lundi 2 novembre 2015

Projet Danny 1 – phrases 5-6

No conozco a ningún peruano en esta ciudad, y a los peruanos nos da el patriotismo cuando estamos lejos del Perú y cuando no nos vemos con ningún otro peruano. Profunda emoción al escucharlo hablar de mi querida megalópolis, mi Lima de cientos de millones de habitantes, ciudad monstruosa que ningún limeño conoce realmente, mi huachafa y olorosa Lima, donde no hay sol, como en Macondo, sino un cielo gris que nos pone a todos los limeños tristes, muy tristes.

Traduction temporaire :
Je ne connais aucun Péruvien dans cette ville, or, nous les Péruviens, nous avons la fibre patriotiques lorsque nous sommes loin du Pérou et lorsque nous ne côtoyons aucun autre Péruvien. Quelle profonde émotion que de l’entendre parler de ma chère mégalopole, ma Lima et ses centaines de milliers d’habitants, ville gigantesque qu’aucun Liménien ne connaît vraiment ; ma somptueuse et odorante Lima, où il n’y a pas de soleil, comme à Macondo, mais de la grisaille qui rend tous les Liméniens tristes, très tristes.

16 commentaires:

danny moro a dit…

Je ne connais aucun Péruvien dans cette ville, mais les Péruviens ont le sens du patriotisme lorsque nous sommes loin du Pérou et lorsque nous ne voyons aucun autre Péruvien. Quel bonheur que de l’entendre parler de ma chère mégalopole, de ma Lima d’une centaine de millions d’habitants, ville gigantesque qu’aucun Liménien ne connaît vraiment ; ma somptueuse et odorante Lima, où il n’y a pas de soleil, comme à Macondo, mais de la grisaille qui rend tous les Liméniens tristes, très tristes.

Tradabordo a dit…

Je ne connais aucun Péruvien dans cette ville, mais [« or, » ?] les Péruviens ont le sens du [maladroitement formulé + pas exactement le sens…] patriotisme lorsque nous sommes loin du Pérou et lorsque nous ne voyons aucun autre Péruvien. Quel bonheur [pas ce qui est dit. Traduisez ne réécrivez pas – ça, au concours, c'est cata !!!!!] que de l’entendre parler de ma chère mégalopole, de [supprimez ; sinon, on croit que c'est une autre ville…] ma Lima d’une centaine de millions [il y en a concrètement 10 millions] d’habitants, ville gigantesque qu’aucun Liménien ne connaît vraiment ; ma somptueuse et odorante Lima, où il n’y a pas de soleil, comme à Macondo, mais de la grisaille qui rend tous les Liméniens tristes, très tristes.

danny moro a dit…

Je ne connais aucun Péruvien dans cette ville, or, nous les Péruviens, nous nous sentons patriotiques lorsque nous sommes loin du Pérou et lorsque nous ne voyons aucun autre Péruvien. Quelle profonde émotion que de l’entendre parler de ma chère mégalopole, ma Lima d’une dizaine de millions d’habitants, ville gigantesque qu’aucun Liménien ne connaît vraiment ; ma somptueuse et odorante Lima, où il n’y a pas de soleil, comme à Macondo, mais de la grisaille qui rend tous les Liméniens tristes, très tristes.

1. j'ai bien pris votre remarque en compte sur le fait qu'il soit 10 millions, mais je pensais au début que c'était une volonté de l'auteur. Après moult recherche, voici ce que j'ai trouvé dans le Maria Moliner (mon anglais est un peu rouillé), mais j'aimerais savoir si du coup le "cientos de" a bien cette valeur là, car sinon je ne vois pas l'autre sens...

tens of + thousands
= decenas de miles, cientos de miles
Ex: Tens of thousands of records per week can be handled in this way.

Tradabordo a dit…

Je ne connais aucun Péruvien dans cette ville, or, nous les Péruviens, nous nous sentons [« avons la fibre » ?] patriotiques lorsque nous sommes loin du Pérou et lorsque nous ne voyons [« fréquentons » ? Je vous laisse trancher] aucun autre Péruvien. Quelle profonde émotion que de l’entendre parler de ma chère mégalopole, ma Lima d’une dizaine de millions d’habitants, ville gigantesque qu’aucun Liménien ne connaît vraiment ; ma somptueuse et odorante Lima, où il n’y a pas de soleil, comme à Macondo, mais de la grisaille qui rend tous les Liméniens tristes, très tristes.

Sur le chiffre j'hésite ; je demande à l'hispanophone spécialiste de trad de l'équipe. Voyons ce qu'elle nous dit.

Elena ?

Elena a dit…

Bonjour,
Je traduirais comme ceci :
"cientos de millones" = centaines de milliers
L'expression étant plutôt : "cientos de miles"

Tradabordo a dit…

Danny, qu'en pensez-vous ?

Tradabordo a dit…

Merci, Elena.

danny moro a dit…

Bonjour à vous et merci à Elena de donner de son temps sur la traduction en cours :)

ben, si "cientos de millones de habitantes" vaut pour "dizaine de million" et "centaine de millier" j'obterais pour "dizaine de" comme me l'a suggéré le Maria Moliner, je pense être plus près du texte dans ce cas, si c'est déjà une tournure toute faite, et on reste bien dans la réalité au vue du nombre qu'ils sont actuellement.
ce qui me pose problème dans ce que propose Elena, bien qu'elle dise que c'est une expression, c'est de traduire "millones" par "millier"...
je vous avoue que je suis dans le flou aussi, mais si les deux solutions fonctionnent je suis plus partant pour dire dizaine de millions


Je ne connais aucun Péruvien dans cette ville, or, nous les Péruviens, nous avons la fibre patriotiques lorsque nous sommes loin du Pérou et lorsque nous ne côtoyons aucun autre Péruvien. Quelle profonde émotion que de l’entendre parler de ma chère mégalopole, ma Lima d’une dizaine de millions d’habitants, ville gigantesque qu’aucun Liménien ne connaît vraiment ; ma somptueuse et odorante Lima, où il n’y a pas de soleil, comme à Macondo, mais de la grisaille qui rend tous les Liméniens tristes, très tristes.

Tradabordo a dit…

Je demande à Elena de regarder ce que vous dites.

Elena a dit…

L'expression en espagnol "cientos de millones", ne va pas dans ce contexte. Je pense que la traduire par "une dizaine de millions" pose un problème : on apporte une précision que l'auteur veut justement éviter = "une"

danny moro a dit…

je ne veux pas être pesant, mais n'avons nous pas le même problème lorsque nous mettons "une centaine de milliers" ? il y a bien ce même apport


[...] ma Lima d’une dizaine de millions d’habitants[...]
[...] ma Lima d’une centaine de milliers d’habitants[...]

à moins qu'il faille le traduire de cette manière pour éviter l'ajout: "ma Lima de plus de cent mille habitant"
j'attends vos remarques, merci encore

Tradabordo a dit…

Elena ?

Elena a dit…

Très bonne remarque, Danny, tout à fait d'accord. Voilà pourquoi j'avais proposé "centaines" au pluriel, sous entendu : "des/aux/et ses centaines".

danny moro a dit…

Merci Elena pour ton aide !
un cordial saludo

danny moro a dit…

Je ne connais aucun Péruvien dans cette ville, or, nous les Péruviens, nous avons la fibre patriotiques lorsque nous sommes loin du Pérou et lorsque nous ne côtoyons aucun autre Péruvien. Quelle profonde émotion que de l’entendre parler de ma chère mégalopole, ma Lima et ses centaines de milliers d’habitants, ville gigantesque qu’aucun Liménien ne connaît vraiment ; ma somptueuse et odorante Lima, où il n’y a pas de soleil, comme à Macondo, mais de la grisaille qui rend tous les Liméniens tristes, très tristes.

Tradabordo a dit…

Je ne connais aucun Péruvien dans cette ville, or, nous les Péruviens, nous avons la fibre patriotiques lorsque nous sommes loin du Pérou et lorsque nous ne côtoyons aucun autre Péruvien. Quelle profonde émotion que de l’entendre parler de ma chère mégalopole, ma Lima et ses centaines de milliers d’habitants, ville gigantesque qu’aucun Liménien ne connaît vraiment ; ma somptueuse et odorante Lima, où il n’y a pas de soleil, comme à Macondo, mais de la grisaille qui rend tous les Liméniens tristes, très tristes.

OK.