samedi 31 octobre 2015

Projet Chloé T 2 – phrases 102-107


Adelante- le dijeron - entre y póngase cómodo-. La habitación solo estaba compuesta por un buró, un sofá, dos butacones y un mini bar adosado a una de las esquinas. Del techo colgaba una bombilla roja que apenas iluminaba, otorgándole al local un ambiente de cantina de poca monta. Sobre el buró se acumulaba una pequeña montaña de papeles bajo el peso de la cabeza de Kim Novak. –Le tenemos una excelente noticia, hemos decidido convertirlo en autor, aquí tiene su primera novela- y le extendieron un libro de tapas negras con inscripciones en letras doradas. –Será todo un éxito, se lo podemos asegurar, llévelo a casa y échele un vistazo….ah, y no se olvide, ya puede hacer las maletas, pues la semana que viene saldrá para la Feria de Liverpool y seguro que le harán varias entrevistas.

Traduction temporaire :
— Par ici, lui dit-on, entrez et mettez-vous à l'aise. Dans la pièce, il n'y avait qu'un bureau, un canapé, deux fauteuils et un minibar, dans un coin. Une ampoule rouge, qui éclairait à peine, pendait au plafond ; cela créait une ambiance de bar miteux. Sur la table de travail se trouvait une petite montagne de papiers pressés sous le poids de la tête de Kim Novak.

— Nous avons une excellente nouvelle pour vous, nous avons décidé de vous faire devenir auteur. Voici votre premier roman, ajouta-t-on en lui tendant un livre avec une couverture noire et des lettres dorées. Ce sera un gros succès, nous pouvons vous l'assurer. Ramenez-le chez vous, et jetez-y un œil… Ah, et n'oubliez pas, vous pouvez bouclez vos valises, car la semaine prochaine vous partez pour le Salon de Liverpool, où on vous interviewera sûrement.

15 commentaires:

chloé Tessier a dit…

Par ici, lui dit-on, entrez et mettez-vous à l'aise. Dans la pièce, il y avait seulement un bureau, un canapé, deux fauteuils et un minibar, collé dans un coin. Une ampoule rouge, qui éclairait à peine, pendait du plafond ; cela donnait à l'endroit une ambiance de bar sans importance. Sur le bureau se trouvait, sous le poids de la tête de Kim Novak, une petite montagne de papiers entassés. Nous avons une excellente nouvelle pour vous, nous avons décidé de vous faire devenir auteur. Voici votre premier roman, et on lui tendit un livre avec une couverture noire et des lettres dorées. Ce sera un vrai succès, nous pouvons vous l'assurer. Ramenez-le chez vous, et jetez-y un oeil... Ah, et n'oubliez pas, vous pouvez faire vos valises, car la semaine prochaine vous partez pour le Salon de Liverpool, et on vous interviewera sûrement.

Tradabordo a dit…

[tiret de dialogue + raccourci clavier des points de suspension]

Par ici, lui dit-on, entrez et mettez-vous à l'aise. Dans la pièce, il y avait seulement un bureau, un canapé, deux fauteuils et un minibar, collé dans un coin. Une ampoule rouge, qui éclairait à peine, pendait du plafond ; cela donnait à l'endroit une ambiance de bar sans importance. Sur le bureau se trouvait, sous le poids de la tête de Kim Novak, une petite montagne de papiers entassés. Nous avons une excellente nouvelle pour vous, nous avons décidé de vous faire devenir auteur. Voici votre premier roman, et on lui tendit un livre avec une couverture noire et des lettres dorées. Ce sera un vrai succès, nous pouvons vous l'assurer. Ramenez-le chez vous, et jetez-y un oeil... Ah, et n'oubliez pas, vous pouvez faire vos valises, car la semaine prochaine vous partez pour le Salon de Liverpool, et on vous interviewera sûrement.

Tradabordo a dit…

Qu'est-ce que j'ai fait ici, avec la numérotation ? Et pourquoi je t'ai mis la suite alors qu'on n'a pas terminé la section d'avant ? #TROP DE BOULOT.

chloé Tessier a dit…

Ben pourtant ça me semble bon... Tu as validé la trad de la section 96-101...

Tradabordo a dit…

Ah OK. Je me suis embrouillée.

Du coup, tu peux reprendre tranquillement.

chloé Tessier a dit…

Effectivement, c'est un peu labyrinthique.... J'essaye moi aussi de ne pas m'emmêler les pinceaux...

Tradabordo a dit…

:-)

chloé Tessier a dit…

— Par ici, lui dit-on, entrez et mettez-vous à l'aise. Dans la pièce, il y avait seulement un bureau, un canapé, deux fauteuils et un minibar, collé dans un coin. Une ampoule rouge, qui éclairait à peine, pendait du plafond ; cela donnait à l'endroit une ambiance de bar sans importance. Sur le bureau se trouvait, sous le poids de la tête de Kim Novak, une petite montagne de papiers entassés. — Nous avons une excellente nouvelle pour vous, nous avons décidé de vous faire devenir auteur. Voici votre premier roman, et on lui tendit un livre avec une couverture noire et des lettres dorées. — Ce sera un vrai succès, nous pouvons vous l'assurer. Ramenez-le chez vous, et jetez-y un oeil… Ah, et n'oubliez pas, vous pouvez faire vos valises, car la semaine prochaine vous partez pour le Salon de Liverpool, et on vous interviewera sûrement.

Tradabordo a dit…

–Adelante- le dijeron - entre y póngase cómodo-. La habitación solo estaba compuesta por un buró, un sofá, dos butacones y un mini bar adosado a una de las esquinas. Del techo colgaba una bombilla roja que apenas iluminaba, otorgándole al local un ambiente de cantina de poca monta. Sobre el buró se acumulaba una pequeña montaña de papeles bajo el peso de la cabeza de Kim Novak. –Le tenemos una excelente noticia, hemos decidido convertirlo en autor, aquí tiene su primera novela- y le extendieron un libro de tapas negras con inscripciones en letras doradas. –Será todo un éxito, se lo podemos asegurar, llévelo a casa y échele un vistazo….ah, y no se olvide, ya puede hacer las maletas, pues la semana que viene saldrá para la Feria de Liverpool y seguro que le harán varias entrevistas.

— Par ici, lui dit-on, entrez et mettez-vous à l'aise. Dans la pièce, il y avait seulement [allège] un bureau, un canapé, deux fauteuils et un minibar, collé [nécessaire ?] dans un coin. Une ampoule rouge, qui éclairait à peine, pendait du plafond ; cela donnait à l'endroit [juste « créait » ?] une ambiance de bar sans importance [peu clair ; j'ai été obligée de re-regarder la V.O. pour comprendre… À reprendre]. Sur le bureau se trouvait, sous le poids de la tête de Kim Novak, une petite montagne de papiers entassés [manque de fluidité].

Faisons déjà cela.

— Nous avons une excellente nouvelle pour vous, nous avons décidé de vous faire devenir auteur. Voici votre premier roman, et on lui tendit un livre avec une couverture noire et des lettres dorées. — Ce sera un vrai succès, nous pouvons vous l'assurer. Ramenez-le chez vous, et jetez-y un oeil… Ah, et n'oubliez pas, vous pouvez faire vos valises, car la semaine prochaine vous partez pour le Salon de Liverpool, et on vous interviewera sûrement.

chloé Tessier a dit…

–Adelante- le dijeron - entre y póngase cómodo-. La habitación solo estaba compuesta por un buró, un sofá, dos butacones y un mini bar adosado a una de las esquinas. Del techo colgaba una bombilla roja que apenas iluminaba, otorgándole al local un ambiente de cantina de poca monta. Sobre el buró se acumulaba una pequeña montaña de papeles bajo el peso de la cabeza de Kim Novak. –Le tenemos una excelente noticia, hemos decidido convertirlo en autor, aquí tiene su primera novela- y le extendieron un libro de tapas negras con inscripciones en letras doradas. –Será todo un éxito, se lo podemos asegurar, llévelo a casa y échele un vistazo….ah, y no se olvide, ya puede hacer las maletas, pues la semana que viene saldrá para la Feria de Liverpool y seguro que le harán varias entrevistas.

— Par ici, lui dit-on, entrez et mettez-vous à l'aise. Dans la pièce, il n'y avait qu'un bureau, un canapé, deux fauteuils et un minibar, dans un coin. Une ampoule rouge, qui éclairait à peine, pendait du plafond ; cela créait une ambiance de bar insignifiant. Une petite montagne de papiers entassés sous le poids de la tête de Kim Novak se trouvait sur le bureau.

Faisons déjà cela.

— Nous avons une excellente nouvelle pour vous, nous avons décidé de vous faire devenir auteur. Voici votre premier roman, et on lui tendit un livre avec une couverture noire et des lettres dorées. — Ce sera un vrai succès, nous pouvons vous l'assurer. Ramenez-le chez vous, et jetez-y un œil… Ah, et n'oubliez pas, vous pouvez faire vos valises, car la semaine prochaine vous partez pour le Salon de Liverpool, et on vous interviewera sûrement.

Tradabordo a dit…

Del techo colgaba una bombilla roja que apenas iluminaba, otorgándole al local un ambiente de cantina de poca monta. Sobre el buró se acumulaba una pequeña montaña de papeles bajo el peso de la cabeza de Kim Novak. –Le tenemos una excelente noticia, hemos decidido convertirlo en autor, aquí tiene su primera novela- y le extendieron un libro de tapas negras con inscripciones en letras doradas. –Será todo un éxito, se lo podemos asegurar, llévelo a casa y échele un vistazo….ah, y no se olvide, ya puede hacer las maletas, pues la semana que viene saldrá para la Feria de Liverpool y seguro que le harán varias entrevistas.

— Par ici, lui dit-on, entrez et mettez-vous à l'aise. Dans la pièce, il n'y avait qu'un bureau, un canapé, deux fauteuils et un minibar, dans un coin. Une ampoule rouge, qui éclairait à peine, pendait du [hispanisme] plafond ; cela créait une ambiance de bar insignifiant [« de deuxième zone » / « miteux » ou un truc comme ça]. Une petite montagne de papiers entassés sous le poids de la tête de Kim Novak se trouvait sur le bureau [« Table de travail » + placé avant ? Essaie].

Faisons déjà cela.

— Nous avons une excellente nouvelle pour vous, nous avons décidé de vous faire devenir auteur. Voici votre premier roman, et on lui tendit un livre avec une couverture noire et des lettres dorées. — Ce sera un vrai succès, nous pouvons vous l'assurer. Ramenez-le chez vous, et jetez-y un œil… Ah, et n'oubliez pas, vous pouvez faire vos valises, car la semaine prochaine vous partez pour le Salon de Liverpool, et on vous interviewera sûrement.

chloé Tessier a dit…

— Par ici, lui dit-on, entrez et mettez-vous à l'aise. Dans la pièce, il n'y avait qu'un bureau, un canapé, deux fauteuils et un minibar, dans un coin. Une ampoule rouge, qui éclairait à peine, pendait au plafond ; cela créait une ambiance de bar miteux. Sur la table de travail se trouvait une petite montagne de papiers entassés sous le poids de la tête de Kim Novak.

Faisons déjà cela.

— Nous avons une excellente nouvelle pour vous, nous avons décidé de vous faire devenir auteur. Voici votre premier roman, et on lui tendit un livre avec une couverture noire et des lettres dorées. — Ce sera un vrai succès, nous pouvons vous l'assurer. Ramenez-le chez vous, et jetez-y un œil… Ah, et n'oubliez pas, vous pouvez faire vos valises, car la semaine prochaine vous partez pour le Salon de Liverpool, et on vous interviewera sûrement.

Tradabordo a dit…

— Par ici, lui dit-on, entrez et mettez-vous à l'aise. Dans la pièce, il n'y avait qu'un bureau, un canapé, deux fauteuils et un minibar, dans un coin. Une ampoule rouge, qui éclairait à peine, pendait au plafond ; cela créait une ambiance de bar miteux. Sur la table de travail se trouvait une petite montagne de papiers entassés [« pressés » ?] sous le poids de la tête de Kim Novak.

–Le tenemos una excelente noticia, hemos decidido convertirlo en autor, aquí tiene su primera novela- y le extendieron un libro de tapas negras con inscripciones en letras doradas. –Será todo un éxito, se lo podemos asegurar, llévelo a casa y échele un vistazo….ah, y no se olvide, ya puede hacer las maletas, pues la semana que viene saldrá para la Feria de Liverpool y seguro que le harán varias entrevistas.

— Nous avons une excellente nouvelle pour vous, nous avons décidé de vous faire devenir auteur. Voici votre premier roman, et on [« ajouta-t-on en »] lui tendit un livre avec une couverture noire et des lettres dorées. — [supprime le tiret] Ce sera un vrai [« gros » ?] succès, nous pouvons vous l'assurer. Ramenez-le chez vous, et jetez-y un œil… Ah, et n'oubliez pas, vous pouvez faire [avec un simple « bouclez » ?] vos valises, car la semaine prochaine vous partez pour le Salon de Liverpool, et [« où » ?] on vous interviewera sûrement.

chloé Tessier a dit…

— Par ici, lui dit-on, entrez et mettez-vous à l'aise. Dans la pièce, il n'y avait qu'un bureau, un canapé, deux fauteuils et un minibar, dans un coin. Une ampoule rouge, qui éclairait à peine, pendait au plafond ; cela créait une ambiance de bar miteux. Sur la table de travail se trouvait une petite montagne de papiers pressés sous le poids de la tête de Kim Novak.
— Nous avons une excellente nouvelle pour vous, nous avons décidé de vous faire devenir auteur. Voici votre premier roman, ajouta-t-on en lui tendant un livre avec une couverture noire et des lettres dorées. Ce sera un gros succès, nous pouvons vous l'assurer. Ramenez-le chez vous, et jetez-y un œil… Ah, et n'oubliez pas, vous pouvez bouclez vos valises, car la semaine prochaine vous partez pour le Salon de Liverpool, où on vous interviewera sûrement.

Tradabordo a dit…

— Par ici, lui dit-on, entrez et mettez-vous à l'aise. Dans la pièce, il n'y avait qu'un bureau, un canapé, deux fauteuils et un minibar, dans un coin. Une ampoule rouge, qui éclairait à peine, pendait au plafond ; cela créait une ambiance de bar miteux. Sur la table de travail se trouvait une petite montagne de papiers pressés sous le poids de la tête de Kim Novak.
— Nous avons une excellente nouvelle pour vous, nous avons décidé de vous faire devenir auteur. Voici votre premier roman, ajouta-t-on en lui tendant un livre avec une couverture noire et des lettres dorées. Ce sera un gros succès, nous pouvons vous l'assurer. Ramenez-le chez vous, et jetez-y un œil… Ah, et n'oubliez pas, vous pouvez bouclez vos valises, car la semaine prochaine vous partez pour le Salon de Liverpool, où on vous interviewera sûrement.

OK.