jeudi 18 mai 2017

Projet Basta ! Héloïse – texte 1

Sin título

ANGIE CAROLINA ZAMORA TARAZONA

Tiene novio hace dos meses, lo ama tanto. ¿Cómo un hombre como él puede fijarse en una niña como ella, apenas adolescente?... La verdad, es afortunada. Son como dos gotas gemelas, siempre están juntos y es frecuente que salgan a divertirse en la noche. Esta es particular, conocerá por primera vez a sus amigos. Se coloca el vestido negro que hace tan solo una semana le regaló, sube a su carro, beben y ríen felices, aunque se siente un poco extraña, no es dueña de su cuerpo y se siente mareada; de repente la empujan, gritan, manosean, penetran, maltratan, estrujan, ríen; ella llora y piensa en la mala combinación de inocencia, amor, gasolina y alcohol.

Traduction temporaire :

ANGIE CAROLINA ZAMORA TARAZONA

Sans titre

Elle a un petit ami depuis deux mois. Elle l'aime tant ! Comment un homme tel que lui peut-il s'intéresser à une gamine comme elle, à peine adolescente ? Elle a vraiment de la chance !  Ils se ressemblent comme deux gouttes d'eau, toujours ensemble, et ils sortent souvent le soir pour s'amuser. Cette fois-ci, c'est particulier : elle rencontrera ses amis pour la première fois. Elle enfile la robe noire qu'il lui a achetée à peine une semaine auparavant, elle monte dans sa voiture, ils boivent et rient, heureux, bien qu'elle se sente un peu bizarre - elle n'est pas maîtresse de son corps et elle a la nausée ; soudain, on la pousse, on crie, on la tripote, on la pénètre, on la maltraite, on l'oppresse, on rit. Elle pleure et pense au mauvais mélange d'innocence, d'amour, d'essence et d'alcool.

20 commentaires:

Unknown a dit…

Sin título
ANGIE CAROLINA ZAMORA TARAZONA

Sans titre
ACZT

Tiene novio hace dos meses, lo ama tanto. ¿Cómo un hombre como él puede fijarse en una niña como ella, apenas adolescente?... La verdad, es afortunada.

Elle a un petit ami / copain depuis deux mois, elle l'aime tant. Comment un homme tel que lui peut-il prêter attention à une enfant (petite fille / gosse / gamine?) comme elle, à peine adolescente?... Vraiment, elle a de la chance.

Tradabordo a dit…

Héloïse, s'agit-il de toi ? Il faut t'inscrire – justement pour ne pas plus anonyme.

Héloïse Vian a dit…

Alors, normalement, je suis inscrite avec mon adresse g-mail et cela ne devrait pas apparaître comme "Unknown"... Je vais voir comment y remédier (j'ai fait ça depuis mon téléphone hier).

Héloïse et Amaury a dit…

Visiblement, maintenant cela fonctionne !
Je repars, donc :)

Sin título
ANGIE CAROLINA ZAMORA TARAZONA

Sans titre
ACZT

Tiene novio hace dos meses, lo ama tanto. ¿Cómo un hombre como él puede fijarse en una niña como ella, apenas adolescente?... La verdad, es afortunada.

Elle a un petit ami / copain depuis deux mois, elle l'aime tant. Comment un homme tel que lui peut-il prêter attention à une enfant (petite fille / gosse / gamine?) comme elle, à peine adolescente?... Vraiment, elle a de la chance.

Tradabordo a dit…

C'est bon ! On peut démarrer.

ANGIE CAROLINA ZAMORA TARAZONA

Sans titre

Tiene novio hace dos meses, lo ama tanto. ¿Cómo un hombre como él puede fijarse en una niña como ella, apenas adolescente?... La verdad, es afortunada.

Elle a un petit ami / copain [pas deux solutions ; à toi de trancher et après, j'évalue] depuis deux mois, [on laisse virgule ou on met un point ?] elle l'aime tant. [point ou point d'exclamation ?] Comment un homme tel que lui peut-il prêter attention [« s'intéresser » ? Réfléchis et vois ce qui te semble mieux…] à une enfant (petite fille / gosse / gamine? /// idem : à toi de trancher) comme elle, à peine adolescente[espace avant les signes de ponctuation, etc. forts]?... Vraiment [naturel ?], elle a de la chance.

Héloïse Vian a dit…

Merci Caroline pour les remarques.
Proposition 2 :

ANGIE CAROLINA ZAMORA TARAZONA

Sans titre

Tiene novio hace dos meses, lo ama tanto. ¿Cómo un hombre como él puede fijarse en una niña como ella, apenas adolescente?... La verdad, es afortunada.

Elle a un petit ami depuis deux mois. Elle l'aime tant ! Comment un homme tel que lui peut-il s'intéresser à une gamine comme elle, à peine adolescente ? Elle a vraiment de la chance !

Tradabordo a dit…

ANGIE CAROLINA ZAMORA TARAZONA

Sans titre

Tiene novio hace dos meses, lo ama tanto. ¿Cómo un hombre como él puede fijarse en una niña como ella, apenas adolescente?... La verdad, es afortunada.

Elle a un petit ami depuis deux mois. Elle l'aime tant ! Comment un homme tel que lui peut-il s'intéresser à une gamine comme elle, à peine adolescente ? Elle a vraiment de la chance !

OK.

J'enregistre dans le post et toi, tu peux mettre la suite.

Héloïse Vian a dit…

Son como dos gotas gemelas, siempre están juntos y es frecuente que salgan a divertirse en la noche. Esta es particular, conocerá por primera vez a sus amigos.

Ils sont comme les deux doigts de la main, toujours ensemble, et ils sortent souvent le soir pour s'amuser. Ce soir, c'est particulier: elle rencontrera ses amis pour la première fois.

Tradabordo a dit…

Son como dos gotas gemelas, siempre están juntos y es frecuente que salgan a divertirse en la noche. Esta es particular, conocerá por primera vez a sus amigos.

Ils sont comme les deux [est-ce l'expression ?] doigts de la main, toujours ensemble, et ils sortent souvent le soir pour s'amuser. Ce soir [pas la répétition en V.O.], c'est particulier[espace avant les signes forts de ponctuation / idem pour la thèse, d'ailleurs]: elle rencontrera ses amis pour la première fois.

Héloïse Vian a dit…

Merci Caroline !
Pour les espaces, le téléphone corrige automatiquement, de façon erronée. Il faut que je sois vigilante quand je poste.

Son como dos gotas gemelas, siempre están juntos y es frecuente que salgan a divertirse en la noche. Esta es particular, conocerá por primera vez a sus amigos.

Ils se ressemblent comme deux gouttes d'eau, toujours ensemble, et ils sortent souvent le soir pour s'amuser. Cette fois-ci, c'est particulier : elle rencontrera ses amis pour la première fois.

Tradabordo a dit…

Son como dos gotas gemelas, siempre están juntos y es frecuente que salgan a divertirse en la noche. Esta es particular, conocerá por primera vez a sus amigos.

Ils se ressemblent comme deux gouttes d'eau, toujours ensemble, et ils sortent souvent le soir pour s'amuser. Cette fois-ci, c'est particulier : elle rencontrera ses amis pour la première fois.

OK.

Je colle et tu peux enchaîner.

Héloïse Vian a dit…

Se coloca el vestido negro que hace tan solo una semana le regaló, sube a su carro, beben y ríen felices, aunque se siente un poco extraña, no es dueña de su cuerpo y se siente mareada; de repente la empujan, gritan, manosean, penetran, maltratan, estrujan, ríen; ella llora y piensa en la mala combinación de inocencia, amor, gasolina y alcohol.

Elle enfile la robe noire qu'il lui a achetée il y a à peine une semaine, elle monte dans sa voiture. Ils boient et rient, heureux, bien qu'elle se sente un peu étrange; elle n'est pas maîtresse de son corps et elle a la nausée. Soudain, on la pousse, on crie, on la tripote, on la pénètre, on la maltraite, on la presse, on rit. Elle pleure et pense à la mauvaise combinaison d'innocence, d'amour, d'essence et d'alcool.

Tradabordo a dit…

Se coloca el vestido negro que hace tan solo una semana le regaló, sube a su carro, beben y ríen felices, aunque se siente un poco extraña, no es dueña de su cuerpo y se siente mareada; de repente la empujan, gritan, manosean, penetran, maltratan, estrujan, ríen; ella llora y piensa en la mala combinación de inocencia, amor, gasolina y alcohol.

Elle enfile la robe noire qu'il lui a achetée il y a à peine une semaine [ou : « à peine une semaine auparavant » ? Je te laisse évaluer et trancher], elle monte dans sa voiture. [j'hésite sur le point ; car je me demande si l'énumération rythmée n'est pas volontaire… Regarde…] Ils boient [?] et rient, heureux, bien qu'elle se sente un peu étrange[espace avant les signes de ponctuation fort][se sentir étrange ??????]; [la ponctuation… Laisse la même que cella de la V.O.] elle n'est pas maîtresse de son corps et elle a la nausée. [ponct] Soudain, on la pousse, on crie, on la tripote, on la pénètre, on la maltraite, on la presse [inexact ? J'hésite], on rit. Elle pleure et pense à la mauvaise combinaison [naturel et claire ?] d'innocence, d'amour, d'essence et d'alcool.

Héloïse Vian a dit…

Merci !

Je tente de corriger.

Se coloca el vestido negro que hace tan solo una semana le regaló, sube a su carro, beben y ríen felices, aunque se siente un poco extraña, no es dueña de su cuerpo y se siente mareada; de repente la empujan, gritan, manosean, penetran, maltratan, estrujan, ríen; ella llora y piensa en la mala combinación de inocencia, amor, gasolina y alcohol.

Elle enfile la robe noire qu'il lui a achetée une semaine auparavant à peine, elle monte dans sa voiture, ils boivent et rient, heureux, bien qu'elle se sente un peu bizarre, elle n'est pas maîtresse de son corps et elle a la nausée ; soudain, on la pousse, on crie, on la tripote, on la pénètre, on la maltraite, on la compresse [oppresse?], on rit. Elle pleure et pense au mauvais mélange d'innocence, d'amour, d'essence et d'alcool.

Tradabordo a dit…


Se coloca el vestido negro que hace tan solo una semana le regaló, sube a su carro, beben y ríen felices, aunque se siente un poco extraña, no es dueña de su cuerpo y se siente mareada; de repente la empujan, gritan, manosean, penetran, maltratan, estrujan, ríen; ella llora y piensa en la mala combinación de inocencia, amor, gasolina y alcohol.

Elle enfile la robe noire qu'il lui a achetée une semaine auparavant à peine [pour la fin : pb syntaxe ou ponctuation / le cas échéant, regarde ce que je t'avais proposé dans mon commentaire d'avant], elle monte dans sa voiture, ils boivent et rient, heureux, bien qu'elle se sente un peu bizarre, elle n'est pas maîtresse de son corps et elle a la nausée ; soudain, on la pousse, on crie, on la tripote, on la pénètre, on la maltraite, on la compresse [oppresse? /// regarde la def dans le DRAE et évalue ; au besoin, demande son avis à Elena… En tant qu'hispanophone et traductrice experimentée, elle nous aide souvent à trancher], on rit. Elle pleure et pense au mauvais mélange d'innocence, d'amour, d'essence et d'alcool.

Héloïse Vian a dit…

Merci Caroline.
Je reprends.

Je tente de traduire "estrujar" par "comprimer".

Se coloca el vestido negro que hace tan solo una semana le regaló, sube a su carro, beben y ríen felices, aunque se siente un poco extraña, no es dueña de su cuerpo y se siente mareada; de repente la empujan, gritan, manosean, penetran, maltratan, estrujan, ríen; ella llora y piensa en la mala combinación de inocencia, amor, gasolina y alcohol.

Elle enfile la robe noire qu'il lui a achetée à peine une semaine auparavant, elle monte dans sa voiture, ils boivent et rient, heureux, bien qu'elle se sente un peu bizarre, elle n'est pas maîtresse de son corps et elle a la nausée ; soudain, on la pousse, on crie, on la tripote, on la pénètre, on la maltraite, on la comprime, on rit. Elle pleure et pense au mauvais mélange d'innocence, d'amour, d'essence et d'alcool.

Tradabordo a dit…

Se coloca el vestido negro que hace tan solo una semana le regaló, sube a su carro, beben y ríen felices, aunque se siente un poco extraña, no es dueña de su cuerpo y se siente mareada; de repente la empujan, gritan, manosean, penetran, maltratan, estrujan, ríen; ella llora y piensa en la mala combinación de inocencia, amor, gasolina y alcohol.

Elle enfile la robe noire qu'il lui a achetée à peine une semaine auparavant, elle monte dans sa voiture, ils boivent et rient, heureux, bien qu'elle se sente un peu bizarre, [un tiret à la place de la virgule ? Je te laisse voir…] elle n'est pas maîtresse de son corps et elle a la nausée ; soudain, on la pousse, on crie, on la tripote, on la pénètre, on la maltraite, on la comprime [clair ? Comme tu veux…], on rit. Elle pleure et pense au mauvais mélange d'innocence, d'amour, d'essence et d'alcool.

Héloïse Vian a dit…

Je n'avais pas eu la notification du commentaire retour avant. Zut !

Je reprends donc tardivement.
J'aime bien avec le tiret. Pour "estrujar", comprimer / oppresser... Je ne sais. Je te propose donc avec "oppresser" comme tu me l'avais suggéré.

Merci beaucoup :)

Se coloca el vestido negro que hace tan solo una semana le regaló, sube a su carro, beben y ríen felices, aunque se siente un poco extraña, no es dueña de su cuerpo y se siente mareada; de repente la empujan, gritan, manosean, penetran, maltratan, estrujan, ríen; ella llora y piensa en la mala combinación de inocencia, amor, gasolina y alcohol.

Elle enfile la robe noire qu'il lui a achetée à peine une semaine auparavant, elle monte dans sa voiture, ils boivent et rient, heureux, bien qu'elle se sente un peu bizarre - elle n'est pas maîtresse de son corps et elle a la nausée ; soudain, on la pousse, on crie, on la tripote, on la pénètre, on la maltraite, on l'oppresse, on rit. Elle pleure et pense au mauvais mélange d'innocence, d'amour, d'essence et d'alcool.

Tradabordo a dit…

Il faut que tu t'abonnes pour avoir un envoi automatique quand je te réponds. Je ne sais pas comment on fait, mais demande à Elena – au besoin.

Se coloca el vestido negro que hace tan solo una semana le regaló, sube a su carro, beben y ríen felices, aunque se siente un poco extraña, no es dueña de su cuerpo y se siente mareada; de repente la empujan, gritan, manosean, penetran, maltratan, estrujan, ríen; ella llora y piensa en la mala combinación de inocencia, amor, gasolina y alcohol.

Elle enfile la robe noire qu'il lui a achetée à peine une semaine auparavant, elle monte dans sa voiture, ils boivent et rient, heureux, bien qu'elle se sente un peu bizarre - elle n'est pas maîtresse de son corps et elle a la nausée ; soudain, on la pousse, on crie, on la tripote, on la pénètre, on la maltraite, on l'oppresse, on rit. Elle pleure et pense au mauvais mélange d'innocence, d'amour, d'essence et d'alcool.

OK.

Tradabordo a dit…

Le texte est terminé. Je t'en mets un autre.