mercredi 25 novembre 2015

Projet Johanna – phrases 194-199

Yo te iba a invitar –chilla la niña–. Hasta te había servido. Mira –y señala uno de los platos de su vajilla que aún sobrevive.
Julio vuelve a reír.
Bueno, gracias –dice, amagando una sonrisa falsa, pues antes de coger el plato de plástico se acerca a su hermana y, con toda la malicia ardiendo en sus pupilas, le hace una zancadilla que hace que esta caiga de espaldas en el barro –. Para zonza no hay quién te gane.

Traduction temporaire :
— J'allais t'inviter, crie la fillette. Je t'avais même servi. Regarde, elle montre une assiette encore indemne de sa dînette.
Julio recommence à rire.

— Bon, merci, dit-il en esquissant un sourire faux ; faux, car avant de prendre l'assiette en plastique il s'approche de sa sœur et, les yeux brûlant de malice, lui fait un croche-pied pour qu'elle tombe sur le dos dans la boue. Tu bats les records de la stupidité.

8 commentaires:

Delorme Johanna a dit…

— J'allais t'inviter, crie la fillette. Je t'avais même servi. Regarde, elle montre une assiette de sa dînette qui résiste encore. Julio recommence à rire.
— Bon, merci, dit-t-il sur le point d'esquisser un faux sourire, puisque avant de prendre l'assiette en plastique il s'approche de sa sœur et, les yeux brûlant de malice, lui fait un croche-pied de sorte qu'elle tombe sur le dos dans la boue.
Tu bats les records de la stupidité.

Unknown a dit…

— J'allais t'inviter, crie la fillette. Je t'avais même servi. Regarde, elle montre une assiette de sa dînette qui résiste encore [mal dit].
Julio recommence à rire.
— Bon, merci, dit-t[?]-il sur le point [naturel ?] d'esquisser un faux sourire [l'inverse ?], puisque avant de prendre l'assiette en plastique il s'approche de sa sœur et, les yeux brûlant de malice, lui fait un croche-pied de sorte [naturel ?] qu'elle tombe sur le dos dans la boue. Tu bats les records de la stupidité.

Delorme Johanna a dit…

— J'allais t'inviter, crie la fillette. Je t'avais même servi. Regarde, elle montre une assiette de sa dînette qui survit encore.
Julio recommence à rire.
— Bon, merci, dit-il en esquissant un sourire faux, puisque avant de prendre l'assiette en plastique il s'approche de sa sœur et, les yeux brûlant de malice, lui fait un croche-pied pour qu'elle tombe sur le dos dans la boue. Tu bats les records de la stupidité.

Tradabordo a dit…

— J'allais t'inviter, crie la fillette. Je t'avais même servi. Regarde, elle montre une assiette de sa dînette qui survit encore [non, c'est vraiment trop bizarre ; il faut changer].
Julio recommence à rire.
— Bon, merci, dit-il en esquissant un sourire faux, puisque [« ; faux, car » // il faut répéter pour qu'on comprenne bien l'adjectif] avant de prendre l'assiette en plastique il s'approche de sa sœur et, les yeux brûlant de malice, lui fait un croche-pied pour qu'elle tombe sur le dos dans la boue. Tu bats les records de la stupidité.

Delorme Johanna a dit…

— J'allais t'inviter, crie la fillette. Je t'avais même servi. Regarde, elle montre une assiette encore entière de sa dînette.
Julio recommence à rire.
— Bon, merci, dit-il en esquissant un sourire faux ; faux, car avant de prendre l'assiette en plastique il s'approche de sa sœur et, les yeux brûlant de malice, lui fait un croche-pied pour qu'elle tombe sur le dos dans la boue. Tu bats les records de la stupidité.

Tradabordo a dit…

— J'allais t'inviter, crie la fillette. Je t'avais même servi. Regarde, elle montre une assiette encore entière [« indemne » ?] de sa dînette.
Julio recommence à rire.
— Bon, merci, dit-il en esquissant un sourire faux ; faux, car avant de prendre l'assiette en plastique il s'approche de sa sœur et, les yeux brûlant de malice, lui fait un croche-pied pour qu'elle tombe sur le dos dans la boue. Tu bats les records de la stupidité.

Delorme Johanna a dit…

— J'allais t'inviter, crie la fillette. Je t'avais même servi. Regarde, elle montre une assiette encore indemne de sa dînette.
Julio recommence à rire.
— Bon, merci, dit-il en esquissant un sourire faux ; faux, car avant de prendre l'assiette en plastique il s'approche de sa sœur et, les yeux brûlant de malice, lui fait un croche-pied pour qu'elle tombe sur le dos dans la boue. Tu bats les records de la stupidité.

Tradabordo a dit…

— J'allais t'inviter, crie la fillette. Je t'avais même servi. Regarde, elle montre une assiette encore indemne de sa dînette.
Julio recommence à rire.
— Bon, merci, dit-il en esquissant un sourire faux ; faux, car avant de prendre l'assiette en plastique il s'approche de sa sœur et, les yeux brûlant de malice, lui fait un croche-pied pour qu'elle tombe sur le dos dans la boue. Tu bats les records de la stupidité.

OK.