vendredi 16 octobre 2015

Projet Morgane 13 – phrases 69-80

La guerra entre hermanos es una maldición del diablo. Significa la destrucción del amor a Cristo y la negación de Dios. El hombre debe entender que nada ni nadie está ni estará por encima del respeto a la vida, que es un don del cielo. Dios es primero, dijo el cura. La Patria y el Partido están sobre el hombre, prevalecen sobre todas las cosas, sobre la vida, sobre la religión, sobre la familia. Para poder entender a Dios es necesario saber comprender al Partido. El hombre es roca y aliento. No podremos separarlos jamás. Ese es su destino, de manera especial en cualquier país pequeño como el nuestro. !Vive Dios pero también vive el Partido. ¡Viva el Partido, gritó el Demóstenes. El edil se concretó a dar las muestras de pesar y a cubrir el costo de los gastos del cementerio.

Traduction temporaire :
La guerre entre frères est une malédiction du diable. Elle signifie la destruction de l'amour du Christ et la négation de Dieu. L'homme doit comprendre que rien ni personne n'est ni ne sera au-dessus du respect de la vie, ce don du ciel. Dieu est premier, affirma le curé. La Patrie et le Parti sont plus grands que l'homme, ils prévalent sur toute chose, sur la vie, sur la religion, sur la famille. Afin de comprendre Dieu, il est nécessaire de comprendre le Parti. L'homme est le roc, le courage. Nous ne pourrons jamais les dissocier. Tel est son destin, particulièrement dans un petit pays comme le nôtre. Vive Dieu, mais vive le Parti aussi ! Vive le Parti! cria le Démosthène. Le conseiller se borna à montrer des marques d'affliction et à couvrir les frais du cimetière.

8 commentaires:

Morgane Labrousse a dit…

La guerre entre frères est une malédiction du diable. Cela signifie la destruction de l'amour du Christ et la négation de Dieu. L'homme doit comprendre que rien ni personne n'est ni ne sera au-dessus du respect de la vie, ce don du ciel. Dieu est premier, affirma le curé. La Patrie et le Parti sont plus grands que l'homme, ils prévalent sur toutes choses, sur la vie, sur la religion, sur la famille. Afin de comprendre Dieu, il est nécessaire de comprendre le Parti. L'homme est le roc, le courage. Nous ne pourrons jamais les dissocier. C'est son destin, de manière spéciale dans un petit pays comme le nôtre. Vive Dieu, mais vive aussi le Parti ! Vive le Parti! cria le Démosthène. Le conseiller se borna à fournir des preuves du chagrin et à couvrir les frais du cimetière.

Tradabordo a dit…

La guerre entre frères est une malédiction du diable. Cela [« Elle » ? Comme tu veux…] signifie la destruction de l'amour du Christ et la négation de Dieu. L'homme doit comprendre que rien ni personne n'est ni ne sera au-dessus du respect de la vie, ce don du ciel. Dieu est premier, affirma le curé. La Patrie et le Parti sont plus grands que l'homme, ils prévalent sur toutes choses [au singulier ?], sur la vie, sur la religion, sur la famille. Afin de comprendre Dieu, il est nécessaire de comprendre le Parti. L'homme est le roc, le courage. Nous ne pourrons jamais les dissocier. C'est [« Tel est » ?] son destin, de manière spéciale [naturel ? Texte ?] dans un petit pays comme le nôtre. Vive Dieu, mais vive aussi [ou à la fin ? J'hésite…] le Parti ! Vive le Parti! cria le Démosthène. Le conseiller se borna à fournir des preuves du chagrin [naturel ????] et à couvrir les frais du cimetière.

Morgane Labrousse a dit…

La guerre entre frères est une malédiction du diable. Elle signifie la destruction de l'amour du Christ et la négation de Dieu. L'homme doit comprendre que rien ni personne n'est ni ne sera au-dessus du respect de la vie, ce don du ciel. Dieu est premier, affirma le curé. La Patrie et le Parti sont plus grands que l'homme, ils prévalent sur toute chose, sur la vie, sur la religion, sur la famille. Afin de comprendre Dieu, il est nécessaire de comprendre le Parti. L'homme est le roc, le courage. Nous ne pourrons jamais les dissocier. Tel est son destin, singulier dans un petit pays comme le nôtre. Vive Dieu, mais vive le Parti aussi ! Vive le Parti! cria le Démosthène. Le conseiller se borna à montrer des marques d'affliction et à couvrir les frais du cimetière.

Tradabordo a dit…

La guerre entre frères est une malédiction du diable. Elle signifie la destruction de l'amour du Christ et la négation de Dieu. L'homme doit comprendre que rien ni personne n'est ni ne sera au-dessus du respect de la vie, ce don du ciel. Dieu est premier, affirma le curé. La Patrie et le Parti sont plus grands que l'homme, ils prévalent sur toute chose, sur la vie, sur la religion, sur la famille. Afin de comprendre Dieu, il est nécessaire de comprendre le Parti. L'homme est le roc, le courage. Nous ne pourrons jamais les dissocier. Tel est son destin, singulier [« particulièrement »] dans un petit pays comme le nôtre. Vive Dieu, mais vive le Parti aussi ! Vive le Parti! cria le Démosthène. Le conseiller se borna à montrer des marques d'affliction et à couvrir les frais du cimetière.

Morgane Labrousse a dit…

La guerre entre frères est une malédiction du diable. Elle signifie la destruction de l'amour du Christ et la négation de Dieu. L'homme doit comprendre que rien ni personne n'est ni ne sera au-dessus du respect de la vie, ce don du ciel. Dieu est premier, affirma le curé. La Patrie et le Parti sont plus grands que l'homme, ils prévalent sur toute chose, sur la vie, sur la religion, sur la famille. Afin de comprendre Dieu, il est nécessaire de comprendre le Parti. L'homme est le roc, le courage. Nous ne pourrons jamais les dissocier. Tel est son destin, singulier particulièrement dans un petit pays comme le nôtre. Vive Dieu, mais vive le Parti aussi ! Vive le Parti! cria le Démosthène. Le conseiller se borna à montrer des marques d'affliction et à couvrir les frais du cimetière.

Tradabordo a dit…

La guerre entre frères est une malédiction du diable. Elle signifie la destruction de l'amour du Christ et la négation de Dieu. L'homme doit comprendre que rien ni personne n'est ni ne sera au-dessus du respect de la vie, ce don du ciel. Dieu est premier, affirma le curé. La Patrie et le Parti sont plus grands que l'homme, ils prévalent sur toute chose, sur la vie, sur la religion, sur la famille. Afin de comprendre Dieu, il est nécessaire de comprendre le Parti. L'homme est le roc, le courage. Nous ne pourrons jamais les dissocier. Tel est son destin, singulier [relis-toi] particulièrement dans un petit pays comme le nôtre. Vive Dieu, mais vive le Parti aussi ! Vive le Parti! cria le Démosthène. Le conseiller se borna à montrer des marques d'affliction et à couvrir les frais du cimetière.

Morgane Labrousse a dit…

La guerre entre frères est une malédiction du diable. Elle signifie la destruction de l'amour du Christ et la négation de Dieu. L'homme doit comprendre que rien ni personne n'est ni ne sera au-dessus du respect de la vie, ce don du ciel. Dieu est premier, affirma le curé. La Patrie et le Parti sont plus grands que l'homme, ils prévalent sur toute chose, sur la vie, sur la religion, sur la famille. Afin de comprendre Dieu, il est nécessaire de comprendre le Parti. L'homme est le roc, le courage. Nous ne pourrons jamais les dissocier. Tel est son destin, particulièrement dans un petit pays comme le nôtre. Vive Dieu, mais vive le Parti aussi ! Vive le Parti! cria le Démosthène. Le conseiller se borna à montrer des marques d'affliction et à couvrir les frais du cimetière.

Tradabordo a dit…

La guerre entre frères est une malédiction du diable. Elle signifie la destruction de l'amour du Christ et la négation de Dieu. L'homme doit comprendre que rien ni personne n'est ni ne sera au-dessus du respect de la vie, ce don du ciel. Dieu est premier, affirma le curé. La Patrie et le Parti sont plus grands que l'homme, ils prévalent sur toute chose, sur la vie, sur la religion, sur la famille. Afin de comprendre Dieu, il est nécessaire de comprendre le Parti. L'homme est le roc, le courage. Nous ne pourrons jamais les dissocier. Tel est son destin, particulièrement dans un petit pays comme le nôtre. Vive Dieu, mais vive le Parti aussi ! Vive le Parti! cria le Démosthène. Le conseiller se borna à montrer des marques d'affliction et à couvrir les frais du cimetière.

OK.