lundi 22 décembre 2014

Projet Florian – phrases 84-86

Viendo que no puedo escapar y que no sé dónde está Mercedes, le digo al escritor que he leído su novela y que comprenda que Mercedes siempre me quiso a mí, que al fin y al cabo la conocí siendo joven y virgen. El escritor clava en mi cara sus ojos verdes y me dice que nunca escribió ninguna novela y que no conoce a ninguna Mercedes. Ya lo ha olvidado todo. 

Traduction temporaire :
Voyant que je ne peux pas m'échapper et que je ne sais pas où est Mercedes, je dis à l'écrivain que j'ai lu son roman et qu'il faut qu'il comprenne que Mercedes m'aime toujours, moi, qu'après tout, je l'ai connue alors qu'elle était jeune et vierge. L'écrivain fixe ses yeux verts sur mon visage et m'annonce qu'il n'a jamais écrit aucun roman et qu'il ne connaît aucune Mercedes. Il a déjà tout oublier.

8 commentaires:

Florian Jarny a dit…

Voyant que je ne peux pas m'échapper et que je ne sais pas où est Mercedes, je dis à l'écrivain que j'ai lu son roman et veux qu'il comprenne que Mercedes m'aime toujours, moi, car en fin de compte, je l'ai connu étant jeune et vierge. L'écrivain fixe ses yeux verts sur mon visage et me dit qu'il n'a jamais écrit de romans et qu'il ne connaît aucune Mercedes. Il a déjà tout oublier.

Tradabordo a dit…

Voyant que je ne peux pas m'échapper et que je ne sais pas où est Mercedes, je dis à l'écrivain que j'ai lu son roman et veux qu'il comprenne [« qu'il faut qu'il » ?] que Mercedes m'aime toujours, moi, car [pas certaine de l'interprétation] en fin de compte [il y a lieux ici], je l'ai connu [grammaire] étant [mal dit] jeune et vierge. L'écrivain fixe ses yeux verts sur mon visage et me dit [vous l'avez déjà, juste avant] qu'il n'a jamais écrit de romans [il conviendrait de rendre le « ninguna »] et qu'il ne connaît aucune Mercedes. Il a déjà tout oublier.

Florian Jarny a dit…

Voyant que je ne peux pas m'échapper et que je ne sais pas où est Mercedes, je dis à l'écrivain que j'ai lu son roman et qu'il faut qu'il comprenne que Mercedes m'aime toujours, moi, qu'en fin de compte [il y a lieux ici ? je ne comprends pas votre commentaire-ci], je l'ai connue jeune et vierge. L'écrivain fixe ses yeux verts sur mon visage et m'annonce qu'il n'a jamais écrit aucun roman et qu'il ne connaît aucune Mercedes. Il a déjà tout oublier.

Tradabordo a dit…

Voyant que je ne peux pas m'échapper et que je ne sais pas où est Mercedes, je dis à l'écrivain que j'ai lu son roman et qu'il faut qu'il comprenne que Mercedes m'aime toujours, moi, qu'en fin de compte [il y a lieux ici ? je ne comprends pas votre commentaire-ci // Il y a mieux // coquille de ma part], je l'ai connue jeune et vierge. L'écrivain fixe ses yeux verts sur mon visage et m'annonce qu'il n'a jamais écrit aucun roman et qu'il ne connaît aucune Mercedes. Il a déjà tout oublier.

Florian Jarny a dit…

Voyant que je ne peux pas m'échapper et que je ne sais pas où est Mercedes, je dis à l'écrivain que j'ai lu son roman et qu'il faut qu'il comprenne que Mercedes m'aime toujours, moi, qu'au bout du compte, je l'ai connue jeune et vierge. L'écrivain fixe ses yeux verts sur mon visage et m'annonce qu'il n'a jamais écrit aucun roman et qu'il ne connaît aucune Mercedes. Il a déjà tout oublier.

Tradabordo a dit…

Voyant que je ne peux pas m'échapper et que je ne sais pas où est Mercedes, je dis à l'écrivain que j'ai lu son roman et qu'il faut qu'il comprenne que Mercedes m'aime toujours, moi, qu'au bout du compte [ou : « qu'après tout » ? Je vous laisse évaluer et trancher], je l'ai connue [cheville : « alors qu'elle était »] jeune et vierge. L'écrivain fixe ses yeux verts sur mon visage et m'annonce qu'il n'a jamais écrit aucun roman et qu'il ne connaît aucune Mercedes. Il a déjà tout oublier.

Florian Jarny a dit…



Voyant que je ne peux pas m'échapper et que je ne sais pas où est Mercedes, je dis à l'écrivain que j'ai lu son roman et qu'il faut qu'il comprenne que Mercedes m'aime toujours, moi, qu'après tout, je l'ai connue alors qu'elle était jeune et vierge. L'écrivain fixe ses yeux verts sur mon visage et m'annonce qu'il n'a jamais écrit aucun roman et qu'il ne connaît aucune Mercedes. Il a déjà tout oublier

Tradabordo a dit…

Voyant que je ne peux pas m'échapper et que je ne sais pas où est Mercedes, je dis à l'écrivain que j'ai lu son roman et qu'il faut qu'il comprenne que Mercedes m'aime toujours, moi, qu'après tout, je l'ai connue alors qu'elle était jeune et vierge. L'écrivain fixe ses yeux verts sur mon visage et m'annonce qu'il n'a jamais écrit aucun roman et qu'il ne connaît aucune Mercedes. Il a déjà tout oublier.

OK.