dimanche 3 mai 2015

Projet Déborah / Julie – phrases 195-202

—Quince —respondió ella bajado la mirada y mordiéndose los labios —.¿Tienes novia?
—No. ¿Y tú? —dijimos agradeciendo de que ella hubiese tocado el tema. Hacía tiempo que habíamos querido preguntar pero no habíamos encontrado el valor suficiente para hacerlo.
—Tampoco —nos contestó y por un instante fuimos el muchacho más feliz del planeta. Pero entonces se escapó de nuestro abrazo y comenzó a patalear hacia la orilla —. A ver quién llega primero… —alcanzamos a oírle decir.

Traduction temporaire :
— Quinze ans, répondit-elle en baissant les yeux et en se mordant les lèvres. As-tu une petite amie ?
— Non, et toi ? dîmes-nous, reconnaissants qu'elle ait abordé le sujet. Cela faisait un moment que nous voulions le lui demander, mais nous n'avions pas trouvé le courage.

— Non plus. Et durant un instant nous fûmes le garçon le plus heureux du monde. Mais, elle s'échappa soudain de notre étreinte et commença à se diriger vers le bord. Le premier arrivé…, réussîmes-nous à l'entendre dire.

7 commentaires:

Dubois Julie a dit…

— Quinze ans, répondit-elle en baissant les yeux et se mordant les lèvres.
— As-tu une petite amie ?
— Non, et toi ? Dîmes-nous en étant reconnaissant qu'elle ait abordé le sujet. Cela faisait un moment que nous voulions lui demander mais nous n'avions pas trouvé assez de courage pour le faire.
— Non plus, nous dit-elle et durant un instant nous fûmes le garçon le plus heureux du monde. Mais, elle s'échappa alors de notre embrassade et commença a trépigner vers le bord.
— Le premier arrivé…, arrivâmes-nous à l'entendre dire.

Tradabordo a dit…

— Quinze ans, répondit-elle en baissant les yeux et en se mordant les lèvres.
— [vous ne croyez pas que c'est la même personne qui parle ? J'avoue perdre le fil, mais bon… Regardez ça de près] As-tu une petite amie ?
— Non, et toi ? dîmes-nous en étant [une simple virgule] reconnaissant qu'elle ait abordé le sujet. Cela faisait un moment que nous voulions [« le »] lui demander [VIRGULE] mais nous n'avions pas trouvé assez de courage pour le faire [nécessaire ?].
— Non plus, nous dit-elle [nécessaire] et [point] durant un instant nous fûmes le garçon le plus heureux du monde. Mais, elle s'échappa alors de notre embrassade [mal dit] et commença a [grammaire] trépigner [FS ?] vers le bord. Le premier arrivé…, arrivâmes-nous à l'entendre dire.

Dubois Julie a dit…

— Quinze ans, répondit-elle en baissant les yeux et en se mordant les lèvres. As-tu une petite amie ?
— Non, et toi ? dîmes-nous, reconnaissant qu'elle ait abordé le sujet. Cela faisait un moment que nous voulions le lui demander, mais nous n'avions pas trouvé assez de courage.
— Non plus. Et durant un instant nous fûmes le garçon le plus heureux du monde. Mais, elle s'échappa soudain de notre étreinte et commença à se diriger vers le bord. Le premier arrivé…, arrivâmes-nous à l'entendre dire.

Tradabordo a dit…

— Quinze ans, répondit-elle en baissant les yeux et en se mordant les lèvres. As-tu une petite amie ?
— Non, et toi ? dîmes-nous, reconnaissant [pluriel ?] qu'elle ait abordé le sujet. Cela faisait un moment que nous voulions le lui demander, mais nous n'avions pas trouvé assez de [ou simplement « le » ?] courage.
— Non plus. Et durant un instant nous fûmes le garçon le plus heureux du monde. Mais, elle s'échappa soudain de notre étreinte et commença à se diriger vers le bord. Le premier arrivé…, arrivâmes [répétition ; trouvez autre chose]-nous à l'entendre dire.

drouillard déborah a dit…

— Quinze ans, répondit-elle en baissant les yeux et en se mordant les lèvres. As-tu une petite amie ?
— Non, et toi ? dîmes-nous, reconnaissants qu'elle ait abordé le sujet. Cela faisait un moment que nous voulions le lui demander, mais nous n'avions pas trouvé le courage.
— Non plus. Et durant un instant nous fûmes le garçon le plus heureux du monde. Mais, elle s'échappa soudain de notre étreinte et commença à se diriger vers le bord. Le premier arrivé…, réussîmes-nous à l'entendre dire.

Tradabordo a dit…

— Quinze ans, répondit-elle en baissant les yeux et en se mordant les lèvres. As-tu une petite amie ?
— Non, et toi ? dîmes-nous, reconnaissants qu'elle ait abordé le sujet. Cela faisait un moment que nous voulions le lui demander, mais nous n'avions pas trouvé le courage.
— Non plus. Et durant un instant nous fûmes le garçon le plus heureux du monde. Mais, elle s'échappa soudain de notre étreinte et commença à se diriger vers le bord. Le premier arrivé…, réussîmes-nous à l'entendre dire.

OK.

Julie ?

Dubois Julie a dit…

Ok.