mercredi 6 avril 2016

Projet Elsa 2 – phrases 12-16

Las células de energía que alimentaban el traje se activaron secuencialmente. El primer zumbido correspondió al motor de las extremidades superiores, y Leila volvió a sentir fuerza en sus brazos y a notar cómo se movían sus dedos a medida que los sistemas del soporte sustituían a los nervios desgastados mucho tiempo atrás. Después se activaron las células de energía posteriores, y las piernas del traje se irguieron hasta alzarla dos veces por encima de la altura que realmente tendría de poder mantenerse en pie por sí sola. La conexión de los sistemas propioceptivos del traje con su sistema nervioso central era tan perfecta que hasta podía fingir que estaba moviendo los dedos de los pies, por más que supiese racionalmente que eran apéndices de carne inútil a los que la vida había abandonado hacía tiempo. Los brazos servomecánicos de su fiel IA extrajeron el sistema de respiración asistida de sus fosas nasales, y la mujer contuvo el aliento.

Traduction temporaire :
Les cellules d’énergie qui alimentaient sa tenue s’activèrent successivement. Le premier vrombissement fut celui du moteur des extrémités supérieures, et Leila sentit revenir la force dans ses bras et ses doigts bouger de nouveau, à mesure que les systèmes du support se substituaient à ses nerfs, usés longtemps auparavant. Puis, ce fut le tour des cellules d’énergie postérieures, et les jambes de sa tenue se dressèrent pour l’élever deux fois plus haut que la taille qu’elle aurait eu réellement si elle avait pu se maintenir debout toute seule. La connexion entre les systèmes proprioceptifs de la tenue et son système nerveux central était si parfaite qu’elle pouvait même feindre de remuer ses orteils, bien qu'elle sût rationnellement qu’ils n’étaient que des bouts de chair inutiles et dénués de vie depuis des années. Les bras servomécaniques de sa fidèle IA lui retirèrent le système de respiration assistée des fosses nasales, et la femme retint son souffle.

4 commentaires:

elsa fernandez a dit…

Les cellules d’énergie qui alimentaient sa tenue s’activèrent successivement. Le premier vrombissement fut celui du moteur des extrémités supérieures, et Leila sentit revenir la force dans ses bras et observa de nouveau ses doigts bouger à mesure que les systèmes du support se substituaient à ses nerfs, usés il y a très longtemps. Puis, s’activèrent les cellules d’énergie postérieures, et les jambes de sa tenue se dressèrent pour l’élever deux fois plus haut que la taille qu’elle aurait eu réellement si elle avait pu se maintenir debout toute seule. La connexion entre les systèmes proprioceptifs de la tenue et son système nerveux central était si parfaite qu’elle pouvait même feindre de bouger ses orteils, bien qu'elle sût raisonnablement qu’ils n’étaient que des bouts de chair inutiles dénués de vie depuis longtemps. Les bras servomécaniques de sa fidèle IA lui retirèrent le système de respiration assistée des fosses nasales, et la femme retint son souffle.

Tradabordo a dit…

Les cellules d’énergie qui alimentaient sa tenue s’activèrent successivement. Le premier vrombissement fut celui du moteur des extrémités supérieures, et Leila sentit revenir la force dans ses bras et observa [supprimez ; on va utiliser « sentit » comme élément commun] de nouveau [après « bouger »] ses doigts bouger [virgule] à mesure que les systèmes du support se substituaient à ses nerfs, usés il y a [sans verbe… + « auparavant »] très longtemps. Puis, s’activèrent [« ce fut le tour des »] les cellules d’énergie postérieures, et les jambes de sa tenue se dressèrent pour l’élever deux fois plus haut que la taille qu’elle aurait eu réellement si elle avait pu se maintenir debout toute seule. La connexion entre les systèmes proprioceptifs de la tenue et son système nerveux central était si parfaite qu’elle pouvait même feindre de bouger [essayez de ne pas répéter] ses orteils, bien qu'elle sût raisonnablement [littéral ?] qu’ils n’étaient que des bouts de chair inutiles [cheville = « et » ?] dénués de vie depuis longtemps [essayez de ne pas répéter]. Les bras servomécaniques de sa fidèle IA lui retirèrent le système de respiration assistée des fosses nasales, et la femme retint son souffle.

elsa fernandez a dit…

Les cellules d’énergie qui alimentaient sa tenue s’activèrent successivement. Le premier vrombissement fut celui du moteur des extrémités supérieures, [et, de nouveau, Leila sentit la force gagner ses bras et ses doigts bouger : est-ce que c’est moins lourd et correct ?] et Leila sentit revenir la force dans ses bras et ses doigts bouger de nouveau, à mesure que les systèmes du support se substituaient à ses nerfs, usés longtemps auparavant. Puis, ce fut le tour des cellules d’énergie postérieures, et les jambes de sa tenue se dressèrent pour l’élever deux fois plus haut que la taille qu’elle aurait eu réellement si elle avait pu se maintenir debout toute seule. La connexion entre les systèmes proprioceptifs de la tenue et son système nerveux central était si parfaite qu’elle pouvait même feindre de remuer ses orteils, bien qu'elle sût rationnellement qu’ils n’étaient que des bouts de chair inutiles et dénués de vie depuis des années. Les bras servomécaniques de sa fidèle IA lui retirèrent le système de respiration assistée des fosses nasales, et la femme retint son souffle.

Tradabordo a dit…

Les cellules d’énergie qui alimentaient sa tenue s’activèrent successivement. Le premier vrombissement fut celui du moteur des extrémités supérieures, et Leila sentit revenir la force dans ses bras et ses doigts bouger de nouveau, à mesure que les systèmes du support se substituaient à ses nerfs, usés longtemps auparavant. Puis, ce fut le tour des cellules d’énergie postérieures, et les jambes de sa tenue se dressèrent pour l’élever deux fois plus haut que la taille qu’elle aurait eu réellement si elle avait pu se maintenir debout toute seule. La connexion entre les systèmes proprioceptifs de la tenue et son système nerveux central était si parfaite qu’elle pouvait même feindre de remuer ses orteils, bien qu'elle sût rationnellement qu’ils n’étaient que des bouts de chair inutiles et dénués de vie depuis des années. Les bras servomécaniques de sa fidèle IA lui retirèrent le système de respiration assistée des fosses nasales, et la femme retint son souffle.

OK comme ça.