lundi 22 décembre 2014

Projet Manon 3 – phrases 131-139


Sólo Dios es "creador" en el sentido estricto de la palabra —interrumpió el hombre perfecto—. Sólo Él saca las cosas de la nada y además puede dar razón de ellas punto por punto sin que nada le resulte extraño. Las criaturas como usted o como yo nos limitamos a ser "lápices" con los cuales Él escribe. No más. Y eso fue usted señor García: Un lápiz del Todopoderoso. Si usted es serio —y por su bien espero que lo sea— percibirá que sólo es una pluma que Dios ha utilizado para escribir ciertos textos. No más. Ninguno de sus libros es suyo, señor García, todos los ha recibido de Otro. Usted sólo copiaba lo que Él quería ponerle en su cabeza.

Traduction temporaire :

— Seul Dieu est « créateur » au sens strict du terme, interrompit l'homme parfait. Seul Lui tire les choses du néant et peut, en outre, nous les expliquer point par point, sans que rien ne lui semble étrange. Les créatures comme vous ou moi nous contentons d'être des « crayons » avec lesquels Il écrit. Rien d'autre. Et c'est ce que vous avez été, Monsieur García : un crayon du Tout-puissant. Si vous êtes sérieux – et je l'espère pour votre bien – vous vous rendrez à l'évidence que vous n'êtes guère qu'une plume que Dieu a utilisée pour écrire quelques textes. C'est tout. Aucun de vos livres n'est à vous, Monsieur García, vous les avez tous reçus d'un Autre. Vous, vous copiiez seulement ce que Lui voulait bien vous mettre dans le crâne.

8 commentaires:

Manon Tressol a dit…

— Seul Dieu est « créateur » au sens strict, interrompit l'homme parfait. Seul Lui tire les choses du néant et peut, de plus, nous les expliquer point par point sans que rien ne vous [j'ai un gros doute sur le "le" de la VO, je ne comprends pas à quoi il se réfère, le plus logique me semble qu'il se réfère à l'interlocuteur, donc García Márquez, mais pas sûre (ça peut aussi être à Dieu ou indéfini), qu'en penses-tu ?]semble étrange. Les créatures comme vous ou moi nous limitons à être des « crayons » avec lesquels Il écrit. Rien d'autre. Et c'est ce que vous avez été, Monsieur García : un crayon du Tout-puissant. Si vous êtes sérieux – et je l'espère pour votre bien – vous percevrez que vous êtes juste une plume que Dieu a utilisée pour écrire quelques textes. C'est tout. Aucun de vos livres n'est à vous, Monsieur García, vous les avez tous reçus d'un Autre. Vous, vous copiiez seulement ce que Lui voulait bien vous mettre dans le crâne.

Tradabordo a dit…

— Seul Dieu est « créateur » au sens strict [« du terme » ou pas besoin ?], interrompit l'homme parfait. Seul Lui tire les choses du néant et peut, de plus, nous les expliquer point par point sans que rien ne vous [j'ai un gros doute sur le "le" de la VO, je ne comprends pas à quoi il se réfère, le plus logique me semble qu'il se réfère à l'interlocuteur, donc García Márquez, mais pas sûre (ça peut aussi être à Dieu ou indéfini), qu'en penses-tu ? DEMANDE À ELENA]semble étrange. Les créatures comme vous ou moi nous limitons à être des « crayons » avec lesquels Il écrit. Rien d'autre. Et c'est ce que vous avez été, Monsieur García : un crayon du Tout-puissant. Si vous êtes sérieux – et je l'espère pour votre bien – vous percevrez que vous êtes juste une plume que Dieu a utilisée pour écrire quelques textes. C'est tout. Aucun de vos livres n'est à vous, Monsieur García, vous les avez tous reçus d'un Autre. Vous, vous copiiez seulement ce que Lui voulait bien vous mettre dans le crâne.

Manon Tressol a dit…

— Seul Dieu est « créateur » au sens strict du terme, interrompit l'homme parfait. Seul Lui tire les choses du néant et peut, de plus, nous les expliquer point par point sans que rien ne vous [j'ai un gros doute sur le "le" de la VO, je ne comprends pas à quoi il se réfère, le plus logique me semble qu'il se réfère à l'interlocuteur, donc García Márquez, mais pas sûre (ça peut aussi être à Dieu ou indéfini), qu'en penses-tu ? DEMANDE À ELENA/je lui ai envoyé un mail]semble étrange. Les créatures comme vous ou moi nous limitons à être des « crayons » avec lesquels Il écrit. Rien d'autre. Et c'est ce que vous avez été, Monsieur García : un crayon du Tout-puissant. Si vous êtes sérieux – et je l'espère pour votre bien – vous percevrez que vous êtes juste une plume que Dieu a utilisée pour écrire quelques textes. C'est tout. Aucun de vos livres n'est à vous, Monsieur García, vous les avez tous reçus d'un Autre. Vous, vous copiiez seulement ce que Lui voulait bien vous mettre dans le crâne.

Tradabordo a dit…

— Seul Dieu est « créateur » au sens strict du terme, interrompit l'homme parfait. Seul Lui tire les choses du néant et peut, de plus [« en outre » ?], nous les expliquer point par point sans que rien ne vous [j'ai un gros doute sur le "le" de la VO, je ne comprends pas à quoi il se réfère, le plus logique me semble qu'il se réfère à l'interlocuteur, donc García Márquez, mais pas sûre (ça peut aussi être à Dieu ou indéfini), qu'en penses-tu ? DEMANDE À ELENA/je lui ai envoyé un mail // OK ON ATTEND]semble étrange. Les créatures comme vous ou moi nous limitons à être des « crayons » avec lesquels Il écrit. Rien d'autre. Et c'est ce que vous avez été, Monsieur García : un crayon du Tout-puissant. Si vous êtes sérieux – et je l'espère pour votre bien – vous percevrez que vous êtes juste une plume que Dieu a utilisée pour écrire quelques textes. C'est tout. Aucun de vos livres n'est à vous, Monsieur García, vous les avez tous reçus d'un Autre. Vous, vous copiiez seulement ce que Lui voulait bien vous mettre dans le crâne.

Manon Tressol a dit…

— Seul Dieu est « créateur » au sens strict du terme, interrompit l'homme parfait. Seul Lui tire les choses du néant et peut, en outre, nous les expliquer point par point sans que rien ne lui semble étrange. Les créatures comme vous ou moi nous limitons à être des « crayons » avec lesquels Il écrit. Rien d'autre. Et c'est ce que vous avez été, Monsieur García : un crayon du Tout-puissant. Si vous êtes sérieux – et je l'espère pour votre bien – vous percevrez que vous êtes juste une plume que Dieu a utilisée pour écrire quelques textes. C'est tout. Aucun de vos livres n'est à vous, Monsieur García, vous les avez tous reçus d'un Autre. Vous, vous copiiez seulement ce que Lui voulait bien vous mettre dans le crâne.

Tradabordo a dit…

— Seul Dieu est « créateur » au sens strict du terme, interrompit l'homme parfait. Seul Lui tire les choses du néant et peut, en outre, nous les expliquer point par point, sans que rien ne lui semble étrange. Les créatures comme vous ou moi nous limitons à [mal dit] être des « crayons » avec lesquels Il écrit. Rien d'autre. Et c'est ce que vous avez été, Monsieur García : un crayon du Tout-puissant. Si vous êtes sérieux – et je l'espère pour votre bien – vous percevrez [naturel ? « se rendre à l'évidence » ?] que vous êtes juste [avec « guère » ? Comme tu veux] une plume que Dieu a utilisée pour écrire quelques textes. C'est tout. Aucun de vos livres n'est à vous, Monsieur García, vous les avez tous reçus d'un Autre. Vous, vous copiiez seulement ce que Lui voulait bien vous mettre dans le crâne.

Manon Tressol a dit…

— Seul Dieu est « créateur » au sens strict du terme, interrompit l'homme parfait. Seul Lui tire les choses du néant et peut, en outre, nous les expliquer point par point, sans que rien ne lui semble étrange. Les créatures comme vous ou moi nous contentons d'être des « crayons » avec lesquels Il écrit. Rien d'autre. Et c'est ce que vous avez été, Monsieur García : un crayon du Tout-puissant. Si vous êtes sérieux – et je l'espère pour votre bien – vous vous rendrez à l'évidence que vous n'êtes guère qu'une plume que Dieu a utilisée pour écrire quelques textes. C'est tout. Aucun de vos livres n'est à vous, Monsieur García, vous les avez tous reçus d'un Autre. Vous, vous copiiez seulement ce que Lui voulait bien vous mettre dans le crâne.

Tradabordo a dit…

— Seul Dieu est « créateur » au sens strict du terme, interrompit l'homme parfait. Seul Lui tire les choses du néant et peut, en outre, nous les expliquer point par point, sans que rien ne lui semble étrange. Les créatures comme vous ou moi nous contentons d'être des « crayons » avec lesquels Il écrit. Rien d'autre. Et c'est ce que vous avez été, Monsieur García : un crayon du Tout-puissant. Si vous êtes sérieux – et je l'espère pour votre bien – vous vous rendrez à l'évidence que vous n'êtes guère qu'une plume que Dieu a utilisée pour écrire quelques textes. C'est tout. Aucun de vos livres n'est à vous, Monsieur García, vous les avez tous reçus d'un Autre. Vous, vous copiiez seulement ce que Lui voulait bien vous mettre dans le crâne.

OK.