jeudi 27 novembre 2014

Projet Agathe 4 – phrases 4-6

La segunda vez que entraron se hizo de noche en ese instante. Saltaron la verja, se metieron por la puerta, que estaba mal cerrada y volvieron a hacer sus movimientos maquinales, manipulando las armas; una bolsa vacía y otra llena. Robaron el televisor a color y pusieron otro falso en su lugar, hicieron lo mismo con el equipo de música, el microondas y los cuadros de paisajes que tapaban manchas de humedad en la pared; cuando ellos se fueron la noche siguió.

Traduction temporaire :

La nuit tomba au moment exact où ils entrèrent pour la deuxième fois. Ils sautèrent la grille, passèrent par la porte mal fermée, et recommencèrent leurs mouvements machinaux, en manipulant leurs armes ; un sac vide et un autre plein. Ils volèrent la télévision en couleur et la remplacèrent par une fausse, idem avec la chaîne, le micro-ondes et les tableaux de paysages qui cachaient les taches d'humidité sur le mur ; quand ils partirent, il faisait encore nuit.

8 commentaires:

Agathe Longeville a dit…

La deuxième fois qu'il entrèrent, il fit nuit à ce moment-là. Ils sautèrent la grille, entrèrent par la porte, qui était mal fermée et refirent leurs mouvements machinaux, en manipulant leurs armes ; un sac vide et un autre plein. Ils volèrent la télévision en couleur et la remplacèrent par une fausse, ils firent la même chose avec la chaîne, le micro-ondes et les tableaux de paysages qui cachaient les taches d'humidité sur le mur ; quand ils partirent, il faisait encore nuit.

Tradabordo a dit…

La deuxième fois qu'il entrèrent, il fit nuit à ce moment-là [peu clair… Rendez l'idée plutôt que de bloquer sur les mots eux-mêmes]. Ils sautèrent la grille, entrèrent par la porte, qui était mal fermée et refirent leurs mouvements machinaux, en manipulant leurs armes ; un sac vide et un autre plein. Ils volèrent la télévision en couleur [on le dit comme ça ? Vérifiez, juste…] et la remplacèrent par une fausse, ils firent [vous avez « refirent » avant] la même chose avec la chaîne, le micro-ondes et les tableaux de paysages qui cachaient les taches d'humidité sur le mur ; quand ils partirent, il faisait [X 3] encore nuit.

Agathe Longeville a dit…

La nuit tomba au moment où ils entrèrent pour la deuxième fois. Ils sautèrent la grille, passèrent par la porte, qui était mal fermée et refirent leurs mouvements machinaux, en manipulant leurs armes ; un sac vide et un autre plein. Ils volèrent la télévision en couleur [je viens de vérifier, cela se dit. On peut également dire « télévision couleur »] et la remplacèrent par une fausse, ils effectuèrent la même chose avec la chaîne, le micro-ondes et les tableaux de paysages qui cachaient les taches d'humidité sur le mur ; quand ils partirent, il faisait encore nuit.

Tradabordo a dit…

La nuit tomba au moment [« exact » ? Je vous laisse trancher…] où ils entrèrent pour la deuxième fois. Ils sautèrent la grille, passèrent par la porte, qui était mal fermée [virgule] et refirent leurs mouvements machinaux, en manipulant leurs armes ; un sac vide et un autre plein. Ils volèrent la télévision en couleur et la remplacèrent par une fausse, ils effectuèrent la même chose [ou simplement : « idem » ?] avec la chaîne, le micro-ondes et les tableaux de paysages qui cachaient les taches d'humidité sur le mur ; quand ils partirent, il faisait [vous avez « refirent » en haut… essayez de trouver une solution // ça doit être plus simple pour l'autre…] encore nuit.

Agathe Longeville a dit…

La nuit tomba au moment exact où ils entrèrent pour la deuxième fois. Ils sautèrent la grille, passèrent par la porte, qui était mal fermée, et recommencèrent leurs mouvements machinaux, en manipulant leurs armes ; un sac vide et un autre plein. Ils volèrent la télévision en couleur et la remplacèrent par une fausse, idem avec la chaîne, le micro-ondes et les tableaux de paysages qui cachaient les taches d'humidité sur le mur ; quand ils partirent, il faisait encore nuit.

Tradabordo a dit…

La nuit tomba au moment exact où ils entrèrent pour la deuxième fois. Ils sautèrent la grille, passèrent par la porte, qui était [nécessaire ? J'hésite] mal fermée, et recommencèrent leurs mouvements machinaux, en manipulant leurs armes ; un sac vide et un autre plein. Ils volèrent la télévision en couleur et la remplacèrent par une fausse, idem avec la chaîne, le micro-ondes et les tableaux de paysages qui cachaient les taches d'humidité sur le mur ; quand ils partirent, il faisait encore nuit.

Agathe Longeville a dit…

La nuit tomba au moment exact où ils entrèrent pour la deuxième fois. Ils sautèrent la grille, passèrent par la porte mal fermée, et recommencèrent leurs mouvements machinaux, en manipulant leurs armes ; un sac vide et un autre plein. Ils volèrent la télévision en couleur et la remplacèrent par une fausse, idem avec la chaîne, le micro-ondes et les tableaux de paysages qui cachaient les taches d'humidité sur le mur ; quand ils partirent, il faisait encore nuit.

Tradabordo a dit…

La nuit tomba au moment exact où ils entrèrent pour la deuxième fois. Ils sautèrent la grille, passèrent par la porte mal fermée, et recommencèrent leurs mouvements machinaux, en manipulant leurs armes ; un sac vide et un autre plein. Ils volèrent la télévision en couleur et la remplacèrent par une fausse, idem avec la chaîne, le micro-ondes et les tableaux de paysages qui cachaient les taches d'humidité sur le mur ; quand ils partirent, il faisait encore nuit.

OK.