lundi 30 janvier 2017

Projet Rachel / Sébastien – phrases 129-138

Detecto preocupación en el tono de Danny. Calculo la probabilidad de que aquello pueda incomodarle; ínfima. No concuerda con los hechos. Etiqueto el resultado como “sorpresa”. Lo percibo tan cercano a mí mismo que a veces evalúo mal los datos. Se me olvida que sigue siendo humano.
―No, claro que no. Las subrutinas ocultas se insertan, precisamente, porque no podemos saltarnos las leyes robóticas. Si tú quieres, por ejemplo, utilizar un androide para el espionaje industrial, puede ser interesante que ni él mismo lo sepa. Así no tendrá que mentir, fingir, ni entrar en contradicción consigo mismo en ningún momento.

Traduction temporaire :
Je détecte une pointe d'inquiétude dans le ton de Danny. J'évalue la probabilité que cette histoire puisse le gêner. Infime. Cela ne concorde pas avec les faits. Je classe le résultat sous l'étiquette « surprise ». Je le trouve tellement semblable à moi que, parfois, j'analyse mal les données. J'en oublie presque qu'il reste un humain.
― Non, bien sûr que non. Les sous-programmes cachés sont introduits, précisément parce que nous ne pouvons pas contourner les lois robotiques. Par exemple, si pour de l'espionnage industriel, tu veux utiliser un androïde, il peut être intéressant que lui-même n'en sache rien. Comme ça, il n'aura jamais à mentir, faire semblant, ni à entrer en contradiction avec lui-même.

17 commentaires:

Tradabordo a dit…

J'avais oublié que j'avais déjà publié la suite. Nous gardons cela sous le coude pour la suite.

Rachel Laisney a dit…

Detecto preocupación en el tono de Danny. Calculo la probabilidad de que aquello pueda incomodarle; ínfima. No concuerda con los hechos. Etiqueto el resultado como “sorpresa”. Lo percibo tan cercano a mí mismo que a veces evalúo mal los datos. Se me olvida que sigue siendo humano.
―No, claro que no. Las subrutinas ocultas se insertan, precisamente, porque no podemos saltarnos las leyes robóticas. Si tú quieres, por ejemplo, utilizar un androide para el espionaje industrial, puede ser interesante que ni él mismo lo sepa. Así no tendrá que mentir, fingir, ni entrar en contradicción consigo mismo en ningún momento.

Je détecte une certaine inquiétude dans le ton de Danny. Je calcule la probabilité que cette histoire puisse le gêner. Infime. Cela ne coïncide pas avec les faits. J'enregistre le résultat comme « surprise » . Je le perçois si proche de moi-même que, parfois, j'évalue mal les données. J'en oublie presque qu'il est reste un humain.
― Non, bien sûr que non. Les sous-programmes cachés sont introduits, précisément, parce que nous ne pouvons pas contourner les lois robotiques. Si toi, tu veux, par exemple, utiliser un androïde pour de l'espionnage industriel, il peut être intéressant qu'il l'ignore. Comme ça, à aucun moment il n'aura à mentir, faire semblant, ni à entrer en contradiction avec lui-même.

Tradabordo a dit…

Le fragment est long ; commençons par le début.

Je détecte une certaine inquiétude [une pointe d'inquiétude ?] dans le ton de Danny. Je calcule [bof] la probabilité que cette histoire puisse le gêner. Infime. Cela ne coïncide [vérifie quand même la fréquence d'usage] pas avec les faits. J'enregistre le résultat comme [bof] « surprise » [espace en trop]. Je le perçois si proche [ce début manque beaucoup de naturel / cette section a été traduite de manière un peu passive, je pense] de moi-même [le même est-il nécessaire ?] que, parfois, j'évalue mal les données. J'en oublie presque qu'il est reste un humain.

Rachel Laisney a dit…

Detecto preocupación en el tono de Danny. Calculo la probabilidad de que aquello pueda incomodarle; ínfima. No concuerda con los hechos. Etiqueto el resultado como “sorpresa”. Lo percibo tan cercano a mí mismo que a veces evalúo mal los datos. Se me olvida que sigue siendo humano.

Je détecte une pointe d'inquiétude dans le ton de Danny. J'évalue la probabilité que cette histoire puisse le gêner. Infime. Cela ne concorde pas avec les faits. Je classe le résultat dans « surprise ». Je le trouve tellement semblable à moi que, parfois, j'évalue mal les données. J'en oublie presque qu'il reste un humain.

Tradabordo a dit…

Detecto preocupación en el tono de Danny. Calculo la probabilidad de que aquello pueda incomodarle; ínfima. No concuerda con los hechos. Etiqueto el resultado como “sorpresa”. Lo percibo tan cercano a mí mismo que a veces evalúo mal los datos. Se me olvida que sigue siendo humano.

Je détecte une pointe d'inquiétude dans le ton de Danny. J'évalue la probabilité que cette histoire puisse le gêner. Infime. Cela ne concorde pas avec les faits. Je classe le résultat dans [cheville : « la catégorie des » ? / « sous l'étiquette » ?] « surprise ». Je le trouve tellement semblable à moi que, parfois, j'évalue [du coup, tu l'as au-dessus] mal les données. J'en oublie presque qu'il reste un humain.

Rachel Laisney a dit…

Detecto preocupación en el tono de Danny. Calculo la probabilidad de que aquello pueda incomodarle; ínfima. No concuerda con los hechos. Etiqueto el resultado como “sorpresa”. Lo percibo tan cercano a mí mismo que a veces evalúo mal los datos. Se me olvida que sigue siendo humano.

Je détecte une pointe d'inquiétude dans le ton de Danny. J'évalue la probabilité que cette histoire puisse le gêner. Infime. Cela ne concorde pas avec les faits. Je classe le résultat sous l'étiquette « surprise ». Je le trouve tellement semblable à moi que, parfois, j'analyse mal les données. J'en oublie presque qu'il reste un humain.

Tradabordo a dit…

Detecto preocupación en el tono de Danny. Calculo la probabilidad de que aquello pueda incomodarle; ínfima. No concuerda con los hechos. Etiqueto el resultado como “sorpresa”. Lo percibo tan cercano a mí mismo que a veces evalúo mal los datos. Se me olvida que sigue siendo humano.

Je détecte une pointe d'inquiétude dans le ton de Danny. J'évalue la probabilité que cette histoire puisse le gêner. Infime. Cela ne concorde pas avec les faits. Je classe le résultat sous l'étiquette « surprise ». Je le trouve tellement semblable à moi que, parfois, j'analyse mal les données. J'en oublie presque qu'il reste un humain.

OK.

Sébastien ?

Rachel Laisney a dit…

Je finis le passage.

Rachel Laisney a dit…

―No, claro que no. Las subrutinas ocultas se insertan, precisamente, porque no podemos saltarnos las leyes robóticas. Si tú quieres, por ejemplo, utilizar un androide para el espionaje industrial, puede ser interesante que ni él mismo lo sepa. Así no tendrá que mentir, fingir, ni entrar en contradicción consigo mismo en ningún momento.


― Non, bien sûr que non. Les sous-programmes cachés sont introduits, précisément, parce que nous ne pouvons pas contourner les lois robotiques. Si toi, tu veux, par exemple, utiliser un androïde pour de l'espionnage industriel, il peut être intéressant qu'il l'ignore. Comme ça, à aucun moment il n'aura à mentir, faire semblant, ni à entrer en contradiction avec lui-même.

Tradabordo a dit…

―No, claro que no. Las subrutinas ocultas se insertan, precisamente, porque no podemos saltarnos las leyes robóticas. Si tú quieres, por ejemplo, utilizar un androide para el espionaje industrial, puede ser interesante que ni él mismo lo sepa. Así no tendrá que mentir, fingir, ni entrar en contradicción consigo mismo en ningún momento.

― Non, bien sûr que non. Les sous-programmes cachés sont introduits, précisément, [pourquoi cette virgule ?] parce que nous ne pouvons pas contourner les lois robotiques. Si toi, tu veux, par exemple, utiliser un androïde pour de l'espionnage industriel, il peut être intéressant qu'il l'ignore [pas très clair / j'ai dû retourner à la V.O. pour comprendre]. Comme ça, à aucun moment [ajour nécessaire ?] il n'aura à mentir, faire semblant, ni à entrer en contradiction avec lui-même.

Rachel Laisney a dit…

―No, claro que no. Las subrutinas ocultas se insertan, precisamente, porque no podemos saltarnos las leyes robóticas. Si tú quieres, por ejemplo, utilizar un androide para el espionaje industrial, puede ser interesante que ni él mismo lo sepa. Así no tendrá que mentir, fingir, ni entrar en contradicción consigo mismo en ningún momento.

― Non, bien sûr que non. Les sous-programmes cachés sont introduits, précisément parce que nous ne pouvons pas contourner les lois robotiques. Si toi, tu veux, par exemple, utiliser un androïde pour de l'espionnage industriel, il peut être intéressant que lui-même n'en sache rien. Comme ça, il n'aura jamais à mentir, faire semblant, ni à entrer en contradiction avec lui-même.

Tradabordo a dit…

―No, claro que no. Las subrutinas ocultas se insertan, precisamente, porque no podemos saltarnos las leyes robóticas. Si tú quieres, por ejemplo, utilizar un androide para el espionaje industrial, puede ser interesante que ni él mismo lo sepa. Así no tendrá que mentir, fingir, ni entrar en contradicción consigo mismo en ningún momento.

― Non, bien sûr que non. Les sous-programmes cachés sont introduits, précisément parce que nous ne pouvons pas contourner les lois robotiques. Si toi, tu veux, par exemple, utiliser un androïde pour de l'espionnage industriel [place-le avant ; je pense que ça fluidifiera le reste], il peut être intéressant que lui-même n'en sache rien. Comme ça, il n'aura jamais à mentir, faire semblant, ni à entrer en contradiction avec lui-même.

Rachel Laisney a dit…

―No, claro que no. Las subrutinas ocultas se insertan, precisamente, porque no podemos saltarnos las leyes robóticas. Si tú quieres, por ejemplo, utilizar un androide para el espionaje industrial, puede ser interesante que ni él mismo lo sepa. Así no tendrá que mentir, fingir, ni entrar en contradicción consigo mismo en ningún momento.

― Non, bien sûr que non. Les sous-programmes cachés sont introduits, précisément parce que nous ne pouvons pas contourner les lois robotiques. Par exemple pour de l'espionnage industriel, si toi, tu veux utiliser un androïde, il peut être intéressant que lui-même n'en sache rien. Comme ça, il n'aura jamais à mentir, faire semblant, ni à entrer en contradiction avec lui-même.

Tradabordo a dit…

―No, claro que no. Las subrutinas ocultas se insertan, precisamente, porque no podemos saltarnos las leyes robóticas. Si tú quieres, por ejemplo, utilizar un androide para el espionaje industrial, puede ser interesante que ni él mismo lo sepa. Así no tendrá que mentir, fingir, ni entrar en contradicción consigo mismo en ningún momento.

― Non, bien sûr que non. Les sous-programmes cachés sont introduits, précisément parce que nous ne pouvons pas contourner les lois robotiques. Par exemple pour de l'espionnage industriel, si [après « par exemple » ?] toi [nécessaire ?], tu veux utiliser un androïde, il peut être intéressant que lui-même n'en sache rien. Comme ça, il n'aura jamais à mentir, faire semblant, ni à entrer en contradiction avec lui-même.

Rachel Laisney a dit…

―No, claro que no. Las subrutinas ocultas se insertan, precisamente, porque no podemos saltarnos las leyes robóticas. Si tú quieres, por ejemplo, utilizar un androide para el espionaje industrial, puede ser interesante que ni él mismo lo sepa. Así no tendrá que mentir, fingir, ni entrar en contradicción consigo mismo en ningún momento.

― Non, bien sûr que non. Les sous-programmes cachés sont introduits, précisément parce que nous ne pouvons pas contourner les lois robotiques. Par exemple, si pour de l'espionnage industriel, tu veux utiliser un androïde, il peut être intéressant que lui-même n'en sache rien. Comme ça, il n'aura jamais à mentir, faire semblant, ni à entrer en contradiction avec lui-même.

Tradabordo a dit…

―No, claro que no. Las subrutinas ocultas se insertan, precisamente, porque no podemos saltarnos las leyes robóticas. Si tú quieres, por ejemplo, utilizar un androide para el espionaje industrial, puede ser interesante que ni él mismo lo sepa. Así no tendrá que mentir, fingir, ni entrar en contradicción consigo mismo en ningún momento.

― Non, bien sûr que non. Les sous-programmes cachés sont introduits, précisément parce que nous ne pouvons pas contourner les lois robotiques. Par exemple, si pour de l'espionnage industriel, tu veux utiliser un androïde, il peut être intéressant que lui-même n'en sache rien. Comme ça, il n'aura jamais à mentir, faire semblant, ni à entrer en contradiction avec lui-même.

OK.

Sébastien ?

Esteban GONZALEZ a dit…

ok