samedi 7 novembre 2015

Projet Pablo / Chloé – phrases 84-93

VII

Ella me dijo su nombre en un susurro aterciopelado. Yo respondí con el mío, casi avergonzado de su rusticidad. Comenzamos a hablar de nuestros sitios preferidos; le hable de una isla que casi nadie conocía pero cuya exquisita belleza era inigualable. En verdad, no sabía de qué hablar y no podía confesarle lo inconfesable; mis crímenes en el metaverso obtendrían su castigo tarde o temprano y ese sería el fin de lo que ni siquiera había comenzado. Por otra parte, ¿cómo me justificaría? Pensaría que soy un animal, y tendría mucha razón. De cualquier modo, no hubo tiempo para más vacilaciones. Miembros de un escuadrón especial surgieron de la nada y me apresaron. Quise decirle algo, quise explicar lo inexplicable, pero las palabras no salieron de mi boca. Vi su imagen alejarse y (creí ver) su congoja.

Traduction temporaire :


VII
Ella me dijo su nombre en un susurro aterciopelado. Yo respondí con el mío, casi avergonzado de su rusticidad. Comenzamos a hablar de nuestros sitios preferidos; le hable de una isla que casi nadie conocía pero cuya exquisita belleza era inigualable. En verdad, no sabía de qué hablar y no podía confesarle lo inconfesable; mis crímenes en el metaverso obtendrían su castigo tarde o temprano y ese sería el fin de lo que ni siquiera había comenzado. Por otra parte, ¿cómo me justificaría? Pensaría que soy un animal, y tendría mucha razón. De cualquier modo, no hubo tiempo para más vacilaciones. Miembros de un escuadrón especial surgieron de la nada y me apresaron. Quise decirle algo, quise explicar lo inexplicable, pero las palabras no salieron de mi boca. Vi su imagen alejarse y (creí ver) su congoja. 

9 commentaires:

chloé Tessier a dit…

Elle me dit son nom dans un doux murmure. Je lui rendis le mien, presque gêné par sa rusticité. Nous commençâmes à discuter de nos endroits préférés ; je lui parlai d'une île que peu de gens connaissaient, mais dont la beauté exquise était inégalable. En réalité, je ne savais pas quoi raconter et je ne pouvais pas lui avouer l'inavouable. Elle condamnerait tôt ou tard mes crimes dans le métavers et cela marquerait la fin de quelque chose qui n'avait même pas commencé. Comme me justifierais-je ? Elle penserait que je suis un animal, et elle aurait bien raison. De toute façon, je n'eus pas le temps pour tergiverser davantage. Des membres d'un escadron spécial surgirent de nulle part et me capturèrent. Je voulus dire quelque chose, expliquer l'inexplicable, mais les mots ne sortirent pas de ma bouche. Je vis son image s'éloigner et (je crus voir) son désarroi.

Tradabordo a dit…

Le chiffre !

Elle me dit son nom dans un doux [pas un peu pauvre, par rapport à la V.O. ?] murmure. Je lui rendis [?????] le mien, presque gêné par sa rusticité [naturel en français ? J'hésite ; fais un tour dans le dico des synonymes]. Nous commençâmes à discuter de nos endroits préférés ; je lui parlai d'une île que peu de gens connaissaient, mais dont la beauté exquise était inégalable. En réalité, je ne savais pas quoi raconter et je ne pouvais pas lui avouer l'inavouable. Elle condamnerait tôt ou tard mes crimes dans le métavers et cela marquerait la fin de quelque chose qui n'avait même pas commencé. [« Et puis »]Comme [?] me justifierais-je ? Elle penserait que je suis un animal [mal dit], et elle aurait bien raison. De toute façon, je n'eus pas le temps pour tergiverser davantage [mal dit]. Des membres d'un escadron spécial surgirent de nulle part et me capturèrent. Je voulus dire quelque chose, expliquer l'inexplicable, mais les mots ne sortirent pas de ma bouche. Je vis son image s'éloigner et (je crus voir) son désarroi.

chloé Tessier a dit…

VII

Elle me dit son nom dans un murmure velouté. Je lui rendis [????? / c'est que je me demandais s'il n'y avait pas une ambigüité voulue ici, "responder" son nom ou son murmure?] le mien, presque gêné par sa lourdeur. Nous commençâmes à discuter de nos endroits préférés ; je lui parlai d'une île que peu de gens connaissaient, mais dont la beauté exquise était inégalable. En réalité, je ne savais pas quoi raconter et je ne pouvais pas lui avouer l'inavouable. Elle condamnerait tôt ou tard mes crimes dans le métavers et cela marquerait la fin de quelque chose qui n'avait même pas commencé. Et puis, comment me justifierais-je ? Elle penserait que je suis une bête, et elle aurait bien raison. De toute façon, je n'eus pas le temps de poursuivre mes tergiversassions. Des membres d'un escadron spécial surgirent de nulle part et me capturèrent. Je voulus dire quelque chose, expliquer l'inexplicable, mais les mots ne sortirent pas de ma bouche. Je vis son image s'éloigner et (je crus voir) son désarroi.

Tradabordo a dit…

VII

Elle me dit son nom dans un murmure velouté. Je lui rendis [????? / c'est que je me demandais s'il n'y avait pas une ambigüité voulue ici, "responder" son nom ou son murmure? Non, mais c'est vraiment trop bizarre…] le mien, presque gêné par sa lourdeur [bof]. Nous commençâmes à discuter de nos endroits préférés ; je lui parlai d'une île que peu de gens connaissaient, mais dont la beauté exquise était inégalable. En réalité, je ne savais pas quoi raconter et je ne pouvais pas lui avouer l'inavouable. Elle condamnerait tôt ou tard mes crimes dans le métavers et cela marquerait la fin de quelque chose qui n'avait même pas commencé. Et puis, comment me justifierais-je ? Elle penserait que je suis une bête, et elle aurait bien raison. De toute façon, je n'eus pas le temps de poursuivre mes tergiversassions. Des membres d'un escadron spécial surgirent de nulle part et me capturèrent. Je voulus dire quelque chose, expliquer l'inexplicable, mais les mots ne sortirent pas de ma bouche. Je vis son image s'éloigner et (je crus voir) son désarroi.

chloé Tessier a dit…

VII

Elle me dit son nom dans un murmure velouté. Je lui répondis le mien, presque gêné par son aspect campagnard. Nous commençâmes à discuter de nos endroits préférés ; je lui parlai d'une île que peu de gens connaissaient, mais dont la beauté exquise était inégalable. En réalité, je ne savais pas quoi raconter et je ne pouvais pas lui avouer l'inavouable. Elle condamnerait tôt ou tard mes crimes dans le métavers et cela marquerait la fin de quelque chose qui n'avait même pas commencé. Et puis, comment me justifierais-je ? Elle penserait que je suis une bête, et elle aurait bien raison. De toute façon, je n'eus pas le temps de poursuivre mes tergiversassions. Des membres d'un escadron spécial surgirent de nulle part et me capturèrent. Je voulus dire quelque chose, expliquer l'inexplicable, mais les mots ne sortirent pas de ma bouche. Je vis son image s'éloigner et (je crus voir) son désarroi.

Tradabordo a dit…

VII

Elle me dit son nom dans un murmure velouté. Je lui répondis [« donnai » ?] le mien, presque gêné par son aspect campagnard [demande son avis à Elena]. Nous commençâmes à discuter de nos endroits préférés ; je lui parlai d'une île que peu de gens connaissaient, mais dont la beauté exquise était inégalable. En réalité, je ne savais pas quoi raconter et je ne pouvais pas lui avouer l'inavouable. Elle condamnerait tôt ou tard mes crimes dans le métavers et cela marquerait la fin de quelque chose qui n'avait même pas commencé. Et puis, comment me justifierais-je ? Elle penserait que je suis une bête, et elle aurait bien raison. De toute façon, je n'eus pas le temps de poursuivre mes tergiversassions. Des membres d'un escadron spécial surgirent de nulle part et me capturèrent. Je voulus dire quelque chose, expliquer l'inexplicable, mais les mots ne sortirent pas de ma bouche. Je vis son image s'éloigner et (je crus voir) son désarroi.

Elena a dit…

Elle me dit son nom dans un murmure velouté. Je lui donnai le mien, presque gêné de sa rusticité. → La rusticité de son nom à lui.

chloé Tessier a dit…

Oki, merci Elena pour ta réactivité et ton avis ;)

VII

Elle me dit son nom dans un murmure velouté. Je lui donnai le mien, presque gêné par sa rusticité. Nous commençâmes à discuter de nos endroits préférés ; je lui parlai d'une île que peu de gens connaissaient, mais dont la beauté exquise était inégalable. En réalité, je ne savais pas quoi raconter et je ne pouvais pas lui avouer l'inavouable. Elle condamnerait tôt ou tard mes crimes dans le métavers et cela marquerait la fin de quelque chose qui n'avait même pas commencé. Et puis, comment me justifierais-je ? Elle penserait que je suis une bête, et elle aurait bien raison. De toute façon, je n'eus pas le temps de poursuivre mes tergiversassions. Des membres d'un escadron spécial surgirent de nulle part et me capturèrent. Je voulus dire quelque chose, expliquer l'inexplicable, mais les mots ne sortirent pas de ma bouche. Je vis son image s'éloigner et (je crus voir) son désarroi.

Tradabordo a dit…

VII

Elle me dit son nom dans un murmure velouté. Je lui donnai le mien, presque gêné par sa rusticité. Nous commençâmes à discuter de nos endroits préférés ; je lui parlai d'une île que peu de gens connaissaient, mais dont la beauté exquise était inégalable. En réalité, je ne savais pas quoi raconter et je ne pouvais pas lui avouer l'inavouable. Elle condamnerait tôt ou tard mes crimes dans le métavers et cela marquerait la fin de quelque chose qui n'avait même pas commencé. Et puis, comment me justifierais-je ? Elle penserait que je suis une bête, et elle aurait bien raison. De toute façon, je n'eus pas le temps de poursuivre mes tergiversassions. Des membres d'un escadron spécial surgirent de nulle part et me capturèrent. Je voulus dire quelque chose, expliquer l'inexplicable, mais les mots ne sortirent pas de ma bouche. Je vis son image s'éloigner et (je crus voir) son désarroi.

OK.