lundi 9 novembre 2015

Projet Aurélie O 12 – phrases 29-34

Me deleita mucho su cabello al quitarse la horquilla y sentarse en el banco un poco más relajada. Presiento que la mata de pelo rizado le debe llegar en cascadas por la espalda. Me encantaría lamerle la espalda, besarle sus vertebras un poco gastadas. Mi éxtasis duró poco, lo suficiente para ver como se vuelve a amarrar el pelo con gesto grave. Es toda una contradicción la señora. Por momentos se muestra fría y rígida y en otros se me antoja sensual, manuable y lista.

Traduction temporaire :
Je raffole de ses cheveux lorsqu'elle enlève sa barrette et qu’elle s'assied sur le banc, un peu plus détendue. Je devine que sa houppe de cheveux frisés doit couler en cascade dans son dos. J’aimerais le lui lécher, embrasser ses vertèbres un peu fatiguées. L'extase dans laquelle je me trouve a été de courte durée, cependant assez long pour voir comment elle renoue ses cheveux, la mine austère. Cette femme est pleine de contradictions. Par moments, elle se montre froide et rigide, alors qu'à d'autres, elle me semble sensuelle, facile à manipuler et intelligente.

9 commentaires:

Aurélie Oudart a dit…

J’apprécie énormément ses cheveux lorsqu’elle enlève sa barrette et qu’elle s’assoie sur un banc, un peu plus détendue. Je devine que sa touffe de cheveux frisés doit lui faire une cascade dans le dos. J’aimerais lécher son dos, embrasser ses vertèbres un peu fatiguées. Mon extase a duré peu de temps, suffisamment pour voir comment elle se rattache les cheveux d’un geste formel. Cette femme est toute une contradiction. Par moments elle se montre froide et rigide et parfois elle me semble sensuelle, maniable et intelligente.

Tradabordo a dit…

J’apprécie [pas plus fort, en V.O. ?] énormément ses cheveux lorsqu’elle enlève sa barrette et qu’elle s’assoie [« s'assied »] sur un [texte] banc, un peu plus détendue. Je devine que sa touffe [bof] de cheveux frisés doit lui faire une [« couler en »] cascade dans le dos. J’aimerais lécher son dos [possible de ne pas répéter ?], embrasser ses vertèbres un peu fatiguées. Mon extase [« L'extase dans laquelle… »] a duré peu de temps [« a été de courte… »], suffisamment [un truc genre « cependant »] pour voir comment elle se rattache [à formuler autrement] les cheveux d’un geste formel [inexact ? Vérifie dans les dicos]. Cette femme est toute [on le dirait comme ça ?] une contradiction. Par moments elle se montre froide et rigide et [plus d'opposition ?] parfois elle me semble sensuelle, maniable [?] et intelligente.

Aurélie Oudart a dit…

J’aime énormément ses cheveux lorsqu’elle enlève sa barrette et qu’elle s'assied sur le banc, un peu plus détendue. Je devine que sa crinière de cheveux frisés doit couler en cascade dans son dos. J’aimerais le lui lécher, embrasser ses vertèbres un peu fatiguées. L'extase dans laquelle je me trouve a été de courte durée, cependant assez long pour voir comment elle noue à nouveau ses cheveux d’une mine austère. Cette femme est pleine de contradictions. Par moments elle se montre froide et rigide alors que parfois elle me semble sensuelle, facile à manipuler et intelligente.

Aurélie Oudart a dit…

J’aime énormément ses cheveux lorsqu’elle enlève sa barrette et qu’elle s'assied sur le banc, un peu plus détendue. Je devine que sa crinière de cheveux frisés doit couler en cascade dans son dos. J’aimerais le lui lécher, embrasser ses vertèbres un peu fatiguées. L'extase dans laquelle je me trouve a été de courte durée, cependant assez long pour voir comment elle noue à nouveau ses cheveux d’une mine austère. Cette femme est pleine de contradictions. Par moments elle se montre froide et rigide alors que parfois elle me semble sensuelle, facile à manipuler et intelligente.

Tradabordo a dit…

Me deleita mucho su cabello al quitarse la horquilla y sentarse en el banco un poco más relajada. Presiento que la mata de pelo rizado le debe llegar en cascadas por la espalda. Me encantaría lamerle la espalda, besarle sus vertebras un poco gastadas. Mi éxtasis duró poco, lo suficiente para ver como se vuelve a amarrar el pelo con gesto grave. Es toda una contradicción la señora. Por momentos se muestra fría y rígida y en otros se me antoja sensual, manuable y lista.

J’aime énormément [cf dico unilingue pour éventuelle nuance par rapport à « gustar »] ses cheveux lorsqu’elle enlève sa barrette et qu’elle s'assied sur le banc, un peu plus détendue. Je devine que sa crinière [FS] de cheveux frisés doit couler en cascade dans son dos. J’aimerais le lui lécher, embrasser ses vertèbres un peu fatiguées. L'extase dans laquelle je me trouve a été de courte durée, cependant assez long pour voir comment elle noue à nouveau [pas un verbe ?] ses cheveux d’[incorrect]une mine austère. Cette femme est pleine de contradictions. Par moments [virgule ?] elle se montre froide et rigide [virgule] alors que parfois [« qu'à d'autres, » ?] elle me semble sensuelle, facile à manipuler et intelligente.

Aurélie Oudart a dit…

Ses cheveux me procurent un vif plaisir lorsqu’elle enlève sa barrette et qu’elle s'assied sur le banc, un peu plus détendue. Je devine que sa houppe de cheveux frisés doit couler en cascade dans son dos. J’aimerais le lui lécher, embrasser ses vertèbres un peu fatiguées. L'extase dans laquelle je me trouve a été de courte durée, cependant assez long pour voir comment elle renoue ses cheveux, la mine austère. Cette femme est pleine de contradictions. Par moments, elle se montre froide et rigide, alors qu'à d'autres, elle me semble sensuelle, facile à manipuler et intelligente.

Tradabordo a dit…

Je raffole ?

Ses cheveux me procurent un vif plaisir lorsqu’elle enlève sa barrette et qu’elle s'assied sur le banc, un peu plus détendue. Je devine que sa houppe de cheveux frisés doit couler en cascade dans son dos. J’aimerais le lui lécher, embrasser ses vertèbres un peu fatiguées. L'extase dans laquelle je me trouve a été de courte durée, cependant assez long pour voir comment elle renoue ses cheveux, la mine austère. Cette femme est pleine de contradictions. Par moments, elle se montre froide et rigide, alors qu'à d'autres, elle me semble sensuelle, facile à manipuler et intelligente.

Aurélie Oudart a dit…

Je raffole de ses cheveux lorsqu'elle enlève sa barrette et qu’elle s'assied sur le banc, un peu plus détendue. Je devine que sa houppe de cheveux frisés doit couler en cascade dans son dos. J’aimerais le lui lécher, embrasser ses vertèbres un peu fatiguées. L'extase dans laquelle je me trouve a été de courte durée, cependant assez long pour voir comment elle renoue ses cheveux, la mine austère. Cette femme est pleine de contradictions. Par moments, elle se montre froide et rigide, alors qu'à d'autres, elle me semble sensuelle, facile à manipuler et intelligente.

Tradabordo a dit…

Je raffole de ses cheveux lorsqu'elle enlève sa barrette et qu’elle s'assied sur le banc, un peu plus détendue. Je devine que sa houppe de cheveux frisés doit couler en cascade dans son dos. J’aimerais le lui lécher, embrasser ses vertèbres un peu fatiguées. L'extase dans laquelle je me trouve a été de courte durée, cependant assez long pour voir comment elle renoue ses cheveux, la mine austère. Cette femme est pleine de contradictions. Par moments, elle se montre froide et rigide, alors qu'à d'autres, elle me semble sensuelle, facile à manipuler et intelligente.

OK.