vendredi 30 septembre 2016

Projet Chloé 12 – phrases 92-94

Esperamos varios minutos hasta que decidimos seguir. Caminamos con sigilo hasta la Calle Real. Ése era el corazón de Huancayo, el lugar más vigilado de la ciudad. Nos agazapamos tras la esquina antes de cruzarla. Miramos, ambos extremos de la avenida. La bajada de El Tambo estaba vacía y la ruta a la Plaza Constitución, también. Oteamos los extremos de la Calle Real, la avenida parecía más iluminada que nunca, todo, hasta la noche, tenía el halo ámbar de los focos de mercurio iluminando una ciudad fantasma.

Traduction temporaire :
Nous attendîmes plusieurs minutes, avant de décider de continuer. Nous marchâmes prudemment jusqu'à la Calle Real. Le cœur de Huancayo, l'endroit le plus surveillé de la ville. Nous nous cachâmes au coin, avant de traverser. Nous regardâmes les deux extrémités de l'avenue. La descente d'El Tambo était déserte et la route menant à la Plaza Constitución aussi. Nous observâmes les issues de la Calle Real, l'avenue semblait plus illuminée que jamais ; tout, même la nuit, était enveloppé du halo ambré des ampoules au mercure éclairant une cité fantôme.

5 commentaires:

Justine a dit…

Nous attendîmes plusieurs minutes, jusqu'à ce que nous décidâmes de continuer. Nous marchâmes discrètement jusqu'à la Calle Real. Le cœur de Huancayo, l'endroit le plus surveillé de la ville. Nous nous cachâmes au coin, avant de traverser. Nous regardâmes les deux extrémités de l'avenue. La descente d'El Tambo était déserte et la route menant à la Plaza Constitución aussi. Nous observâmes les extrémités de la Calle Real, l'avenue semblait plus illuminée que jamais ; tout, même la nuit, était enveloppé du halo ambré des ampoules au mercure éclairant une ville fantôme.

Tradabordo a dit…

Nous attendîmes plusieurs minutes, jusqu'à ce que nous décidâmes [?] de continuer. Nous marchâmes discrètement [FS ici ?] jusqu'à la Calle Real. Le cœur de Huancayo, l'endroit le plus surveillé de la ville. Nous nous cachâmes au coin, avant de traverser. Nous regardâmes les deux extrémités de l'avenue. La descente d'El Tambo était déserte et la route menant à la Plaza Constitución aussi. Nous observâmes les extrémités [on peut ne pas répéter ?] de la Calle Real, l'avenue semblait plus illuminée que jamais ; tout, même la nuit, était enveloppé du halo ambré des ampoules au mercure éclairant une ville [un moyen de ne pas répéter ?] fantôme.

Justine a dit…

Nous attendîmes plusieurs minutes, avant de décider de continuer. Nous marchâmes prudemment jusqu'à la Calle Real. Le cœur de Huancayo, l'endroit le plus surveillé de la ville. Nous nous cachâmes au coin, avant de traverser. Nous regardâmes les deux extrémités de l'avenue. La descente d'El Tambo était déserte et la route menant à la Plaza Constitución aussi. Nous observâmes les issues de la Calle Real, l'avenue semblait plus illuminée que jamais ; tout, même la nuit, était enveloppé du halo ambré des ampoules au mercure éclairant une cité fantôme.

Tradabordo a dit…

Nous attendîmes plusieurs minutes, avant de décider de continuer. Nous marchâmes prudemment jusqu'à la Calle Real. Le cœur de Huancayo, l'endroit le plus surveillé de la ville. Nous nous cachâmes au coin, avant de traverser. Nous regardâmes les deux extrémités de l'avenue. La descente d'El Tambo était déserte et la route menant à la Plaza Constitución aussi. Nous observâmes les issues de la Calle Real, l'avenue semblait plus illuminée que jamais ; tout, même la nuit, était enveloppé du halo ambré des ampoules au mercure éclairant une cité fantôme.

OK ?

Chloé ? Je vais attendre qu'elle valide pour poursuivre, car il est important qu'elle fasse le premier jet de ses phrases. Elle prépare l'agreg.

Justine, en attendant, occupe-toi de Nasello.

Chloé Gauthier a dit…

Nous attendîmes plusieurs minutes, avant de décider de continuer. Nous marchâmes prudemment jusqu'à la Calle Real. Le cœur de Huancayo, l'endroit le plus surveillé de la ville. Nous nous cachâmes au coin, avant de traverser. Nous regardâmes les deux extrémités de l'avenue. La descente d'El Tambo était déserte et la route menant à la Plaza Constitución aussi. Nous observâmes les issues de la Calle Real, l'avenue semblait plus illuminée que jamais ; tout, même la nuit, était enveloppé du halo ambré des ampoules au mercure éclairant une cité fantôme.

OK