justine :

C'était une femelle.
La femelle a gardé les yeux ouverts, les fixant du regard. J'ai eu l'impression qu'elle avait beaucoup souffert et eu terriblement peur.
— De la fumée sort de son nez ! s'est écrié quelqu'un.
— Cette histoire de feu, c'était donc vrai, ai-je constaté.

Tradabordo a dit…

Que je corrige quoi / où ? N'oublie pas de me rappeler les tenants et les aboutissants pour chaque texte.

Elena a dit…

Il faut corriger seulement un mot de la phrase précédente, juste avant ce qu'on est en train de faire :

C'était une femelle.

La femelle a gardé les yeux ouverts, les fixant du regard. J'ai eu l'impression qu'elle avait beaucoup souffert et eu terriblement peur.
— De la fumée sort de son nez ! s'est écrié quelqu'un.
— Cette histoire de feu, c'était donc vrai, ai-je constaté.

Tradabordo a dit…

La correction est faite.

Tradabordo a dit…

La femelle a gardé les yeux ouverts, les fixant du regard. J'ai eu l'impression qu'elle avait beaucoup souffert et eu terriblement peur.
— De la fumée sort de son nez ! s'est écrié quelqu'un.
— Cette histoire de feu, c'était donc vrai, ai-je constaté [nécessaire ?].

Elena a dit…

La femelle a gardé les yeux ouverts, les fixant du regard. J'ai eu l'impression qu'elle avait beaucoup souffert et eu terriblement peur.
— De la fumée sort de son nez ! s'est écrié quelqu'un.
— Cette histoire de feu, c'était donc vrai.

Justine a dit…

La femelle a gardé les yeux ouverts, les fixant du regard. J'ai eu l'impression qu'elle avait beaucoup souffert et eu terriblement peur.
— De la fumée sort de son nez ! s'est écrié quelqu'un.
— Cette histoire de feu, c'était donc vrai.

OK.

Tradabordo a dit…

La femelle a gardé les yeux ouverts, les fixant du regard. J'ai eu l'impression qu'elle avait beaucoup souffert et eu terriblement peur.
— De la fumée sort de son nez ! s'est écrié quelqu'un.
— Cette histoire de feu, c'était donc vrai.

OK.