lundi 19 septembre 2016

Projet Virginia / Laëtitia – phrases 8-12

Plegó la bicicleta dejándola en una esquina de su pequeño cubículo y extendió la red, acomodándose lo mejor que pudo en el ya gastado artilugio, tecleó rápidamente en su tableta estableciendo la comunicación y colocándose el casco de inmersión neural. Vocalizó varias órdenes mientras iba accediendo a la red. Aceptó las condiciones de uso, el pago de las tasas y finalmente accedió a que toda la información pudiera ser grabada y enviada a cualquier agencia gubernamental que la requiriese.
—Hola Rodrigo —dijo su empleador. Utilizaba un típico avatar de negocios, neutro pero bien parecido, vestido impecablemente.

Traduction en cours d'élaboration dans les commentaires

11 commentaires:

Laetitia a dit…

Il plia le vélo, le laissa dans un recoin de son petit studio et s'occupa de l'extension du réseau, essayant, du mieux qu'il le pouvait, de rentrer dans cette installation déjà bien dépassée, il tapa rapidement sur le clavier de sa tablette et établit ainsi la communication tout en se mettant le casque d'immersion neuronale. Il prononça à voix haute plusieurs ordres pendant qu'il accédait peu à peu au réseau. Il accepta les conditions d'utilisation, le paiement des taxes et donna finalement son accord pour que toute l'information puisse être enregistrée et envoyée à n'importe quelle agence gouvernementale qui le demanderait.
- Bonjour Rodrigo, dit son employeur. Il utilisait un typique avatar d'hommes d'affaires, neutre mais très ressemblant, impeccablement vêtu.

Tradabordo a dit…

Il [« re » ? J'hésite]plia le vélo, le laissa [« rangea » ?] dans un recoin de son petit studio [sûre ? Je ne dis pas que c'est faux, car j'ai absolument oublié de quoi il s'agit…, mais vérifiez quand même] et s'occupa de l'extension du réseau, essayant, du mieux qu'il le pouvait [bien placé dans la phrase N], de rentrer dans cette installation déjà bien dépassée [sûre ?], il tapa rapidement sur le clavier [nécessaire ?] de sa tablette et établit ainsi [nécessaire ?] la communication [virgule] tout en se [nécessaire ?] mettant le casque d'immersion neuronale.

Faisons déjà cela.

Il prononça à voix haute plusieurs ordres pendant qu'il accédait peu à peu au réseau. Il accepta les conditions d'utilisation, le paiement des taxes et donna finalement son accord pour que toute l'information puisse être enregistrée et envoyée à n'importe quelle agence gouvernementale qui le demanderait.
- Bonjour Rodrigo, dit son employeur. Il utilisait un typique avatar d'hommes d'affaires, neutre mais très ressemblant, impeccablement vêtu.

Laetitia a dit…

Il replia le vélo, le rangea dans un recoin de sa petite chambre et s'occupa de l'extension du réseau, et s'adaptant du mieux qu'il le pût à ce stratagème déjà utilisé, il tapa rapidement sur sa tablette et établit la communication, tout en mettant le casque d'immersion neuronale.

Faisons déjà cela.

Il prononça à voix haute plusieurs ordres pendant qu'il accédait peu à peu au réseau. Il accepta les conditions d'utilisation, le paiement des taxes et donna finalement son accord pour que toute l'information puisse être enregistrée et envoyée à n'importe quelle agence gouvernementale qui le demanderait.
- Bonjour Rodrigo, dit son employeur. Il utilisait un typique avatar d'hommes d'affaires, neutre mais très ressemblant, impeccablement vêtu.

Tradabordo a dit…

Il replia le vélo, le rangea dans un recoin de sa petite chambre [sûre ?] et s'occupa de l'extension du réseau, et s'adaptant du mieux qu'il le pût à ce stratagème déjà utilisé [je demande son aide à Elena – l'une des hispanophones traductrices du groupe…], il tapa rapidement sur sa tablette et établit la communication, tout en mettant le casque d'immersion neuronale.

Elena a dit…

Bonjour,
J'ai dû lire les fragments précédents, je vous mets par la suite mes interprétations en fonction de votre traduction :

Plegó la bicicleta dejándola en una esquina de su pequeño cubículo y extendió la red, acomodándose lo mejor que pudo en el ya gastado artilugio, tecleó rápidamente en su tableta estableciendo la comunicación y colocándose el casco de inmersión neural.

Il replia le vélo, le rangea dans un recoin de sa petite chambre [sûre ? // Je comprends qu'il est dans son lieu de travail et que "cubículo" est, de ce fait, le contraire d'un "open space"] et s'occupa de l'extension du réseau [CS = "hamac"], et s'adaptant du mieux qu'il le pût à ce stratagème [Donc ici, vous avez un deuxième CS] déjà utilisé [je demande son aide à Elena – l'une des hispanophones traductrices du groupe… // Et donc : Mal dit ici...], il tapa rapidement sur sa tablette et établit la communication, tout en mettant le casque d'immersion neuronale.

À bientôt,
Elena

Tradabordo a dit…

Merci, Elena.
Qu'en pensez-vous, Virginia et Laëtitia ?

Laetitia a dit…

[Merci Elena.
Ok, pour le lieu, qu'il fasse du vélo d'appartement à son travail me semble étrange mais soit. Pour le reste, je n'étais pas du tout sur cette optique, étant fixée sur le vocabulaire informatique, je n'avais pas du tout pensé à ce que la red soit autre chose que le réseau informatique... Mais cela semble plausible pour le hamac. ]

Il replia le vélo, le rangea dans un recoin de son petit bureau et mis en place le hamac, et s'installant du mieux qu'il le pût dans cette toile déjà bien usée, il tapa rapidement sur sa tablette et établit la communication, tout en mettant le casque d'immersion neuronale.

Il prononça à voix haute plusieurs ordres pendant qu'il accédait peu à peu au réseau. Il accepta les conditions d'utilisation, le paiement des taxes et donna finalement son accord pour que toute l'information puisse être enregistrée et envoyée à n'importe quelle agence gouvernementale qui le demanderait.
- Bonjour Rodrigo, dit son employeur. Il utilisait un typique avatar d'hommes d'affaires, neutre mais très ressemblant, impeccablement vêtu

Tradabordo a dit…

Je rêve de faire du vélo d'appartement dans mon bureau de la fac ;-)))))

Il replia le vélo, le rangea dans un recoin de son petit bureau [« box » ?] et mis en place [« accrocher » ? Je vous laisse voir ce qui est mieux] le [possessif ?] hamac, et s'installant du mieux qu'il le pût dans cette toile déjà bien usée, il tapa rapidement sur sa tablette et établit [avec un « pour » ? J'hésite] la communication, tout en mettant le casque d'immersion neuronale.

Il prononça à voix haute plusieurs ordres pendant qu'il accédait peu à peu au réseau. Il accepta les conditions d'utilisation, le paiement des taxes et donna finalement son accord pour que toute l'information puisse être enregistrée et envoyée à n'importe quelle agence gouvernementale qui le demanderait.
- Bonjour Rodrigo, dit son employeur. Il utilisait un typique avatar d'hommes d'affaires, neutre mais très ressemblant, impeccablement vêtu

Elena a dit…

D'après les extraits, il me semble que votre texte est une nouvelle de SF, mes propositions sont adaptées à ce contexte. Mais à vous de vérifier avec la suite du texte - que je n'ai pas.
Quoi qu'il en soit, ça commence à se faire de plus en plus dans les entreprises privées.

Caroline, si on enlève le bureau, et qu'on met un hamac à la place, c'est faisable ! ;-)))

Virginia Batista Flores a dit…

Bonjour et désolée pour mon absence, je me sens assez débordée donc je ne pourrai pas intervenir très souvent. Je vous demande donc dorénavant de ne plus attendre ma validation pour continuer de traduire, compte tenu que je ne poste quasiment rien.

Cependant,je vois que j'arrive encore une fois au bon moment, quand tout le travail est fait ;) :

Il replia le vélo, le rangea dans un recoin de son box et accrocha son hamac, et s'installant du mieux qu'il le pût dans cette toile déjà bien usée, il tapa rapidement sur sa tablette pour établir la communication, tout en mettant le casque d'immersion neuronale.

Il prononça à voix haute plusieurs ordres pendant qu'il accédait peu à peu au réseau. Il accepta les conditions d'utilisation, le paiement des taxes et donna finalement son accord pour que toute l'information puisse être enregistrée et envoyée à n'importe quelle agence gouvernementale qui le demanderait.
- Bonjour Rodrigo, dit son employeur. Il utilisait un typique avatar d'hommes d'affaires, neutre mais très ressemblant, impeccablement vêtu.

Tradabordo a dit…

D'accord, Virginia.

Il replia le vélo, le rangea dans un recoin de son box et accrocha son hamac, et s'installant du mieux qu'il le pût dans cette toile déjà bien usée, il tapa rapidement sur sa tablette pour établir la communication, tout en mettant le casque d'immersion neuronale.

Vocalizó varias órdenes mientras iba accediendo a la red. Aceptó las condiciones de uso, el pago de las tasas y finalmente accedió a que toda la información pudiera ser grabada y enviada a cualquier agencia gubernamental que la requiriese.
—Hola Rodrigo —dijo su empleador. Utilizaba un típico avatar de negocios, neutro pero bien parecido, vestido impecablemente.

Il prononça à voix haute plusieurs ordres pendant qu'il accédait peu à peu [nécessaire ?] au réseau. Il accepta les conditions d'utilisation, le paiement des taxes et donna finalement son accord pour que toute l'information [« toutes ses » ? + « informations » ou « données » ? J'hésite…] puisse être enregistrée et envoyée à n'importe quelle agence gouvernementale qui le demanderait.
- Bonjour Rodrigo, dit son employeur. Il utilisait un typique avatar d'hommes d'affaires, neutre mais très ressemblant, impeccablement vêtu.