mercredi 2 novembre 2016

Projet Pauline M.G. – phrases 110-115

Al llegar a la autopista ambos se acercaron a la baranda de metal. Caminaron cogiendo la baranda con una mano por el borde de la pista hasta que llegaron al primer puente peatonal. El Espantajo se adelantó a la chica y hurgó debajo del puente, cerca de la baranda. Encontró un fósforo. Ella sonrió y se acercó al muchacho, ambos se sentaron sobre la tierra, el Espantajo prendió el troncho y lo fumaron callados, mirando los carros que pasaban a toda velocidad.
— ¿Qué pasaría si cruzo la pista?

Traduction temporaire :
Arrivés à l'autoroute, ils s'approchèrent de la rambarde en métal. Ils marchèrent le long de la route en tenant la barrière d'une main, jusqu'à ce qu'ils atteignent la première passerelle. L’Épouvantail passa devant la petite et farfouilla sous le pont, près de la barrière. Il trouva une allumette. Elle sourit et s'approcha du garçon. Ils s'assirent par terre. L'Épouvantail alluma le joint et ils fumèrent, silencieux, en regardant les voitures qui roulaient à toute vitesse.
— Qu'est-ce qui se passerait si je traversais la route ?

6 commentaires:

Pauline MG a dit…

Arrivés à l'autoroute, ils s'approchèrent de la glissière de sécurité. Ils marchèrent en tenant la barrière d'une main jusqu'à ce qu'ils atteignent la première passerelle. L’Épouvantail passa devant la petite et farfouilla sous le pont, près de la barrière. Il trouva une allumette. Elle sourit et s'approcha du garçon, ils s'assirent tout deux par terre, l'Épouvantail alluma le joint et ils fumèrent, silencieux, en regardant les voitures qui passaient à toute vitesse.
— Qu'est-ce qui se passerait si je traversais la route ?

Tradabordo a dit…

Arrivés à l'autoroute, ils s'approchèrent de la glissière de sécurité [texte ?]. Ils marchèrent [et « el borde de la pista » ?]

en tenant la barrière d'une main jusqu'à ce qu'ils atteignent la première passerelle. L’Épouvantail passa devant la petite et farfouilla sous le pont, près de la barrière. Il trouva une allumette. Elle sourit et s'approcha du garçon, ils s'assirent tout deux par terre, l'Épouvantail alluma le joint et ils fumèrent, silencieux, en regardant les voitures qui passaient à toute vitesse.
— Qu'est-ce qui se passerait si je traversais la route ?

Pauline MG a dit…

Arrivés à l'autoroute, ils s'approchèrent de la rambarde en métal. Ils marchèrent le long de la route en tenant la barrière d'une main jusqu'à ce qu'ils atteignent la première passerelle. L’Épouvantail passa devant la petite et farfouilla sous le pont, près de la barrière. Il trouva une allumette. Elle sourit et s'approcha du garçon, ils s'assirent tout deux par terre, l'Épouvantail alluma le joint et ils fumèrent, silencieux, en regardant les voitures qui passaient à toute vitesse.
— Qu'est-ce qui se passerait si je traversais la route ?

Tradabordo a dit…

Arrivés à l'autoroute, ils s'approchèrent de la rambarde en métal. Ils marchèrent le long de la route en tenant la barrière d'une main [virgule] jusqu'à ce qu'ils atteignent la première passerelle. L’Épouvantail passa devant la petite et farfouilla sous le pont, près de la barrière. Il trouva une allumette. Elle sourit et s'approcha du garçon, [point ?] ils s'assirent tout deux [nécessaire ? + vous avez un « toute » après] par terre, [point ?] l'Épouvantail alluma le joint et ils fumèrent, silencieux, en regardant les voitures qui passaient à toute vitesse.
— Qu'est-ce qui se passerait [vous venez de le mettre] si je traversais la route ?

Pauline MG a dit…

Arrivés à l'autoroute, ils s'approchèrent de la rambarde en métal. Ils marchèrent le long de la route en tenant la barrière d'une main, jusqu'à ce qu'ils atteignent la première passerelle. L’Épouvantail passa devant la petite et farfouilla sous le pont, près de la barrière. Il trouva une allumette. Elle sourit et s'approcha du garçon. Ils s'assirent par terre. L'Épouvantail alluma le joint et ils fumèrent, silencieux, en regardant les voitures qui roulaient à toute vitesse.
— Qu'est-ce qui se passerait si je traversais la route ?

Tradabordo a dit…

Arrivés à l'autoroute, ils s'approchèrent de la rambarde en métal. Ils marchèrent le long de la route en tenant la barrière d'une main, jusqu'à ce qu'ils atteignent la première passerelle. L’Épouvantail passa devant la petite et farfouilla sous le pont, près de la barrière. Il trouva une allumette. Elle sourit et s'approcha du garçon. Ils s'assirent par terre. L'Épouvantail alluma le joint et ils fumèrent, silencieux, en regardant les voitures qui roulaient à toute vitesse.
— Qu'est-ce qui se passerait si je traversais la route ?

OK.