mercredi 20 avril 2016

Projet Pauline / Laëtitia – phrases 121-127

Al principio, le resultó difícil vencer la suspicacia profesional del inspector Molina. Este, un hombre avezado, pensó lógicamente en motivos sentimentales. Es normal que un caballero de gran fortuna tenga una aventura costosa y que ansíe una fidelidad relativa; también es normal que trate de obtener la certidumbre de esa fidelidad. Pero cuando las investigaciones debieron extenderse a diez o quince hogares recientemente constituidos el inspector terminó por aceptar las razones expuestas por Adhemar. Todo el trabajo —explicó el caballero— se haría con vistas a la formación de un archivo; una gran empresa de crédito, cuya denominación convenía mantener en reserva por el momento, estaba haciendo un gigantesco registro moral y financiero del país. Adhemar notó en dos o tres ocasiones un dejo de ironía en el inspector, pero como el hombre cumplía su trabajo a conciencia olvidó enseguida toda preocupación. Por su parte, el inspector recibía una considerable mensualidad por sus actividades, de modo que también abandonó las consideraciones ajenas a su labor rutinaria y colaboró en la forma más eficaz.

Traduction temporaire :
Au début, il eut du mal à venir à bout de la méfiance professionnelle de l'inspecteur Molina. En homme averti, il pensa logiquement à des motivations sentimentales. Il est normal qu'un gentleman fortuné ait une aventure coûteuse et qu'il aspire à une fidélité relative ; il est également normal qu'il essaie d'obtenir la certitude de cette fidélité. Mais quand les recherches durent s'étendre à dix ou quinze ménages récemment installés, l'inspecteur finit par croire aux raisons avancées par Adhemar.
Tout le travail - expliqua l'homme - consisterait à élaborer un fichier ; une grande entreprise de crédit, dont il convenait de maintenir le nom secret pour l'instant, constituait un gigantesque répertoire moral et financier du pays. Adhemar remarqua à deux ou trois occasions un brin d'ironie chez l'inspecteur, mais comme son interlocuteur accomplissait son travail consciencieusement, il évacua immédiatement toute inquiétude. De son côté, recevant une rémunération considérable pour son activité, l'inspecteur abandonna lui aussi les considérations étrangères à son labeur routinier et collabora de la manière la plus efficace.

13 commentaires:

Pauline MG a dit…

Au début, il lui fût difficile de vaincre la suspicion professionnelle de l'inspecteur Molina. Celui-ci, un homme averti, pensa logiquement à des motivations sentimentales. Il est normal qu'un gentleman de grande fortune ait une aventure malheureuse et qu'il aspire à une fidélité relative ; aussi il est normal qu'il essaie d'obtenir la certitude de cette fidélité. Mais quand les investigations durent s'étendre à dix ou quinze foyers récemment constitués l'inspecteur finit par accepter les raisons exposées par Adhemar. Tout le travail - expliqua l'homme - consisterait à former un fichier ; une grande entreprise de crédit, dont il convenait de maintenir secrète la dénomination pour l'instant, faisait un gigantesque registre moral et financier du pays. Adhemar remarqua à deux ou trois occasions un brin d'ironie chez l'inspecteur, mais comme l'homme accomplissait son travail consciencieusement il oublia de suite toute inquiétude. Pour sa part, l'inspecteur recevait une mensualité considérable pour son activité, de telle sorte qu'il abandonna également les considérations étrangères à son labeur routinier et collabora de la manière la plus efficace.

Tradabordo a dit…

Au début, il lui fût [grammaire !] difficile de vaincre la suspicion [« méfiance » ?] professionnelle de l'inspecteur [majuscule ? Vérifiez] Molina. Celui-ci [faites sans ; ça n'est jamais terrible…], un homme averti [j'hésite], pensa logiquement à des motivations sentimentales. Il est normal qu'un gentleman de [mal dit] grande fortune ait une aventure malheureuse [FS] et qu'il aspire à une fidélité relative ;

Fais un peut vite… Reprenez déjà ça.

aussi il est normal qu'il essaie d'obtenir la certitude de cette fidélité. Mais quand les investigations durent s'étendre à dix ou quinze foyers récemment constitués l'inspecteur finit par accepter les raisons exposées par Adhemar. Tout le travail - expliqua l'homme - consisterait à former un fichier ; une grande entreprise de crédit, dont il convenait de maintenir secrète la dénomination pour l'instant, faisait un gigantesque registre moral et financier du pays. Adhemar remarqua à deux ou trois occasions un brin d'ironie chez l'inspecteur, mais comme l'homme accomplissait son travail consciencieusement il oublia de suite toute inquiétude. Pour sa part, l'inspecteur recevait une mensualité considérable pour son activité, de telle sorte qu'il abandonna également les considérations étrangères à son labeur routinier et collabora de la manière la plus efficace.

Pauline MG a dit…

Au début, il lui fut difficile de vaincre la méfiance professionnelle de l'inspecteur Molina. Ce dernier, un homme averti, pensa logiquement à des motivations sentimentales. Il est normal qu'un gentleman fortuné ait une aventure coûteuse et qu'il aspire à une fidélité relative ; aussi il est normal qu'il essaie d'obtenir la certitude de cette fidélité. Mais quand les investigations durent s'étendre à dix ou quinze foyers récemment constitués l'inspecteur finit par accepter les raisons exposées par Adhemar. Tout le travail - expliqua l'homme - consisterait à former un fichier ; une grande entreprise de crédit, dont il convenait de maintenir secrète la dénomination pour l'instant, faisait un gigantesque registre moral et financier du pays. Adhemar remarqua à deux ou trois occasions un brin d'ironie chez l'inspecteur, mais comme l'homme accomplissait son travail consciencieusement il oublia de suite toute inquiétude. Pour sa part, l'inspecteur recevait une mensualité considérable pour son activité, de telle sorte qu'il abandonna également les considérations étrangères à son labeur routinier et collabora de la manière la plus efficace.

Tradabordo a dit…

Au début, il lui fut difficile de vaincre [« venir à bout de » ? Comme vous préférez…] la méfiance professionnelle de l'inspecteur Molina. Ce dernier, un [contentez-vous de « En »] homme averti, [« il »] pensa logiquement à des motivations sentimentales. Il est normal qu'un gentleman fortuné ait une aventure coûteuse et qu'il aspire à une fidélité relative ; aussi [CS ainsi placé / formulé… Relisez bien également la fin de cette section] il est normal qu'il essaie d'obtenir la certitude de cette fidélité. Mais quand les investigations durent s'étendre à dix ou quinze foyers récemment constitués l'inspecteur finit par accepter les raisons exposées par Adhemar. Tout le travail - expliqua l'homme - consisterait à former un fichier ; une grande entreprise de crédit, dont il convenait de maintenir secrète la dénomination pour l'instant, faisait un gigantesque registre moral et financier du pays. Adhemar remarqua à deux ou trois occasions un brin d'ironie chez l'inspecteur, mais comme l'homme accomplissait son travail consciencieusement il oublia de suite toute inquiétude. Pour sa part, l'inspecteur recevait une mensualité considérable pour son activité, de telle sorte qu'il abandonna également les considérations étrangères à son labeur routinier et collabora de la manière la plus efficace.

Pauline MG a dit…

Au début, il lui fut difficile de venir à bout de la méfiance professionnelle de l'inspecteur Molina. En homme averti, il pensa logiquement à des motivations sentimentales. Il est normal qu'un gentleman fortuné ait une aventure coûteuse et qu'il aspire à une fidélité relative ; il est aussi normal qu'il essaie d'obtenir la certitude de cette fidélité. Mais quand les investigations durent s'étendre à dix ou quinze foyers récemment constitués l'inspecteur finit par accepter les raisons exposées par Adhemar. Tout le travail - expliqua l'homme - consisterait à former un fichier ; une grande entreprise de crédit, dont il convenait de maintenir secrète la dénomination pour l'instant, faisait un gigantesque registre moral et financier du pays. Adhemar remarqua à deux ou trois occasions un brin d'ironie chez l'inspecteur, mais comme l'homme accomplissait son travail consciencieusement il oublia de suite toute inquiétude. De son côté, l'inspecteur recevait une mensualité considérable pour son activité, de telle sorte que lui aussi abandonna les considérations étrangères à son labeur routinier et collabora de la manière la plus efficace.

Tradabordo a dit…

Au début, il lui fut difficile [« eut du mal » ?] de venir à bout de la méfiance professionnelle de l'inspecteur Molina. En homme averti, il pensa logiquement à des motivations sentimentales. Il est normal qu'un gentleman fortuné ait une aventure coûteuse et qu'il aspire à une fidélité relative ; il est aussi [« également » ?] normal qu'il essaie d'obtenir la certitude de cette fidélité. Mais quand les investigations [hispanisme ?] durent s'étendre à dix ou quinze foyers récemment constitués [virgule] l'inspecteur finit par accepter les raisons exposées [« avancées » ?] par Adhemar.

Todo el trabajo —explicó el caballero— se haría con vistas a la formación de un archivo; una gran empresa de crédito, cuya denominación convenía mantener en reserva por el momento, estaba haciendo un gigantesco registro moral y financiero del país. Adhemar notó en dos o tres ocasiones un dejo de ironía en el inspector, pero como el hombre cumplía su trabajo a conciencia olvidó enseguida toda preocupación. Por su parte, el inspector recibía una considerable mensualidad por sus actividades, de modo que también abandonó las consideraciones ajenas a su labor rutinaria y colaboró en la forma más eficaz.

Tout le travail - expliqua l'homme - consisterait à former [pas exactement ce que dit la V.O.] un fichier ; une grande entreprise de crédit, dont il convenait de maintenir secrète la dénomination [bof] pour l'instant, faisait [un verbe plus intéressant ?] un gigantesque registre [sûre ? Vérifiez, quand même] moral et financier du pays. Adhemar remarqua à deux ou trois occasions un brin d'ironie chez l'inspecteur, mais comme l'homme [débrouillez-vous pour ne pas répéter] accomplissait son travail consciencieusement [virgule] il oublia [pas très adapté avec la suite] de suite [un peu populaire] toute inquiétude. De son côté, l'inspecteur recevait une mensualité [j'hésite] considérable pour son activité, de telle sorte [on pourrait supprimer en construisant la phrase avec quelque chose comme = « Recevant… » ou « Vu qu'il »…] que lui aussi abandonna les considérations étrangères à son labeur routinier et collabora de la manière la plus efficace.

Pauline MG a dit…

Au début, il eut du mal à venir à bout de la méfiance professionnelle de l'inspecteur Molina. En homme averti, il pensa logiquement à des motivations sentimentales. Il est normal qu'un gentleman fortuné ait une aventure coûteuse et qu'il aspire à une fidélité relative ; il est également normal qu'il essaie d'obtenir la certitude de cette fidélité. Mais quand les investigations durent s'étendre à dix ou quinze foyers récemment constitués, l'inspecteur finit par croire aux raisons avancées par Adhemar.
Tout le travail - expliqua l'homme - consisterait à la formation d'un fichier ; une grande entreprise de crédit, dont il convenait de maintenir secret le nom pour l'instant, constituait un gigantesque répertoire moral et financier du pays. Adhemar remarqua à deux ou trois occasions un brin d'ironie chez l'inspecteur, mais comme le type accomplissait son travail consciencieusement, il se débarrassa immédiatement de toute inquiétude. De son côté, recevant une rémunération considérable pour son activité, l'inspecteur abandonna lui aussi les considérations étrangères à son labeur routinier et collabora de la manière la plus efficace.

Pauline MG a dit…

Bonjour
Quelle est la correction du passage précédent ?
Bonne journée

Tradabordo a dit…

Je suis très occupée en ce moment avec les examens ; raison pour laquelle je suis moins active sur le blog.

Au début, il eut du mal à venir à bout de la méfiance professionnelle de l'inspecteur Molina. En homme averti, il pensa logiquement à des motivations sentimentales. Il est normal qu'un gentleman fortuné ait une aventure coûteuse et qu'il aspire à une fidélité relative ; il est également normal qu'il essaie d'obtenir la certitude de cette fidélité. Mais quand les investigations [décidément, je ne crois pas qu'on le dirait dans ce contexte…] durent s'étendre à dix ou quinze foyers récemment constitués [je me demande si c'est très clair et naturel], l'inspecteur finit par croire [ou « adhérer » ?] aux raisons avancées par Adhemar.
Tout le travail - expliqua l'homme - consisterait à la formation [correct ? Vérifiez] [formation ou établissement ?] d'un fichier ; une grande entreprise de crédit, dont il convenait de maintenir secret le nom [ou placé avant ? Essayez et voyez ce qui est mieux] pour l'instant, constituait un gigantesque répertoire moral et financier du pays. Adhemar remarqua à deux ou trois occasions un brin d'ironie chez l'inspecteur, mais comme le type [« son interlocuteur »] accomplissait son travail consciencieusement, il se débarrassa [mal dit ici] immédiatement de toute inquiétude. De son côté, recevant une rémunération considérable pour son activité, l'inspecteur abandonna lui aussi les considérations étrangères à son labeur routinier et collabora de la manière la plus efficace.

Pauline MG a dit…

Pas problème ! Bon courage à vous…

Au début, il eut du mal à venir à bout de la méfiance professionnelle de l'inspecteur Molina. En homme averti, il pensa logiquement à des motivations sentimentales. Il est normal qu'un gentleman fortuné ait une aventure coûteuse et qu'il aspire à une fidélité relative ; il est également normal qu'il essaie d'obtenir la certitude de cette fidélité. Mais quand les recherches durent s'étendre à dix ou quinze ménages récemment installés, l'inspecteur finit par croire aux raisons avancées par Adhemar.
Tout le travail - expliqua l'homme - consisterait à l'élaboration d'un fichier ; une grande entreprise de crédit, dont il convenait de maintenir le nom secret pour l'instant, constituait un gigantesque répertoire moral et financier du pays. Adhemar remarqua à deux ou trois occasions un brin d'ironie chez l'inspecteur, mais comme son interlocuteur accomplissait son travail consciencieusement, il se évacua immédiatement toute inquiétude. De son côté, recevant une rémunération considérable pour son activité, l'inspecteur abandonna lui aussi les considérations étrangères à son labeur routinier et collabora de la manière la plus efficace.

Tradabordo a dit…

Au début, il eut du mal à venir à bout de la méfiance professionnelle de l'inspecteur Molina. En homme averti, il pensa logiquement à des motivations sentimentales. Il est normal qu'un gentleman fortuné ait une aventure coûteuse et qu'il aspire à une fidélité relative ; il est également normal qu'il essaie d'obtenir la certitude de cette fidélité. Mais quand les recherches durent s'étendre à dix ou quinze ménages récemment installés, l'inspecteur finit par croire aux raisons avancées par Adhemar.
Tout le travail - expliqua l'homme - consisterait à [mon pb portait sur le « à » ; « à » ou « en » ? Vérifiez] l'élaboration d'un fichier ; une grande entreprise de crédit, dont il convenait de maintenir le nom secret pour l'instant, constituait un gigantesque répertoire moral et financier du pays. Adhemar remarqua à deux ou trois occasions un brin d'ironie chez l'inspecteur, mais comme son interlocuteur accomplissait son travail consciencieusement, il se évacua immédiatement toute inquiétude. De son côté, recevant une rémunération considérable pour son activité, l'inspecteur abandonna lui aussi les considérations étrangères à son labeur routinier et collabora de la manière la plus efficace.

Pauline MG a dit…

Au début, il eut du mal à venir à bout de la méfiance professionnelle de l'inspecteur Molina. En homme averti, il pensa logiquement à des motivations sentimentales. Il est normal qu'un gentleman fortuné ait une aventure coûteuse et qu'il aspire à une fidélité relative ; il est également normal qu'il essaie d'obtenir la certitude de cette fidélité. Mais quand les recherches durent s'étendre à dix ou quinze ménages récemment installés, l'inspecteur finit par croire aux raisons avancées par Adhemar.
Tout le travail - expliqua l'homme - consisterait à élaborer un fichier ; une grande entreprise de crédit, dont il convenait de maintenir le nom secret pour l'instant, constituait un gigantesque répertoire moral et financier du pays. Adhemar remarqua à deux ou trois occasions un brin d'ironie chez l'inspecteur, mais comme son interlocuteur accomplissait son travail consciencieusement, il évacua immédiatement toute inquiétude. De son côté, recevant une rémunération considérable pour son activité, l'inspecteur abandonna lui aussi les considérations étrangères à son labeur routinier et collabora de la manière la plus efficace.

Tradabordo a dit…

Au début, il eut du mal à venir à bout de la méfiance professionnelle de l'inspecteur Molina. En homme averti, il pensa logiquement à des motivations sentimentales. Il est normal qu'un gentleman fortuné ait une aventure coûteuse et qu'il aspire à une fidélité relative ; il est également normal qu'il essaie d'obtenir la certitude de cette fidélité. Mais quand les recherches durent s'étendre à dix ou quinze ménages récemment installés, l'inspecteur finit par croire aux raisons avancées par Adhemar.
Tout le travail - expliqua l'homme - consisterait à élaborer un fichier ; une grande entreprise de crédit, dont il convenait de maintenir le nom secret pour l'instant, constituait un gigantesque répertoire moral et financier du pays. Adhemar remarqua à deux ou trois occasions un brin d'ironie chez l'inspecteur, mais comme son interlocuteur accomplissait son travail consciencieusement, il évacua immédiatement toute inquiétude. De son côté, recevant une rémunération considérable pour son activité, l'inspecteur abandonna lui aussi les considérations étrangères à son labeur routinier et collabora de la manière la plus efficace.

OK.