lundi 15 mai 2017

Projet Basta ! Chloé T – texte 1

El juego

ADRIANA TOVAR

Era divertido jugar con él. Una tarde propuso escondernos bajo la mesa. De forma inesperada me tiró boca arriba e inclinó su pesado cuerpo sobre mí. Agitaba su pene con vehemencia, la respiración jadeante. Me lanzaba una sonrisa. La mirada fija en él, apenas podía moverme. Todo ocurrió justo antes de que su hija descubriera nuestro escondite. Me dijo luego que se trataba de nuestro juego secreto. Un día le conté entre risas el juego a la hija de la tendera, de doce años. Su rostro se ensombreció. Explicó con palabras raras lo que pasaba. Algo se resquebrajó dentro de mí. Pensaba en mi amiga, pensaba en mi familia, no quería que nadie sufriera. Y guardé silencio. Antes de dormir, solía imaginar que entraba con sigilo a su departamento, en medio de la noche, para matarlo. Tenía entonces siete años y mi vida acababa de dar un vuelco.

Traduction temporaire :

Adriana Tovar

Le jeu

C’était amusant de jouer avec lui. Un après-midi, il m’a proposé que nous nous cachions sous la table. Sans crier gare, il m’a jetée sur le dos et a penché son corps lourd sur moi. Haletant, il agitait son pénis avec véhémence. Il me souriait. Le regard rivé dans le sien, je pouvais à peine bouger. Tout cela est arrivé avant que sa fille ne découvre notre cachette. Il m’a dit alors que c’était notre jeu secret. Un jour, en rigolant, j’en ai parlé à la fille de l’épicière qui avait douze ans. Son visage s’est assombri. Elle m'a expliqué avec des mots bizarres ce qu’il se passait. Quelque chose s’est brisé à l’intérieur de moi. Je pensais à mon amie, je pensais à ma famille, je ne voulais pas que quelqu’un souffre. Et j’ai gardé le silence. Avant de dormir, j’imaginais souvent que j’entrais discrètement dans son appartement, au milieu de la nuit, pour le tuer. À cette époque, j’avais sept ans et ma vie venait de basculer.

26 commentaires:

chloé Tessier a dit…

Le jeu

Adriana Tovar

C’était amusant de jouer avec lui. Un après-midi, il proposa de nous cacher sous la table. Sans que je m’y attende, il me jeta sur le dos et pencha son corps lourd sur moi. Il agitait son pénis avec véhémence, la respiration haletante. Il me sourirait. Le regard rivé dans le sien, je pouvais à peine bouger. Tout cela arriva avant que sa fille ne découvre notre cachette.

Tradabordo a dit…

Adriana Tovar

Le jeu

C’était amusant de jouer avec lui. Un après-midi, il proposa de nous cacher [ambigu… On dirait que le type va cacher d'autres personnes] sous la table. Sans que je m’y attende [texte], il me jeta sur le dos et pencha son corps lourd sur moi. Il agitait son pénis avec véhémence, la respiration haletante. Il me sourirait [on travaille trop vite ?]. Le regard rivé dans le [« au » ? Vérifie] sien, je pouvais à peine bouger. Tout cela arriva avant que sa fille ne découvre notre cachette.

Attention de ne pas en mettre trop long.

chloé Tessier a dit…

Adriana Tovar

Le jeu

C’était amusant de jouer avec lui. Un après-midi, il proposa que nous nous cachions sous la table. De manière inattendue, il me jeta sur le dos et pencha son corps lourd sur moi. Il agitait son pénis avec véhémence, la respiration haletante. Il me souriait. Le regard rivé dans le [« au » ? Vérifie // les deux prépositions sont acceptées, CNRTL] sien, je pouvais à peine bouger. Tout cela arriva avant que sa fille ne découvre notre cachette.

OK pour la longueur pour la prochaine fois.

Tradabordo a dit…

Adriana Tovar

Le jeu

C’était amusant de jouer avec lui. Un après-midi, il proposa que nous nous cachions sous la table. De manière inattendue [« Sans crier gare » ?], il me jeta sur le dos et pencha son corps lourd sur moi. Il agitait son pénis avec véhémence, la respiration haletante [« en haletant » ?]. Il me souriait. Le regard rivé dans le sien, je pouvais à peine bouger. Tout cela arriva avant que sa fille ne découvre notre cachette.

chloé Tessier a dit…

Adriana Tovar

Le jeu

C’était amusant de jouer avec lui. Un après-midi, il proposa que nous nous cachions sous la table. Sans crier gare, il me jeta sur le dos et pencha son corps lourd sur moi. Il agitait son pénis avec véhémence, en haletant. Il me souriait. Le regard rivé dans le sien, je pouvais à peine bouger. Tout cela arriva avant que sa fille ne découvre notre cachette.

chloé Tessier a dit…

J'ai vu que des posts avaient bougé ailleurs, peut-être suis-je passée au travers... Je recolle au cas où :

Adriana Tovar

Le jeu

C’était amusant de jouer avec lui. Un après-midi, il proposa que nous nous cachions sous la table. Sans crier gare, il me jeta sur le dos et pencha son corps lourd sur moi. Il agitait son pénis avec véhémence, en haletant. Il me souriait. Le regard rivé dans le sien, je pouvais à peine bouger. Tout cela arriva avant que sa fille ne découvre notre cachette.

Tradabordo a dit…

Exactement ce qu'il faut faire ;-)


Adriana Tovar

Le jeu

C’était amusant de jouer avec lui. Un après-midi, il proposa que nous nous cachions sous la table. Sans crier gare, il me jeta sur le dos et pencha son corps lourd sur moi. Il agitait son pénis avec véhémence, en haletant [ou placé au début ?]. Il me souriait. Le regard rivé dans le sien, je pouvais à peine bouger. Tout cela arriva avant que sa fille ne découvre notre cachette.

chloé Tessier a dit…

Adriana Tovar

Le jeu

C’était amusant de jouer avec lui. Un après-midi, il proposa que nous nous cachions sous la table. Sans crier gare, il me jeta sur le dos et pencha son corps lourd sur moi. En haletant, il agitait son pénis avec véhémence. Il me souriait. Le regard rivé dans le sien, je pouvais à peine bouger. Tout cela arriva avant que sa fille ne découvre notre cachette.

Tradabordo a dit…

Adriana Tovar

Le jeu

C’était amusant de jouer avec lui. Un après-midi, il proposa que nous nous cachions sous la table. Sans crier gare, il me jeta sur le dos et pencha son corps lourd sur moi. En [nécessaire ?] haletant, il agitait son pénis avec véhémence. Il me souriait. Le regard rivé dans le sien, je pouvais à peine bouger. Tout cela arriva avant que sa fille ne découvre notre cachette.

chloé Tessier a dit…

Adriana Tovar

Le jeu

C’était amusant de jouer avec lui. Un après-midi, il proposa que nous nous cachions sous la table. Sans crier gare, il me jeta sur le dos et pencha son corps lourd sur moi. Haletant, il agitait son pénis avec véhémence. Il me souriait. Le regard rivé dans le sien, je pouvais à peine bouger. Tout cela arriva avant que sa fille ne découvre notre cachette.

Tradabordo a dit…

Adriana Tovar

Le jeu

C’était amusant de jouer avec lui. Un après-midi, il proposa que nous nous cachions sous la table. Sans crier gare, il me jeta sur le dos et pencha son corps lourd sur moi. Haletant, il agitait son pénis avec véhémence. Il me souriait. Le regard rivé dans le sien, je pouvais à peine bouger. Tout cela arriva avant que sa fille ne découvre notre cachette.

OK.

Tradabordo a dit…

Tu peux continuer.

chloé Tessier a dit…

Me dijo luego que se trataba de nuestro juego secreto. Un día le conté entre risas el juego a la hija de la tendera, de doce años. Su rostro se ensombreció.

Il me dit alors que c’était notre jeu secret. Un jour, en rigolant, j’ai raconté notre jeu à la fille de l’épicière qui avait douze ans. Son visage s’assombrit.

Tradabordo a dit…

Me dijo luego que se trataba de nuestro juego secreto. Un día le conté entre risas el juego a la hija de la tendera, de doce años. Su rostro se ensombreció.

Il me dit alors que c’était notre jeu secret. Un jour, en rigolant, j’ai raconté notre jeu [« j'en ai parlé » ?] à la fille de l’épicière qui avait douze ans. Son visage s’assombrit [ça ne va pas ; tu mélanges le passé composé et le passé simple / harmonise].

chloé Tessier a dit…

Me dijo luego que se trataba de nuestro juego secreto. Un día le conté entre risas el juego a la hija de la tendera, de doce años. Su rostro se ensombreció.

Il me dit alors que c’était notre jeu secret. Un jour, en rigolant, j’en parlai à la fille de l’épicière qui avait douze ans. Son visage s’assombrit.

Tradabordo a dit…

Me dijo luego que se trataba de nuestro juego secreto. Un día le conté entre risas el juego a la hija de la tendera, de doce años. Su rostro se ensombreció.

Il me dit alors que c’était notre jeu secret. Un jour, en rigolant, j’en parlai à la fille de l’épicière qui avait douze ans. Son visage s’assombrit.

Justement, je me demande si tu ne devrais pas mettre l'ensemble au passé composé.

chloé Tessier a dit…

Je repasse tout au passé composé depuis le début, alors.
Tu as raison, c'est nettement plus mieux comme ça :

Adriana Tovar

Le jeu

C’était amusant de jouer avec lui. Un après-midi, il m’a proposé que nous nous cachions sous la table. Sans crier gare, il m’a jetée sur le dos et a penché son corps lourd sur moi. Haletant, il agitait son pénis avec véhémence. Il me souriait. Le regard rivé dans le sien, je pouvais à peine bouger. Tout cela est arrivé avant que sa fille ne découvre notre cachette.
Il m’a dit alors que c’était notre jeu secret. Un jour, en rigolant, j’en ai parlé à la fille de l’épicière qui avait douze ans. Son visage s’est assombri.

Tradabordo a dit…

Adriana Tovar

Le jeu

C’était amusant de jouer avec lui. Un après-midi, il m’a proposé que nous nous cachions sous la table. Sans crier gare, il m’a jetée sur le dos et a penché son corps lourd sur moi. Haletant, il agitait son pénis avec véhémence. Il me souriait. Le regard rivé dans le sien, je pouvais à peine bouger. Tout cela est arrivé avant que sa fille ne découvre notre cachette.
Il m’a dit alors que c’était notre jeu secret. Un jour, en rigolant, j’en ai parlé à la fille de l’épicière qui avait douze ans. Son visage s’est assombri.

OK. Je colle ça et tu peux enchaîner.

chloé Tessier a dit…

Explicó con palabras raras lo que pasaba. Algo se resquebrajó dentro de mí. Pensaba en mi amiga, pensaba en mi familia, no quería que nadie sufriera.

Elle m'a expliqué avec des mots étranges ce qu’il se passait. Quelque chose s’est brisé à l’intérieur de moi. Je pensais à mon amie, je pensais à ma famille, je ne voulais pas que quelqu’un souffre.

Tradabordo a dit…

Explicó con palabras raras lo que pasaba. Algo se resquebrajó dentro de mí. Pensaba en mi amiga, pensaba en mi familia, no quería que nadie sufriera.

Elle m'a expliqué avec des mots étranges [« bizarres » ? Comme tu veux] ce qu’il se passait. Quelque chose s’est brisé à l’intérieur de moi. Je pensais à mon amie, je pensais à ma famille, je ne voulais pas que quelqu’un souffre.

chloé Tessier a dit…

Explicó con palabras raras lo que pasaba. Algo se resquebrajó dentro de mí. Pensaba en mi amiga, pensaba en mi familia, no quería que nadie sufriera.

Elle m'a expliqué avec des mots bizarres ce qu’il se passait. Quelque chose s’est brisé à l’intérieur de moi. Je pensais à mon amie, je pensais à ma famille, je ne voulais pas que quelqu’un souffre.

Tradabordo a dit…

Explicó con palabras raras lo que pasaba. Algo se resquebrajó dentro de mí. Pensaba en mi amiga, pensaba en mi familia, no quería que nadie sufriera.

Elle m'a expliqué avec des mots bizarres ce qu’il se passait. Quelque chose s’est brisé à l’intérieur de moi. Je pensais à mon amie, je pensais à ma famille, je ne voulais pas que quelqu’un souffre.

OK.

chloé Tessier a dit…

Y guardé silencio. Antes de dormir, solía imaginar que entraba con sigilo a su departamento, en medio de la noche, para matarlo. Tenía entonces siete años y mi vida acababa de dar un vuelco.

Et j’ai gardé le silence. Avant de dormir, j’avais l’habitude d’imaginer que j’entrais [j’ai l’impression que ça fait un peu lourd, non ?] discrètement dans son appartement, au milieu de la nuit, pour le tuer. À cette époque, j’avais sept ans et ma vie venait de basculer.

Tradabordo a dit…



Y guardé silencio. Antes de dormir, solía imaginar que entraba con sigilo a su departamento, en medio de la noche, para matarlo. Tenía entonces siete años y mi vida acababa de dar un vuelco.

Et j’ai gardé le silence. Avant de dormir, j’avais l’habitude d’imaginer que j’entrais [j’ai l’impression que ça fait un peu lourd, non ? Oui, vois si tu peux alléger] discrètement dans son appartement, au milieu de la nuit, pour le tuer. À cette époque, j’avais sept ans et ma vie venait de basculer.

chloé Tessier a dit…

Y guardé silencio. Antes de dormir, solía imaginar que entraba con sigilo a su departamento, en medio de la noche, para matarlo. Tenía entonces siete años y mi vida acababa de dar un vuelco.

Et j’ai gardé le silence. Avant de dormir, j’imaginais souvent que j’entrais discrètement dans son appartement, au milieu de la nuit, pour le tuer. À cette époque, j’avais sept ans et ma vie venait de basculer.

Tradabordo a dit…

Y guardé silencio. Antes de dormir, solía imaginar que entraba con sigilo a su departamento, en medio de la noche, para matarlo. Tenía entonces siete años y mi vida acababa de dar un vuelco.

Et j’ai gardé le silence. Avant de dormir, j’imaginais souvent que j’entrais discrètement dans son appartement, au milieu de la nuit, pour le tuer. À cette époque, j’avais sept ans et ma vie venait de basculer.

OK.