samedi 17 septembre 2016

Projet Cindy 4 – phrases 141-156

Ella se había sentado en la cama, dispuesta a insultar. Pero en vano buscó palabras hirientes que gritarle. No sabía nada, nada. Ni siquiera insultar. ¿Qué te pasa? ¿En qué piensas, Brígida? Por primera vez Luis había vuelto sobre sus pasos y se inclinaba sobre ella, inquieto, dejando pasar la hora de llegada a su despacho. Tengo sueño... había replicado Brígida puerilmente, mientras escondía la cara en las almohadas. Por primera vez él la había llamado desde el club a la hora del almuerzo. Pero ella había rehusado salir al teléfono, esgrimiendo rabiosamente el arma aquella que había encontrado sin pensarlo: el silencio. Esa misma noche comía frente a su marido sin levantar la vista, contraí- dos todos sus nervios. ¿Todavía está enojada, Brígida? Pero ella no quebró el silencio. Bien sabes que te quiero, collar de pájaros. Pero no puedo estar contigo a toda hora. Soy un hombre muy ocupado. Se llega a mi edad hecho un esclavo de mil compromisos. . . . 

Traduction temporaire :

Elle s'était assise sur le lit, prête à l'insulter. En vain, elle chercha des paroles blessantes à lui crier. Elle ne savait rien, rien. Pas même insulter. Qu'est-ce qu'il t'arrive ? À quoi penses-tu, Brígida ? Pour la première fois, Luis était revenu sur ses pas et se penchait sur elle, inquiet, retardant son heure d'arrivée au bureau. J'ai sommeil…, avait répliqué Brígida puérilement, tandis qu'elle cachait sa tête entre les oreillers. Pour la première fois, il l'avait appelée depuis le club, à l'heure du déjeuner. Cependant, elle avait refusé de décrocher, manipulant rageusement la fameuse arme qu'elle avait trouvée sans même y penser : le silence. Le soir même, elle dînait en face de son mari sans lever les yeux, les nerfs à fleur de peau. Tu es toujours en colère, Brígida ? Néanmoins, elle ne brisa pas le silence. Tu sais bien que je t'aime, collier d'oiseaux. Mais, je ne peux pas être avec toi constamment. Je suis un homme très occupé. À mon âge, je suis déjà esclave de mille engagements…

12 commentaires:

Cindy Gailledrat a dit…

Elle s'était assise sur le lit, prête à l'insulter. Elle chercha des paroles blessantes à lui crier, mais en vain. Elle ne savait rien, rien. Pas même insulter. Qu'est-ce qu'il t'arrive ? À quoi penses-tu, Brígida ? Pour la première fois, Luis était revenu sur ses pas et se penchait sur elle, inquiet, retardant l'heure d'arrivée à son bureau. J'ai sommeil… avait répliqué Brígida puérilement, tandis qu'elle cachait sa tête entre les oreillers. Pour la première fois, il l'avait appeler depuis le club, à l'heure du déjeuner. Mais, elle avait refusé de décrocher, manipulant rageusement la fameuse arme qu'elle avait trouvée sans même y penser : le silence. La nuit même, elle mangeait face à son mari sans lever les yeux, tous ses nerfs contractés. Tu es toujours en colère, Brígida ? Mais, elle ne rompit pas le silence. Tu sais bien que je t'aime, collier d'oiseaux. Mais, je ne peux pas être avec toi à toute heure. Je suis un homme très occupé. À mon âge, j'en arrive à être esclave de mille engagements…

Tradabordo a dit…

Elle s'était assise sur le lit, prête à l'insulter. Elle chercha des paroles blessantes à lui crier, mais [supprimez] en vain [bonne idée, mais placez-le avant]. Elle ne savait rien, rien. Pas même insulter. Qu'est-ce qu'il t'arrive ? À quoi penses-tu, Brígida ? Pour la première fois, Luis était revenu sur ses pas et se penchait sur elle, inquiet, retardant l'heure d'arrivée à [naturel ?] son bureau. J'ai sommeil… [virgule] avait répliqué Brígida puérilement, tandis qu'elle cachait sa tête entre les oreillers. Pour la première fois, il l'avait appeler [grammaire] depuis le club, à l'heure du déjeuner. Mais, elle avait refusé de décrocher, manipulant rageusement la fameuse arme qu'elle avait trouvée sans même y penser [peu clair / « sans même y penser », il faut que vous indiquiez plus clairement avec quoi ça va… Là, c'est ambigu] : le silence. La nuit [ou « soir » ?] même, elle mangeait [bof] face à [« en face de » ?] son mari sans lever les yeux, tous ses nerfs contractés [« les nerfs à fleur de peau » ?]. Tu es toujours en colère, Brígida ? Mais [Vous en avez déjà un], elle ne rompit [bof ici] pas le silence. Tu sais bien que je t'aime, collier d'oiseaux. Mais [encore ;-)], je ne peux pas être avec toi à toute [évitez le « toute »] heure. Je suis un homme très occupé. À mon âge, j'en arrive à [naturel ?] être esclave de mille engagements…

Cindy Gailledrat a dit…

Elle s'était assise sur le lit, prête à l'insulter. En vain, elle chercha des paroles blessantes à lui crier. Elle ne savait rien, rien. Pas même insulter. Qu'est-ce qu'il t'arrive ? À quoi penses-tu, Brígida ? Pour la première fois, Luis était revenu sur ses pas et se penchait sur elle, inquiet, retardant l'heure d'arrivée au bureau. J'ai sommeil…, avait répliqué Brígida puérilement, tandis qu'elle cachait sa tête entre les oreillers. Pour la première fois, il l'avait appelée depuis le club, à l'heure du déjeuner. Cependant, elle avait refusé de décrocher, manipulant rageusement la fameuse arme qu'elle avait trouvée sans même y penser [pour moi, c'est qu'elle a trouvé cette arme sans y penser, étant donnée qu'elle n'a pas su comment l'insulter. Du coup, ça ne me choquait pas de le mettre après "avait trouvée"] : le silence. Le soir même, elle dînait en face de son mari sans lever les yeux, les nerfs à fleur de peau. Tu es toujours en colère, Brígida ? Néanmoins, elle ne brisa pas le silence. Tu sais bien que je t'aime, collier d'oiseaux. Mais, je ne peux pas être avec toi constamment. Je suis un homme très occupé. À mon âge, je suis déjà esclave de mille engagements…

Tradabordo a dit…

Elle s'était assise sur le lit, prête à l'insulter. En vain, elle chercha des paroles blessantes à lui crier. Elle ne savait rien, rien. Pas même insulter. Qu'est-ce qu'il t'arrive ? À quoi penses-tu, Brígida ? Pour la première fois, Luis était revenu sur ses pas et se penchait sur elle, inquiet, retardant l'[possessif] heure d'arrivée au bureau. J'ai sommeil…, avait répliqué Brígida puérilement, tandis qu'elle cachait sa tête entre les oreillers. Pour la première fois, il l'avait appelée depuis le club, à l'heure du déjeuner. Cependant, elle avait refusé de décrocher, manipulant rageusement la fameuse arme qu'elle avait trouvée sans même y penser [pour moi, c'est qu'elle a trouvé cette arme sans y penser, étant donnée qu'elle n'a pas su comment l'insulter. Du coup, ça ne me choquait pas de le mettre après "avait trouvée" /// du coup, on pense qu'elle l'a trouvée sans y penser. C'est ça ?] : le silence. Le soir même, elle dînait en face de son mari sans lever les yeux, les nerfs à fleur de peau. Tu es toujours en colère, Brígida ? Néanmoins, elle ne brisa pas le silence. Tu sais bien que je t'aime, collier d'oiseaux. Mais, je ne peux pas être avec toi constamment. Je suis un homme très occupé. À mon âge, je suis déjà esclave de mille engagements…

Cindy Gailledrat a dit…

Elle s'était assise sur le lit, prête à l'insulter. En vain, elle chercha des paroles blessantes à lui crier. Elle ne savait rien, rien. Pas même insulter. Qu'est-ce qu'il t'arrive ? À quoi penses-tu, Brígida ? Pour la première fois, Luis était revenu sur ses pas et se penchait sur elle, inquiet, retardant son heure d'arrivée au bureau. J'ai sommeil…, avait répliqué Brígida puérilement, tandis qu'elle cachait sa tête entre les oreillers. Pour la première fois, il l'avait appelée depuis le club, à l'heure du déjeuner. Cependant, elle avait refusé de décrocher, manipulant rageusement la fameuse arme qu'elle avait trouvée sans même y penser [pour moi, c'est qu'elle a trouvé cette arme sans y penser, étant donnée qu'elle n'a pas su comment l'insulter. Du coup, ça ne me choquait pas de le mettre après "avait trouvée" /// du coup, on pense qu'elle l'a trouvée sans y penser. C'est ça ? /// Pour moi, oui, enfin je le comprends dans ce sens là. ] : le silence. Le soir même, elle dînait en face de son mari sans lever les yeux, les nerfs à fleur de peau. Tu es toujours en colère, Brígida ? Néanmoins, elle ne brisa pas le silence. Tu sais bien que je t'aime, collier d'oiseaux. Mais, je ne peux pas être avec toi constamment. Je suis un homme très occupé. À mon âge, je suis déjà esclave de mille engagements…

Tradabordo a dit…

Elle s'était assise sur le lit, prête à l'insulter. En vain, elle chercha des paroles blessantes à lui crier. Elle ne savait rien, rien. Pas même insulter. Qu'est-ce qu'il t'arrive ? À quoi penses-tu, Brígida ? Pour la première fois, Luis était revenu sur ses pas et se penchait sur elle, inquiet, retardant son heure d'arrivée au bureau. J'ai sommeil…, avait répliqué Brígida puérilement, tandis qu'elle cachait sa tête entre les oreillers. Pour la première fois, il l'avait appelée depuis le club, à l'heure du déjeuner. Cependant, elle avait refusé de décrocher, manipulant rageusement la fameuse arme qu'elle avait trouvée sans même y penser [pour moi, c'est qu'elle a trouvé cette arme sans y penser, étant donnée qu'elle n'a pas su comment l'insulter. Du coup, ça ne me choquait pas de le mettre après "avait trouvée" /// du coup, on pense qu'elle l'a trouvée sans y penser. C'est ça ? /// Pour moi, oui, enfin je le comprends dans ce sens là. ////// Je demande quand même son avis à Elena… J'ai un minuscule doute et je veux être sûre] : le silence. Le soir même, elle dînait en face de son mari sans lever les yeux, les nerfs à fleur de peau. Tu es toujours en colère, Brígida ? Néanmoins, elle ne brisa pas le silence. Tu sais bien que je t'aime, collier d'oiseaux. Mais, je ne peux pas être avec toi constamment. Je suis un homme très occupé. À mon âge, je suis déjà esclave de mille engagements…

Cindy Gailledrat a dit…

Je reviens assez tardivement sur le site, qu'en est-il alors pour la traduction, qu'en pense Elena ?

Tradabordo a dit…

Je demande / redemande – je ne sais plus si j'ai oublié de le faire ou elle de me répondre – ça doit être la première solution ;-)

Elena a dit…

Bonjour,
Voici ce que je comprends :
Pero ella había rehusado salir al teléfono, esgrimiendo rabiosamente el arma aquella que había encontrado sin pensarlo: el silencio.

Elle avait trouvé le silence sans trop réfléchir, comme par hasard.

Tradabordo a dit…

Merci, Elena.

Cindy, ça vous aide ?

Cindy Gailledrat a dit…

Oui, très bien merci !
Du coup, je laisse ma traduction.

Elle s'était assise sur le lit, prête à l'insulter. En vain, elle chercha des paroles blessantes à lui crier. Elle ne savait rien, rien. Pas même insulter. Qu'est-ce qu'il t'arrive ? À quoi penses-tu, Brígida ? Pour la première fois, Luis était revenu sur ses pas et se penchait sur elle, inquiet, retardant son heure d'arrivée au bureau. J'ai sommeil…, avait répliqué Brígida puérilement, tandis qu'elle cachait sa tête entre les oreillers. Pour la première fois, il l'avait appelée depuis le club, à l'heure du déjeuner. Cependant, elle avait refusé de décrocher, manipulant rageusement la fameuse arme qu'elle avait trouvée sans même y penser : le silence. Le soir même, elle dînait en face de son mari sans lever les yeux, les nerfs à fleur de peau. Tu es toujours en colère, Brígida ? Néanmoins, elle ne brisa pas le silence. Tu sais bien que je t'aime, collier d'oiseaux. Mais, je ne peux pas être avec toi constamment. Je suis un homme très occupé. À mon âge, je suis déjà esclave de mille engagements…

Tradabordo a dit…

Elle s'était assise sur le lit, prête à l'insulter. En vain, elle chercha des paroles blessantes à lui crier. Elle ne savait rien, rien. Pas même insulter. Qu'est-ce qu'il t'arrive ? À quoi penses-tu, Brígida ? Pour la première fois, Luis était revenu sur ses pas et se penchait sur elle, inquiet, retardant son heure d'arrivée au bureau. J'ai sommeil…, avait répliqué Brígida puérilement, tandis qu'elle cachait sa tête entre les oreillers. Pour la première fois, il l'avait appelée depuis le club, à l'heure du déjeuner. Cependant, elle avait refusé de décrocher, manipulant rageusement la fameuse arme qu'elle avait trouvée sans même y penser : le silence. Le soir même, elle dînait en face de son mari sans lever les yeux, les nerfs à fleur de peau. Tu es toujours en colère, Brígida ? Néanmoins, elle ne brisa pas le silence. Tu sais bien que je t'aime, collier d'oiseaux. Mais, je ne peux pas être avec toi constamment. Je suis un homme très occupé. À mon âge, je suis déjà esclave de mille engagements…

OK.