samedi 31 octobre 2015

Projet Chloé T 3 – titre + phrases 1-13

Martín Roldán Ruiz (Pérou)

Podemos ser héroes…

Una tarde me propusieron llegar lo más lejos posible, hasta putamadre –dice Jualma.
¿Si? –dice Iosú– ¿Y quién te propuso eso?
Una chica, hace años, en los ochenta; y a pesar del tiempo aún recuerdo ese instante y a ella, como si hubiera sucedido hace unos segundos.
Anda… A ver cuéntame.
Fue después de escuchar una canción de David Bowie, ella me tomó de las manos y habló:
¡Hagamos todo en un día! –dijo Aleh, sonriéndome– Sí, lleguemos lo más lejos posible, hasta putamadre.
¿Y dónde queda? –le dije–, nunca he ido por allá ¿Acaso conoces?
Podemos ser héroes –dijo sin escucharme–. Tú serás el rey y yo seré la reina, como en la canción de Bowie.

Traduction temporaire :

Martín Roldán Ruiz (Pérou)

Nous pouvons être des héros…

— Un soir, on m'a proposé d'aller le plus loin possible, jusqu'au bout du monde, putain de merde, annonce Jalma.
— Ah oui ? dit Iosú. Et qui t'a proposé ça ?
— Une fille, il y a des lustres, dans les années quatre-vingts. Le temps a eu beau passer, je me souviens d'elle et de ce moment comme si c'était arrivé il y a quelques secondes.
— Allez… Vas-y, raconte-moi.
— Après avoir écouté une chanson de David Bowie, Aleh m'a pris les mains et s'est exclamée « Faisons tout en un jour ! » avec un sourire. Oui, allons le plus loin possible, jusqu'au bout du monde, putain de merde !
— Et c'est où, ça ? lui ai-je répondu. Je n'y suis jamais allé. Tu connais, peut-être ?

— Nous pouvons être des héros, a-t-elle continué, sans m'écouter. Toi, tu seras le roi et moi la reine, comme dans la chanson de Bowie.

16 commentaires:

chloé Tessier a dit…

Martín Roldán Ruiz (Pérou)

Nous pouvons être des héros...

–Un soir, on m'a proposé d'aller le plus loin possible, jusqu'au bout du monde, putain, dit Jalma.
–Ah oui? dit Iosú. Et qui t'a proposé ça?
–Une fille, il y a des lustres, dans les années quatre-vingts. Malgré tout ce temps, je me souviens d'elle et de ce moment comme si c'était arrivé il y a quelques secondes.
–Allez... Vas-y, raconte-moi.
–C'était après avoir écouté une chanson de David Bowie ; elle m'a pris les mains et a lancé : Faisons tout en un jour! m'a dit Aleh, en me souriant. Oui, allons le plus loin possible, jusqu'au bout du monde, putain.
–Et c'est où, ça? lui ai-je dit. Je n'y suis jamais allé. Tu connais, peut-être?
–Nous pouvons être des héros, a-t-elle dit, sans m'écouter. Toi, tu seras le roi et moi la reine, comme dans la chanson de Bowie.

Tradabordo a dit…

Rétablis tes espaces.

chloé Tessier a dit…

Martín Roldán Ruiz (Pérou)

Nous pouvons être des héros...

– Un soir, on m'a proposé d'aller le plus loin possible, jusqu'au bout du monde, putain, dit Jalma.
– Ah oui? dit Iosú. Et qui t'a proposé ça?
– Une fille, il y a des lustres, dans les années quatre-vingts. Malgré tout ce temps, je me souviens d'elle et de ce moment comme si c'était arrivé il y a quelques secondes.
– Allez... Vas-y, raconte-moi.
– C'était après avoir écouté une chanson de David Bowie ; elle m'a pris les mains et a lancé : Faisons tout en un jour! m'a dit Aleh, en me souriant. Oui, allons le plus loin possible, jusqu'au bout du monde, putain.
– Et c'est où, ça? lui ai-je dit. Je n'y suis jamais allé. Tu connais, peut-être?
– Nous pouvons être des héros, a-t-elle dit, sans m'écouter. Toi, tu seras le roi et moi la reine, comme dans la chanson de Bowie.

Tradabordo a dit…

Tiret long pour les dialogues : —

chloé Tessier a dit…

Martín Roldán Ruiz (Pérou)

Nous pouvons être des héros...

— Un soir, on m'a proposé d'aller le plus loin possible, jusqu'au bout du monde, putain, dit Jalma.
— Ah oui? dit Iosú. Et qui t'a proposé ça?
— Une fille, il y a des lustres, dans les années quatre-vingts. Malgré tout ce temps, je me souviens d'elle et de ce moment comme si c'était arrivé il y a quelques secondes.
— Allez... Vas-y, raconte-moi.
— C'était après avoir écouté une chanson de David Bowie ; elle m'a pris les mains et a lancé : Faisons tout en un jour! m'a dit Aleh, en me souriant. Oui, allons le plus loin possible, jusqu'au bout du monde, putain.
— Et c'est où, ça? lui ai-je dit. Je n'y suis jamais allé. Tu connais, peut-être?
— Nous pouvons être des héros, a-t-elle dit, sans m'écouter. Toi, tu seras le roi et moi la reine, comme dans la chanson de Bowie.

Tradabordo a dit…

Raccourci clavier des points de suspension.

chloé Tessier a dit…

Martín Roldán Ruiz (Pérou)

Nous pouvons être des héros…

— Un soir, on m'a proposé d'aller le plus loin possible, jusqu'au bout du monde, putain, dit Jalma.
— Ah oui? dit Iosú. Et qui t'a proposé ça?
— Une fille, il y a des lustres, dans les années quatre-vingts. Malgré tout ce temps, je me souviens d'elle et de ce moment comme si c'était arrivé il y a quelques secondes.
— Allez... Vas-y, raconte-moi.
— C'était après avoir écouté une chanson de David Bowie ; elle m'a pris les mains et a lancé : Faisons tout en un jour! m'a dit Aleh, en me souriant. Oui, allons le plus loin possible, jusqu'au bout du monde, putain.
— Et c'est où, ça? lui ai-je dit. Je n'y suis jamais allé. Tu connais, peut-être?
— Nous pouvons être des héros, a-t-elle dit, sans m'écouter. Toi, tu seras le roi et moi la reine, comme dans la chanson de Bowie.

Tradabordo a dit…

Martín Roldán Ruiz (Pérou)

Nous pouvons être des héros…

–Una tarde me propusieron llegar lo más lejos posible, hasta putamadre –dice Jualma. –¿Si? –dice Iosú– ¿Y quién te propuso eso? –Una chica, hace años, en los ochenta; y a pesar del tiempo aún recuerdo ese instante y a ella, como si hubiera sucedido hace unos segundos. –Anda… A ver cuéntame. –Fue después de escuchar una canción de David Bowie, ella me tomó de las manos y habló: –¡Hagamos todo en un día! –dijo Aleh, sonriéndome– Sí, lleguemos lo más lejos posible, hasta putamadre. –¿Y dónde queda? –le dije–, nunca he ido por allá ¿Acaso conoces?
–Podemos ser héroes –dijo sin escucharme–. Tú serás el rey y yo seré la reina, como en la canción de Bowie.

— Un soir, on m'a proposé d'aller le plus loin possible, jusqu'au bout du monde, putain [est-ce que tu ne changes ?], dit [« annonce » ?] Jalma.

Rétablis tes espaces pour la suite + re-raccourci clavier pour les points de suspension.

— Ah oui? dit Iosú. Et qui t'a proposé ça?
— Une fille, il y a des lustres, dans les années quatre-vingts. Malgré tout ce temps, je me souviens d'elle et de ce moment comme si c'était arrivé il y a quelques secondes.
— Allez... Vas-y, raconte-moi.
— C'était après avoir écouté une chanson de David Bowie ; elle m'a pris les mains et a lancé : Faisons tout en un jour! m'a dit Aleh, en me souriant. Oui, allons le plus loin possible, jusqu'au bout du monde, putain.
— Et c'est où, ça? lui ai-je dit. Je n'y suis jamais allé. Tu connais, peut-être?
— Nous pouvons être des héros, a-t-elle dit, sans m'écouter. Toi, tu seras le roi et moi la reine, comme dans la chanson de Bowie.

chloé Tessier a dit…

Martín Roldán Ruiz (Pérou)
Podemos ser héroes…
–Una tarde me propusieron llegar lo más lejos posible, hasta putamadre –dice Jualma.

Martín Roldán Ruiz (Pérou)

Nous pouvons être des héros…

— Un soir, on m'a proposé d'aller le plus loin possible, jusqu'au bout du monde, putain de merde, annonce Jalma.

Rétablis tes espaces pour la suite + re-raccourci clavier pour les points de suspension.

–¿Si? –dice Iosú– ¿Y quién te propuso eso? –Una chica, hace años, en los ochenta; y a pesar del tiempo aún recuerdo ese instante y a ella, como si hubiera sucedido hace unos segundos. –Anda… A ver cuéntame. –Fue después de escuchar una canción de David Bowie, ella me tomó de las manos y habló: –¡Hagamos todo en un día! –dijo Aleh, sonriéndome– Sí, lleguemos lo más lejos posible, hasta putamadre. –¿Y dónde queda? –le dije–, nunca he ido por allá ¿Acaso conoces?
–Podemos ser héroes –dijo sin escucharme–. Tú serás el rey y yo seré la reina, como en la canción de Bowie.

— Ah oui ? dit Iosú. Et qui t'a proposé ça ?
— Une fille, il y a des lustres, dans les années quatre-vingts. Malgré tout ce temps, je me souviens d'elle et de ce moment comme si c'était arrivé il y a quelques secondes.
— Allez… Vas-y, raconte-moi.
— C'était après avoir écouté une chanson de David Bowie ; elle m'a pris les mains et a lancé : Faisons tout en un jour! m'a dit Aleh, en me souriant. Oui, allons le plus loin possible, jusqu'au bout du monde, putain de merde.
— Et c'est où, ça ? lui ai-je répondu. Je n'y suis jamais allé. Tu connais, peut-être ?
— Nous pouvons être des héros, a-t-elle dit, sans m'écouter. Toi, tu seras le roi et moi la reine, comme dans la chanson de Bowie.

Tradabordo a dit…

Martín Roldán Ruiz (Pérou)

Nous pouvons être des héros…

— Un soir, on m'a proposé d'aller le plus loin possible, jusqu'au bout du monde, putain de merde, annonce Jalma.

–Fue después de escuchar una canción de David Bowie, ella me tomó de las manos y habló: –¡Hagamos todo en un día! –dijo Aleh, sonriéndome– Sí, lleguemos lo más lejos posible, hasta putamadre. –¿Y dónde queda? –le dije–, nunca he ido por allá ¿Acaso conoces?
–Podemos ser héroes –dijo sin escucharme–. Tú serás el rey y yo seré la reina, como en la canción de Bowie.

— Ah oui ? dit Iosú. Et qui t'a proposé ça ?
— Une fille, il y a des lustres, dans les années quatre-vingts. Malgré tout ce temps [je lis, relis… et n'arrive pas à trouver cela naturel, sans trop savoir pourquoi // vois si tu trouves autre chose de mieux, sinon, laisse tomber…], je me souviens d'elle et de ce moment comme si c'était arrivé il y a quelques secondes.
— Allez… Vas-y, raconte-moi.
— C'était [tu l'as déjà avant ; ça, ça fait partie des trucs auxquels tu dois dorénavant faire attention dans ta pratique : éviter le tic du « c'est » / « c'était », etc.] après avoir écouté une chanson de David Bowie ; [plutôt pas de ; et de : dans les dialogues] elle m'a pris les mains et a lancé [naturel dans un dialogue] : Faisons tout en un jour[RÉTABLIS TES ESPACES]! m'a dit Aleh, en me souriant. Oui, allons le plus loin possible, jusqu'au bout du monde, putain de merde.
— Et c'est où, ça ? lui ai-je répondu. Je n'y suis jamais allé. Tu connais, peut-être ?
— Nous pouvons être des héros, a-t-elle dit, sans m'écouter. Toi, tu seras le roi et moi la reine, comme dans la chanson de Bowie.

chloé Tessier a dit…

Martín Roldán Ruiz (Pérou)

Nous pouvons être des héros…

— Un soir, on m'a proposé d'aller le plus loin possible, jusqu'au bout du monde, putain de merde, annonce Jalma.
— Ah oui ? dit Iosú. Et qui t'a proposé ça ?
— Une fille, il y a des lustres, dans les années quatre-vingts. Malgré tout ce temps [je lis, relis… et n'arrive pas à trouver cela naturel, sans trop savoir pourquoi // vois si tu trouves autre chose de mieux, sinon, laisse tomber… /// en fait j'ai déjà un peu galéré à le trouver celui-là… ], je me souviens d'elle et de ce moment comme si c'était arrivé il y a quelques secondes.
— Allez… Vas-y, raconte-moi.
— Après avoir écouté une chanson de David Bowie, elle m'a pris les mains et a proposé : [et là, je le garde le : ?] Faisons tout en un jour ! m'a dit Aleh, en me souriant. Oui, allons le plus loin possible, jusqu'au bout du monde, putain de merde.
— Et c'est où, ça ? lui ai-je répondu. Je n'y suis jamais allé. Tu connais, peut-être ?
— Nous pouvons être des héros, a-t-elle dit, sans m'écouter. Toi, tu seras le roi et moi la reine, comme dans la chanson de Bowie.

Tradabordo a dit…

Martín Roldán Ruiz (Pérou)

Nous pouvons être des héros…

— Un soir, on m'a proposé d'aller le plus loin possible, jusqu'au bout du monde, putain de merde, annonce Jalma.
— Ah oui ? dit Iosú. Et qui t'a proposé ça ?
— Une fille, il y a des lustres, dans les années quatre-vingts. Malgré tout ce temps [je lis, relis… et n'arrive pas à trouver cela naturel, sans trop savoir pourquoi // vois si tu trouves autre chose de mieux, sinon, laisse tomber… /// en fait j'ai déjà un peu galéré à le trouver celui-là… « Le temps a eu beau passer » ou quelque chose comme ça…], je me souviens d'elle et de ce moment comme si c'était arrivé il y a quelques secondes.
— Allez… Vas-y, raconte-moi.
— Après avoir écouté une chanson de David Bowie, elle m'a pris les mains et a proposé : [et là, je le garde le : ? NON, change] Faisons tout en un jour ! m'a dit [aménage en fonction du « proposé »] Aleh, en me souriant. Oui, allons le plus loin possible, jusqu'au bout du monde, putain de merde. [point d'exclamation]
— Et c'est où, ça ? lui ai-je répondu. Je n'y suis jamais allé. Tu connais, peut-être ?
— Nous pouvons être des héros, a-t-elle dit [enrichis tes « dire » ; il ne faut pas que ça devienne artificiel et qu'il n'y en ait plus jamais, mais quand même…], sans m'écouter. Toi, tu seras le roi et moi la reine, comme dans la chanson de Bowie.

chloé Tessier a dit…

Martín Roldán Ruiz (Pérou)

Nous pouvons être des héros…

— Un soir, on m'a proposé d'aller le plus loin possible, jusqu'au bout du monde, putain de merde, annonce Jalma.
— Ah oui ? dit Iosú. Et qui t'a proposé ça ?
— Une fille, il y a des lustres, dans les années quatre-vingts. Le temps a eu beau passer, je me souviens d'elle et de ce moment comme si c'était arrivé il y a quelques secondes.
— Allez… Vas-y, raconte-moi.
— Après avoir écouté une chanson de David Bowie, Aleh m'a pris les mains et s'est exclamée « Faisons tout en un jour ! » en me souriant [tentative avec les guillemets, mais j'imagine que ce n'est pas la solution]. Oui, allons le plus loin possible, jusqu'au bout du monde, putain de merde !
— Et c'est où, ça ? lui ai-je répondu. Je n'y suis jamais allé. Tu connais, peut-être ?
— Nous pouvons être des héros, a-t-elle ajouté, sans m'écouter. Toi, tu seras le roi et moi la reine, comme dans la chanson de Bowie.

Tradabordo a dit…

Martín Roldán Ruiz (Pérou)

Nous pouvons être des héros…

— Un soir, on m'a proposé d'aller le plus loin possible, jusqu'au bout du monde, putain de merde, annonce Jalma.
— Ah oui ? dit Iosú. Et qui t'a proposé ça ?
— Une fille, il y a des lustres, dans les années quatre-vingts. Le temps a eu beau passer, je me souviens d'elle et de ce moment comme si c'était arrivé il y a quelques secondes.
— Allez… Vas-y, raconte-moi.
— Après avoir écouté une chanson de David Bowie, Aleh m'a pris les mains et s'est exclamée « Faisons tout en un jour ! » en me souriant [« avec un sourire », pour éviter les deux « en »]. Oui, allons le plus loin possible, jusqu'au bout du monde, putain de merde !
— Et c'est où, ça ? lui ai-je répondu. Je n'y suis jamais allé. Tu connais, peut-être ?
— Nous pouvons être des héros, a-t-elle ajouté [pas très adapté ici], sans m'écouter. Toi, tu seras le roi et moi la reine, comme dans la chanson de Bowie.

chloé Tessier a dit…

Martín Roldán Ruiz (Pérou)

Nous pouvons être des héros…

— Un soir, on m'a proposé d'aller le plus loin possible, jusqu'au bout du monde, putain de merde, annonce Jalma.
— Ah oui ? dit Iosú. Et qui t'a proposé ça ?
— Une fille, il y a des lustres, dans les années quatre-vingts. Le temps a eu beau passer, je me souviens d'elle et de ce moment comme si c'était arrivé il y a quelques secondes.
— Allez… Vas-y, raconte-moi.
— Après avoir écouté une chanson de David Bowie, Aleh m'a pris les mains et s'est exclamée « Faisons tout en un jour ! » avec un sourire. Oui, allons le plus loin possible, jusqu'au bout du monde, putain de merde !
— Et c'est où, ça ? lui ai-je répondu. Je n'y suis jamais allé. Tu connais, peut-être ?
— Nous pouvons être des héros, a-t-elle continué, sans m'écouter. Toi, tu seras le roi et moi la reine, comme dans la chanson de Bowie.

Tradabordo a dit…

Martín Roldán Ruiz (Pérou)

Nous pouvons être des héros…

— Un soir, on m'a proposé d'aller le plus loin possible, jusqu'au bout du monde, putain de merde, annonce Jalma.
— Ah oui ? dit Iosú. Et qui t'a proposé ça ?
— Une fille, il y a des lustres, dans les années quatre-vingts. Le temps a eu beau passer, je me souviens d'elle et de ce moment comme si c'était arrivé il y a quelques secondes.
— Allez… Vas-y, raconte-moi.
— Après avoir écouté une chanson de David Bowie, Aleh m'a pris les mains et s'est exclamée « Faisons tout en un jour ! » avec un sourire. Oui, allons le plus loin possible, jusqu'au bout du monde, putain de merde !
— Et c'est où, ça ? lui ai-je répondu. Je n'y suis jamais allé. Tu connais, peut-être ?
— Nous pouvons être des héros, a-t-elle continué, sans m'écouter. Toi, tu seras le roi et moi la reine, comme dans la chanson de Bowie.

OK.