mercredi 1 juin 2016

Projet Hélène / Audrey – phrases 64-69

La fiesta de cumpleaños de Doris era el evento más esperado del año, pero al que apenas once niñas eran invitadas. La mitad de las asistentes integraban su club de amigas cercanas y las restantes éramos escogidas, supongo, al azar o para completar los dos equipos en los juegos del San Miguel o la pega mani. Aquel año yo había sido invitada por primera vez y la estaba pasando muy bien. La madre de la festejada preparaba los buñuelos más deliciosos de Lima y la casa era tal como me la describieron: antigua, enorme y con un sótano, como en las películas. Durante la mitad de la tarde recorrimos la casa de arriba abajo, con Rutka intentando seguirnos en los juegos, pero fallando en saltar a la soga o en liberar a su grupo en la pega mani. Por último, la dejamos en el segundo piso, fascinada con un pequeño estante de libros.

Traduction temporaire :
La fête d’anniversaire de Doris était l’événement le plus attendu de l’année, même si à peine onze fillettes étaient invitées. La moitié appartenait à son club d’amies proches ; les autres, nous étions choisies, au hasard, je suppose, ou pour compléter les deux équipes à la ronde et au jeu de mains. Cette année-là, j’avais été invitée pour la première fois, et je m’amusais beaucoup. La mère de notre hôte préparait les meilleurs beignets de Lima, et leur maison était telle qu’on me l’avait décrite : ancienne, immense et avec un sous-sol, comme dans les films. Pendant une bonne partie de l’après-midi, nous parcourûmes la demeure de haut en bas ; Rutka essayait de nous suivre dans nos activités, mais elle échoua à sauter à la corde ou à libérer son groupe au jeu de mains. Finalement, nous la laissâmes au deuxième étage, fascinée par une modeste étagère de livres.

11 commentaires:

Hélène a dit…

La fête d’anniversaire de Doris était l’événement le plus attendu de l’année, même si à peine onze fillettes étaient invitées. La moitié des participantes venaient de son club d’amies proches ; les autres, nous étions choisies, au hasard, je suppose, ou pour compléter les deux équipes aux jeux de la ronde et du ballon prisonnier [je suis d'avis de demander à Elena si elle connaît le "pega mani", car je n'ai rien trouvé sur le net ; juste une déduction de ma part]. Cette année-là, j’avais été invitée pour la première fois, et je m’amusais beaucoup. La mère de celle qui était à l’honneur préparait les meilleurs beignets de Lima, et leur maison était telle qu’on me l’avait décrite : ancienne, énorme et avec un sous-sol, comme dans les films. Pendant une bonne partie de l’après-midi, nous parcourûmes la demeure de haut en bas ; Rutka essayait de nous suivre dans nos activités, mais elle échoua à sauter à la corde ou à libérer son groupe au ballon prisonnier. Finalement, nous la laissâmes au deuxième étage, fascinée par une modeste étagère de livres.

Tradabordo a dit…

La fête d’anniversaire de Doris était l’événement le plus attendu de l’année, même si à peine onze fillettes étaient invitées. La moitié des participantes [nécessaire ?] venaient de [avec « appartenir à » ?] son club d’amies proches ; les autres, nous étions choisies, au hasard, je suppose, ou pour compléter les deux équipes aux jeux de la ronde et du ballon prisonnier [je suis d'avis de demander à Elena si elle connaît le "pega mani", car je n'ai rien trouvé sur le net ; juste une déduction de ma part // tu le fais ou tu veux que je m'en occupe…]. Cette année-là, j’avais été invitée pour la première fois, et je m’amusais beaucoup. La mère de celle qui était à l’honneur [« de la reine de la fête » ?] préparait les meilleurs beignets de Lima, et leur maison était telle qu’on me l’avait décrite : ancienne, énorme et avec un sous-sol, comme dans les films. Pendant une bonne partie [texte ?] de l’après-midi, nous parcourûmes la demeure de haut en bas ; Rutka essayait de nous suivre dans nos activités [littéral ? Pb de répétition ?], mais elle échoua à sauter à la corde ou à libérer son groupe au ballon prisonnier. Finalement, nous la laissâmes au deuxième étage, fascinée par une modeste étagère de livres.

Hélène a dit…

La fête d’anniversaire de Doris était l’événement le plus attendu de l’année, même si à peine onze fillettes étaient invitées. La moitié appartenait à son club d’amies proches ; les autres, nous étions choisies, au hasard, je suppose, ou pour compléter les deux équipes aux jeux de la ronde et du ballon prisonnier [je suis d'avis de demander à Elena si elle connaît le "pega mani", car je n'ai rien trouvé sur le net ; juste une déduction de ma part // tu le fais ou tu veux que je m'en occupe… Je lui écris, t'inquiète :-)]. Cette année-là, j’avais été invitée pour la première fois, et je m’amusais beaucoup. La mère de la reine de la fête [C'est bien, mais répétition de "fête". Que fait-on ? ] préparait les meilleurs beignets de Lima, et leur maison était telle qu’on me l’avait décrite : ancienne, énorme et avec un sous-sol, comme dans les films. Pendant une bonne partie [texte ? Difficile, car on ne peut pas répéter "moitié"...] de l’après-midi, nous parcourûmes la demeure de haut en bas ; Rutka essayait de nous suivre dans nos activités [littéral ? Pb de répétition ? On a "jeu" au-dessus, mais attendons de voir ce que dit Elena], mais elle échoua à sauter à la corde ou à libérer son groupe au ballon prisonnier. Finalement, nous la laissâmes au deuxième étage, fascinée par une modeste étagère de livres.

Audrey Louyer a dit…

La fête d’anniversaire de Doris était l’événement le plus attendu de l’année, même si à peine onze fillettes étaient invitées. La moitié d'entre elles appartenait à son club d’amies proches ; les autres, nous étions choisies, au hasard, je suppose, ou pour compléter les deux équipes aux jeux de la ronde et du ballon prisonnier [je suis d'avis de demander à Elena si elle connaît le "pega mani", car je n'ai rien trouvé sur le net ; juste une déduction de ma part // tu le fais ou tu veux que je m'en occupe… Je lui écris, t'inquiète :-)]. Cette année-là, j’avais été invitée pour la première fois, et je m’amusais beaucoup. La mère de la reine de la fête [C'est bien, mais répétition de "fête". Que fait-on ? // "La mère de notre hôte"? C'est un peu plus éloigné mais on comprend de qui il s'agit] préparait les meilleurs beignets de Lima, et leur maison était telle qu’on me l’avait décrite : ancienne, énorme [immense?] et avec un sous-sol, comme dans les films. Pendant une bonne partie [texte ? Difficile, car on ne peut pas répéter "moitié"... // Je suis d'accord avec Hélène] de l’après-midi, nous parcourûmes la demeure de haut en bas ; Rutka essayait de nous suivre dans nos activités [littéral ? Pb de répétition ? On a "jeu" au-dessus, mais attendons de voir ce que dit Elena], mais elle échoua à sauter à la corde ou à libérer son groupe au ballon prisonnier [mais elle ne parvint ni ... ni... ?]. Finalement, nous la laissâmes au deuxième étage, fascinée par une modeste étagère de livres.

Hélène a dit…

La fête d’anniversaire de Doris était l’événement le plus attendu de l’année, même si à peine onze fillettes étaient invitées. La moitié d'entre elles appartenait à son club d’amies proches ; les autres, nous étions choisies, au hasard, je suppose, ou pour compléter les deux équipes à la ronde et au jeu de mains [je suis d'avis de demander à Elena si elle connaît le "pega mani", car je n'ai rien trouvé sur le net. D'après Elena, il s'agit d'un jeu de mains, sans plus de précisions. Du coup, j'ai opté pour le générique]. Cette année-là, j’avais été invitée pour la première fois, et je m’amusais beaucoup. La mère de notre hôte préparait les meilleurs beignets de Lima, et leur maison était telle qu’on me l’avait décrite : ancienne, immense et avec un sous-sol, comme dans les films. Pendant une bonne partie de l’après-midi, nous parcourûmes la demeure de haut en bas ; Rutka essayait de nous suivre dans nos activités, mais elle échoua à sauter à la corde ou à libérer son groupe au jeu de mains [mais elle ne parvint ni ... ni... ? // j'ai préféré conserver la structure de la VO]. Finalement, nous la laissâmes au deuxième étage, fascinée par une modeste étagère de livres.

Tradabordo a dit…

La fête d’anniversaire de Doris était l’événement le plus attendu de l’année, même si à peine onze fillettes étaient invitées. La moitié appartenait à son club d’amies proches ; les autres, nous étions choisies, au hasard, je suppose, ou pour compléter les deux équipes aux jeux de la ronde et du ballon prisonnier [je suis d'avis de demander à Elena si elle connaît le "pega mani", car je n'ai rien trouvé sur le net ; juste une déduction de ma part // tu le fais ou tu veux que je m'en occupe… Je lui écris, t'inquiète :-) ///// dans l'intervalle, c'est résolu ?]. Cette année-là, j’avais été invitée pour la première fois, et je m’amusais beaucoup. La mère de la reine de la fête [C'est bien, mais répétition de "fête". Que fait-on ? ] préparait les meilleurs beignets de Lima, et leur maison était telle qu’on me l’avait décrite : ancienne, énorme et avec un sous-sol, comme dans les films. Pendant une bonne partie [texte ? Difficile, car on ne peut pas répéter "moitié"... /// OK] de l’après-midi, nous parcourûmes la demeure de haut en bas ; Rutka essayait de nous suivre dans nos activités [littéral ? Pb de répétition ? On a "jeu" au-dessus, mais attendons de voir ce que dit Elena], mais elle échoua à sauter à la corde ou à libérer son groupe au ballon prisonnier. Finalement, nous la laissâmes au deuxième étage, fascinée par une modeste étagère de livres.

Hélène a dit…

La fête d’anniversaire de Doris était l’événement le plus attendu de l’année, même si à peine onze fillettes étaient invitées. La moitié appartenait à son club d’amies proches ; les autres, nous étions choisies, au hasard, je suppose, ou pour compléter les deux équipes à la ronde et au jeu de mains [dans l'intervalle, c'est résolu ? // D'après Elena, il s'agit d'un jeu de mains, sans plus de précisions. Du coup, j'ai opté pour le générique]. Cette année-là, j’avais été invitée pour la première fois, et je m’amusais beaucoup. La mère de notre hôte préparait les meilleurs beignets de Lima, et leur maison était telle qu’on me l’avait décrite : ancienne, immense et avec un sous-sol, comme dans les films. Pendant une bonne partie de l’après-midi, nous parcourûmes la demeure de haut en bas ; Rutka essayait de nous suivre dans nos activités, mais elle échoua à sauter à la corde ou à libérer son groupe au ballon prisonnier. Finalement, nous la laissâmes au deuxième étage, fascinée par une modeste étagère de livres.

Tradabordo a dit…

La fête d’anniversaire de Doris était l’événement le plus attendu de l’année, même si à peine onze fillettes étaient invitées. La moitié appartenait à son club d’amies proches ; les autres, nous étions choisies, au hasard, je suppose, ou pour compléter les deux équipes à la ronde et au jeu de mains. Cette année-là, j’avais été invitée pour la première fois, et je m’amusais beaucoup. La mère de notre hôte préparait les meilleurs beignets de Lima, et leur maison était telle qu’on me l’avait décrite : ancienne, immense et avec un sous-sol, comme dans les films. Pendant une bonne partie de l’après-midi, nous parcourûmes la demeure de haut en bas ; Rutka essayait de nous suivre dans nos activités, mais elle échoua à sauter à la corde ou à libérer son groupe au ballon prisonnier. Finalement, nous la laissâmes au deuxième étage, fascinée par une modeste étagère de livres.

OK.

Audrey ?

Hélène a dit…

La fête d’anniversaire de Doris était l’événement le plus attendu de l’année, même si à peine onze fillettes étaient invitées. La moitié appartenait à son club d’amies proches ; les autres, nous étions choisies, au hasard, je suppose, ou pour compléter les deux équipes à la ronde et au jeu de mains. Cette année-là, j’avais été invitée pour la première fois, et je m’amusais beaucoup. La mère de notre hôte préparait les meilleurs beignets de Lima, et leur maison était telle qu’on me l’avait décrite : ancienne, immense et avec un sous-sol, comme dans les films. Pendant une bonne partie de l’après-midi, nous parcourûmes la demeure de haut en bas ; Rutka essayait de nous suivre dans nos activités, mais elle échoua à sauter à la corde ou à libérer son groupe au jeu de mains. Finalement, nous la laissâmes au deuxième étage, fascinée par une modeste étagère de livres.

J'avais oublié de changer "ballon prisonnier" pour "jeu de mains" à la fin de la phrase...

Tradabordo a dit…

La fête d’anniversaire de Doris était l’événement le plus attendu de l’année, même si à peine onze fillettes étaient invitées. La moitié appartenait à son club d’amies proches ; les autres, nous étions choisies, au hasard, je suppose, ou pour compléter les deux équipes à la ronde et au jeu de mains. Cette année-là, j’avais été invitée pour la première fois, et je m’amusais beaucoup. La mère de notre hôte préparait les meilleurs beignets de Lima, et leur maison était telle qu’on me l’avait décrite : ancienne, immense et avec un sous-sol, comme dans les films. Pendant une bonne partie de l’après-midi, nous parcourûmes la demeure de haut en bas ; Rutka essayait de nous suivre dans nos activités, mais elle échoua à sauter à la corde ou à libérer son groupe au jeu de mains. Finalement, nous la laissâmes au deuxième étage, fascinée par une modeste étagère de livres.

Audrey ?

Audrey Louyer a dit…

Ok!