mercredi 20 janvier 2016

Projet Marie / Kaoutar – titre + phrases 1-5

Santiago Roncagliolo

El pozo

Debería verlo antes de partir, me dijo Wordsworth. Es algo que no se puede perder... Si se atreve, claro.
Wordsworth solía ponerse pedante a ciertas horas de la madrugada, cuando ya solo quedábamos los solteros y los decididamente alcohólicos en el bar del Grand Hotel des Wagons Lits. En realidad, yo detestaba a ese tipo.

Traduction temporaire :


Santiago Roncagliolo

Le puits

Vous devriez le voir avant de partir, me dit Wordsworth. C'est quelque chose qu'il ne faut pas manquer… Si vous osez, bien sûr.
Wordsworth se montrait souvent prétentieux à certaines heures de la nuit, quand, au bar du Grand Hôtel des Wagons Lits, nous nous retrouvions seuls, les célibataires et les alcooliques invétérés.

18 commentaires:

kaoutar farki a dit…

Santiago Roncagliolo

Le puit

Je devrais le voir avant de rompre, me dit Wordsworth. C'est quelque chose qui ne peut pas se perdre... s'il ose, bien sûr.
Wordsworth avait l'habitude d'être pédant à certaines heures du bon matin, lorsque déjà nous étions seulement célibataires et les résolument alcooliques au bar du Grand Hotel des Wagons Lits.
En réalité, je détestais ce type.

Tradabordo a dit…

Santiago Roncagliolo

Le puit

Je devrais le voir avant de rompre, me dit Wordsworth. C'est quelque chose qui ne peut pas se perdre [outre que ça n'est pas bien dit, êtes-vous sûre de l'interprétation ? Ça dépend de la suite ; je vous laisse vérifier / n'oubliez pas que ça peut également être « manquer » ; mais j'avoue ne pas très bien me souvenir du texte]... [pas trois points collés ; il vous faut le raccourci clavier des points de suspension] s'il ose, bien sûr.
Wordsworth avait l'habitude d'être [il y a quand même « ponerse », qui suppose quelque chose d'un peu différent] pédant à certaines heures du bon matin [mal dit], lorsque déjà [FS / CS ici] nous étions [texte !] seulement célibataires et les résolument alcooliques [tout cela demande à être repris] au bar du Grand Hotel des Wagons Lits.
En réalité, je détestais ce type.

kaoutar farki a dit…

Santiago Roncagliolo

Le puit

Je devrais le voir avant de partir, me dit Wordsworth. Il est quelque chose à ne pas manquer...S'il ose, bien sûr.
Wordsworth avait l'habitude de devenir pédant à certaines heures de la matinée, quand nous restions seuls les célibataires et les résolument alcooliques au bar du Grand Hôtel des Wagons Lits.
En réalité , je détestais ce type.

Tradabordo a dit…

Santiago Roncagliolo

Le puit [orthographe]

Je devrais [grammaire / CS] le voir avant de partir, me dit Wordsworth. Il est quelque chose à ne pas manquer[très mal dit]...[raccourci clavier des points de suspension et non trois points à la suite][espace]S'il ose [grammaire / CS], bien sûr.
Wordsworth avait l'habitude de devenir pédant à certaines heures de la matinée, quand nous restions seuls [pas exactement ce que dit la V.O.] les célibataires et les résolument alcooliques au bar du Grand Hôtel des Wagons Lits.

Et la dernière phrase ?

kaoutar farki a dit…

Santiago Roncagliolo


Le puits

Vous devriez le voir avant de partir, me dit Wordsworth. C'est quelque chose à ne pas manquer
Si vous osez, bien sûr.
Wordsworth avait l'habitude de devenir pédant à certaines heures de la matinée, quand seuls nous restions les célibataires et les résolument alcooliques au bar du Grand Hôtel des Wagons Lits.
En réalité, je détestais ce type.

Tradabordo a dit…

Santiago Roncagliolo

Le puits

Vous devriez le voir avant de partir, me dit Wordsworth. C'est quelque chose à ne pas [« qu'il ne faut pas »] manquer [les points de suspension] Si vous osez, bien sûr.
Wordsworth avait l'habitude de devenir pédant à certaines heures de la matinée, quand seuls [c'est l'adverbe, en fait] nous restions les célibataires et les résolument alcooliques au bar du Grand Hôtel des Wagons Lits.
En réalité, je détestais ce type.

kaoutar farki a dit…

Santiago Roncagliolo

Le puits

Vous devriez le voir avant de partir, me dit Wordsworth. C'est quelque chose qu'il ne faut pas manquer... Si vous osez, bien sûr.
Wordsworth avait l'habitude de devenir pédant à certaines heures de la matinée, quand seulement nous restions les célibataires et les résolument alcooliques au bar du Grand Hôtel des Wagons Lits.
En réalité, je détestais ce type.

Tradabordo a dit…

Santiago Roncagliolo

Le puits

Vous devriez le voir avant de partir, me dit Wordsworth. C'est quelque chose qu'il ne faut pas manquer... Si vous osez, bien sûr.
Wordsworth avait l'habitude de devenir pédant à certaines heures de la matinée, quand seulement nous restions [charabia] les célibataires et les résolument alcooliques au bar du Grand Hôtel des Wagons Lits.
En réalité, je détestais ce type.

Marie TSILA a dit…

Le puits

Vous devriez le voir avant de partir, me dit Wordsworth. C'est une chose à ne pas manquer… [les points de suspension typographiques sont automatiquement rapprochés quand copiés ici] Si on ose, bien sûr.

Wordsworth se montrait souvent prétentieux à certaines heures de la nuit, quand, au bar du Grand Hôtel des Wagons Lits, nous restions les seuls célibataires présents et décidément alcooliques.
En réalité, je détestais ce type.

Tradabordo a dit…

NOM DE L'AUTEUR

Le puits

Vous devriez le voir avant de partir, me dit Wordsworth. C'est une chose à ne pas manquer… Si on ose [Marie, vous ne pouvez pas remettre des erreurs, là où on avait enfin trouvé la solution ; quand vous arriver pour traduire, vous faites un copier-coller avec la dernière version du dernier commentaire ; sinon, on ne va pas s'en sortir…], bien sûr.
Wordsworth se montrait souvent prétentieux à certaines heures de la nuit, quand, au bar du Grand Hôtel des Wagons Lits [bonne syntaxe ; ça, c'est bien], nous restions les seuls célibataires présents [mal dit ; passez par « nous nous retrouvions seuls… »] et décidément alcooliques.
En réalité, je détestais ce type.

Marie TSILA a dit…

NOM DE L'AUTEUR

Santiago Roncagliolo

Le puits


Vous devriez le voir avant de partir, me dit Wordsworth. C'est quelque chose qu'il ne faut pas manquer... Si vous osez, bien sûr.
Wordsworth se montrait souvent prétentieux à certaines heures de la nuit, quand, au bar du Grand Hôtel des Wagons Lits, nous nous retrouvions seuls, célibataires et décidément alcooliques.
En réalité, je détestais ce type.

Tradabordo a dit…

Santiago Roncagliolo

Le puits

Vous devriez le voir avant de partir, me dit Wordsworth. C'est quelque chose qu'il ne faut pas manquer... [raccourci clavier des points de suspension ; ça n'est pas trois points à la suite] Si vous osez, bien sûr.
Wordsworth se montrait souvent prétentieux à certaines heures de la nuit, quand, au bar du Grand Hôtel des Wagons Lits, nous nous retrouvions seuls, [« les »] célibataires et décidément [pas très naturel ; le diriez-vous ? Je suis une décidément alcoolique] alcooliques.

Marie TSILA a dit…

Santiago Roncagliolo

Le puits

Vous devriez le voir avant de partir, me dit Wordsworth. C'est quelque chose qu'il ne faut pas manquer… Si vous osez, bien sûr.
Wordsworth se montrait souvent prétentieux à certaines heures de la nuit, quand, au bar du Grand Hôtel des Wagons Lits, nous nous retrouvions seuls, les célibataires et carrément les alcooliques.

Marie TSILA a dit…

Santiago Roncagliolo

Le puits

Vous devriez le voir avant de partir, me dit Wordsworth. C'est quelque chose qu'il ne faut pas manquer… Si vous osez, bien sûr.
Wordsworth se montrait souvent prétentieux à certaines heures de la nuit, quand, au bar du Grand Hôtel des Wagons Lits, nous nous retrouvions seuls, les célibataires et carrément les alcooliques.

Tradabordo a dit…

Santiago Roncagliolo

Le puits

Vous devriez le voir avant de partir, me dit Wordsworth. C'est quelque chose qu'il ne faut pas manquer… Si vous osez, bien sûr.
Wordsworth se montrait souvent prétentieux à certaines heures de la nuit, quand, au bar du Grand Hôtel des Wagons Lits, nous nous retrouvions seuls, les célibataires et carrément les alcooliques [« les alcooliques invétérés »].

Marie TSILA a dit…



Santiago Roncagliolo

Le puits

Vous devriez le voir avant de partir, me dit Wordsworth. C'est quelque chose qu'il ne faut pas manquer… Si vous osez, bien sûr.
Wordsworth se montrait souvent prétentieux à certaines heures de la nuit, quand, au bar du Grand Hôtel des Wagons Lits, nous nous retrouvions seuls, les célibataires et les alcooliques invétérés.

Tradabordo a dit…

Santiago Roncagliolo

Le puits

Vous devriez le voir avant de partir, me dit Wordsworth. C'est quelque chose qu'il ne faut pas manquer… Si vous osez, bien sûr.
Wordsworth se montrait souvent prétentieux à certaines heures de la nuit, quand, au bar du Grand Hôtel des Wagons Lits, nous nous retrouvions seuls, les célibataires et les alcooliques invétérés.

OK.

Kaoutar ? J'attends que vous validiez pour enregistrer dans « Travaux en cours » (cf colonne de droite du blog). En attendant, je mets la suite.

kaoutar farki a dit…

Oui, je suis d'accord avec la dernière version.