jeudi 7 avril 2016

Projet Constance / Laura – phrases 8-12

Cargado de un zoologico ambulante en donde los leones, tigres, micos, caballos y aun el loro, ya no sabia cual era su nacionalidad porque era mas el tiempo que permanecian viajando que en el pais que los habian atrapado. Malabaristas, contorsionistas, equilibristas, danzarinas, el impresionante show de la nina en el espejo, el Mago Rasputin, y la retorica del Loro Joaquin, eran de las tantas atracciones que cada vez llenaba las expectativas del exigente auditorio. Era Noviembre 21 de ese ano. Ese dia era su cumplianos, aparentaba mucha juventud pero su experiencia aventajaba su presencia. Era talvez el dia mas importante de su vida. Solo compartia escenario una entrevista de trabajo que tendria ese mismo dia, a las diez de la manana. Era un hombre de buenas costumbres y con recomendable sustrato familiar.

Traduction en cours d'élaboration dans les commentaires

4 commentaires:

Constance Donet a dit…

Chargé d’un zoo ambulant dans lequel les lions, les tigres, les ouistitis, les chevaux et même le perroquet, on ne savait plus quelle était sa nationalité car c’était plus le temps qui leurs permettaient de voyager que dans le pays qui les avaient attrapés. Jongleurs, contorsionnistes, équilibristes, danseuses, l’impressionnant spectacle de la petite fille dans le miroir, le Magicien Rasputin, et la rhétorique du perroquet Joaquin c'était parmi tant d'attractions qu'à chaque fois il remplissait les attentes de l'exigeant auditorium. Nous étions le 21 novembre de cette année. Ce jour était son anniversaire, il feignait beaucoup de jeunesse mais son expérience dépassait sa présence. C’était aussi le jour le plus important de sa vie. Il partageait seulement la scène une interview de travail qu'il aurait ce même jour, à dix heures du matin. C’était un homme de bonnes manières et avec un substrat familier recommandable.

Tradabordo a dit…

Chargé d’un zoo ambulant dans lequel [« où » ?] les lions, les tigres, les ouistitis, les chevaux et même le perroquet, on ne savait plus quelle était sa nationalité car c’était plus le temps [sens ?] qui leurs [grammaire… Relisez-vous plus attentivement et demandez-vous vraiment si ce que vous écrivez à du sens… Ne vous en tenez pas à simplement une traduction 100% littérale – ça ne suffit pas] permettaient [CQFD ; vous lisez la V.O. trop vite]

Reprenez tout ça.

de voyager que dans le pays qui les avaient attrapés. Jongleurs, contorsionnistes, équilibristes, danseuses, l’impressionnant spectacle de la petite fille dans le miroir, le Magicien Rasputin, et la rhétorique du perroquet Joaquin c'était parmi tant d'attractions qu'à chaque fois il remplissait les attentes de l'exigeant auditorium. Nous étions le 21 novembre de cette année. Ce jour était son anniversaire, il feignait beaucoup de jeunesse mais son expérience dépassait sa présence. C’était aussi le jour le plus important de sa vie. Il partageait seulement la scène une interview de travail qu'il aurait ce même jour, à dix heures du matin. C’était un homme de bonnes manières et avec un substrat familier recommandable.

Constance Donet a dit…

Chargé d’un zoo ambulant où les lions, les tigres, les ouistitis, les chevaux et même le perroquet, ne savait plus quelle était sa nationalité car ils passaient plus de temps à voyager que dans le pays dans lequel ils ont été attrapés.

Tradabordo a dit…

Chargé d’un zoo ambulant où les lions, les tigres, les ouistitis, les chevaux et même le perroquet, ne savait [mais quel est le sujet, au fait ? Coquille en esp. ?] plus quelle était sa nationalité car ils passaient plus de temps à voyager que dans le pays dans lequel ils ont été [temps] attrapés.