mardi 30 septembre 2014

Projet Manon / Justine 2 – phrase 105

El cafetero se amañó tanto en esos parajes, se sintió tan a gusto en climas medios, rodeado de muchachas desternilladas de risa, viendo cielos limpios y juegos de luciérnagas durmiendo siestas lunáticas bajo los guamos agobiados de estuches acunando hollejos blancos aterciopelados, desenterró ancestros reviviendo edades puras y se volvió a embarcar.

Traduction temporaire :
Le producteur de café s'implanta si bien dans ces régions et se sentit si à l'aise sous ces climats tempérés, entouré de filles éclatant de rire, regardant des ciels clairs et jouer des vers luisants, faisant des siestes frénétiques à l'ombre des guamos affaissés sous le poids des enveloppes renfermant de blanches peaux duvetées, qu’il déterra des ancêtres, ramena des âges purs et embarqua de nouveau.

20 commentaires:

Justine a dit…

Le producteur de café se débrouilla si bien dans ces endroits et se sentit si bien sous ces climats tempérés, entouré de filles éclatant de rire, regardant des ciels clairs et des vers luisants jouer, faisant des siestes lunatiques sous les guamos affaissés sous le poids des enveloppes contenant des peaux blanches duvetées, qu’il déterra des ancêtres, ranimant des âges purs, et qu’il embarqua de nouveau.

Tradabordo a dit…

Le producteur de café se débrouilla si bien dans ces endroits [mal dit ici] et se sentit si bien sous ces climats tempérés, entouré de filles éclatant de rire, regardant des ciels clairs et des vers luisants jouer, faisant des siestes lunatiques [sûre ? Je ne dis pas que c'est faux] sous les guamos affaissés sous [embêtant les deux « sous »] le poids des enveloppes contenant des peaux blanches duvetées [assez clair ?], qu’il déterra des ancêtres, ranimant des âges purs, et qu’il embarqua de nouveau [peu clair pour la fin].

Tradabordo a dit…

Le producteur de café se débrouilla si bien dans ces endroits [mal dit ici] et se sentit si bien sous ces climats tempérés, entouré de filles éclatant de rire, regardant des ciels clairs et des vers luisants jouer, faisant des siestes lunatiques [sûre ? Je ne dis pas que c'est faux] sous les guamos affaissés sous [embêtant les deux « sous »] le poids des enveloppes contenant des peaux blanches duvetées [assez clair ?], qu’il déterra des ancêtres, ranimant des âges purs, et qu’il embarqua de nouveau [peu clair pour la fin].

Manon Tressol a dit…

Le producteur de café se débrouilla si bien dans ces régions et se sentit si bien sous ces climats tempérés, entouré de filles éclatant de rire, regardant des ciels clairs et des vers luisants jouer, faisant des siestes lunatiques [sûre ? Je ne dis pas que c'est faux/ Je n'ai pas trouvé grand chose, autant en espagnol qu'en français, ça pourrait être dans le sens de "siestes épisodiques" comme l'idée de dormir éveillé... Je creuse] sous les guamos affaissés par le poids des enveloppes renfermant de blanches peaux duvetées, qu’il déterra des ancêtres, ranima des âges purs et embarqua de nouveau.

Tradabordo a dit…

Le producteur de café se débrouilla si bien dans ces régions et se sentit si bien [dommage de répéter le « bien »] sous ces climats tempérés, entouré de filles éclatant de rire, regardant des ciels clairs et des vers luisants jouer, faisant des siestes lunatiques [sûre ? Je ne dis pas que c'est faux/ Je n'ai pas trouvé grand chose, autant en espagnol qu'en français, ça pourrait être dans le sens de "siestes épisodiques" comme l'idée de dormir éveillé... Je creuse // demandez son avis à Elena] sous les guamos affaissés par le poids des enveloppes renfermant de blanches peaux duvetées, qu’il déterra des ancêtres, ranima des âges purs et embarqua de nouveau.

Manon Tressol a dit…

Le producteur de café se débrouilla si bien dans ces régions et se sentit si à l'aise sous ces climats tempérés, entouré de filles éclatant de rire, regardant des ciels clairs et des vers luisants jouer, faisant des siestes lunatiques [sûre ? Je ne dis pas que c'est faux/ Je n'ai pas trouvé grand chose, autant en espagnol qu'en français, ça pourrait être dans le sens de "siestes épisodiques" comme l'idée de dormir éveillé... Je creuse // demandez son avis à Elena/ Je lui envoie un mail] sous les guamos affaissés par le poids des enveloppes renfermant de blanches peaux duvetées, qu’il déterra des ancêtres, ranima des âges purs et embarqua de nouveau.

Manon Tressol a dit…

Proposition d'Elena :

"siestas lunáticas" : Dans le sens de "frénétiques" ?

Tradabordo a dit…

Mets-le en situation… Tu sais bien que j'ai besoin de voir ;-)

Manon Tressol a dit…

Le producteur de café se débrouilla si bien dans ces régions et se sentit si à l'aise sous ces climats tempérés, entouré de filles éclatant de rire, regardant des ciels clairs et des vers luisants jouer, faisant des siestes frénétiques sous les guamos affaissés par le poids des enveloppes renfermant de blanches peaux duvetées, qu’il déterra des ancêtres, ranima des âges purs et embarqua de nouveau.

J'hésite beaucoup pour "frénétique" tout de même (l'associer à du sommeil est un peu contradictoire, non ?)

Tradabordo a dit…

Le producteur de café se débrouilla si bien dans ces régions et se sentit si à l'aise sous ces climats tempérés, entouré de filles éclatant de rire, regardant des ciels clairs et des vers luisants jouer, faisant des siestes frénétiques sous les guamos affaissés par le poids des enveloppes renfermant de blanches peaux duvetées, qu’il déterra des ancêtres, ranima des âges purs et embarqua de nouveau.

Justine, ton avis sur tout ça ?

Justine a dit…

Ayant quelques doutes sur « frénétiques » dans ce contexte, et après réflexion, j'aurais tendance à proposer « fantaisistes »
Voilà la définition du DRAE : « lunático, ca.
1. adj. Que padece locura, no continua, sino por intervalos.
et en français « fantaisiste » désigne par métonymie un comportement d'une originalité amusante »

Le producteur de café se débrouilla si bien dans ces régions et se sentit si à l'aise sous ces climats tempérés, entouré de filles éclatant de rire, regardant des ciels clairs et des vers luisants jouer, faisant des siestes fantaisistes sous les guamos affaissés par le poids des enveloppes renfermant de blanches peaux duvetées, qu’il déterra des ancêtres, ranima des âges purs et embarqua de nouveau.

Manon Tressol a dit…

Je ne suis pas convaincue par "fantaisiste", car il n'y a pas dans "lunatico" l'idée d'un comportement amusant, et qu'il n'y a pas l'idée d'"intervalos" dans "fantaisiste"... Donc je reviens finalement à "frénétique" :

Le producteur de café se débrouilla si bien dans ces régions et se sentit si à l'aise sous ces climats tempérés, entouré de filles éclatant de rire, regardant des ciels clairs et des vers luisants jouer, faisant des siestes frénétiques sous les guamos affaissés par le poids des enveloppes renfermant de blanches peaux duvetées, qu’il déterra des ancêtres, ranima des âges purs et embarqua de nouveau.

Tradabordo a dit…

Demandez son avis à Elena.

Manon a dit…

C'est Elena qui avait proposé "frénétique"

Tradabordo a dit…

Le producteur de café se débrouilla [ou « implanta » ?] si bien dans ces régions et se sentit si à l'aise sous ces climats tempérés, entouré de filles éclatant de rire, regardant des ciels clairs et des vers luisants jouer [avancez-le], faisant des siestes frénétiques sous les guamos affaissés par [« par » ne va pas ici] le poids des enveloppes renfermant de blanches peaux duvetées, qu’il déterra des [possessif ?] ancêtres, ranima [bof] des âges purs et embarqua de nouveau.

Manon Tressol a dit…

Le producteur de café s'implanta si bien dans ces régions et se sentit si à l'aise sous ces climats tempérés, entouré de filles éclatant de rire, regardant des ciels clairs et jouer des vers luisants, faisant des siestes frénétiques sous les guamos affaissés sous le poids des enveloppes renfermant de blanches peaux duvetées, qu’il déterra des [possessif ?/pas sûre, je pense que c'est plus général, j'attends l'avis de Justine] ancêtres, ramena des âges purs et embarqua de nouveau.

Tradabordo a dit…

Le producteur de café s'implanta si bien dans ces régions et se sentit si à l'aise sous ces climats tempérés, entouré de filles éclatant de rire, regardant des ciels clairs et jouer des vers luisants, faisant des siestes frénétiques sous les [« à l'ombre des »] guamos affaissés sous le poids des enveloppes renfermant de blanches peaux duvetées, qu’il déterra des [possessif ?/pas sûre, je pense que c'est plus général, j'attends l'avis de Justine // JUSTINE ?] ancêtres, ramena des âges purs et embarqua de nouveau.

Justine a dit…

Le producteur de café s'implanta si bien dans ces régions et se sentit si à l'aise sous ces climats tempérés, entouré de filles éclatant de rire, regardant des ciels clairs et jouer des vers luisants, faisant des siestes frénétiques à l'ombre des guamos affaissés sous le poids des enveloppes renfermant de blanches peaux duvetées, qu’il déterra des ancêtres, ramena des âges purs et embarqua de nouveau.

OK.

Tradabordo a dit…

Manon ?

Manon Tressol a dit…

Le producteur de café s'implanta si bien dans ces régions et se sentit si à l'aise sous ces climats tempérés, entouré de filles éclatant de rire, regardant des ciels clairs et jouer des vers luisants, faisant des siestes frénétiques à l'ombre des guamos affaissés sous le poids des enveloppes renfermant de blanches peaux duvetées, qu’il déterra des ancêtres, ramena des âges purs et embarqua de nouveau.


OK!!!!!!!!