jeudi 29 septembre 2016

Projet Gweltaz / Sabah – texte entier

Abraham Truxillo

CELACANTO

Acostumbrados sólo a las fotografías que calcan los milenios en las losas y lajas del mar, los paleontólogos no estuvieron listos para la aparición del celacanto.
Después de que se creyera un animal en plenitud de extinción, ajeno al hombre y a sus eras, Leonard Brierley Smith —ictiólogo, químico y profesor universitario—  rescató al celacanto de los dominios de los cazadores de huesos y nostálgicos de la biología.
El celacanto no solamente estaba vivo, sino que también coleaba y nos permitía asomarnos a su ser moderno y su naturaleza de anticuario. Ahora podría brillar como la estrella más vieja de la fauna. Para bochorno de la comunidad científica, el celacanto resultó ser un animal bien conocido en el sur de África, poseedor de un nombre que la historia no registra.
Extraordinario evento el de un animal que regresa para contradecir esa muerte superior que es la muerte de una especie: ¡extraordinario! pero no carente de infortunio. Con el descubrimiento del celacanto, Sir. Wallace Rogers, el afamado científico de Oxford que había realizado los primeros descubrimientos fósiles del pez, lamentó largo tiempo y en fallido secreto la revelación de su mascota intelectual.

Traduction temporaire :
Abraham Truxillo

Cœlacanthe

N'étant habitués qu'aux photographies restituant les millénaires des sols et des fonds marins, les paléontologues n'étaient pas préparés à l'apparition du cœlacanthe.
Après qu'on l’avait tenu pour un animal dont l'espèce était totalement éteinte, étranger à l'homme ainsi qu'aux différentes ères qu'il a traversées, Leonard Brierley Smith – ichtyologiste, chimiste et professeur d'université – sauva le cœlacanthe des territoires des chasseurs d'os et autres biologistes nostalgiques.
Non seulement le cœlacanthe était vivant, mais il frétillait, et nous permettait de nous pencher sur son être moderne et sa nature de fossile. Désormais, il pourrait briller telle la plus ancienne étoile de la faune. Comble de la honte pour la communauté scientifique, le cœlacanthe s’avéra être un animal bien connu dans le sud de l’Afrique, détenteur d’un nom que l’histoire ne retient pas.
Qu'un animal revienne pour contester cette mort supérieure, représentée par la mort d’une espèce est un événement extraordinaire : extraordinaire, certes ! Mais non sans son lot de malheurs. Avec la découverte du cœlacanthe, Sir Wallace Rogers, le renommé scientifique d’Oxford à qui l'on devait les premières découvertes fossiles du poisson, regretta longtemps que son secret ait été éventé, qu'ait été révélée l'existence du poisson qui lui tenait intellectuellement compagnie.

44 commentaires:

polvoron a dit…

Cœlacanthe

Habitués seulement aux photographies qui décalquent les millénaires des sols marins et des bas-fonds, les paléontologues ne furent pas préparés à l'apparition du cœlacanthe.
Après qu'on l'eût tenu pour un animal totalement éteint, étranger à l'homme comme à ses âges, Leonard Brierley Smith -ichtyologiste, chimiste et professeur d'université- sauva le cœlacanthe des terres des chasseurs d'os et autres biologistes nostalgiques.

Tradabordo a dit…

S'agit-il d'un pseudonyme ? Avant de commenter, j'ai besoin de savoir si je m'adresse bien à l'un des deux membres du binôme.

polvoron a dit…

Je ne m'en étais pas rendu compte, oui il s'agit d'un pseudonyme. J'essaie de le modifier dès que je trouve le temps. Gweltaz Le Fur.

Tradabordo a dit…

Ça n'est pas grave du tout ; il suffit que je le sache… Pour moi, désormais, vous êtes donc Polvorón :-)

Nom de l'auteur

Cœlacanthe

Acostumbrados sólo a las fotografías que calcan los milenios en las losas y lajas del mar, los paleontólogos no estuvieron listos para la aparición del celacanto.

Habitués seulement aux photographies [syntaxe ? N'y a-t-il pas plus fluide ?] qui décalquent [j'hésite ; je ne dis pas que c'est faux, mais vérifier quand même qu'on emploie bien ce terme dans ce contexte…] les millénaires des sols marins et des bas-fonds, les paléontologues ne furent [exceptionnellement, je me demande si on ne devrait pas mettre un imparfait ; votre avis ?] pas préparés à l'apparition du cœlacanthe.

Después de que se creyera un animal en plenitud de extinción, ajeno al hombre y a sus eras, Leonard Brierley Smith —ictiólogo, químico y profesor universitario— rescató al celacanto de los dominios de los cazadores de huesos y nostálgicos de la biología.

Après qu'on l'eût [après que + indicatif] tenu pour un animal totalement éteint, étranger à l'homme comme à ses âges [peu clair], Leonard Brierley Smith -[espace après les tirets en français]ichtyologiste, chimiste et professeur d'université[espace]- sauva le cœlacanthe des terres [ou « territoires » ? Je vous laisse évaluer] des chasseurs d'os et autres biologistes nostalgiques.

Gweltaz Le Fur a dit…

Abraham Truxillo

Cœlacanthe

Uniquement coutumiers des photographies qui transposent les millénaires des sols marins et des bas-fonds, les paléontologues n'étaient pas préparés à l'apparition du cœlacanthe. Après qu'on l'eut tenu pour un animal totalement éteint, étranger à l'homme comme à son Histoire, Leonard Brierley Smith - ichtyologiste, chimiste et professeur d'université - sauva le cœlacanthe des territoires des chasseurs d'os et autres biologistes nostalgiques.

Tradabordo a dit…

Abraham Truxillo

Cœlacanthe

Uniquement coutumiers [peu naturel / dans mon commentaire précédent, je vous demandais de faire des modifs de syntaxe, pas de toucher au reste…] des photographies qui transposent les [texte] millénaires des sols marins et des bas-fonds,

Reprenons déjà cela… J'ai l'impression que que c'est moins bien que dans la première version proposée.

les paléontologues n'étaient pas préparés à l'apparition du cœlacanthe. Après qu'on l'eut tenu pour un animal totalement éteint, étranger à l'homme comme à son Histoire, Leonard Brierley Smith - ichtyologiste, chimiste et professeur d'université - sauva le cœlacanthe des territoires des chasseurs d'os et autres biologistes nostalgiques.

Justine a dit…

Abraham Truxillo

Cœlacanthe

Acostumbrados sólo a las fotografías que calcan los milenios en las losas y lajas del mar, los paleontólogos no estuvieron listos para la aparición del celacanto.

N'étant habitués qu'aux photographies restituant les millénaires des sols marins et des bas-fonds, les paléontologues n'étaient pas préparés à l'apparition du cœlacanthe.

Tradabordo a dit…

Abraham Truxillo

Cœlacanthe

Acostumbrados sólo a las fotografías que calcan los milenios en las losas y lajas del mar, los paleontólogos no estuvieron listos para la aparición del celacanto.

N'étant habitués qu'aux photographies restituant les millénaires des sols marins et des bas-fonds [ça se dit dans ce contexte ? Est-ce que tu as vérifié ?], les paléontologues n'étaient pas préparés à l'apparition du cœlacanthe.

Justine a dit…

Abraham Truxillo

Cœlacanthe

Acostumbrados sólo a las fotografías que calcan los milenios en las losas y lajas del mar, los paleontólogos no estuvieron listos para la aparición del celacanto.

N'étant habitués qu'aux photographies restituant les millénaires des sols et des fonds marins, les paléontologues n'étaient pas préparés à l'apparition du cœlacanthe.

Tradabordo a dit…

Abraham Truxillo

Cœlacanthe

N'étant habitués qu'aux photographies restituant les millénaires des sols et des fonds marins, les paléontologues n'étaient pas préparés à l'apparition du cœlacanthe.

OK. Ajoute la suite ; laisse le début. Je copierai l'ensemble à la fin.

Justine a dit…

Después de que se creyera un animal en plenitud de extinción, ajeno al hombre y a sus eras, Leonard Brierley Smith —ictiólogo, químico y profesor universitario— rescató al celacanto de los dominios de los cazadores de huesos y nostálgicos de la biología.
El celacanto no solamente estaba vivo, sino que también coleaba y nos permitía asomarnos a su ser moderno y su naturaleza de anticuario. Ahora podría brillar como la estrella más vieja de la fauna.
Après qu'on l’avait tenu pour un animal totalement éteint, étranger à l'homme ainsi qu’aux différentes époques, Leonard Brierley Smith – ichtyologiste, chimiste et professeur d'université – sauva le cœlacanthe des territoires des chasseurs d'os et autres biologistes nostalgiques.
Non seulement le cœlacanthe était vivant, mais il frétillait également, et nous permettait de nous pencher sur son être moderne et sa nature fossile. Désormais, il pourrait briller telle la plus ancienne étoile de la faune.

Justine a dit…

Abraham Truxillo

Cœlacanthe

N'étant habitués qu'aux photographies restituant les millénaires des sols et des fonds marins, les paléontologues n'étaient pas préparés à l'apparition du cœlacanthe.

Después de que se creyera un animal en plenitud de extinción, ajeno al hombre y a sus eras, Leonard Brierley Smith —ictiólogo, químico y profesor universitario— rescató al celacanto de los dominios de los cazadores de huesos y nostálgicos de la biología.
El celacanto no solamente estaba vivo, sino que también coleaba y nos permitía asomarnos a su ser moderno y su naturaleza de anticuario. Ahora podría brillar como la estrella más vieja de la fauna.
Après qu'on l’avait tenu pour un animal totalement éteint, étranger à l'homme ainsi qu’aux différentes époques, Leonard Brierley Smith – ichtyologiste, chimiste et professeur d'université – sauva le cœlacanthe des territoires des chasseurs d'os et autres biologistes nostalgiques.
Non seulement le cœlacanthe était vivant, mais il frétillait également, et nous permettait de nous pencher sur son être moderne et sa nature fossile. Désormais, il pourrait briller telle la plus ancienne étoile de la faune.

Tradabordo a dit…

Mets-en un peu moins. Et ne remets pas le début. Je vais le coller ; je n'y vois rien.

Justine a dit…

Después de que se creyera un animal en plenitud de extinción, ajeno al hombre y a sus eras, Leonard Brierley Smith —ictiólogo, químico y profesor universitario— rescató al celacanto de los dominios de los cazadores de huesos y nostálgicos de la biología.

Après qu'on l’avait tenu pour un animal dont l'espèce était totalement éteinte, étranger à l'homme ainsi qu’aux différentes époques, Leonard Brierley Smith – ichtyologiste, chimiste et professeur d'université – sauva le cœlacanthe des territoires des chasseurs d'os et autres biologistes nostalgiques.

Tradabordo a dit…

Después de que se creyera un animal en plenitud de extinción, ajeno al hombre y a sus eras, Leonard Brierley Smith —ictiólogo, químico y profesor universitario— rescató al celacanto de los dominios de los cazadores de huesos y nostálgicos de la biología.

Après qu'on l’avait tenu pour un animal dont l'espèce était totalement éteinte, étranger à l'homme ainsi qu’aux différentes époques [le possessif n'est sans doute pas anodin], Leonard Brierley Smith – ichtyologiste, chimiste et professeur d'université – sauva le cœlacanthe des territoires des chasseurs d'os et autres biologistes nostalgiques.

Justine a dit…

Después de que se creyera un animal en plenitud de extinción, ajeno al hombre y a sus eras, Leonard Brierley Smith —ictiólogo, químico y profesor universitario— rescató al celacanto de los dominios de los cazadores de huesos y nostálgicos de la biología.

Après qu'on l’avait tenu pour un animal dont l'espèce était totalement éteinte, étranger à l'homme ainsi qu’à ses différentes époques, Leonard Brierley Smith – ichtyologiste, chimiste et professeur d'université – sauva le cœlacanthe des territoires des chasseurs d'os et autres biologistes nostalgiques.

Tradabordo a dit…

Après qu'on l’avait tenu pour un animal dont l'espèce était totalement éteinte, étranger à l'homme ainsi qu’à ses différentes époques [bizarre], Leonard Brierley Smith – ichtyologiste, chimiste et professeur d'université – sauva le cœlacanthe des territoires des chasseurs d'os et autres biologistes nostalgiques.

Justine a dit…

Après qu'on l’avait tenu pour un animal dont l'espèce était totalement éteinte, étranger à l'homme ainsi qu'aux différentes ères qu'il a traversées, Leonard Brierley Smith – ichtyologiste, chimiste et professeur d'université – sauva le cœlacanthe des territoires des chasseurs d'os et autres biologistes nostalgiques.

Tradabordo a dit…

Après qu'on l’avait tenu pour un animal dont l'espèce était totalement éteinte, étranger à l'homme ainsi qu'aux différentes ères qu'il a traversées, Leonard Brierley Smith – ichtyologiste, chimiste et professeur d'université – sauva le cœlacanthe des territoires des chasseurs d'os et autres biologistes nostalgiques.

OK.

Tradabordo a dit…

Mets un peu de la suite.

Justine a dit…

El celacanto no solamente estaba vivo, sino que también coleaba y nos permitía asomarnos a su ser moderno y su naturaleza de anticuario. Ahora podría brillar como la estrella más vieja de la fauna.
Non seulement le cœlacanthe était vivant, mais il frétillait également, et nous permettait de nous pencher sur son être moderne et sa nature de fossile. Désormais, il pourrait briller telle la plus ancienne étoile de la faune.

Tradabordo a dit…

El celacanto no solamente estaba vivo, sino que también coleaba y nos permitía asomarnos a su ser moderno y su naturaleza de anticuario. Ahora podría brillar como la estrella más vieja de la fauna.
Non seulement le cœlacanthe était vivant, mais il frétillait également [pas besoin / redondant], et nous permettait de nous pencher sur son être moderne et sa nature de fossile. Désormais, il pourrait briller telle la plus ancienne étoile de la faune.

Justine a dit…

El celacanto no solamente estaba vivo, sino que también coleaba y nos permitía asomarnos a su ser moderno y su naturaleza de anticuario. Ahora podría brillar como la estrella más vieja de la fauna.
Non seulement le cœlacanthe était vivant, mais il frétillait, et nous permettait de nous pencher sur son être moderne et sa nature de fossile. Désormais, il pourrait briller telle la plus ancienne étoile de la faune.

Justine a dit…

El celacanto no solamente estaba vivo, sino que también coleaba y nos permitía asomarnos a su ser moderno y su naturaleza de anticuario. Ahora podría brillar como la estrella más vieja de la fauna.
Non seulement le cœlacanthe était vivant, mais il frétillait, et nous permettait de nous pencher sur son être moderne et sa nature de fossile. Désormais, il pourrait briller telle la plus ancienne étoile de la faune.

Tradabordo a dit…

El celacanto no solamente estaba vivo, sino que también coleaba y nos permitía asomarnos a su ser moderno y su naturaleza de anticuario. Ahora podría brillar como la estrella más vieja de la fauna.
Non seulement le cœlacanthe était vivant, mais il frétillait, et nous permettait de nous pencher sur son être moderne et sa nature de fossile. Désormais, il pourrait briller telle la plus ancienne étoile de la faune.

OK

Justine a dit…

Para bochorno de la comunidad científica, el celacanto resultó ser un animal bien conocido en el sur de África, poseedor de un nombre que la historia no registra. Extraordinario evento el de un animal que regresa para contradecir esa muerte superior que es la muerte de una especie: ¡extraordinario! pero no carente de infortunio.

À la honte de la communauté scientifique, le cœlacanthe s’avéra être un animal bien connu dans le sud de l’Afrique, détenteur d’un nom que l’histoire n’a pas retenu.
Événement extraordinaire que celui d’un animal qui revient pour contester cette mort supérieure qu’est la mort d’une espèce : extraordinaire, oui ! Mais qui entraîne toutefois son lot de malheurs .

Tradabordo a dit…

À la honte de la [la dit] communauté scientifique, le cœlacanthe s’avéra être un animal bien connu dans le sud de l’Afrique, détenteur d’un nom que l’histoire n’a pas retenu [temps].
Événement extraordinaire que celui d’un animal qui revient pour contester cette mort supérieure qu’est la mort d’une espèce : extraordinaire, oui ! Mais qui entraîne toutefois son lot de malheurs [espace en trop].

Le deuxième paragraphe manque de fluidité.

Justine a dit…

À la honte de ladite communauté scientifique, le cœlacanthe s’avéra être un animal bien connu dans le sud de l’Afrique, détenteur d’un nom que l’histoire ne retient pas.
Qu'un animal revienne pour contester cette mort supérieure, représentée par la mort d’une espèce est un événement extraordinaire : extraordinaire, certes ! Mais pas sans son lot de malheurs.

Justine a dit…

Comble de la honte pour la communauté scientifique, le cœlacanthe s’avéra être un animal bien connu dans le sud de l’Afrique, détenteur d’un nom que l’histoire ne retient pas.
Qu'un animal revienne pour contester cette mort supérieure, représentée par la mort d’une espèce est un événement extraordinaire : extraordinaire, certes ! Mais non sans son lot de malheurs.

Tradabordo a dit…

À la honte de [c'est ça qui ne va pas…] ladite communauté scientifique, le cœlacanthe s’avéra être un animal bien connu dans le sud de l’Afrique, détenteur d’un nom que l’histoire ne retient pas.
Qu'un animal revienne pour contester cette mort supérieure, représentée par la mort d’une espèce est un événement extraordinaire : extraordinaire, certes ! Mais pas sans son lot de malheurs.

Justine a dit…

Comble de la honte pour la communauté scientifique, le cœlacanthe s’avéra être un animal bien connu dans le sud de l’Afrique, détenteur d’un nom que l’histoire ne retient pas.
Qu'un animal revienne pour contester cette mort supérieure, représentée par la mort d’une espèce est un événement extraordinaire : extraordinaire, certes ! Mais non sans son lot de malheurs.

Tradabordo a dit…

Comble de la honte pour [« pour la plus grande honte de… » ? Tu vérifieras] la communauté scientifique, le cœlacanthe s’avéra être un animal bien connu dans le sud de l’Afrique, détenteur d’un nom que l’histoire ne retient pas.
Qu'un animal revienne pour contester cette mort supérieure, représentée par la mort d’une espèce est un événement extraordinaire : extraordinaire, certes ! Mais non sans son lot de malheurs.

Justine a dit…

Comble de la honte pour la communauté scientifique, le cœlacanthe s’avéra être un animal bien connu dans le sud de l’Afrique, détenteur d’un nom que l’histoire ne retient pas.
Qu'un animal revienne pour contester cette mort supérieure, représentée par la mort d’une espèce est un événement extraordinaire : extraordinaire, certes ! Mais non sans son lot de malheurs.

Tradabordo a dit…

Comble de la honte pour la communauté scientifique, le cœlacanthe s’avéra être un animal bien connu dans le sud de l’Afrique, détenteur d’un nom que l’histoire ne retient pas.
Qu'un animal revienne pour contester cette mort supérieure, représentée par la mort d’une espèce est un événement extraordinaire : extraordinaire, certes ! Mais non sans son lot de malheurs.

OK.

Justine a dit…

Con el descubrimiento del celacanto, Sir. Wallace Rogers, el afamado científico de Oxford que había realizado los primeros descubrimientos fósiles del pez, lamentó largo tiempo y en fallido secreto la revelación de su mascota intelectual.

Avec la découverte du cœlacanthe, Sir Wallace Rogers, le renommé scientifique d’Oxford, qui avait fait les premières découvertes fossiles du poisson, regretta longtemps et en secret éventé la révélation de son animal de compagnie intellectuelle.

Tradabordo a dit…

Con el descubrimiento del celacanto, Sir. Wallace Rogers, el afamado científico de Oxford que había realizado los primeros descubrimientos fósiles del pez, lamentó largo tiempo y en fallido secreto la revelación de su mascota intelectual.

Avec la découverte du cœlacanthe, Sir Wallace Rogers, le renommé scientifique d’Oxford, [la virgule ?] qui avait fait [« à qui l'on devait » ?] les premières découvertes fossiles du poisson, regretta longtemps et en secret éventé [?] la révélation de son animal de compagnie intellectuelle.

Justine a dit…

Con el descubrimiento del celacanto, Sir. Wallace Rogers, el afamado científico de Oxford que había realizado los primeros descubrimientos fósiles del pez, lamentó largo tiempo y en fallido secreto la revelación de su mascota intelectual.

Avec la découverte du cœlacanthe, Sir Wallace Rogers, le renommé scientifique d’Oxford à qui l'on devait les premières découvertes fossiles du poisson, regretta longtemps la trahison de son secret, la révélation de son animal de compagnie intellectuelle.

Tradabordo a dit…

Con el descubrimiento del celacanto, Sir. Wallace Rogers, el afamado científico de Oxford que había realizado los primeros descubrimientos fósiles del pez, lamentó largo tiempo y en fallido secreto la revelación de su mascota intelectual.

Avec la découverte du cœlacanthe, Sir Wallace Rogers, le renommé scientifique d’Oxford à qui l'on devait les premières découvertes fossiles du poisson, regretta longtemps la trahison de son secret [« que son secret ait été éventé » ?], la révélation de son [pas génial, ça] animal de compagnie intellectuelle.

Justine a dit…

Con el descubrimiento del celacanto, Sir. Wallace Rogers, el afamado científico de Oxford que había realizado los primeros descubrimientos fósiles del pez, lamentó largo tiempo y en fallido secreto la revelación de su mascota intelectual.

Avec la découverte du cœlacanthe, Sir Wallace Rogers, le renommé scientifique d’Oxford à qui l'on devait les premières découvertes fossiles du poisson, regretta longtemps que son secret ait été éventé, la révélation de l'animal qui lui tenait intellectuellement compagnie.

Tradabordo a dit…

Con el descubrimiento del celacanto, Sir. Wallace Rogers, el afamado científico de Oxford que había realizado los primeros descubrimientos fósiles del pez, lamentó largo tiempo y en fallido secreto la revelación de su mascota intelectual.

Avec la découverte du cœlacanthe, Sir Wallace Rogers, le renommé scientifique d’Oxford à qui l'on devait les premières découvertes fossiles du poisson, regretta longtemps que son secret ait été éventé, la révélation de l'animal [peu clair quand tu n'as pas la V.O. à côté] qui lui tenait intellectuellement compagnie.

Justine a dit…

Con el descubrimiento del celacanto, Sir. Wallace Rogers, el afamado científico de Oxford que había realizado los primeros descubrimientos fósiles del pez, lamentó largo tiempo y en fallido secreto la revelación de su mascota intelectual.

Avec la découverte du cœlacanthe, Sir Wallace Rogers, le renommé scientifique d’Oxford à qui l'on devait les premières découvertes fossiles du poisson, regretta longtemps que son secret ait été éventé, la révélation de l'existence du poisson qui lui tenait intellectuellement compagnie.

Tradabordo a dit…

Con el descubrimiento del celacanto, Sir. Wallace Rogers, el afamado científico de Oxford que había realizado los primeros descubrimientos fósiles del pez, lamentó largo tiempo y en fallido secreto la revelación de su mascota intelectual.

Avec la découverte du cœlacanthe, Sir Wallace Rogers, le renommé scientifique d’Oxford à qui l'on devait les premières découvertes fossiles du poisson, regretta longtemps que son secret ait été éventé, la révélation de [« qu'ait été révélée »] l'existence du poisson qui lui tenait intellectuellement compagnie.

Justine a dit…

Merci pour l'aiguillage ! ;-)

Con el descubrimiento del celacanto, Sir. Wallace Rogers, el afamado científico de Oxford que había realizado los primeros descubrimientos fósiles del pez, lamentó largo tiempo y en fallido secreto la revelación de su mascota intelectual.

Avec la découverte du cœlacanthe, Sir Wallace Rogers, le renommé scientifique d’Oxford à qui l'on devait les premières découvertes fossiles du poisson, regretta longtemps que son secret ait été éventé, qu'ait été révélée l'existence du poisson qui lui tenait intellectuellement compagnie.

Tradabordo a dit…

Avec la découverte du cœlacanthe, Sir Wallace Rogers, le renommé scientifique d’Oxford à qui l'on devait les premières découvertes fossiles du poisson, regretta longtemps que son secret ait été éventé, qu'ait été révélée l'existence du poisson qui lui tenait intellectuellement compagnie.

OK.