samedi 5 novembre 2016

Projet Pauline M.G. – phrases 116-124

—Casi nada: volarías en mil pedazos— el Espantajo le devolvió el troncho— No seas malcriada y ni se te ocurra cruzar, que el perro iría detrás tuyo... No quiero que se muera.
— ¿Y yo no te importo?— le preguntó recibiéndolo.
—No mucho— le contestó mientras apoyaba la espalda contra el muro de la baranda que separaba la autopista de la vereda.
—Lo suponía— le contestó con cierta tristeza.
—Después de todo lo que me has dicho... ¡¿Estás loca o qué te pasa?! Sólo vine acá porque hace tiempo que no consigo una cantidad de yerba considerable como para estar en algo, lo demás no me importa...

Traduction temporaire :
— Presque rien, tu exploserais en mille morceaux. L'Épouvantail lui rendit le joint. Sois pas têtue et t'avise pas de traverser, le chien te suivrait… Je ne veux pas qu'il meurt !
— Et moi, tu t'en fiche ? lui demanda-t-elle en prenant le joint.
— Plus ou moins, railla-t-il en s'adossant contre la barrière qui séparait l'autoroute du sentier.
— Je m'en doutais, répondit-elle avec une certaine tristesse.
— Après tout ce que tu m'as dit… Tu es folle ou quoi ? Je suis venu ici seulement parce que ça fait longtemps que je suis pas tombé sur une telle quantité d'herbe aussi bonne. Le reste, je m'en fiche...

8 commentaires:

Pauline MG a dit…

— Presque rien : tu volerais en mille morceaux. L'Épouvantail lui rendit le joint. Ne sois pas têtue et ne t'avise pas de traverser, le chien te suivrait… Je ne veux pas qu'il meurt.
— Et moi, tu t'en fiche ? Lui demanda-t-elle en prenant le joint.
— Un peu, répondit-il en s'adossant contre le mur de la barrière qu séparait l'autoroute du sentier.
— Je m'en doutais, dit-elle avec une certaine tristesse.
— Après tout ce que tu m'as dit… Tu es folle ou quoi ? Je suis venu ici seulement parce que ça fait longtemps que je n'ai pas trouvé une telle quantité d'herbe à fumer, le reste je m'en fiche...

Tradabordo a dit…

— Presque rien : [plutôt pas de : dans les dialogues] tu volerais [hisp ?] en mille morceaux. L'Épouvantail lui rendit le joint. Ne [nécessaire ?] sois pas têtue et ne [idem ?] t'avise pas de traverser, le chien te suivrait… Je ne veux pas qu'il meurt. [point d'exclamation ? Comme vous voulez]
— Et moi, tu t'en fiche ? L[pas de maj]ui demanda-t-elle en prenant le joint.
— Un peu [texte], répondit-il en s'adossant contre [« au » ? Vérifiez en tenant également compte de la fréquence d'usage] le mur de la barrière [logique ?] qu [?] séparait l'autoroute du sentier.
— Je m'en doutais, dit-elle avec une certaine tristesse.
— Après tout ce que tu m'as dit [vous l'avez dans la phrase d'avant / Maintenant que vous progressez, faites attention à ces détails-là]… Tu es folle ou quoi ? Je suis venu ici seulement parce que ça fait longtemps que je n'ai pas trouvé [temps ? Je me demande si on peut rester près de la V.O.] une telle quantité d'herbe à fumer, [point] le reste [virgule] je m'en fiche...

Pauline MG a dit…

— Presque rien, tu volerais en mille morceaux. L'Épouvantail lui rendit le joint. Sois pas têtue et t'avise pas de traverser, le chien te suivrait… Je ne veux pas qu'il meurt !
— Et moi, tu t'en fiche ? lui demanda-t-elle en prenant le joint.
— Plus ou moins, répondit-il en s'adossant contre la barrière qui séparait l'autoroute du sentier.
— Je m'en doutais, remarqua-t-elle avec une certaine tristesse.
— Après tout ce que tu m'as dit… Tu es folle ou quoi ? Je suis venu ici seulement parce que ça fait longtemps que je cherche une telle quantité d'herbe à fumer. Le reste, je m'en fiche...

Tradabordo a dit…

— Presque rien, tu volerais [hisp] en mille morceaux. L'Épouvantail lui rendit le joint. Sois pas têtue et t'avise pas de traverser, le chien te suivrait… Je ne veux pas qu'il meurt !
— Et moi, tu t'en fiche ? lui demanda-t-elle en prenant le joint.
— Plus ou moins, répondit-il en s'adossant contre la barrière qui séparait l'autoroute du sentier.
— Je m'en doutais, remarqua-t-elle [pas sûre que « remarquer » soit adapté ici / à mon avis, c'est l'autre qui sera plus facile à changer] avec une certaine tristesse.
— Après tout ce que tu m'as dit… Tu es folle ou quoi ? Je suis venu ici seulement parce que ça fait longtemps que je cherche [« dénicher » ou un truc comme ça ?] une telle quantité d'herbe à fumer. Le reste, je m'en fiche...

Pauline MG a dit…

— Presque rien, tu t'éparpillerais en mille morceaux. L'Épouvantail lui rendit le joint. Sois pas têtue et t'avise pas de traverser, le chien te suivrait… Je ne veux pas qu'il meurt !
— Et moi, tu t'en fiche ? lui demanda-t-elle en prenant le joint.
— Plus ou moins, railla-t-il en s'adossant contre la barrière qui séparait l'autoroute du sentier.
— Je m'en doutais, répondit-elle avec une certaine tristesse.
— Après tout ce que tu m'as dit… Tu es folle ou quoi ? Je suis venu ici seulement parce que ça fait longtemps que je suis pas tombé sur une herbe pareille. Le reste, je m'en fiche...

Tradabordo a dit…

— Presque rien, tu t'éparpillerais [« exploserais » ?] en mille morceaux. L'Épouvantail lui rendit le joint. Sois pas têtue et t'avise pas de traverser, le chien te suivrait… Je ne veux pas qu'il meurt !
— Et moi, tu t'en fiche ? lui demanda-t-elle en prenant le joint.
— Plus ou moins, railla-t-il en s'adossant contre la barrière qui séparait l'autoroute du sentier.
— Je m'en doutais, répondit-elle avec une certaine tristesse.
— Après tout ce que tu m'as dit… Tu es folle ou quoi ? Je suis venu ici seulement parce que ça fait longtemps que je suis pas tombé sur une [et le « quantité » ?] herbe pareille. Le reste, je m'en fiche...

Pauline MG a dit…

— Presque rien, tu exploserais en mille morceaux. L'Épouvantail lui rendit le joint. Sois pas têtue et t'avise pas de traverser, le chien te suivrait… Je ne veux pas qu'il meurt !
— Et moi, tu t'en fiche ? lui demanda-t-elle en prenant le joint.
— Plus ou moins, railla-t-il en s'adossant contre la barrière qui séparait l'autoroute du sentier.
— Je m'en doutais, répondit-elle avec une certaine tristesse.
— Après tout ce que tu m'as dit… Tu es folle ou quoi ? Je suis venu ici seulement parce que ça fait longtemps que je suis pas tombé sur une telle quantité d'herbe aussi bonne. Le reste, je m'en fiche...

Tradabordo a dit…

— Presque rien, tu exploserais en mille morceaux. L'Épouvantail lui rendit le joint. Sois pas têtue et t'avise pas de traverser, le chien te suivrait… Je ne veux pas qu'il meurt !
— Et moi, tu t'en fiche ? lui demanda-t-elle en prenant le joint.
— Plus ou moins, railla-t-il en s'adossant contre la barrière qui séparait l'autoroute du sentier.
— Je m'en doutais, répondit-elle avec une certaine tristesse.
— Après tout ce que tu m'as dit… Tu es folle ou quoi ? Je suis venu ici seulement parce que ça fait longtemps que je suis pas tombé sur une telle quantité d'herbe aussi bonne. Le reste, je m'en fiche...

OK.