vendredi 8 mai 2015

Projet Bastien / Andrés – phrase 40

Una prueba de que siempre le he resultado más atractivo cuando está borracha es que a la mitad de ese segundo whisky, Verónica abandonó su silencio hostil y empezó a decirme que le encantaban mi cuello y mis brazos y un montón de cosas de mi cuerpo que no pueden ser encantadoras para nadie.

Traduction temporaire :
La preuve qu'elle me trouve toujours plus attirant lorsqu'elle est saoule, c'est qu'à la moitié de son second whisky, Veronica sortit de son silence hostile et commença à me dire qu'elle aimait mon cou et mes bras et un tas de choses de mon corps qui ne peuvent guère plaire à qui que ce soit.

16 commentaires:

Andrés Mir a dit…

Une preuve que je lui ai toujours été attirant quand elle est ivre c'est qu'à la moitié du second verre de whisky, Veronica abandonna son silence hostile et commença à me dire qu'elle aimait mon cou et mes bras et beaucoup de choses de mon corps qui ne peuvent pas être attirantes pour tout le monde

Tradabordo a dit…

Une preuve que je lui ai toujours été attirant quand elle est ivre

Outre qu'il manque le « más », l'ensemble est à reprendre ; le littéral ne fonctionne pas bien ici. Essayez et on verra s'il y a besoin de recalibrer encore.

c'est qu'à la moitié du second verre de whisky, Veronica abandonna son silence hostile et commença à me dire qu'elle aimait mon cou et mes bras et beaucoup de choses de mon corps qui ne peuvent pas être attirantes pour tout le monde [point]

Andrés Mir a dit…

Une preuve que lorsqu'elle est ivre je suis toujours plus attirant pour elle c'est qu'à la moitié du second verre de whisky, Veronica abandonna son silence hostile et commença à me dire qu'elle aimait mon cou et mes bras et beaucoup de choses de mon corps qui ne peuvent pas être attirantes pour tout le monde.

Tradabordo a dit…

Une preuve que lorsqu'elle est ivre je suis toujours plus attirant pour elle

Passez par « La preuve qu'elle me trouve… »

c'est qu'à la moitié du second verre de whisky, Veronica abandonna son silence hostile et commença à me dire qu'elle aimait mon cou et mes bras et beaucoup de choses de mon corps qui ne peuvent pas être attirantes pour tout le monde.

Andrés Mir a dit…

La preuve qu'elle me trouve toujours plus attirant lorsqu'elle est ivre c'est qu'à la moitié du second verre de whisky, Veronica abandonna son silence hostile et commença à me dire qu'elle aimait mon cou et mes bras et beaucoup de choses de mon corps qui ne peuvent pas être attirantes pour tout le monde.

Tradabordo a dit…

La preuve qu'elle me trouve toujours plus attirant lorsqu'elle est ivre [« saoule » ?] [virgule] c'est qu'à la moitié du second verre [nécessaire ?] de whisky, Veronica abandonna [mal dit] son silence hostile et commença à me dire qu'elle aimait mon cou et mes bras et beaucoup de choses de mon corps qui ne peuvent pas [avec cette syntaxe = CS] être attirantes pour tout le monde.

Andrés Mir a dit…

La preuve qu'elle me trouve toujours plus attirant lorsqu'elle est saoule, c'est qu'à la moitié du second whisky, Veronica laissa de côté son silence hostile et commença à me dire qu'elle aimait mon cou et mes bras et un tas de choses de mon corps qui ne sont pas forcément attirantes pour tout le monde.

Tradabordo a dit…

La preuve qu'elle me trouve toujours plus attirant lorsqu'elle est saoule, c'est qu'à la moitié du [possessif] second whisky, Veronica laissa de côté [« sortit de »] son silence hostile et commença à me dire qu'elle aimait mon cou et mes bras et un tas de choses de mon corps qui ne sont pas forcément attirantes pour tout le monde [sûr, pour l'interprétation de la fin ? Je ne dis pas que c'est faux, je demande…].

Andrés Mir a dit…

La preuve qu'elle me trouve toujours plus attirant lorsqu'elle est saoule, c'est qu'à la moitié de son second whisky, Veronica sortit de son silence hostile et commença à me dire qu'elle aimait mon cou et mes bras et un tas de choses de mon corps ¿qui ne sont pas forcément attirantes pour tout le monde? [vous avez raison de me dire cela. Je pense que ce n'est pas trop "exacte" la proposition qu'on a fait ici. Peut-être dire "qui ne peuvent pas être attirantes pour personne" serait plus fidèle. Je crois qu'on pourrait considérer "encantador" comme attirante. Qu'en pensez vous?].

Tradabordo a dit…

La preuve qu'elle me trouve toujours plus attirant lorsqu'elle est saoule, c'est qu'à la moitié de son second whisky, Veronica sortit de son silence hostile et commença à me dire qu'elle aimait mon cou et mes bras et un tas de choses de mon corps ¿qui ne sont pas forcément attirantes pour tout le monde? [vous avez raison de me dire cela. Je pense que ce n'est pas trop "exacte" la proposition qu'on a fait ici. Peut-être dire "qui ne peuvent pas être attirantes pour personne" serait plus fidèle. Je crois qu'on pourrait considérer "encantador" comme attirante. Qu'en pensez vous? Pourquoi pas plutôt avec « plaire » ? Essayez voir].

Andrés Mir a dit…

La preuve qu'elle me trouve toujours plus attirant lorsqu'elle est saoule, c'est qu'à la moitié de son second whisky, Veronica sortit de son silence hostile et commença à me dire qu'elle aimait mon cou et mes bras et un tas de choses de mon corps qui ne peuvent pas plaire à personne.

Tradabordo a dit…

La preuve qu'elle me trouve toujours plus attirant lorsqu'elle est saoule, c'est qu'à la moitié de son second whisky, Veronica sortit de son silence hostile et commença à me dire qu'elle aimait mon cou et mes bras et un tas de choses de mon corps qui ne peuvent pas plaire à personne [« guère plaire à qui que ce soit »].

Andrés Mir a dit…

La preuve qu'elle me trouve toujours plus attirant lorsqu'elle est saoule, c'est qu'à la moitié de son second whisky, Veronica sortit de son silence hostile et commença à me dire qu'elle aimait mon cou et mes bras et un tas de choses de mon corps qui ne peuvent guère plaire à qui que ce soit.

Tradabordo a dit…

La preuve qu'elle me trouve toujours plus attirant lorsqu'elle est saoule, c'est qu'à la moitié de son second whisky, Veronica sortit de son silence hostile et commença à me dire qu'elle aimait mon cou et mes bras et un tas de choses de mon corps qui ne peuvent guère plaire à qui que ce soit.

OK.

Bastien ? Je ne sais pas si ça vaut encore la peine que je lui demande son avis vu qu'il a disparu depuis des semaines, mais bon… Vous me direz si vous finissez seul.

Andrés Mir a dit…

La preuve qu'elle me trouve toujours plus attirant lorsqu'elle est saoule, c'est qu'à la moitié de son second whisky, Veronica sortit de son silence hostile et commença à me dire qu'elle aimait mon cou et mes bras et un tas de choses de mon corps qui ne peuvent guère plaire à qui que ce soit.

Bastien travaille et il est concentré sur cela. Je peux lui dire de valider rapidement ou je peux continuer tout seul, comme vous voulez !

Tradabordo a dit…

Tant pis pour Bastien, donc. S'il ne trouve pas 5 minutes par jour pour venir finir sa traduction, il doit avoir au moins un travail de ministre. Bref, nous continuerons donc tous les deux.

La preuve qu'elle me trouve toujours plus attirant lorsqu'elle est saoule, c'est qu'à la moitié de son second whisky, Veronica sortit de son silence hostile et commença à me dire qu'elle aimait mon cou et mes bras et un tas de choses de mon corps qui ne peuvent guère plaire à qui que ce soit.

OK.